Accueil » Actualité dentaire » Canine mandibulaire incluse

Canine mandibulaire incluse

 

.

Canine mandibulaire incluse

Question

Bonjour Docteur Chamberland,
Nous avons consulté un chirurgien dentiste maxillo-facial et implantologie orale (le Dr D.. L. A.) à P… Fr. Il nous a été conseillé par l’orthodontiste (le Dr Leco…) que nous avons consulté pour notre fille âgée de 12 ans et 4 mois. La radio panoramique mandibulaire indique 2 dents incluses. Nous avons un rendez-vous à la fin du mois pour une extraction de canine incluse dans la mâchoire du bas et qui appuie sur les racines des 3 dents de devant (incisives). Après avoir lu votre article, je me pose des questions quant à la nécessité de cette extraction et s’il n’y a pas d’autres moyens pour corriger sa dentition. L’orthodontiste nous a dit qu’elle était nécessaire avant tout traitement.

.

Les clichés sont de vraies radios, je vais toutefois essayer de les scanner pour que vous y voyiez plus clair. Je ne suis pas médecin, mais s’il y a possibilité d’éviter la chirurgie pour ma fille, alors je suis prête à essayer.

Je vous remercie de votre réponse.

.

.

.

Réponse

.

.

J’ai identifié les dents selon le système de numérotation universel sur le cliché panoramique fourni et indiqué par une flèche blanche la position de la couronne de la canine inférieure incluse par rapport aux racines des incisives inférieures (flèche noire).

Ce sont les dents #43 (canine inférieure droite) et #23 (canine supérieure gauche) qui sont incluses.

 

Je confirme que je n’extrairais pas la canine inférieure droite (#43) sous prétexte qu’elle est devant les racines des incisives inférieures. J’ai eu l’occasion de sauver, à plus d’une reprise, ce genre de canine et j’ai appris à faire preuve d’imagination tant dans la mécanique de traitement à employer que dans la finition dudit traitement. Il faut accepter que ce genre de traitement puisse durer 36 mois, mais les efforts en sont récompensés.

Une raison supplémentaire pour ne pas extraire la canine incluse est que l’analyse de la photo de la denture inférieure et la radio panoramique ne démontre pas de manque d’espace. S’il avait manqué d’espace (> 8 mm), il aurait pu être justifié de prévoir l’extraction de la canine incluse et de 3 autres prémolaires, mais ce n’est pas le cas.

 

Voici ce que j’aurais fait si j’avais traité ce cas:

  1. Extraire les canines primaires résiduelles (identifiées par un “c”) et les 1res molaires primaires (#54, #64, #74). Ce sont les dents qui sont vis-à-vis des 1res prémolaires identifiées par un “4 “.
  2. Demander l’exposition chirurgicale selon la technique d’exposition pour les canines vestibulaires préconisée par Vanarsdall.
  3. Utiliser un appareil amovible : plaque de Hawley, crochet Adams sur les dents #36 et #46, bras cantilever rigide avec un crochet à bout rond pour tirer avec un élastique court reliant le crochet et la ligature métallique collé sur la canine. Le cantilever pourrait aussi être un ressort avec des hélix près du crochet Adams.
  4. Après quelque 4-6 mois, contrôler l’évolution avec une nouvelle radiographie panoramique.

 

Voici un exemple :

.

.

La canine inférieure #43 présente une inclusion comparable à celle de votre fille. Sa position relative aux racines des incisives inférieures est identique à votre fille (flèches noires et blanches). La couronne de la canine était palpable dans le vestibule buccal à l’endroit indiqué par le cercle.

.

Après 6 mois de traction avec un appareil amovible, la canine s’est redressée significativement, mais on a observé un effet secondaire de glissement vers l’avant des dents postérieures. La canine était presque à la verticale, mais transposée entre l’incisive centrale et l’incisive latérale. J’ai décidé de finir le traitement en conservant cette transposition canine-incisive latérale.

.

.

Cette photo démontre l’évolution de la position de la canine après 7 mois de traction (photo de gauche, cercle noir) et après 11 mois de traitement avec des appareils fixes (radiographie de droite). La séquence des dents est identifiée. La #43 est entre les #42 et #41 au lieu d’être entre les #42 et #44. Le traitement fut terminé 15 mois plus tard.

.

.

Les photos ci-haut démontrent la qualité de l’occlusion 9 ans après la dépose des appareils fixes. Remarquez la bonne santé gingivale. Le milieu d’arcade inférieure ne coïncide pas avec le milieu supérieur, mais cela a-t-il une importance étant donné que la dent incluse est sauvée et qu’aucun implant ne fut nécessaire pour remplacer la dent qui aurait été extraite?

Consultez le Keynote “Éruption ectopique-dystopie dentaire” diapos 30 à 35.

.

Autre cas plus récent :

.

.

Notez la traction initiée avec un élastique à gauche et le cantilever à droite. Le ressort cantilever à gauche n’a pas été engagé au début, car il faut redresser postérieurement la canine avant de la faire sortir verticalement. Lorsque le bouton d’ancrage fut visible à droite, nous avons continué le traitement avec des appareils fixes.

.

.

Notez le parallélisme des racines et l’absence de résorption radiculaire.

Mécanothérapie

Appareil amovible pour la traction de la canine mandibulaire incluse

.

Voici un exemple d’appareil amovible utilisé pour la traction de la canine. Sur les photos de janvier 08 et avril 08, un simple élastique 3/16″ 3,5oz relie le crochet au fil de ligature. Ce fil de ligature a été raccourci à la visite d’avril, car la partie visible avait trop allongé, ce qui signifie que la dent incluse s’était redressée. À la visite de mai 08, l’appareil a été modifié et un ressort cantilever avec un fil .020 SS a été utilisé. Notez qu’exceptionnellement, les hélix sont au distal du crochet Adams afin d’allonger le bras de levier. Généralement, les hélix sont au mésial du crochet à l’endroit indiqué par la pointe de la flèche blanche.

.

.

Étiologie

Parmi les causes de l’inclusion, il y certes les causes génétiques, c’est-à-dire héréditaires. Tout comme il est démontré que l’inclusion des canines supérieures est explicable de façon génétique.

Mais il y au moins 2 autres causes à l’inclusion des canines mandibulaires.

Les canines primaires indiquées par un “c” vert ont toutes des pulpotomies. Les lésions kystiques sont délimitées par des flèches. L’absence de résorption des racines des dents primaires est évidente.

.

Cause iatrogénique: les pulpotomies sur les canines primaires qui occasionnent une lésion apicale chronique et constituent un obstacle à la rhysalyse des racines et par conséquent, l’exfoliation de la canine primaire ne se produit pas.

Odontome indiqué par les 2 flèches blanches. La canine inférieure est déviée vers l’arrière et ne peut faire éruption.

Dent surnuméraire: Un odontome est une dent surnuméraire difforme et constitue un obstacle à l’éruption de la dent permanente. L’extraction de cet odontome permet l’autoéruption de la canine.

 

Questions et commentaires

Laisser un commentaire

  1. Bien que de telles approches soient possibles, il faut réaliser que ces plans de traitement sont plus complexes, plus longs et, par conséquent plus coûteux. L’intervention d’un autre spécialiste est aussi nécessaire pour dégager la canine incluse. De plus, ce ne sont pas tous les cliniciens qui offriront de tenter d’aller “chercher” de telles canines incluses. Malgré la complexité du traitement, pouvoir loger une canine incluse correctement dans l’arcade dentaire est définitivement l’option de choix lorsque cela est possible, tant du point de vue esthétique que fonctionnel.

    1. Merci Dr Lemay de vos précisions. C’est apprécié.

  2. Arnoux Marie says:

    Bonjour,
    J’ai 50ans et j’ai une canine incluse dans la mâchoire inférieure. Ma canine de lait n’est pas tombée et tien par miracle.
    La canine incluse arrive au ras des autres dents, mais ne les touches pas.
    J’ai vu un stomatologue qui me conseille de m’opérer pour retirer la canine incluse, et plus tard je devrais mettre un implant à la place de ma dent de lait.
    Après avoir lu vos articles, je me demande si l’opération est indispensable, j’ai eu ce diagnostic suite à une demande de ma part, car j’avais peur que la dent de lait tombe.
    Et la comment faire pour mettre une autre dent à la place, le stomato à dit d’abord extraire la canine incluse et ensuite laisser consolider pour par la suite mettre un implant.
    L’opération me fait peur.
    Merci de me donner votre avis

    1. Si j’étais votre orthodontiste, je vous proposerais d’extraire la canine de lait et de faire une traction orthodontique de la canine permanente incluse.

      C’est la solution la plus économique et la plus viable à long terme.

      L’extraction de la dent permanente incluse impliquera une chirurgie avec ouverture de lambeau périosté et exérèse osseuse pour libérer et extraire la dent. Lors de la guérison, il y aura un affaissement (atrophie) du volume osseux à cet endroit et cela va compromettre la pose d’un implant. Il se pourrait qu’il faille procéder à une greffe osseuse pour retrouver une partie du volume perdu.

      Un traitement orthodontique de traction de la dent incluse implique certes un accès chirurgical et ouverture d’un lambeau, collage d’un bouton et d’une ligature pour procéder à la traction, mais à mesure que la dent sera tractée en bouche, le parodonte de la dent amènera l’os avec la dent. Il n’y aura pas de défaut osseux et vous aurez une dent naturelle en place pour pas plus cher qu’une restauration implantoportée et ce sera bien plus beau.

      MaBer-canine-mandibulaire-incluseChamberland-Orthodontiste-a-Quebec

      L’image ci-haut représente un problème similaire au vôtre. J’ai indiqué la canine primaire qui est encore présente en bouche, très mobile et avec un abcès apical.

      J’ai indiqué la canine permanente incluse sur la radiographie de droite et l’ellipse sur la photo de gauche indique l’emplacement approximatif en bouche. La flèche rouge représente l’espace disponible pour loger la dent permanente.

      Un traitement d’orthodontie avec des appareils fixes à l’arcade inférieure permettra d’élargir l’espace disponible et la canine permanente sera tractée en bouche.

      En conclusion, il y a une bien meilleure solution pour vous que celle qui vous a été proposée. Je vous recommande de consulter un orthodontiste et de demander un traitement de traction de canine. Je vous recommande de faire tomber votre dent de lait qui tient par miracle le plus vite possible. Vous devez savoir que la cause principale de l’inclusion de votre canine permanente est d’avoir conservé votre dent de lait pendant toutes ces années.

  3. Arnoux Marie says:

    Merci Dr Chamberland pour ces conseils, je vais prendre rendez vous chez un orthodontiste. afin de voir si le traitement de traction de canine est possible.

  4. Antoine says:

    Bonjour Dr Chamberland,
    J’aimerais vous envoyer une radiographie d’une dent incluse canine inférieur qui, d’après mon Ortho, est très rare. Mon Ortho pratique à Laval et il me conseille de faire extraire la canine par un chirurgien buccal.
    Serait-il possible de vous l’envoyer pour email, je cherche un comparable sur internet et ne peut trouver une dent aussi incluse que celle de mon garçon de 13ans. Elle est complètement à l’horizontal et j’aimerais avoir votre avis.
    Ce que je recherche est la meilleur solution pour mon garçons de 13 ans. Une extraction sera très douloureux et une traction sera très long et demandera beaucoup de patience. L’orthodontiste que vous avons consulté a beaucoup d’expérience et ne veux pas faire de traction. Je vous contact pour une deuxième expertise, je sais que vous êtes maître dans votre domaine et j’attends avec toute honnêteté ce que vous pensez du cas de mon fils.

    Je suis a Montréal, mais viens de Québec et crois même peut être vous avoir rencontre dans mon jeune temps.

    1. Merci Monsieur Antoine, de m’avoir fait parvenir la radiographie de votre fils que j’affiche ci-dessous. J’ai indiqué, avec un pointillé blanc, les limites du sac folliculaire entourant la dent incluse. Il est plutôt élargi et il ne faudra pas laisser perdurer cette situation de dent incluse, car le sac folliculaire risque de s’élargir davantage et causer des dommages aux racines dents incisives voisines.

      canine-mandibulaire-incluse-33-chamberland-orthodontiste-a-Quebec

      Mon premier choix de traitement serait de faire une traction considérant qu’il ne semble pas manquer d’espace pour justifier des extractions.

      En effet, l’extraction de la canine pose le problème d’une dent manquante sur une arcade (la mandibule) alors qu’il n’en manquera pas ailleurs si on ne fait pas d’autres extractions. Je comprends que s’il y avait une indication certaine d’extraire 4 dents, on pourrait considérer une combinaison des 3 prémolaires et une canine. Mais même à cela j’essaierai de sauver la canine.

      Canine-mandibulaire-incluse-ViTa-Chamberland-orthodontiste-a-QuebecJe vous présente un exemple similaire au cas de votre fils. Dr Dany Morais a procédé à la ligature chirurgicale. La traction fut effectuée avec un simple appareil amovible et un ressort cantilever.

      appareil-amovible-et-ressort-cantilever-TaVi-occb-18-12-2013-Chamberland-orthodontiste-a-QuebecDes visites régulières ont été nécessaires pour assurer la bonne marche du cas.

      Il a fallu 13 mois pour que la canine soit visible en bouche. Le patient souhaitait avoir une pose de quelques mois avant d’entreprendre la 2e phase de son traitement avec des appareils fixes aux 2 arcades, mais le traitement majeur aurait pu être entrepris dès que la canine fut visible en bouche.

      Puisque vous habitez Laval, je me hasarde à vous recommander les services du Dr Jean-Marc Dumoulin.

      Pour le chirurgien, consulter le Dr Dany Morais. J’ai travaillé quasi exclusivement avec lui durant 23 ans à Québec jusqu’à ce qu’il déménage ses pénates à Montréal.

       

  5. Sarah says:

    Bonjour Docteur,
    ma fille âgée de 10 ans a sa canine inférieur 43 incluse
    le scanner révèle que ses racines sont remontées en bas en dehors et en avant
    sa couronne vient au contact des racines des dents 31,41 et 42
    pas d’ anomalie de l’ architecture osseuse
    que nous conseilleriez vous Docteur?
    sa dent de lait est bien en place il y avait pourtant l espace nécessaire pour que celle-ci puisse se loger
    Nous aimerions éviter l ‘extraction car elle est très jeune et voudrions lui éviter cet acte chirurgical mais il faudra prendre une décision car selon son orthodontiste qui étudie son cas la couronne de cette canine risque d’abîmer les racines des incives.
    merci par avance

    1. Je conseillerais l’extraction de la dent de lait le plus tôt possible et j’amorcerais une traction orthodontique tel qu’illustré dans cette page.

  6. Noelle says:

    Bonjour,
    Voilà ma fille de 14 ans bientôt a une canine mandibulaire incluse. L’orthodontiste sur place préconise une extraction de la canine. Je suis sceptique voire déboussolée sur la décision à prendre.
    Il semblerait qu’il y ait des risques de laisser perdurer la situation (atteinte des racines des incisives, perte à terme des incisives, …). Il me déconseille la traction.
    Elle doit voir prochainement un parodontologue. Quel est votre point de vue ? Merci pour vos conseils avisés.

    1. Comme vous avez pu le constater, je suis partisan de l’option “traction orthodontique” des canines mandibulaires. Certes je ne peux juger du cas particulier de votre fille, mais je dirais que les options de traitement se résument à:

      1- traction orthodontique sans extraction dentaire;

      2- extraction de la canine incluse et de 3 autres prémolaires pour maintenir la relation classe I de la dentition;

      3- extraction de la canine incluse et restauration de la dent manquante avec une restauration implantoportée.

      J’exclus dans les options de traitement celle où il y aurait extraction de la canine incluse et fermeture d’espace. Cela crée un déséquilibre en ce sens qu’il y aura un nombre pair de dent au maxillaire et un nombre impair à la mandibule.

      Procéder à une traction de canine mandibulaire prends du temps et de la patience. Le traitement est plus long et plus dispendieux, mais ça en vaut généralement la peine. Par contre, s’il est possible d’extraire 3 autres prémolaires, c’est souvent plus avantageux.

      1. Noelle says:

        Merci docteur pour ces informations essentielles, claires pour nous parents novices !
        J’ai rencontré samedi un autre spécialiste qui est du même avis que vous à savoir traction.
        Au vue des scanners il constate que la canine touche à peine la partie basse de la mâchoire (j’ai oublié le terme exact), de plus il a constaté que le “bulbe” (encore oubli du terme) qui enveloppe la canine à l’air sain (a priori pas ankylosée)
        Il propose donc pour en être sûr d’ouvrir, d’utiliser ultra sons pour voir si vibration de la dent, sans enlever la dent de lait. Si confirmation non ankylosée alors interviendra, posera le bouton et amorcera traction en duo avec orthodontiste.
        Qu’en pensez vous ?
        La dent de lait devra être retirée. Si mouvement des dents vers l’avant ? Ne devrait on pas conserver la dent de lait un lapse de temps même court ?
        Merci d’avance

        1. Votre fille a 14 ans. je n’ai aucune crainte concernant l’ankylose. Ce risque survient chez les adultes de 25-30 ans et plus.

          Il est essentiel d’extraire la dent primaire immédiatement. Je ne recommande pas de toucher la dent avec un appareil ultrason, ni de trop appliqué de force lors de l’exposition chirurgicale. Le danger est de briser le ligament parodontal et ce faisant, il y a un risque de réparation de ce ligament par ankylose. Donc on colle une attache, on referme et laisse sortir la chainette et on engage la traction la semaine suivante.

          Les autres incisives ne doivent recevoir aucune attache. Il faut tracter la canine seulement. Lorsqu’elle est dégagée des racines des incisives alors on peut les appareiller.

          1. Noelle says:

            Merci pour ces dernières informations clés. Nous optons définitivement pour la traction suite vos conseils rassurants !
            Merci encore

          2. Noelle says:

            Bonjour à nouveau docteur

            Je souhaite un dernier avis avant d’engager la traction pour ma fille.

            Je vous joins les deux photos la concernant.
            Quelles sont les précautions et vigilances à avoir concernant :

            – le frottement éventuel sur les gencives des incisives,
            – la gencive inférieure fine
            – une fois la dent de lait retirée la canine aura t-elle la place pour s’y installer ?

            1. Je n’ai pas reçu les photos. Avez-vous essayer via ma page professionnelle facebook?

            2. Canine mandibulaire incluse: ce qu’il ne faut pas faire

              Merci Noelle de m’avoir fait parvenir la radiographie initial et la phtographie de progrès du cas de votre fille. Je vais résumer nos différents corriels que nous avons échangés ces derniers jours.

              1-Ce qui aurait dû être fait

              La 1re chose à faire aurait être l’extraction de la dent primaire #83. Ensuite la ligature chirurgicale de la dent #43 et soit la pose d’attaches fixes sur les autres dents SAUF la dent #42 afin d’aligner et de préparer l’espace pour accommoder la 43 en bouche. La traction aurait pu être initiée par un appareil amovible. C’est ce que j’aurais fait, mais il est permis de procéder avec du fixes dès le départ. Le pronostic d’éruption est excellent puisque la canine est verticale. Il faut amener la canine 43 dans sa position et ENSUITE, il sera possible d’amener la dent #42 en alignement sur l’arcade.

              2-Ce qui n’aurait pas dû être fait

              Je constate que votre orthodontiste n’a pas extrait la dent primaire 83 et qu’il a collé un bracket dessus. Il a aussi collé une bracket sur la dent #42 et il a mis un arc orthodontique d’alignement. Vous dîtes que c’était sa 1re étape. Cela aurait dû être la dernière. Résultat, la dent 42 est alignée, mais elle est en collision avec la dent #43 est est encore incluse dans la gencive.  Je crains pour une résorption de la racine de la #42, si ce n’est pas déjà fait.

              Ai-je besoin de dire que je ne suis pas d’accord du tout. Je vais taire les qualificatifs qui me sont venus à l’esprit.

              3- Ce qui doit maintenant être fait

              Il faut retourner à la case départ. Il faut retirer les brackets sur les dents 83 et 42. Il faut procéder à la ligature chirurgicale de la dent #43 et intité la traction. Puise que les broches sont présentes, l’arcade peut être stabiliser avec un arc rigide et la traction faite par un arc auxilliaire ou une chainette élastiques.

              Lorsque que la canine sera à sa place, vous pourrez recommencer l’alignement de la dent 42. Valider la longueur de la racine, car elle est probablement résorbée quelque peu.

              Il est vraisemblable qu’une greffe de gencive kératinisé sera nécessaire à la fin du traitement. C’est un moindre mal. C’est d’ailleurs assez fréquent dans ce genre de situation.

              Je crois avoir fait le tour de tout ce que nous avons discuté en privé.

              Je vous souhaite bonne chance dans vos démarches.

  7. Ampri says:

    Canine incluse
    Opération prévue sous anesthésie générale pour l’extraction de la canine incluse de mon fils (12 ans).
    Pensez-vous que l’opération soit évitable ?
    La dent est très basse …
    Je joins la photo du scanner.
    Vous remerciant,

    1. Il est très rare que je procède à l’extraction d’une canine incluse chez un jeune de 12 ans. Je dirais même extrêmement rare. J’aimerais bien consulter le panogramme de votre fils si vous pouvez l’envoyer via ma page facebook professionnelle.

Laisser un commentaire



Votre adresse de messagerie et votre téléphone ne seront pas publiés. Les champs obligatoires sont indiqués avec un astérisque (*).


Chargement...