Accueil » Actualité dentaire » Trouble à l’articulation temporo-mandibulaire

Trouble à l’articulation temporo-mandibulaire

Histoire de cas

Une femme ayant subi une opération majeure sous anesthésie générale en octobre 2008 (qui dit anesthésie générale dit intubation) a développé des douleurs constantes à la tempe gauche dans le mois qui a suivi l’opération pouvant faire penser à un trouble de l’articulation temporomandibulaire. Elle a consulté son médecin de famille et son optométriste et ils n’ont trouvé rien d’anormal.

En septembre 2009, la douleur était tellement intense qu’elle a perdu conscience à son travail. Elle est réceptionniste.

À l’urgence, on soupçonne une névralgie du trijumeau et recommande une consultation à la Clinique de la Migraine de Montréal.

Névralgie du trijumeau:

• Douleur à la tête et à la face frappant de façon aiguë (paroxystique) et brève le long de l’aire d’innervation du nerf trijumeau.

• Serait déclenchée par la compression des branches nerveuses par des vaisseaux sanguins (artères) adjacents, mais la décompression ne soulage pas la douleur chez tous les patients.

• La carbamazépine est un analgésique et anticonvulsivant utilisé dans le traitement de névralgie du trijumeau. Les effets secondaires de ce médicament incluent la somnolence, l’ataxie, la nausée et l’anémie. Une formule sanguine complète doit être obtenue avant, durant et après la thérapie.

Toutefois, la Clinique de la Migraine pose un diagnostic de céphalée de Horton (algie vasculaire de la face ou cluster headache). Ce diagnostic s’est avéré faux par la suite tout comme l’hémicrânie continua (hémicrânie paroxystique).

Cluster headache (algie vasculaire de la face):

• Douleur aiguë et intense, unilatérale (apparaissant d’un seul côté) localisée dans les régions orbitale, supraorbitale et/ou temporale durant 15 à 180 minutes et pouvant survenir 1 fois aux 2 jours ou jusqu’à 8 fois par jour.

• Les attaques surviennent en séries durant des semaines ou des mois séparées de périodes de rémission.

• Pour confirmer un tel diagnostic, il faut avoir eu au moins 5 attaques.

• 100% des sujets ayant ce type de migraine ont soit mal aux dents (53%) ou aux mâchoires (47%).

• Ce désordre touche principalement les hommes dans un ratio H:F de 6:1. La prévalence dans la population est estimée à 0,005% à 0,24% et survient durant la 3e décennie d’âge (la trentaine).

• L’oxygénothérapie à domicile serait efficace dans le traitement de ce type de céphalée. Consulter le document de l’Agence d’évaluation des technologies et des modes d’intervention en santé (AETMIS): Céphalée de Horton.

.

Hémicrânie paroxystique:

• Signes et symptômes semblables à l’algie vasculaire de la face, mais de plus courte durée.

• 70% des sujets atteints sont des femmes dans la trentaine.

• On peut observer jusqu’à 15 attaques par 24 heures d’une durée de 5 à 20 minutes.

• L’indométhacine est extrêmement efficace (12,5 à 250 mg/jours).

Retour vers le haut

.

Une consultation en neurologie à l’hôpital Notre-Dame en décembre 2009 apporte plus de précision. On mentionne des céphalées cervicogéniques à la suite d’une mauvaise intubation (ou une intubation laborieuse).

La prise de Lyrica, efficace dans les neuropathies associées aux névralgies postzostériennes (ref: virus Herpes Zoster qui cause le zona) n’a pas été efficace. Le Topamax, indiqué en prophylaxie des migraines chez l’adulte, s’est avéré tout aussi inefficace chez cette patiente.

 

Un scan et une radiographie ont démontré la présence de 3 hernies cervicales. Un chirurgien orthopédique a fait un bloc facettaire qui a enlevé le fourmillement dans les bras durant 2 mois, mais pas la douleur à la tempe gauche. En septembre 2010, l’orthopédiste a prescrit une péridurale cervicale et il y a eu prise de carbamazépine pendant 6 mois. La douleur a été atténuée, mais était toujours présente.

 

Céphalée cervicogénique:

Douleur référée à n’importe quelle partie de la tête dont l’origine nociceptive (douleur) provient des tissus musculosquelettiques innervés par les nerfs cervicaux traversant les vertèbres cervicales.

• Ces céphalées sont de type modérément sévère, diffus, unilatéral (gauche ou droite), mais ne changent pas de côté, c’est-à-dire ne commencent pas à gauche pour finir à droite.

• Ces céphalées peuvent durer de 1 à 3 jours et sont accompagnées par de multiples symptômes incluant larmoiement, hyperhémie de la conjonctive, étourdissement, nausée, vomissement, hypersensibilité à la lumière ou au bruit.

• Les 3 premiers nerfs cervicaux sont le plus souvent en cause et interagissent avec les nerfs crâniens V (trijumeau), VII (facial), IX (glossopharyngien), X (vague), XI (spinal ou accessoire). Voir ce document: Céphalées, vertiges et rachis cervical.

.

Donc à l’automne 2010, la douleur était atténuée, mais présente. En mai 2011, le dentiste de Marie a détecté des dents écaillées et a recommandé une plaque occlusale. Elle a été référée chez un autre dentiste qui a recommandé une résonance magnétique (IRM), laquelle a mis en évidence que le disque articulaire gauche s’avérait perforé. Une plaque occlusale a été fabriquée, des relaxants musculaires et des anti-inflammatoires ont été prescrits.

Le port de la plaque a occasionné de la douleur la première nuit sur le côté du visage et à la tempe.

 

Voilà donc le résumé de l’histoire de Marie que l’on retrouve sur le site du Dr Jules Lemay en suivant ce lien.

 

Puisque Dr Jules Lemay m’a demandé ce que je pensais de ce cas, j’ai donc fait une première réponse où j’essaie de raisonner les indices que Marie nous donne.

 

Que pouvons-nous comprendre et conclure?

D’abord, les indices:

Une opération majeure sous anesthésie générale.

Un travail de réceptionniste qui amène à tenir un combiné téléphonique entre l’épaule et la tête ou l’utilisation d’un casque d’écoute qui peut exercer une pression sur les tempes (dépendamment du modèle de casque).

Trois (3) hernies cervicales.

Un fourmillement dans les bras a disparu après un bloc facettaire.

Des modifications au niveau des dents: émail écaillé. Ce qui serait une conséquence probable de bruxisme (grincer les dents) ou de serrements (clenching).

Un disque articulaire perforé (ou bien c’est la bande ligamentaire postérieure et le disque est comprimé antérieurement).

Impression et conduite

Je reconnais que le port d’une plaque occlusale est efficace dans la diminution des épisodes de serrement de la mâchoire (clenching) et soulage les douleurs musculaires provoquées par ces épisodes. C’est indiqué aussi dans les cas de luxation discale avec ou sans réduction.

Luxation-discale-non-reductible-chamberland-orthodontiste-Quebec

Dérangement interne de l’ATM. Le disque articulaire est bloqué antérieurement au condyle. La bande ligamentaire postérieure fait office de disque, mais n’est pas conçue pour cette fonction. Source: TMDs. An evidence-based approach to diagnosis and treatment, Laskin et al, Qb 2006.

.

Dans le cas de Marie, une luxation discale non réduite est probablement survenue et pourrait être reliée à l’intubation lors de l’anesthésie générale, mais de nombreuses personnes ont des luxations discales sans avoir subi d’anesthésie générale tout comme de nombreuses personnes qui subissent des anesthésies générales n’ont pas de luxation discale par la suite.

 

Quoi qu’il en soit, Marie a récupéré de cette luxation et a pu rouvrir sa bouche à environ 40 mm. Notons que la douleur augmente entre 20 et 40 mm d’ouverture, ce qui indique que le disque est probablement demeuré bloqué et que l’articulation fonctionne sur la bande postérieure qui stabilise le disque sur la tête du condyle s’il n’est pas luxé, mais qui a été étiré à la suite de la luxation. Des épisodes de serrements (clenching) ou de bruxisme ont pu contribuer à une perforation de la bande postérieure.

 

Est-ce un trouble à l’articulation temporomandibulaire?

J’ai invité Marie à ne pas avoir une vision réductrice de son état et prétendre que ses problèmes provenaient uniquement de son occlusion ou de son articulation temporomandibulaire.

Ce serait l’équivalent de prétendre que la Terre est au centre de l’univers.

 

 

Je crois que les hernies cervicales ont été sous-estimées dans les problèmes de Marie en ce sens qu’une consultation ou des traitements de physiothérapie auraient pu ou dû être prescrits. De plus, une consultation en ergothérapie pour évaluer la posture de travail ne serait pas superflue.

 

Innervation nociceptive du cou à la figure

Sur l’image de droite, il est décrit qu’une stimulation douloureuse provenant de C3 converge vers le ganglion du trijumeau créant un influx nociceptif (douleur) ascendant (vers le) au cortex cérébral. Cet influx est perçu dans le cortex comme étant de la douleur dans les régions cervicales et de l’ATM même si cet influx provient uniquement de la région cervicale.

En termes simples, une atteinte à la région C2-C3 (nerf intervertébral) provoque une douleur référée à l’angle de la mâchoire inférieure (angle mandibulaire), à l’articulation temporomandibulaire et à la tempe (région du muscle temporal).

Une atteinte à la région C2 provoque une douleur diffuse dans les régions sous-occipitale, occipitale et frontale.

Une atteinte de la région C4 peut occasionner des pertes de sensation, de l’engourdissement dans les bras et les mains.

 

 

Dermatomes tête et cou

 

 

Les dermatomes (territoire cutané innervé par un nerf provenant de la moelle épinière) démontrent que les nerfs cervicaux de C2 à C7 innervent la tête et les membres supérieurs (bras). Les hernies cervicales de Marie (il y en a 3) affectent probablement des vertèbres inférieures à C3, car un bloc facettaire a diminué le fourmillement dans les bras. Cela signifie que les nerfs C4, C5 ou C6 sont affectés.

 

.

Recommandations

 

Je recommande à Marie de consulter un physiothérapeute certifié. Une évaluation cervicothoracique est nécessaire. Des exercices spécifiques dirigés par un kynésiologue afin de renforcer la musculature cervicale et dorsale ne peuvent qu’être bénéfiques.

 

Mauvaise posture de travail d’un technologue médical. La posture peut s’apparenter à celle d’une réceptionniste assise au comptoir. Les flèches indiquent les zones de postures contraignantes au niveau des bras, des épaules et du cou.

Consulter un ergothérapeute afin d’évaluer la posture de travail. À titre d’exemple, l’Association paritaire pour la santé et la sécurité du travail du secteur des affaires sociales a publié un guide de prévention des troubles musculosquelettiques en clinique dentaire (www.asstsas.qc.ca). Référence: Dépliant action prévention: Pipetter en sécurité pour prévenir les TMS chez les technologues

 

Continuer l’utilisation de la plaque occlusale, mais ne pas croire que cela résoudra totalement vos problèmes de maux de tête, car la cause est fort probablement ailleurs (colonne cervicale).

Si vous n’avez pas de résultats probants dans les 3 mois qui suivent, posez-vous des questions. C’est un peu comme certains médicaments que vous avez pris et qui n’ont rien soigné.

Si ça ne marche pas, c’est parce que ce n’est pas le bon traitement.

Pire, si ça marche, ça ne veut même pas dire que c’était votre disque et votre ATM qui étaient la cause de vos problèmes de maux de tête. Ils n’étaient peut-être que l’effet d’un autre problème.

 

Je ne recommande aucune intervention chirurgicale irréversible à l’ATM à ce stade-ci.

Je recommande une évaluation par un chirurgien buccal (Dr Dany Morais ou Dr Carl Bouchard) pour la condition articulaire et un orthodontiste pour la condition occlusale (la dentition).

.

Retour vers le haut

Références:

TMDs: an evidence-based approach to diagnosis and treatment, Laskin D. M., Green C. S., Hylander W. L., Qintessence book, 2006

Orofacial Pain, from basic science to clinical management, Lund J.P., Lavigne G.J., Bubner R., Sessle B.J. Quintescence book, 2001

Orofacial Pain, from basic science to clinical management 2e edition, Lund J.P., Lavigne G.J., Bubner R., Sessle B.J. Quintescence book, 2008

Orofacial Pain, guidelines for assessment, diagnosis and Management, edited by Jeffrey P. Okeson et coll, Quintescence book, 1996

Orofacial Pain, guidelines for assessment, diagnosis and Management, 4e edition, edited by Reny de Leeuw et coll, Quintescence book, 2008

Questions et commentaires

Laisser un commentaire

  1. joulak sihem says:

    Je suis une femme de 39 ans. Je souffre depuis 8 ans des douleurs dans la tête, dans les oreilles, dans les yeux. On a trouvé le symptôme que ce mois. C’est le trouble de l’ATM, mais la gouttière, jusqu’à maintenant, n’a pas donné de résultats. Je ne sais pas qu’est ce que je dois faire.

    1. Votre description de problèmes est vague et couvre plusieurs régions: Têtes, oreilles, yeux, ATM. Chaque organe possède une longue liste de causes de douleurs et elles ne sont nécessairement reliées entre elles.
      Je suis donc un peu surpris que soudainement, un diagnostic de trouble de l’ATM puisse expliquer la douleur que vous ressentez depuis 8 ans. D’ailleurs, vous dites que la gouttière que vous portez n’a pas donné de résultats.
      J’ai souvent l’habitude de dire que si un traitement ne donne pas de résultats, il se peut que ce ne soit pas le bon traitement. Si ce n’est pas le bon traitement, il se peut que ce ne soit pas le bon diagnostic non plus. Autrement dit, il se peut que vos ATM n’aient rien à voir avec vos maux de tête, d’oreilles et d’yeux.
      Une démarche rigoureuse s’impose avant de lier des symptômes à une condition pathologique. De plus, même si un lien existe, cela ne signifie pas que l’ATM soit en cause.

      Recevez, Sihem, mes salutations distinguées

  2. MONFORT says:

    Femme de 49 ans, Accident de voiture à 22 ans avec fracture C3-C4, strycker et Cloward. Je souffre depuis plusieurs années de douleurs mâchoire gauche, jugulaire et base de la langue. Dernière radio de colonne cervicale catastrophique avec importance uncodiscarthrose C4-C5 et C5-C6, uncarthrose bilatérale, rétrécissement calibre foraminal, rétrolisthésis C5 sur C6. Puis-je avoir une atteinte d’un nerf qui occasionnerait ces douleurs ? Vais voir un ostéopathe, le radiologue le déconseille fortement, ne sais plus quoi faire. Un ORL peu scrupuleux m’a opéré des amygdales il y a 10 ans à cause de ces douleurs, ce qui n’a rien résolu. Que me conseillez-vous ? Le stress accentue les douleurs. Travaillant à temps plein sur ordinateur, je suis désespérée.

    1. Madame,

       

      Je crains que le problème que vous décrivez dépasse mon champ de compétence en ce qui concerne les problèmes des vertèbres cervicales, mais je vais tenter de vous orienter quelque peu.

      Dans un premier temps, je vous recommande de consulter un dentiste pour déterminer l’état de votre santé buccodentaire en général. Vous mentionnez des douleurs du côté gauche de votre mâchoire et à la base de votre langue. Il faut clarifier s’il n’y a pas de causes locales qui expliquent ces douleurs. La jugulaire est située à la partie antérolatérale du cou sous l’angle de la mâchoire.

      Avez-vous des ulcérations à la base de la langue qui ne guérissent pas? Il est vraisemblable que l’arthrose de vos vertèbres cervicales coince les nerfs cervicaux provenant de la moelle épinière. Je ne crois peux ou pas qu’un ostéopathe vous soit d’un grand secours dans votre problème. Votre accident est survenu à 22 ans et vous en avez 49. Cela fait donc 27 ans. Ces vieilles blessures peuvent donc avoir évolué vers de l’arthrose de vos vertèbres.

      Ce que je trouve le plus pertinent dans votre question est le fait que vous travailler à temps plein sur ordinateur. Les vertèbres impliquées sont celles qui sont en relation directe avec vos bras ce qui m’amène à vous questionner sur votre posture de travail.

       

      Je vous invite à consulter les documents sur la posture de travail des technologues médicaux dont vous trouverez le lien plus haut sur cette page. Je vous invite à consulter aussi l’excellent document rédigé pas l’Association paritaire pour la santé et la sécurité au travail du secteur affaires sociales (ASSTSAS)
      Guide de prévention des troubles musculosquelettiques (TMS) en clinique dentaire que vous pouvez téléchargé. Vous y trouverez une mine d’informations sur la posture ergonomique à adopter au travail et votre situation de travailleur utilisant un ordinateur n’est guère différente de celle d’une technologue médicale ou d’un dentiste ou hygiéniste ou assistante dentaire.

      Vous apprendrez dans ce document les douleurs causées par les postures statiques ou par des gestes répétitifs (photo de droite, figure 13). Vous reconnaîtrez possiblement certains de vos symptômes.

       

      .

      La deuxième photo indique les zones gâchettes dont origine la douleur et les régions où la douleur est ressentie en relation avec ces zones gâchettes.

      .

       

      Je joins l’illustration d’un tabouret avec appui-coude mobile. Vous serez surprises à quel point, si vos coudes sont bien appuyés et que vous adoptez une position de travail adéquate et ergonomique, vos douleurs pourraient diminuer.

      .

      Finalement, faites de l’entrainement physique et demander à un kinésiologue de construire un programme d’entrainement pour renforcer votre musculature dorsale. L’exercice physique est un excellent moyen pour diminuer le stress. Ce sera de l’argent bien mieux investi que chez un ostéopathe.

  3. Nathalie Phaneuf says:

    Bonjour,

    J’ai de grosses douleurs à l’arrière de la tête depuis janvier 2011, ces douleurs ont augmenté en juillet après une anesthésie générale. Engourdissement au côté gauche du visage, douleurs au oreilles, pression dans les yeux. Douleurs qui descend au niveau des cervicales et le long de la colonne vertébrale. J’ai passé un scan et un IRM cérébrale, consulter un neurologue et à part le fait que j’ai un kyste arachnoidien à la base du cerveau, rien n’explique ces douleurs. J’ai souvent des picotements au bras gauche et aux pieds et beaucoup de crampes au niveau des mollets. Est-ce qu’il est possible que je sois atteinte du troubre de l’ATM. Je ne sais plus qui consulter et les médicaments ne viennent pas à bout de ma douleur.

    1. Non je ne crois pas que vous soyez atteinte de trouble de l’ATM. Je pense que votre kyste arachnoïdien révélé par votre IRM cérébrale soit suffisant pour avoir des douleurs un peu partout. Continuez les soins avec votre neurologue.
      Consulter un dentiste pour vérifier la fonction de vos articulations temporomandibulaires, l’amplitude d’ouverture de votre bouche (au moins 30 à 40 mm). Faites vérifier votre colonne cervicale par un physiothérapeute et assurez-vous que chaque vertèbre fonctionne bien.

      1. Kadaoui nordine says:

        Bonjour,

        Ayant subit une asthenie et un tangage avec une insuffisance de convergence diagnostiquée, et Apres des analyses où l orl n a rien trouvé, j ai vu deux neurologues, passé une irm cerebrale qui s est avérée normale, un écho Doppler normal, 7 analyses de sang qui n ont rien montré, un stomato m’a diagnostiqué un Sadam et le kine maxilo facial qui a vu que je faisais du bruxisme et que ma langue etait mal positionnée car entre mes dents du devant, mon stomato m a dit aussi que j avais un pb de déglutition. Je rajoute que j ai 4 fausses dents et une dent manquante en bas, je voulais savoir si cela pouvait créer ce tangage cette asthenie car j ai aussi une douleur qui part du bas de la mâchoire et qui irradie les oreilles avec des sifflements et maux de tête ?

        Merci

        1. Kadaoui,

          Ma réponse à votre question:

          Non, çà n’a aucun rapport.

  4. leila says:

    Bonjour, je suis une femme âgée de 21ans, j’ai subi une opération de l’ATM gauche en décembre 2010 car mon articulation était usée il fallait la remettre en place.
    Mais maintenant j’ai souvent mal à la nuque, au bras avec des fourmillements de temps en temps, des larmoiements, mal à l’intérieur des oreilles et derrière et surtout à la tête, des douleurs insupportables et aux gencives. Et tout ça que le côté gauche. Donc je voulais savoir si ça pouvais être liée à mon opération?
    Merci

    1. C’est difficile de répondre avec précision sans connaître la nature exacte de l’opération que vous avez subi. Qu’est- ce qui a été remis en place? Le disque articulaire? Il serait étonnant que ce soit le condyle qui ait été replacé par une opération.
      Votre douleur à la nuque, au bras avec des fourmillements sont probablement causé par un dérangement d’une vertèbre cervicale. Vous devriez consulter un physiothérapeute.
      Le larmoiment, la douleur aux oreilles et les maux de têtes pourraient être reliée à votre dérangement articulaire, mais pourrait aussi être de la douleur référée donc l’origine serait l’une de vos vertèbres cervicales.
      En ce qui concerne la douleur aux gencives, il peut y avoir de nombreuses causes locales.
      Avez- vous consulter un dentiste, un orthondiste? Qu’en disent-ils?

  5. gareau delisle patricia says:

    Je souffre de TMJ ou syndrome de l’ATM depuis longtemps. Mon côté droit était disloqué + que pendant 1 ans. Après 3 ans de recherche et de conversations j’ai réalisé que je n’avais jamais consulté un ortho. Histoire courte, depuis que je porte les appliances, en haut et en bas, c’est le côté gauche qui a disloqué depuis 2 semaines… douleur intense. De plus que je suis enseignante de musique. Je suis en attente pour une chirurgie mais comment savoir si ce sera avant septembre prochain.

    1. Si je comprends bien, vous avez actuellement un traitement d’orthodontie en court et vous avez eu une luxation discale du côté droit durant un an ou plus et ce, 3 ans avant de débuter votre traitement d’orthodontie.
      Maintenant que vous êtes appareillés, vous avez une luxation discale du côté gauche depuis 2 semaines et vous subirez une opération en septembre.
      Je ne sais pas dans quelle région vous habitez, mais je considérerais de consulter un physiothérapeute spécialisé en ATM. Vous trouverez les liens dan la page de témoignage de Stéphanie.
      Je voudrais savoir quel est votre instrument de musique. Certains instruments forcent une posture particulière de la tête et des mâchoires. Le violon est un bon exemple. Quel est le but de votre chirurgie dans le cadre de votre traitement orthodontique ou de votre problème à l’ATM?
      Comprenez que je n’ai pas la chance de vous voir et de vous examiner. Alors il faut être précis.

  6. Choquet marine says:

    Bonjour,
    Pour faire rapidement, j’ai 21 ans. Tout a commencé dans une période de stress avec apparition de vertiges. De là est arrivé une grosse fatigue , douleur cervicales et aux épaules , problème de vue ( vision trouble , pb de convergence qui est apparu soudain) tangage permanent , impossible de rester dans les grandes surface et magasins ..
    Après plusieurs examens t il s’est révélé que j’aï eu un probleme d’oreille interne droite. Après rééducation vestibulaire les vertiges sont parti plus ou moins ..
    En consultation avec mon ostheo, il me dit que j’ai un problème de mâchoire qu’il y a un décalage du même côté de l’oreille qui ne fonctionner pas bien .. et que c’est pour ça que j’ai encore des symptômes ..
    J’ai consulté un orthodontiste spécialiste atm Toulouse qui a remarqué que ma mâchoire ne fonctionne pas bien.
    Là il m’a fait des cales en plastique pour me la repositionner a mettre pendent la journée, et depuis j’ai l’impression que c’est pire. J’ai des douleur aux cervicales, grosse fatigue, problème de vue et vertige mais différent de ce du début qui était lié à l’oreille interne.
    Je voudrais savoir si on peut ne pas avoir de douleur au niveau de la mâchoire et avoir ces symptômes ? J’ai quand même la mâchoire qui craque et je peux pas manger de chose trop dur.
    Et esque le problème d’oreille interne que j’ai eu peut avoir eu un lien avec l’atm qui aurait causer tout ces dégâts?
    Je sais plus trop quoi faire pour aller mieux , cela fait 15 jours que je porte ça je ne vois pas d’amélioration je trouve même que c pire.
    Pensait vous que c’est normal?
    Et que je dois le garder ..

    1. Bonsoir,

      Il y a plusieurs éléments à considérer dans votre question et il est important de ne pas faire de la soupe en mélangeant tous les ingrédients.

      Les problèmes de vertige, de tangage permanent sont de l’ordre d’un problème probable au niveau de l’oreille interne du genre “labyrinthite”. Avez-vous consulté un médecin?

      J’ai bien de la difficulté avec votre ostéopathe qui met la faute sur le décalage de la mâchoire qui serait la cause de l’oreille qui ne fonctionne pas bien.Un décalage de mâchoire ne peut à lui seul expliquer vos étourdissements, votre tangage et vos troubles de vision. S’il vous fait croire cela, c’est de la bouillie pour les chats.

      Les dérangements internes de l’articulation temporo-mandibulaire ne peuvent pas plus expliquer vos vertiges. Donc je doute que vos problèmes de craquement à l’ATM aient un lien avec votre oreille interne.

      L’orthodontiste en ATM, que vous avez consulté, a dit quoi à propos de ce qui ne fonctionne pas bien? Y a-t-il des bruits articulaires, une déviation lors de l’ouverture, une limitation de l’ouverture. Avez-vous mesuré l’amplitude d’ouverture de votre mâchoire en mesurant la distance entre les dents du haut et du bas en ouverture maximale de la bouche?

      Les cales de plastiques que vous devez porter, est-ce une plaque occlusale recouvrant toutes les dents? Quelle est l’épaisseur de cette plaque?

      Je vous recommande de consulter un physiothérapeute certifié, pas un ostéopathe. La douleur aux vertèbres cervicales doit être investiguée, car il y a plus de chances que vos problèmes viennent de là que de vos mâchoires.

      Si le port de vos cales de plastiques n’a pas donné d’amélioration, c’est peut-être que le problème est ailleurs.

      Retournez chez celui qui vous les a fabriqués et expliquez que ça ne marche pas.

      Bonne chance.

      1. Choquet marine says:

        Merci de votre réponse .
        Oui j’ai consulter un médecin orl. j’ai fait des examens et le résultat était deficit vestibulaire droit non compenser.
        Je n’ai plus les gros vertiges que j’avais au début et dernièrement il y a eu des améliorations. Je ne tangue plus, mais à des période ça revient quand je suis stressée …
        Pour ce qui est de mon atm l’ortho a dit qu’il y avait une déviation , crépitement , et dysfonctionnement : il m’as dit que ça pouvait entrainer des trouble de la visions … Et des douleurs cervicales …
        N’est-il pas possible que atm est crée une inflammation de l’oreille interne ?
        Parce que je vois bien que mes vertiges ne sont plus les mêmes que au début : c’est lorsque que je suis debout que j’ai des douleurs cervicales et stressée .,
        Je suis aller voir une posturoloque aussi qui m’as dis que ma mâchoire était trop tendu et que mes problèmes venaient de là.
        On ne m’as pas mesurer l’amplitude entre les dents du hauts et du bas ..
        Pour les cales en plastique, elles recouvrent les dents du bas mais pas entièrement c’est surtout celles des côtés mais quand je sers les dents maintenant elles sont alignées alors qu’avant elle se chevaucher .. Pensez-vous qu’il faut un temps d’adaptation pour que la mâchoire se répositionne correctement ?
        Je n’ai peut être pas etait assez patiente , il y a t’il une phase de déséquilibre peut être ? Je ne lai porter que 10 jours .. Et la je lai enlever et je suis retourner voir lostheo et les douleurs cervicales et vertiges sont la et encore pire..
        Alors je sais,pas si je lai remet ?

        1. Je constate qu’il est très difficile d’évaluer à distance votre problème.

          Je ne crois pas que vos ATM soient la source de tous les problèmes que vous rencontrez. Veuillez vous référer aux figures “dermatomes tête et cou” et “Innervation nociceptive du cou à la figure” plus haut sur cette page pour vous en convaincre.

          Une plaque occlusale est censée soulager la douleur et non pas en créer.

          Manifestement, votre ostéo vous fait plus de mal que de bien. Si j’étais vous, je n’irais plus le voir.

          Avez-vous songé à consulter un autre dentiste ou un autre orthodontiste pour voir votre problème sous un autre angle?

           

          Bonne chance

  7. Julien says:

    Bonjour, j’ai des maux de tête du côté gauche sur la tempe, autour de l’oreille et de la mâchoire, craquement mâchoire quand j’ouvre j’ai également des crépitement/frottement dans le cou quand je bouge les bras, des tensions dans le cou, dans l’épaule et le dos. Finalement j’ai mal à partir de la tête jusqu’aux lombaires.

    Au début j’ai consulté des médecins qui m’ont prescrit IRM cervicale, tdm orbitaire, radio puis médicament sans effet. Résultat d’es examens: RAS. J’ai aussi fait de la physio, ostéopathie, acupuncture, massothérapie, Chiropractie, puis la dernière chose que j’ai faite était la kinésithérapie.

    Le chiro me disait que c’était des vertèbres cervicales croche selon ses radios, mais ça n’a rien changé. Le kiné m’a dit que c’était mon bassin qui était croche et la remit en place et sans effets. Il dit après les 3 séances que je pouvais retourner à l’entrainement et le sport et la guérison se prolongeaient sur 2 mois.

    Je n’aime pas vraiment m’entrainer par-dessus de la douleur et je ne crois pas que ce soit bon? Avez-vous quelque chose à me conseiller? Quelque chose que je devrais essayer? J’aurai peut-être pensé à la reconstruction posturale globale et je fais actuellement des exercices d’un livre basé sur la méthode mézière. Je me sens mieux dans tout le corps sauf pour mes maux de tête/mâchoire….

  8. Julien says:

    Quand vous dites vague c’est que la mâchoire ne pourrait pas causé une douleur au lombaire? Si c’est ma mauvaise posture, est-ce que la corriger pourrait guérir un trouble de l’atm?
    (j’étais boxeur et reçu beaucoup de coup sur la mâchoire mais je ne l’ai jamais fait vérifier)

    1. 1- Vague, parce que je n’ai pas assez de détails de votre occlusion, d’image radiographique de vos articulations et de plein de petits détails spécifiques que je vérifie quand je rencontre un patient avec un problème d’ATM.

      2- Non je ne crois pas que la mâchoire peut causer de la douleur aux lombaires.

      3- Corriger la posture ne signifie pas que vous corriger votre problème à votre ATM, sauf s’il s’agit d’un problème d’origine cervicale créant une douleur référée à l’ATM comme le diagramme “innervation nociceptive” l’illustre.

      4- Un boxeur reçoit de bons coups à la mâchoire. Cela ramène au point #1. Il faut un bon examen.

  9. Choquet marine says:

    Merci de votre réponse .
    Je ne sais plus trop quoi penser du coup .. Car j’ai quand même vu 3 personnes dont un autre ostheo qui lavais dis qu’il y avais un probleme a ce niveau la.
    Il lavais remis larticulation en place mais il mas dis que sa serait temporaire et que sa reviendrai .. Alors la je vais voir un specialiste dans une clinique qui s’occupe des trouble fonctionnel de la posture lie au mandibule.
    Je vais voir se qu’il me dit , et la j’ai vu une kinesiologue qui as trouver quelque chose au atm .. maintenant pour ce qui est de la plaque occlusale je vais voir avec mon ortho si il faut un temps d’adaptation car je n’ai pas plus de vertige avec du coup autant essayer ..
    Pour ce qui est des douleur cervicale je n’en avait jamais avant et du coup l’atm est lie au cervicale donc pensait vous pas que mes problemes vienne de la ? Je sais que ces complexe dévalue a distance ..
    Je n’ai pas trouver de physioterapeute sur Toulouse donc je vais aller voir un nouveau ostheo qui pratique la methode meziere ..
    Merci

    1. Sachez ceci, l’ATM n’est pas le centre du corps humain tout comme le Soleil n’est pas le centre de l’Univers.

      L’ATM n’est pas relié aux vertèbres cervicales. L’ATM s’articule avec l’os temporal du crâne.

  10. Pierre-Yves says:

    Bonjour,

    Je souffre depuis 3 ans de problèmes de vertiges qui débutent à la période des allergies au pollen(début mai) et se termine à la fin de la de mes allergies au pollen(fin août). Les vertiges se produisent lorsque j’ai beaucoup d’écoulement nasal et que mes oreilles(trompe d’eustache) se mettent soudainement à boucher et par la suite acouphènes et ensuite crise de vertiges qui peuvent durer quelques heures.

    J’ai consulté des médecins, des ORL, des chiropraticiens, un physiothérapeute, etc. Personne n’a réussi à identifier avec précision mon problème.

    Malheureusement, mon problème s’est accentué beaucoup depuis cet été si bien que j’ai maintenant des acouphènes en continu et l’oreille droite de bouchée en continu également depuis le mois d’août dernier et ce même s’il n’y a plus d’allergies et que je n’ai plus d’écoulement nasal. Je me suis rendu compte toutefois que j’ai toute la mâchoire du côté droit très inflammée et dure comme de la roche et que l’ouverture se fait mal. J’ai pris conscience(depuis quelques jours) également que depuis trois ans, j’ai les dents et la mandibule extrêmement tendue le matin et le dentiste m’a fait remarqué que mes dents au niveau des canines et autres s’étaient usées probablement à cause du bruxisme. J’ai également des raideurs à l’occiput et au cou et aux épaules(très tendu)

    Le bruxisme peut-il boucher les trompes d’eustache de façon aussi intense?
    Est-ce qu’une orthèse buccale contre le bruxisme pourrait résoudre mon problème d’oreille qui bouche?
    Quel type d’orthèse buccale serait à privilégier ?

    Un gros merci à l’avance.

    1. Bruxisme nocturne

       

      Bon matin,

      Je crois que vos problèmes d’allergies qui provoquent congestion et écoulement nasal ainsi qu’acouphènes sont une problématique en soi. Il serait pertinent de consulter un allergiste pour recevoir un traitement de désensibilisation. Il me semble assez logique que la congestion nasale chronique et l’accumulation de liquide dans votre oreille interne finissent par causer des vertiges ou des acouphènes, bien que je reconnaisse que les acouphènes peuvent dépendre d’un autre problème.

      Votre dentiste vous a fait remarquer l’usure de vos dents probablement reliée à un problème de bruxisme. Cela est tout à fait plausible et peut aussi expliquer vos problèmes de raideurs et de tension de la mandibule. Les raideurs au cou et aux épaules pourraient s’expliquer pas un problème cervical ou vertébral. Il faudrait reconsulter un physiothérapeute.

      Dans le livre de référence que je possède (Sleep medecine for Dentists, éditée par Dr Gilles Lavigne qui est une sommité mondiale en matière de bruxisme) je n’ai pas vu que le bruxisme pouvait causer un problème aux trompes d’Eustache.

      Voici ce que j’ai trouvé d’intéressant.

      L’étiologie du bruxisme nocturne n’est pas bien comprise, mais implique vraisemblablement des conditions psychologiques et comportementales concomitantes. Les indicateurs de risque de bruxisme nocturne sont l’anxiété, le stress psychologique, une commotion cérébrale, les maladies neurologique ou psychologique, le syndrome d’apnée du sommeil, le ronflement, l’endormissement diurne, la consommation d’alcool,  de caféine, de drogue illicite et le tabagisme.

      Parmi les facteurs de risques que je viens d’énumérer, s’il y en a quelques-uns qui vous concernent, il vous appartient de modifier ceux que vous pouvez. Si vous avez tendance à être stressé , puis-je vous recommander d’analyser vos facteurs de stress et de voir à une meilleure gestion de ces facteurs si cela vous est possible?

      Enfin, une plaque occlusale, à l’arcade inférieure ou à l’arcade supérieure est un outil efficace pour limiter les dommages à vos dents que pourraient causer vos épisodes de bruxismes.

      J’ai une patiente qui est sous traitement avec un chirurgien buccal qui lui administre du Botox afin de diminuer les épisodes de serrement (clenching). Cela fonctionne plutôt bien pour ne pas dire très bien. À noter que cette même patiente est sous psychothérapie pour un trouble d’anxiété aiguë et cela l’aide à moins serrer des dents aussi.

      Bonne chance

      1. Pierre-Yves says:

        Rebonjour Monsieur Chamberland,

        J’ai suivi vos conseils et je me suis fait fabriquer une plaque occlusale(qui couvre toutes mes dents) sur l’arcade inférieur il y a près d’un an. Je ne l’avais malheureusement presque pas porté parce que mes problèmes de vertiges avaient diminués. J’ai recommencer à la porter de facçon assidu depuis deux mois suite à la recommandation de Nathalie Savard(super compétente) de la Clinique du vertige à Québec parce que mes problèmes de vertiges avaient recommencé. Miracle, dès les premiers jours, mes problèmes ont diminués de moitié et je remarque que je serre tellement fort la nuit la plaque que mes dents du haut ont laissé des empruntes très visibles sur la plaque occlusale mais si celle-ci est très rigide(acrylique). Cela est venu confirmé mes soupçons de serrement de dents la nuit et qui varie selon mon stress.

        Ma question est la suivante : Est-ce qu’il y a un autre type de plaque que je pourrais utiliser et qui serait beaucoup plus efficace que la plaque occlusale conventionnel (peut-être la NTI-TSS) ?

        P.S. Je comprends également que plus je suis stressé, plus le serrement de dents est important la nuit. Mais je ne peux éviter les sources de stress. J’essai par contre de me relaxer avant de me coucher.

        1. NTI-TSSLa plaque NTI-TSS est à peu près la pire chose que vous pouvez mettre dans votre bouche. Cette mini plaque a la particularité de recouvrir seulement quelques dents inférieures. Après un certain temps d’utilisation, vous constaterez que les dents de supports de la plaque auront bougée et plus rien de fermera pareil.

          Vous risquez de causer un changement d’occlusion difficilement réversible à part faire un traitement d’orthodontie pour corriger le défaut causé par cette plaque.

          SI vous portez votre plaque régulièrement, vous devez être suivi par le dentiste qui a fabriqué la plaque. Il sera en mesure de faire les ajustements nécessaires.

          Il semble que votre problème principal soit un problème de serrement la nuit et plus vous êtes stressé, plus vous serrez des dents. Je crois qu’un relaxant pris au coucher vous ferait grand bien. Le Flexéril est un médicament connu et utilisé par les spécialistes en médecine buccale dans le traitement de certains problèmes de l’ATM. Parlez-en à votre dentiste ou consultez un spécialiste.

  11. Julien says:

    Merci pour vos réponses. Alors dans ce cas que me conseillez-vous en premier temps? de consulter un chirurgien maxillo-faciale ou de consulter un physiotherapeuthe spécialiser dans la posture, maux de tête et trouble de la machoire?. Cordialement

    1. Je crois que consulter un orthodontiste serait un bon choix. Un chirurgien buccal  viendrait en 2e ligne de consultation. Si vous habitez à proximité de Québec, je peux vous offrir mes services pour une consultation. Je saurai vous orienter pour la suite des choses.

      En ce qui concerne les services d’un physiothérapeute, je vous recommanderais les gens de Physiothérapie des Rives si vous habitez la rive sud ou les gens de Physiothérapie PCN. Même si je nomme ces 2 cliniques, cela n’enlève rien au talent des autres physiothérapeutes de la grande région de Québec.

      Bonne chance.

       

  12. Agnès says:

    Bonjour,

    J’ai 26 ans et cela fait 4 ans environ que j’ai commencé à avoir des douleurs intenses au niveau de l’oreille droite (en moyenne, 1 fois par mois). Depuis 2 ans environ, j’ai en plus des migraines (au moins 1 fois par semaine).

    Après avoir consulté 3 fois un ORL qui me soignait pour des otites (alors que j’en avais jamais eu auparavant), j’ai décidé, à une autre crise, d’en consulter un autre qui lui m’a dit que je n’avais aucun problème à l’oreille et que pour lui ça venait plus de ma mâchoire et m’a conseillé de voir un dentiste pour vérifier l’équilibrage de mes dents.

    Le dentiste a lui constaté qu’il n’y avait pas de déséquilibre au niveau des dents (j’ai porté un appareil dentaire vers 15-16 ans) mais à constaté que ma mâchoire craquait à droite à l’ouverture (il a mis un doigt dans chaque oreille et m’a demandé d’ouvrir la bouche au maximum et de la refermer) et a vu également que ma mâchoire partait un peu sur la droite, toujours à l’ouverture maximale (j’avais déjà eu cette remarque à 19 ans par un ORL qui m’avait reçu quelques mois après mon opération des dents de sagesse [les 4 d’un coup sous anesthésie générale]).

    Ce dentiste m’a alors conseillé d’aller voir un dentiste spécialisé dans le bruxisme. Ce dernier m’a donné une gouttière à porter la nuit (gouttière rigide qui se place sur les dents de devant). Je l’ai porté 1 an et est arrêté de la porter car je ne constatai aucune amélioration.

    J’ai abandonné tout un moment mes recherches ne savant pas vers qui me diriger. J’avais bien vu sur Internet que c’était probablement un trouble de l’ATM (un S.A.D.A.M) mais je ne voyais pas vers quel médecin me diriger. Je stoppai alors mes crises et mes migraines par des migralgines jusqu’au jour où j’ai constaté que j’en prenais presque 2 par jour…

    J’ai alors été voir un ostéopathe qui a constaté que l’équilibre de mon corps n’était plus bon quand j’ouvrais la bouche. Il m’a manipulé et m’a demandé de le rappeler 1 mois plus tard pour lui dire comment ça allait.

    En fait, ça n’a rien changé à mes douleurs et environ 1 mois plus tard, j’ai eu une grosse crise à l’oreille droite qui a duré toute la journée malgré les migralgines. Ca ne m’était jamais été arrivé (de ne pas réussir à arrêter la crise avec les migralgines). Je suis donc allé voir en fin de journée mon médecin généraliste qui m’a prescrit des décontractants musculaires et la douleur s’est arrêtée dans la soirée.

    C’était il y a un peu moins d’un mois et je n’ai plus eu de crise à l’oreille mais toujours des migraines (en moyenne 1 par semaine), des douleurs au dos, voir des fourmillements au bras.

    Mon médecin généraliste m’avait donné une ordonnance pour faire un scanner des atm. Le radiologue m’a fait un examen bouche fermée et un examen bouche ouverte (mais pas entièrement, à ce niveau d’ouverture ma mâchoire ne semble pas se décaler). Aucun problème visible au scanner.

    Je suis retournée voir mon médecin qui m’a donné une ordonnance pour un IRM pour vérifier le ménisque qui n’est visible que par l’IRM. J’ai rendez-vous le 10 décembre.

    En attendant il m’a prescrit des décontractants musculaire à prendre pendant 5 jours en cas de crise et une ordonnance pour 15 séances de kiné notamment pour vérifier ma posture. Je suis très contractée en haut du dos qui est donc douloureux et il pense que ça pourrait être à l’origine de mes migraines, voir des douleurs à ma mâchoire (mais attends de voir l’IRM pour être sûr qu’il n’y a pas un autre problème).

    Cela me parait plus que plausible car mes douleurs ont commencé il y a 4 ans, au moment où je suis venu m’installer sur Paris et où j’ai commencé à travailler, et à passer mes journées devant un ordinateur (en open-space). Cette posture me convient peut-être pas, et je me contracte trop, ce qui me provoque des migraines ? Mais dans ce cas, qu’est ce que je peux faire ? Des séances de kiné ? Me muscler davantage le dos ?

    De plus, est-ce que vous pensez que mon problème à la mâchoire est liée à ma posture ou je peux avoir en plus un problème aux ATM ? J’opterai pour la seconde hypothèse car ma mâchoire part effectivement sur la droite au moment de l’ouverture et semble se ‘déboîter’ à l’ouverture. Comme j’ai un IRM bientôt, j’aimerais savoir s’il faut que je précise au radiologue que le craquement se manifeste qu’à une ouverture plus grande que celle qu’on m’a demandé de tenir pour le scanner ?

    Ensuite le radiologue pour le scanner m’a donné le nom d’un stomatologue qui consulte à l’hôpital et serait spécialiste des problèmes d’occlusion ? Pensez-vous que je dois prendre rendez-vous ?

    Merci d’avance si vous pouvez m’éclairer. Ces douleurs (à l’oreille, au dos) et mes migraines me pourrissent la vie. Je rentre le soir et je me sens épuisée et je n’ai que 26 ans ! A noter qu’à part en ce moment où j’ai une carence en vitamine D (mon médecin m’a donné 2 ampoules, 1 à prendre maintenant et une autre dans 15 jours), je n’ai pas d’autres carences.

    PS : j’ai essayé de vous donner un maximum d’information mais n’hésitez pas s’il vous manque des renseignements
    PS2 : j’ai oublié de vous préciser que je ressens le besoin de me faire craquer la nuque (en tournant la tête vers la gauche), ça me soulage. Et lorsque j’ai des migraines, je n’arrive pas à la faire craquer. Je n’y arrive que lorsque la migraine est partie…

    1. Pour une question “fleuve”, c’est toute une question!

      Éliminons d’abord les éléments qui n’ont pas d’allure

      1- Votre ostéopathe. Le truc de l’ostéopathe qui vous dit que l’équilibre de votre corps n’est pas bon lorsque vous ouvrez la bouche ne tient pas la route. C’est un truc vieux comme le monde qui marche à tout coup, car les gens sont naïfs et crédules. J’ai déjà vu un conférencier faire croire la même chose (équilibre du corps pas bon) en demandant de mettre un carré de sucre sous la langue. Donc, ne dépensez plus vos sous chez l’ostéopathe.

      2- La gouttière rigide qui se place sur les dents de devant et que vous avez portée 1 an!!!! Si cette gouttière ne couvrait que les dents de devant et ne recouvrait pas les dents postérieures et que vous l’avez portée 1 an, vous avez probablement eu des déplacements des dents non supportées et il s’est produit un changement de votre occlusion. Si tel est le cas, vous avez aggravé votre problème. Une gouttière occlusale (plaque occlusale) doit recouvrir toutes les dents, soit en haut, soit en bas.

      Analysons les  faits.

      1- Vous avez eu un traitement d’orthodontie il y a une dizaine d’années

      2- Pas de déséquilibre au niveau des dents.

      Donc probablement une occlusion classe I.

      3- Craquement à droite à l’ouverture et déviation ipsilatérale (vers la droite) lors de l’ouverture.

      Donc probablement une luxation discale réductible de l’ATM droit.

      4- Extraction des 4 dents de sagesse.

      Donc, risque qu’il y ait eu luxation discale durant l’intervention.

      5- Pas de problème aux ATM visible au scanner (j’imagine que vous parlez d’une radiodensitométrie volumique).

      Donc probablement pas d’arthrose, de résorption, de dégérescence.

      6- Une résonnance magnétique est demandée.

      Il est probable que le déplacement discal sera mis en évidence lors de cet examen.

      6- Les décontractants musculaires ont été efficaces. J’imagine que vous parlez de relaxant musculaire ou “myorelaxant”.

      7- Le kinésithérapeute met en évidence des contractures musculaires dans le haut du dos, ce qui est en accord avec le fait que vos myorelaxants ont été efficaces.

      8- Vous avez déménagé il y a 4 ans et c’est à ce moment que vos douleurs ont commencé.

      Il est donc vraisemblable que vous vous soyez déplacé quelque chose dans le dos (vertèbre) et que cela cause de la douleur référée à votre ATM.

      9- Votre travail devant un ordinateur peut occasionner une mauvaise posture (voir les liens ci-haut concernant les postures de travail).

      Conclusion:

      Je crois qu’il est vraisemblable que vous ayez un problème craniovertébral et qu’un physiothérapeute (pas un ostéopathe) devrait vous examiner. Votre posture de travail devrait être analysée par un ergothérapeute.

      Je crois que vous avez une luxation discale réductible. Cela ne nécessite habituellement peu ou pas de traitement s’il n’y a pas de douleur. Le port d’une gouttière occlusale recouvrant TOUTES les dents est un bon moyen de soulager les épisodes de douleurs et améliorer la position du disque.
      Toutefois, si la luxation ne se réduit pas à l’ouverture, on parle alors d’une luxation non-réductible. Lorsque cela se produit, la click du disque qui remonte à sa place ne se fait plus et le ménisque demeure coincé en avant du condyle. C’est souvent très douloureux.
      En bougeant ou manipulant la mâchoire, il est généralement possible de récupérer le disque si l’incident est récent. Dans les cas de “close-lock” chronique, le disque devient déformé et ne peut reprendre une position normmale.

      Bonne chance

      1. Agnès says:

        Bonsoir et merci pour votre réponse.
        Ça me rassure d’avoir votre avis qui prend en compte l’historique et l’origine de mes problèmes.
        Je vais suivre les conseils, à commencer par passer l’IRM.
        Je vous tiens au courant si vous le voulez bien.
        Merci

        1. Merci Madame Agnès,

          N’hésitez pas à revenir sur ce blogue et à nous tenir au courant de l’évolution de votre recherche diagnostique.

          Bonne chance

  13. Julien says:

    Bonjour, je vous avais parlé dernièrement pour mes douleur dans le corps du côté gauche, vous m’avez conseiller de voir mon orthodontiste et il m’a dit que mon occlusion était belle et il ne croit pas que c’est l’ATM. Il m’a referé à un chirurgien maxillo-faciale et le coût de la première scéance est de 250$. Je n’ai pas les moyens et d’assurance pour ça.
    Alors avez-vous quelque chose à me proposer? J’ai commencé avec une physio qui pratique la RPG mais je n’aurai pas d’effet avant au moins 2-3 semaine. J’aimerais quand même vérifier en attendant si mon ATM est intact. MERCI

    1. Puisque votre orthodontiste confirme que vous avez une bonne occlusion et que c’est peu probable que vos problèmes viennent de l’ATM, je crois que vous devez lui faire confiance à ce sujet.

      Il vous appartient de décider de consulter un chirurgien buccal. Le coût de la séance chez le chirurgien buccal inclue probablement un examen radiographie (CBCT ou tomodensitométrie volumique).

      Il est probable que les traitements de physio vont résoudre votre problème. Ça vaut la peine d’attendre 2-3 semaines pour le savoir.

      J’ai pas vraiment autre chose à vous proposer.

      Bonne chance et merci d’avoir participer à ce blogue.

  14. Christine says:

    Bonjour, depuis longtemps j’ai des craquements douloureux de la machoirs…
    Depuis environ 1 mois j’ai une douleur atroce qui part de dessous mon oreille gauche. C’est par séquence mais surtout la nuit.Ca m’arrive dans la journée mais quand arrive le soir c’est de pire en pire et ca me réveille plusieurs fois durant la nuit.
    C’est l’enfer et le matin j’ai de la difficulte a ouvrir la bouche c’est trop douloureux !!!
    :-(.J’ai aussi beaucoup de misere a manger.
    Merci pour votre aide…

    1. Luxation discale non réductible

       

      Madame,

      Les symptômes que vous décrivez sont compatibles avec une luxation discale non réductible de votre articulation temporo-mandibulaire gauche. Cette condition doit être confirmé pas un examen clinique auprès d’un professionnel de la santé buccodentaire.

      Je m’explique. Les craquements articulaires sont causés par le déplacement du disque articulaire en avant du condyle articulaire (voir photo “Dérangement interne de l’ATM” plus haut dans cette page). En position bouche fermée, le disque est déplacé antérieurement. Lorsque vous ouvrez la bouche, le condyle se déplace vers l’avant et exerce une pression sur le disque qui le fait remonter sur la tête du condyle. C’est ce qui cause le craquement lors de l’ouverture. En refermant la bouche, le condyle recule et le disque retombe antérieurement à la “mauvaise place”. C’est ce qui cause le craquement lors de la fermeture. Ce phénomène est appelé “luxation discale réductible” parce que le disque a la capacité de revenir à la “bonne place”. Et on parle d’un craquement réciproque.

      Mais si en ouvrant la bouche, le disque ne peut remonter sur le condyle, il demeure coincé antérieurement et tout mouvement d’ouverture le comprime davantage. Ce phénomène s’appelle “luxation discale non-réductible” parce que le disque est bloqué et la luxation ne se réduit pas. Il n’y a plus de craquement et il y a limitation de l’amplitude d’ouverture. La bouche ouvre moins grand parce qu’il y a un disque de coincé. Il y a généralement déviation vers le côté affecté (vers la gauche dans votre cas) puisque l’articulation opposée (la droite dans votre cas) peut ouvrir normalement.

      Que la douleur s’accentue dans le courant de la journée est normale, car vous parlez, vous mangez, vous ouvrez et fermez la bouche des dizaines de fois. C’est un peu comme si vous vous étiez foulé une cheville et que vous marchez sur cette cheville toute la journée. La douleur ne serait-elle pas pire à la fin de la journée?

      La douleur la nuit peut s’expliquer par le fait que vous serrez les dents et les muscles de la mastication transmettent une force qui comprime la bande postérieure du disque (voir photo).

      Je vous recommande de consulter un dentiste qui s’y connaît en problèmes articulaires ou un orthodontiste.

      Bonne chance

       

      Avertissement: Ma réponse est une information d’ordre générale et ne doit pas être considérée comme un avis médical ou un diagnostic et ne peut être substitué à un avis médical découlé d’un examen réel auprès d’un professionnel.

       

  15. Christine says:

    Merci beaucoup pour votre aide aussi rapide. Ce n’est pas vraiment le craquement qui me fais mal…Mais je vais aller consulté c’est sure car le mal est vraiment extrême. Merci !!! 🙂

    1. Effectivement, lorsque ça craque, ça ne fait pas mal, car le disque n’est pas coincé. C’est lorsque ça ne craque plus que ça fait mal, car le disque est vraisemblablement coincé.

      Bonne chance.

  16. labrousse says:

    bonjour,je viens vers vous car je ne sais plus qui aller voir.
    il y a de ca 6 mois j’ai passé un fil dentaire entre la dent 24 et 25 ,je me suis fait saigner vue que le fil avait du mal a passer,suite a cela j ‘ai eu des douleurs +++ au niveau de la gencive superieur,
    mon dentiste touve une carie sur la 25 puis 2 jours apres une carie sur la dent du fond.
    mes douleurs ont continués,je suis allée en plein week end au urgence dentaire et la il m on dit que j’avais une pulpite sur la 25,
    il a decidé de me soulager au niveau de la pression dentaire en liment les dents pour ne plus avoir d’appuie sur la 25 .
    les douleurs ont continuer ,mon dendiste m’a orianté vers la neurologue qui conclue que j’ai certainement irrité le nerf trijumeau avec mon fil dentaire ,elle m’a mise sous leryca . les douleurs continues (je suis desesperée c’est une douleur lancinante et constante a part la nuit)mais a ce jour les douleurs ne reste plus dans le territoir gauche mais aussi a droite.
    j’ai remarqué chaque matin j’ai mal au epaules au cou au cervical(protusion dicale)j’ai des marques a l’interieur de la joue j ‘ai la machoire a droite qui craque a l ouverture .
    les medecins n’ont pas pris en compte le fait que le dentiste m’a limé les dents se serai t il trompé?es peut etre un trouble de l atm?
    merci d avance
    veronique

    1. Oh! Lala!

      Il me semble évident que le dentiste qui vous a dit que vous aviez une pulpite avait raison. Non seulement il a bien fait de limer la dent 25, mais il aurait dû faire une ouverture du canal nerveux  (ouvrir la chambre pulpaire) et débuter un traitement de canal.

      Le neurologue me semble dans les patates avec son irritation du nerf trijumeau.

      Douleur lancinante et constante, pulsatile, provoquées par le chaud ou par le froid rime avec une pulpite irréversible. D’autant plus que vous avez des caries sur les dents concernées.

      Ne mélangez pas les douleurs aux épaules ou un craquement à l’ATM avec ça. C’est comme mélanger des pommes avec des oranges.

      En résumé, remettez à l’ordre vos dents en premier et ensuite vous verrez s’il reste d’autres problèmes à régler.

  17. labrousse says:

    bonjour, ùerci d’avoir repondu, j’ai oublié de mettre dans mon descriptif que la dent 25 a bien été devitalisé au mois de juillet par les urgence dentaire,malgres cela les douleurs sont toujours la mais plus pulsatiles mais comme de milliond d’eguilles que vous piquent dans totutes la gencive avec un elancement sur la 25 part moment.ce n’est pas des couts de decharges electriques.la neuro me dit que j’ai une nevralgie atypique .mon osteo me conseil d’allé voir un stomatologue mais plus on touche a mes dent (rien que de taper dessus et en particulier sur la 25 )me reveille des douleur insupportable pendantau moin 10 jours.que me suggerez-vous?

    1. Vous pouvez avoir une infection résiduelle et un granulome apical malgré le traitement endodontique. Si tel était le cas, un retraitement endodontique en concomitance avec une antibiothérapie me semble avisé. Une apectomie pourrait être une alternative.

      Vous pouvez avoir une fracture verticale non diagnostiquée, si tel était le cas, l’extraction pourrait être la seule solution.

      Ce pourrait être une névralgie atypique du trijumeau, mais ce serait vraiment mon dernier choix de diagnostic.

      Il est quasiment impossible de vous dire ce que vous avez réellement et de faire la bonne recommandation sans vous avoir rencontré et procéder à un bon examen clinique.

      Au lieu de consulter un neurologue, un ostéopathe ou un stomatologue, n’y aurait-il pas un bon dentiste compétent que vous pourriez consulter? Ou encore un endodontiste (spécialiste en endodontie)?

  18. labrousse says:

    la est le probleme,j’ai consulté 4 dentistes,donc 1 qui a meme fait une radia 3 d de la 25.ils n’ont rien trouvé.je ne sais plus ou aller des dentistes serieux qui ne vous prennent pas pour une illuminée (vu l’etiologie) j’essaye de trouver ,se qui me vaut a chaque fois une sceance de torture,sans compter les medecin qui m’oriante pour une psycotherapie!).on m’a augmenter la dose d’anti epileptique et je toujours mal sauf la nuit. j’ai été voir mon orthodontiste qui va me faire une goutiere pour la nuit car j’ai la machoire qui craque a l’ouverture et depuis que les dentistes ont limés mes dents(la 24 et la 25) pour ne plus avoir d’appui j’ai une tres forte pression sur la dent du font.je crois que je ne vais pas m’en sortir.

    pourrai t on se rencontrer?

    merci pour votre implication dans mon cas.
    veronique

    1. Bon.

      Ça se complique!

      J’accepterai de vous rencontrer si vous accepter de prendre l’avion pour venir à Québec et que vous payer les frais de consultations et des radiographies que je jugerai nécessaire de prendre.

       

  19. Maëva says:

    Bonjour,

    Je suis une jeune femme de 27 ans, j’habite sur l’île de la Réunion et j’ai une luxation antérieure irréductible du ménisque au niveau de l’ATM gauche.
    Je porte depuis une semaine une gouttière la nuit et la journée quand c’est possible. Je suis très inquiète parce que cela fait plus de 3 semaines qu’en position allongée (la nuit) sur le côté gauche, j’ai des maux de tête insupportables et de grosses douleurs à mon atm gauche. Quand je m’allonge sur le côté droit et que je déplace la tête de l’autre côté j’ai l’impression que ma mâchoire se déboîte.
    En fait, il faudrait que les nuits je m’endorme sur le dos en gardant la tête droite vers le plafond, mais impossible de passer toute la nuit dans cette position je me réveille avec des torticolis. Je ne sais plus quoi faire je suis épuisée, j’ai trois enfants en bas âges et c’est vraiment dur de tout gérer avec un gros manque de sommeil. Penser vous que la gouttière m’aidera à ne plus avoir de douleurs en position allongée.

    Je vous remercie pour vos réponses.

    1. Énigme: Luxation discale non réductible de ATM gauche ou problème craniovertébral

      Si c’est une luxation de l’ATM:

      Je crois qu’une gouttière (plaque occlusale) est un bon moyen de résoudre votre problème, mais il se peut que ce ne soit pas suffisant. J’ai un peu de difficulté à comprendre la chronologie des événements, car vous dites porter votre plaque depuis une semaine, mais ça fait 3 semaines que vous ne pouvez dormir sur le côté gauche.

      Pour fabriquer une plaque occlusale, il faut prendre des empreintes, ce qui exige d’ouvrir la bouche lors de la prise d’empreinte. Cela n’a pas dû être facile, car une luxation discale réduit la capacité d’ouverture de la bouche.

      Lorsque la réduction est récente, il est possible de manipuler l’articulation et d’obtenir un déblocage. Nous avons à Québec (et au Québec) des physiothérapeutes qui ont des expertises dans le traitement des ATM.

      Des myorelaxants (relaxants musculaires) pourraient vous aider à réduire les spasmes de serrement qui peuvent survenir après la luxation.

      Enfin, une infiltration de solution saline  et d’acide hyaluronique (synvisc) dans la capsule articulaire est une autre alternative de traitement dans les cas qui ne répondrait pas aux étapes précédentes.

      Mais si c’était plutôt un problème craniovertébral

      Je suspecterais aussi un problème à votre colonne cervicale, puis que vous dîtes vous réveiller avec des torticolis. J’ai expliqué sur cette page qu’une luxation au niveau de la vertèbre C3 pouvait causer de la douleur référée à l’ATM. Je ne crois pas qu’une luxation à l’ATM explique vos problèmes de posture que vous devez adopter dans votre lit pour passer la nuit.

      Est-ce que vous pourriez consulter une physiothérapeute (pas un homéopathe ou un ostéopathe) et faire évaluer votre colonne cervicale.

      Bonne chance.

  20. Alex M. says:

    Bonjour,

    Je suis un homme âgé de 32 ans également touché par un problème d’occlusion de l’ATM sur le coté gauche consécutivement à un traumatisme (cela provient d’une chute en motocross étant plus jeune ayant entrainé à mes souvenirs une douleur vive à la mâchoire mais n’ayant fait l’objet d’aucun contrôle médical; La douleur était passée avec l’application de froid à l’époque : j’avais 8 ans).

    Le phénomène est simple : je ne peux plus ouvrir en grand la bouche, lorsque je le fais ma mâchoire se déplace en légère translation et semble être gênée lors de l’ouverture/fermeture. Lorsque je place les doigts de part et d’autre de ma mâchoire, je sent quelque chose du côté gauche qui sort et rentre selon l’ouverture / fermeture alors qu’à droite je ne ressent rien…

    Je compte consulter un spécialiste (sur la région de Mâcon en Saône et Loire) pour ce problème, cependant j’avais 2 questions importante :

    1. Ma posture générale peut-elle être influencée de manière significative au point d’avoir le haut du corps “vrillé” par rapport au bas du corps (ligne des épaules décalée d’environ 10° voir + sur la droite par rapport à ma ligne de pieds), par un effet de compensation en cascade au niveau musculaire (tensions, mauvais schéma moteur, inhibition réciproque,etc.)

    2. Les troubles de la vision par effet en chaine sont ils quelque chose de possible lorsque l’on souffre d’un trouble au niveau de l’ATM. Ma vision semble considérablement réduire ses dernières années (je suis ingénieur informaticien, sans doute que le stress occulaire provoqué par les écrans et la posture en position assise y contribuent je suppose ?)

    3. Bien que sportif régulier, je ressent des symptômes de fatigue récurent et un manque de concentration grandissant, y a t il des liens de causes à effet possible entre ses divers maux évoqués ?

    J’ai conscience que ce n’est pas simple de diagnostiquer à distance des maux / troubles physiques et en trouver l’origine sans effectuer de consultation mais je voulais en savoir + sur l’avancement des recherches / études scientifiques concernant les problèmes de troubles de la posture, de la vision et/ou neurologiques liés (in)directement à un mauvais fonctionnement de l’ATM.

    SVP, pourriez m’éclairer sur ces sujets ?

    Merci pour ce site internet très intéressant et enrichissant sur les dysfonctionnement de l’ATM.

    Cordialement,

    Alex .M

    1. Bonsoir,

      Veuillez m’excuser du délai de réponse.

      Il est vraisemblable que la chute que vous avez subie en motocross à l’âge de 8 ans ait causé une fracture du col du condyle de la mâchoire inférieure. La radiographie qui suit illustre une fracture bilatérale au niveau des cols de chaque condyle (flèches blanches).

      Fracture-col-du-condyle-bilateral-Chamberland-orthodontsite-Quebec

      Chez le jeune enfant, ces fractures passent souvent inaperçues outre le fait que l’enfant se plaigne de douleur. La réduction de ce genre de fracture est compliquée à faire et il est souvent préférable de ne pas intervenir, surtout en bas âge.  il est important de savoir que ce genre de fracture a un impact important sur la croissance future de la mandibule et le côté où s’est produire la fracture sera plus court que l’autre côté et une déviation ou asymétrie faciale se produira. Je vous invite à regarder le keynote “Asymétrie faciale et hyperplasie hémimandibulaire” (ce lien) pour plus de détails.

      Il est relativement normal, si vous avez eu une fracture, que votre mâchoire dévie du côté gauche à l’ouverture et que vous sentiez le condyle sortir de ce côté.

      Pour une meilleure évaluation, il me faudrait au minimum une radiographie panoramique récente et une photo de face bouche fermée et bouche ouverte de votre visage.

      Je ne crois pas que ce problème de fracture explique la vrille du haut du corps par rapport au bas du corps. Cette vrille s’explique plutôt par une scoliose de la colonne vertébrale qui pourrait être idiopathique ou reliée à votre chute de motocross. Mon fils a une scoliose de 12° et n’a jamais eu de trouble d’articulation temporo-mandibulaire ni d’accident de motocross.

      En ce qui concerne vos troubles de la vision, je crois plutôt que votre travail d’informaticien devant un écran d’ordinateur soit la principale raison de la réduction de votre acuité visuelle.

      Je ne crois pas non plus que votre fatigue soit en lien avec un quelconque problème d’ATM.  Je ne peux me prononcer davantage sans vous avoir rencontré.

      Il ne faut pas tomber dans le panneau d’attribuer tous vos maux (vision, fatigue, scoliose) à une seule articulation de votre corps. Le corps humain possède plusieurs articulations (genou, hanche, cheville, coude, épaule) pour n’en nommer que quelques-unes. L’articulation temporomandibulaire n’est pas très différente.

      Je ne sais pas si ces éléments de réponses seront suffisants. Je peux tout au plus dire qu’une imagerie plus complète de vos ATM est indiquée, de même qu’un examen clinique approfondi me semble approprié. Consulter un bon orthodontiste.

      Recevez mes salutations,

  21. Alex M. says:

    Bonjour,

    merci pour votre réponse qui m’éclaire un peu plus sur le problème évoqué. Concernant une hypothétique fracture du condyle de la mâchoire inférieure, il est vrai que le mieux reste des radiographies comme vous me le préconiser (ce sera fait prochainement).

    En ce qui concerne, la vrille du haut du corps deux questions se posent :

    1. Est ce qu’un effet probable de latéralisation entrainée par une pratique sportive majoritaire sur 1 des 2 côtés (football 15 ans, droitier + 5 ans en combat pieds-poings loisir en garde gauche majoritaire) peut aussi entrainer des déséquilibres musculaires pouvant entrainer le haut du corps en rotation par rapport au bas du corps ?

    2. Est ce qu’un trouble de l’articulation ATM peut entrainer par effet cascade une tension excessive sur l’os Hyoïde entrainant elle même une perturbation générale de la posture ?

    Désolé d’insister sur les causes probables de cette “vrille” mais je cherche une explication liée à des déséquilibres d’ordre musculaires : la colonne vertébrale peut sans doute être entrainée en rotation de part des tensions musculaires excessives ou des couples de forces déséquilibrés, cela est il plausible ? Doit on avoir recours à un spécialiste de la posture (pour examiner plus amplement les choses de ce côté là) ?

    Merci encore pour vos réponses précieuses,

    Cordialement,

    Alex. M

    1. Question 1:

      Non, je ne sais pas si la pratique sportive intense peut engendrer une différence. Je sais qu’il y a le mythe du galérien Spartacus qui demandait de changer de côté quand il ramait afin que ses muscles se développent égaux. Je pense qu’il faut regarder votre problème de scoliose pour ce qu’il est: une scoliose.

      Question 2:

      Non. Vous accordez trop d’importance à votre trouble d’ATM s’il y en a un.

      Je vous recommande de consulter un physiothérapeute e t ou un orthopédiste.

      Je ne crois pas pouvoir vous aider davantage.

  22. Marie-Josée says:

    Bonjour docteur,

    Il y a environ 3 ans je me suis “déplacé la machoire” en mordant dans quelque chose d’asser dur (je tenait le morceau entre mes dents du côté droit) et j’ai vraiment senti un déplacement se faire dans ma machoire. Ensuite pendant 2 ans et demi ma machoire se “disloquait” , je devais la “déboiter” pour que ma bouche ouvre au maximum, avec des craquements. J’ai passé une résonnance magnétique qui me dit qu’il n’y a pas d’épanchement, pas d’arthrose, rien de cassé ou endommager, la seule chose était “un peu d’hypersignal dans le ménisque droit”. Je ne ressentais aucune douleur mais je sentais que ma machoire n’était pas normale.
    Puis un soir (il y a environ 2 mois) je me suis brosser les dents et j’ai sentie ma machoire faire un certain mouvement inconnu (sans douleur). Ma machoire ne craquait plus, je ne pouvais plus la “déboiter”, donc j’ai consulter un chiropraticien en attendant de voir un maxillo-facial (demande que j’ai exiger à mon médecin de famille). Mon chiro m’a dit que plusieurs muscles de ma machoire ne fonctionnait pas bien (machoire désaligné à l’ouverture, limitation de l’ouverture, mais le tout sans douleur). Celui ci a commencer des traitements chiropratiques et j’avais beaucoup de douleur (les relaxants musculaires étaient le mieux efficace comme anti douleur). Mais après 3 semaines, ma machoire est beaucoup mieux ré-aligné et j’ai beaucoup moins de douleur. Cependant, elle reste désaligné et en faite je sent un blocage quand j’essaie de bouger ma machoire du bas vers la gauche. Comme si quelque chose bloquait mon mouvement et m’empêchait d’exécuter cette manoeuvre.
    J’ai peut de créé de l’arthrose dans ma machoire et même si je n’ai pas encore eu de diagnostique je crois avoir une luxation irréductible (pourtant je ne ressent aucune douleur à la mastication, à parler, etc) juste une ouverture limitée et déviée.

    Que pensez vous de tout cela? Je suis vraiment inquiète de l’avenir de ma machoire…

    Merci infiniment !!

    1. Bonjour Marie-Josée,

      Je n’ai pas pu répondre à votre question avant ce matin, mais je viens de faire le lien avec la question que vous avez posée, au Dr Lemay lequel m’a avisé de votre question et vous avez vu ma réponse sur son site.

      En résumé, je pense que vous avez une luxation discale non réductible, ce qui explique votre limitation d’ouverture et la douleur. Un physiothérapeute spécialisé en ATM pourrait être d’un grand secours pour vous. Nous avons recommandé Madame Julie Préfontaine de Physiothrapie St-Sacrement et Madame Julie Pelletier du centre médical Mailloux.

      Vous serez entre bonnes mains. Si mes services devaient être requis, vous savez où me joindre.

      Bonne chance.

      1. Marie-Josée says:

        Bonjour monsieur Chamberland!

        Je ne savais pas où vous écrire, mais je tenais à vous remercier infiniment! Il y a environ 1 mois je vous avais écrit concernant mon problème de mâchoire (luxation irréductible côté droit) et que ni mon médecin et ni un chirurgien maxillo-facial ne savait que faire de mon cas… Vous aviez compris que j’avais sérieusement besoin d’aide puisque ma vie était devenue un vrai cauchemar, vous m’aviez référé à 2 excellentes physiothérapeutes dans la région de Québec et je dois vous dire qu’après 5 semaines de traitements je suis remise à 95% ! C’est un énorme soulagement, ma mâchoire ouvre grand, ne dévie plus, je peux presque manger tout ce que je veux, mon sommeil est beaucoup mieux, ma qualité de vie s’est grandement améliorée!

        Je trouvais cela important de prendre le temps pour vous remercier. Vous avez à coeur la santé de vos patients et vous prenez beaucoup de temps pour chacun d’eux. Vous êtes quelqu’un de passionné et cela porte fruit. J’espère que vous continuerez d’aider les gens, car vous avez vraiment aider à changer ma vie (oui je vais vraiment à dire cela! C’était épouvantable…)

        Merci infiniment !!

        D’une jeune femme de 21 ans qui a retrouvé goût à la vie!

        1. Merci Marie-Josée pour ces bons mots de ta part.

          Je suis très heureux que la physiothérapeute ait pu rétablir une fonction normale de ton articulation. Je crois qu’il s’agissait de Mme Julie Pelletier dans ton cas.

          Content d’avoir changé ta vie, mais C’est Mme Pelletier qui a fait tout le travail.

      2. BALLET says:

        Bonjour,

        On m’a diagnostiqué à l’IRM une luxation du ménisque non réductible ainsi qu’une arthropathie à gauche. Il me manque 4 molaires de ce côté. Je voulais poser des implants et faire une greffe de sinus ; je porte des appareils en valplast mais mon occlusion n’est pas totale sur la gauche et l’appareil du bas bouge.
        J’ai consulté un chirurgien maxillo facial qui demande qu’un dentiste me fasse des appareils stellites mais les dentistes ne sont pas pour. Ils disent que je vais abîmer mes dents à droite.
        Avec cette luxation puis-je me lancer dans une greffe osseuse et des implants ?
        Je sais que je n’aurai pas de calage postérieur pendant plusieurs mois et j’ai peur que ça aggrave mon problème d’articulation ?
        J’ai des douleurs dans la machoire, parfois aux oreilles, une ouverture buccale limitée.
        Merci pour votre aide.
        Cordialement.
        Nadine

        1. Je ne suis pas familier avec les types de prothèses Valplast et Stellite, mais le web m’indique que ce sont des prothèse dentaires amovibles flexibles.
          Je ne connais pas la qualité de votre crête osseuse édenté, mais s’il faut une greffe osseuse vous devez prendre le risque, à moins qu’un chirurgien ne puisse mettre des implants sans greffer de l’os. Sachez que la greffe osseuse est efficace pour augmenter la largeur de la crête mais pas pour augmenter la hauteur. Enfin c’est ce qu’on m’a dit pour mon propre cas lorsque j’ai reçu une greffe pour un implant dentaire afin de remplacer 2 incisives inférieures.

  23. Karine says:

    Bonjour
    Je souffre depuis 5 ans d’une sensation ébrieuse chronique (ébriété) qui m’empoisonne la vie
    Ce n’est pas que tout tourne autour de moi mais je suis en déséquilibre permanent.
    Cette situation est légèrement améliorée par la position assise mais aggravée par les ascenseurs, Escalators , les grands espaces ….
    J’ai fait je crois le tour de toutes les médecines classiques et douces en vain sans résultats.

    J’ai consulté dernièrement un spécialiste de la mâchoire dont le bilan montre une malocclusion avec un verrouillage presque total
    C’est a dire mes dents d’en haut recouvre totalement celles du bas
    Je vais donc me lancer dans un traitement avec port de gouttière car je n’accepte pas mon état.
    Croyez-vous réellement que mon problème puisse venir de là?
    Je précise, s’ajoute à ça migraine, douleurs cervicales terribles sans parler des deux opérations du dos à un mois d’intervalle que j’ai subi l’an passé.
    Merci pour votre réponse

    1. Aucun Rapport

      Oreille-interne_CochleeL’oreille interne est une des parties de l’oreille qui contient non seulement l’organe de l’ouïe (la cochlée), mais aussi le système vestibulaire qui est l’organe de l’équilibre du corps humain, responsable de la perception de la position de la tête et de son accélération. Ce système de l’équilibre est contenu dans le labyrinthe osseux (canaux gris sur la photo ci-contre).

      Votre sensation d’étourdissement et d’ébriété est plutôt liée à un problème de labyrinthe qu’à un quelconque problème d’occlusion.

      Je ne crois donc pas qu’une gouttière vous aide à corriger votre état.

      Je ne connais pas la nature de vos opérations aux dos, mais il est vraisemblable que la santé de votre dos et de vos vertèbres cervicales joue une bonne part de responsabilité dans votre manque d’équilibre. Sans compter la possibilité que des canaux du labyrinthe soient bouchés.

      Vous devriez consulter un oto-rhino-laryngologiste.

      Mais en ce qui concerne la gouttière occlusale: AUCUN RAPPORT.

    2. Steph says:

      Bonjour Karine,

      Je vis depuis de nombreuse années la même chose que vous, les ascenseurs ou bien les escalators aggravant temporairement ma sensation ebrieuse. J’aimerai de ce fait vraiment échanger avec vous. Est-il possible d’échanger nos adresse mails directement ici? Ou bien êtres mis en relation a l’aide du Dr Sylvain?

      D’avance merci

      1. Karine sera avisée de votre désir de collaborer.

        En attendant, vous pouvez répondre sur la page et expliquez ce que vous avez fait.

        Je ne peux pas vous donner son courriel si elle ne m’y autorise pas.

        Attendons quelques jours que Karine se manifeste.

      2. Karine says:

        Bonjour
        Je viens d’avoir votre message
        Je veux bien échanger avec vous donnez moi votre mail et je vous reposnd et expliquez moi ce que vous avez fait
        Si vous êtes sur une piste ou pas ?
        Cordialement

  24. Sylvain . R says:

    Voila j ai reçu un choc de face à la mâchoire, c était pas vraiment douloureux, j ai eu légèrement mal a la tête pendant une semaine, puis cela s est calmé. 2Mois après j ai des craquements de la mâchoire lors de la mastication mais seulement d un coté.
    Aussi après avoir pris l avion, j ai eu une grande sensibilité et une petite douleur à l oreille, depuis j’entends des craquements lorsque j avale ma salive. Je suis un peu perdu devant ces symptômes. Que dois je faire? Qui consulter?

    1. Il est probable que l’impact reçu sur la mâchoire ait causé une inflammation de l’articulation (comme lorsqu’on se foule une cheville, on devient enflé et ça fait mal). Il en a résulté un déplacemenent discal (luxation réductible) ce qui explique le bruit articulaire. La douleur à l’oreille dans l’avion n’a pas rapport avec votre problème.

      Le craquement, s’il n’est pas accompagné de douleur, n’est pas grave en soi.

      Je vous recommande de consulter un dentiste qui saura vous faire un examen et des recommandations appropriées.

  25. David says:

    Bonjour
    Voila mon soucis ya à peu près 1 mois ma mâchoire supérieure droite s’est déboitée tout seul en étant allongé au lit elle s’est remit en place peu après suite à ça lorsque je mets mes doigts dans ma bouche coté droit je sens l’os et un gonflement j’ai consulté un dentiste qui m’a arraché une dent de sagesse mais j’ai toujours mal que dois je faire ?

    1. Si vous êtiez allongés au lit, il est probable que votre mâchoîre s’est déboîté en baillant.

      Peu importe où vous mettez votre doigt dans votre bouche vous sentirez toujours un os quelque part.

      Si vous avez mal suit à l’extraction de votre dent de sagesse, vous devriez reconsulter le dentiste qui vous l’a extrait.

  26. Geof says:

    Bonjour Docteur,

    Il y a un an et demi, des douleurs aux cervicales, aux épaules, à la mâchoire et encore à l’arrière de la tête me sont apparues. Celles-ci s’apparentent à des “tensions” qui sont très constantes, chaque jour du matin au soir sans que cela s’aggrave ou s’améliore. Les seuls moments où la douleur s’intensifie sont lorsque je porte de lourdes charges, que je reste longtemps dans une même position (j’ai le sentiment d’avoir un peu plus mal au réveil) ou encore à la palpation des zones douloureuses. Enfin ces douleurs s’accompagnent de craquements de la mâchoire et du cou (comme un besoin de faire craquer ces articulations).
    En une année et demie, j’ai eu le temps de rencontrer de nombreux spécialistes : ophtalmologues (bilan ok), dentistes et stomatologues(dents de sagesses arrachées et pose d’une gouttière pour la nuit), prises de sang, thérapie cranio-sacrée, ostéopathes, kinésithérapie, neurologue (traitement neuropathique), neurochirurgiens. Avec de multiples IRM, Scanner, etc. tout cela sans jamais trouver d’où provient réellement mon problème. Le neurologue a bien déceler une tension aux cervicales et le stomatologue un léger problème d’occlusion de la mâchoire, sans vraiment savoir d’où pouvait provenir (la source de) ces problèmes.
    Je vous écris donc, un peu désespéré je vous l’avoue, pour savoir si vous auriez des conseils ou encore des idées vis-à-vis de ce problème.

    Merci d’avance…

    1. Finalement, vous semblez avoir reçu beaucoup de soins inutilement.

      Votre chaine de symptômes part de douleurs aux cervicales, passe par les épaules, remonte à la mâchoire et retourne en arrière de la tête. Vous avez des craquements à la mâchoires et vous avez crû ou on vous a fait croire qu’il y avait un lien.

      Les dentistes et stomatologues vous ont recommandé l’extraction des dents de sagesse. Cela n’a rien donné. Bien que je sois en faveur de l’extraction des dents de sagesse, je ne crois pas que cela cause les douleurs que vous avez.

      Vous avez porté une gouttière, cela n’a rien donné.  Il m’arrive de prescrire ou faire des gouttières à des patients, mais pas pour des problèmes de douleurs cervicales.

      Vous avez eu des traitements d’ostéopathie, de kinésie thérapie, çà n’a rien donné. Je ne recommande jamais ce genre de traitement. Je réfère à un physiothérapeute qui sait faire des manipulations du genre et surtout poser le bon diagnostic pour faire le bon type de traitement et nous avons des résultats.

      Vous avez vu un neurologue et un neurochirurgien. Vous avez subi des examens IRM et Scanners. Rien n’a été trouvé.

      Pensez-y 2 minutes. Comment puis-je savoir ce que vous avez, à distance, sans jamais vous avoir rencontré ni examiné, si aucun de ces “professionnels de la santé” n’a rien trouvé et vous ont prodigué des soins qui se sont avérés inutiles jusqu’à présent?

      Quel genre de travail faites-vous? Quelle est votre posture de travail? Êtes-vous en surpoids? Est-ce que vous vous entraînez dans un gym? Êtes-vous en forme physiquement?

      Mon meilleur conseil, en supposant que vous n’avez rien aux mâchoires et aux ATM, puisque personne n’a rien trouvé, serait de vous dire de prendre un programme d’entraînement de la musculature dorsale, des épaules et du cou au gym. Ensuite vous devriez reviser votre posture de travail, en supposant que vous faites un travail assis devant un ordinateur ou autre chose du genre.

      Bonne chance.

  27. Isabelle M. says:

    Bonjour,

    je suis âgée de 30 ans et je suis suivie en physiothérapie depuis 3 mois pour un trouble de l’ATM, sans grand résultat. Une douleur persistante demeure, maux de tête, difficultés à mâcher sont présents.

    Je viens de recevoir les résultats d’un scan de l’ATM et on y décrit des ”modifications dégénératives significatives”: pincement articulaire significatif avec plus géodes sous-chondrales et ostéophytes s’associant à un équarrissement de la tête du condyle.
    Est-il trop tard pour entreprendre des traitements d’orthodontie?
    La chirurgie est-elle la seule option?
    Je suis en attente d’un rendez-vous en maxillo-faciale.

    Merci!

    1. Résorption condylienne à 30 ans

      Les changements dégénératifs, les géodes sous-chondrales, les ostéophytes sont des signes d’arthroses. Il est vraisemblable que vous avez de l’arthrose d’une ou des ATMs (vous ne le spécifiez pas) qui a causé de la résorption condylienne et forcément un dérangement de l’occlusion de vos dents. Votre occlusion a changé parce que les os de votre articulation ont changé.

      L’équarrissement de la tête du condyle est le résultat d’un condyle résorbé.

      Avant d’entreprendre des traitements d’orthodontie, il faut faire une évaluation complète et déterminer si le processus de résorption est encore actif ou s’il a cessé. Une scintigraphie osseuse est indiquée. Il faut faire des examens sanguins spécifiques, rechercher s’il n’y a pas de condition systémique qui pourrait expliquer votre condition. L’histoire de cas est très importante et tous les détails comptent. Y aurait-il eu un traumatisme lorsque vous aviez plus jeune?

      Sans me vanter, je possède une très grande expertise dans ce domaine et je saurai vous diriger aux bonnes personnes ressources.

      Je vous recommanderai le meilleur traitement orthodontiste ou orthochirurgie spécifique à votre problème.

      Veuillez consulter un cours que j’ai présenté à plusieurs dentistes, orthodontistes et universités à la page Arthrose de l’articulation temporomandibulaire.

      C’est avec plaisir que je vous recevrai à mon bureau.

      Recevez mes salutations distinguées

      Dr Sylvain Chamberland

       

      1. Isabelle M. says:

        Bonjour Dr Chamberland,

        j’aimerais entrer en communication avec vous.
        Résidant à Montréal, j’aimerais discuter de tout cela avec vous avant de me déplacer pour un premier rendez-vous.
        Quel est le meilleur moyen?
        Merci!
        Isabelle M.

        1. Je crois que la meilleure façon serait d’appeler au bureau et prendre un rendez-vous. Toutefois, je ne peux guère vous aider si je ne vous rencontre pas et que je ne vous examine pas. Votre cas semble complexe et je ne crois pas qu’une discussion téléphonique soit une bonne façon de vous aider. Je dois savoir et voir plus que cela de vous en ce qui a trait à votre problème.

          Recevez mes salutations distinguées

          Dr Sylvain Chamberland

  28. Isabelle M. says:

    Bonsoir,

    je vous remercie de votre commentaire. Je comprends tout à fait. Laissez-moi y réfléchir.

    Je vous remercie de votre attention.

    Isabelle M.

  29. Laure C. says:

    Luxation discale non réductible

    Bonjour,
    Il y a un an je me suis réveillée et ne pouvais plus ouvrir la mâchoire plus de 1 cm (je dors sur le ventre et je pense avoir forcé sur la mâchoire).
    Ma dentiste m’a fait faire une gouttière occlusale. Rien n’a changé, les douleurs étaient toujours présentes. Retrouvant un peu d’ouverture (2,5 cm), j’ai laissé ce problème de côté bien que les douleurs étaient toujours présentes et que j’avais des craquements à la mâchoire.
    En début d’année, j’ai souffert de grosses douleurs dans les cervicales, dans le dos, dans la machoire, le tout accompagné de maux de tête. j’ai eu des séances avec un ostéopathes, avec un kiné… Pas d’amélioration… Mon dentiste m’a envoyée vers un stomatologue qui s’est avéré impuissant et qui m’a bien précisé qu’il ne faut absolument pas opéré.
    Puis, je suis allée voir une autre kiné spécialisée dans le maxillo faciale. Elle rééduque ma déglutition ainsi que la position de la langue lorsque je parle. Je sens que cela me soulage mais j’ai encore de grosses douleurs qui persistent. J’ai par ailleurs passé une IRM qui a révélé une luxation discale gauche irréductible.
    Musicienne professlionnelle
    J’en viens à ce qui me préoccupe le plus. J’enseigne la clarinette et je joue dans des orchestres d’harmonie. A cause de ce problème je n’arrive plus à jouer : ma mâchoire se met à craquer et j’ai de grosses tensions musculaires au niveau de la mâchoire. Les médecins que j’ai vus m’ont dit qu’il fallait absolument arrêter la clarinette. Ma kiné est plus optimiste me disant que je pourrai rejouer plus tard…
    Avez-vous déjà rencontré ce problème chez un musicien. Malgré un luxation irréductible, est-il possible/envisageable de continuer à jouer de la clarinette? Cela n’aggraverait il pas le problème ? Je suis plus que désespérée. La clarinette est ma passion. J’ai arrêté de jouer il y a un mois pour reposer ma machoire et l’articulation mais je ne peux pas envisager d’arrêter définitivement d’en jouer…
    Je vous remercie pour votre retour.

    1. Luxation discale non réductible

      .Lucation-discale-non-reductible-Chamberland-Orthodontiste-a-Quebec

      .La description de votre soudaine limitation d’ouverture de la mâchoire à 10 mm correspond bien à une luxation discale non réductible. Dans un tel cas, le disque est déplacé vers l’avant et coincé entre le condyle et l’éminence articulaire. Lorsque vous ouvrez la bouche, le condyle se déplace vers l’avant et bute contre le disque si celui-ci ne réussit pas à reprendre sa position normale au-dessus du condyle. Le fait que le disque reste bloqué empêche la bouche d’ouvrir, d’où la limitation.

      Le fait que vous ouvrez à 25 mm indique une certaine récupération, mais cette récupération se fait au dépend du disque qui est de plus en plus écraser. Après plus d’un an de luxation, il est vraisemblable qu’un pseudo-disque se soit formé à même la bande postérieure et le disque ne reviendra probablement jamais en place à moins d’une chirurgie intra-articulaire et une ligature de la bande postérieure à l’arrière de la tête du condyle. Dr L. Wolford du Texas maîtrise cette technique.

      Le fait que vous avez par la suite développé des douleurs cervicales et dorsales n’est pas nécessairement en lien avec la luxation discale, mais l’ensemble des problèmes articulaires (ATM et vertèbres) pourrait être en lien avec votre posture de travail imposée par votre profession de musicienne.

      Vous parlez de rééducation de déglutition qui donne peu ou pas de résultats probants. Une imagerie par résonnance magnétique (IRM) confirme la luxation discale.

      Outre ces problèmes énumérés, je suspecte que vous avez une béance antérieure (open bite), ce qui pourrait expliquer le fait que vous suiviez une thérapie pour la position de la langue. J’ai déjà eu une jeune patiente qui jouait de la clarinette et voulait en faire un métier. Elle avait une béance antérieure (open bite). Une clarinette possède une buse assez large qui doit être maintenue entre les dents. Sans nécessairement être la cause de votre béance antérieure, disons qu’elle a pu participer à son apparition parmi d’autres causes de développement d’une malocclusion.

      Est-ce que les musiciens peuvent avoir des problèmes d’occlusion à cause de l’utilisation d’instrument à vent. Oui et non. Un article récent démontre une grande prévalence de désordre fonctionnel musculosquelettique chez les musiciens et des évidences scientifiques démontrent que les instruments à vent sont un risque “occupationnel” du système temporo-mandibulaire. Par contre, deux autres articles disent que les instruments à vent ont peu d’influence sur l’occlusion. La vérité se situe possiblement à mi-chemin et je pense que la posture de travail joue un plus grand rôle que l’instrument lui-même.

      Conclusion

      Oui vous pouvez continuer à jouer de la clarinette malgré votre luxation discale. Vous devriez cependant cessez de dormir sur le ventre, car cela force à tourner votre tête d’un côté ou de l’autre afin de respirer. Ce n’est pas tr;s bon pour les vertèbres cervicales. Vous devriez vérifier votre posture de travail et envisager l’utilisation d’appui-coude mobile comme les dentistes ont afin de reposer la musculature interscapulaire (entre les omoplates). Finalement, si vous avez une malocclusion avec béance antérieure, je vous recommande de consulter un orthodontiste.

       

      Pampel M, Jakstat HA, and Ahlers OM. Impact of sound production by wind instruments on the temporomandibular system of male instrumentalists\footnotemark[1]. Work. 2013, Mar 26;

      Grammatopoulos E, White AP, and Dhopatkar A. Effects of playing a wind instrument on the occlusion. Am J Orthod Dentofacial Orthop. 2012, Feb;141(2):138-45

      Therese Rindisbacher, Urs Hirschi, Bengt Ingervall, and Alfred Geering (1990) Little influence on tooth position from playing a wind instrument. The Angle Orthodontist: September 1990, Vol. 60, No. 3, pp. 223-228.

      1. Laure C. says:

        Bonjour,
        Tout d’abord un grand merci d’avoir répondu avec autant d’application. Moralement, cela fait du bien d’avoir une réponse précise et surtout plutôt positive !
        Pour information, dès que j’ai eu la mâchoire bloquée il y a un an, j’ai tout de suite arrêté de dormir sur le ventre. J’ai effectivement déjà rencontré un orthodontiste qui n’a détecté aucun problème de malocclusion. Un stomatologue a d’ailleurs attiré mon attention sur le fait que j’avais reçu de nombreux traitements d’orthodontie étant jeune et que cela doit être responsable en partie de ces problèmes articulaires.
        En plus de mon métier de musicienne je travaille également en bureau (35h par semaine). La position que j’adopte devant mon ordinateur ne doit pas être adaptée et doit engendrer de grosses tensions musculaires.
        Enfin, concernant la chirurgie, étant en France je ne pourrai pas rencontrer le docteur que vous recommandez au Texas.
        Je vais donc poursuivre les séances de kiné, espérant voir petit à petit des améliorations… et surtout pouvoir rejouer de la clarinette.
        Une dernière question. Les craquements de la mâchoire sont ils liés à cette luxation. Ces craquements peuvent ils engendrer d’autres problèmes ?
        Encore une fois merci.

        1. Merci de fournir des informations supplémentaires de votre condition.

          1- Vous n’avez aucun problème de malocclusion.

          2- Vous avez reçu des traitements orthodontiques étant jeunes.

          3- Vous faites du travail de bureau, devant un ordinateur, et votre posture de travail pourrait être inadéquate.

          Si je vous disais que j’ai soigné mes maux de dos en m’entrainant au gym en faisant des exercices spécifiques pour renforcer la musculature dorsale du bassin jusqu’au cou (vertèbres dorsales, thoraciques et cervicales). Vous devriez vous entraîner minimum 2 à 3 fois semaines à raison de 45-60 minutes par séances. Vous serez surprise du bienfait.

          Craquement versus luxation discale réductible

          Luxation-discale-reductible-Chamberland-Orthodontiste-a-QuebecLa figure ci-contre explique la provenance d’un craquement (clic) articulaire.

          Le premier craquement se fait généralement en début d’ouverture lorsque le disque qui était luxé antérieurement reprend sa bonne position sur la tête du condyle (#3). Cela permet une amplitude d’ouverture normale (#4) car la translation du condyle se fait normalement.

          Lors de la fermeture de la bouche, il se produit généralement un autre craquement. C’est à ce moment que le disque se redéplace antérieurement (#6-luxation antérieure).

          Les craquements sont donc l’indication d’une luxation discale réductible. Si le disque ne peut reprendre sa position lors de l’ouverture, il n’y aura pas de craquement et il se produira une limitation de l’amplitude d’ouverture. On parle alors de luxation discale non réductible. C’est ce que vous avez eu.

          Si vous avez récupéré de l’amplitude d’ouverture et qu’un clic est réapparu, c’est bon signe dans votre cas. Toutefois, il serait avisé de subir une tomodensitométrie volumique à faisceau conique (TVFC) de vos articulations et possiblement une imagerie à résonnance magnétique (IRM). Cela donnerait plus d’information sur la forme du condyle (TVFC) et la position du disque (IRM). Ces examens peuvent être onéreux cependant.

          Par contre, s’entraîner au gym est fort simple et sera bon pour vous sur plus d’un aspect.

          Bonne chance

          Dr Sylvain Chamberland

          orthodontistequebec.ca

          1. bru says:

            Bonjour,
            La semaine dernière, j’ai eu une couronne qui bougeait suite à un chewing gum. Je suis allée chez le dentiste de garde qui m’a retiré cette couronne.
            Une semaine plus tard, je retourne chez mon dentiste, qui me met un pansement ( plat) , il ne reste plus de dent ( porcelaine), que des racines.
            La visite avec bouche ouverte a duré 10mn environ.
            Arrivée chez moi, je mange un croissant et là, calvaire: ma bouche fait des bruits de partout, les machoires claquent , c’est insupportable.
            Idem quand je fais certaines mimiques sur mon visage, les claquements ont lieu et je ne peux plus macher sous peine de faire des craquement à chaque bouchée. Ce n’est pas douloureux et je peux ouvrir ma bouche mais je ml’inquiète,ça me coupe l’appétit, je ne veux pas continuer ainsi.
            Je dois revoir mon dentiste pour le remplacement de ma dent perdue ( nouveau pivot ou implant envisagé), comment soulager ces craquements en attendant? Vont ils disparaitre tout seul?
            Et surtout, est ce la visite chez le dentiste qui a provoqué ça à ma machoire?
            J’ai pourtant l’habitude de séances plus longues chez le dentiste et je n’ai jamais eu ça…Merci de votre réponse.

            1. L’élément important dans votre cas est la perte soudaine d’une couronne et le fait qu’il ne reste que les racines. Cela a changé vos habitudes de mastication et vous avez vraisemblablement mastiqué de l’autre côté de votre bouche. Cela a modifié l’équilibre musculaire et la charge sur les ATM.

              Je pense que le pus tôt vous aurez remplacé votre dent perdue sera le mieux afin de reprendre vos vielles habitudes de mastication.

              Ce n’est pas la visite chez le dentiste qui a causé le problème, mais le fait que vous avez perdu une dent qui vous a forcé à manger de l’autre bord.

  30. Benoit says:

    Bonjour Dr Chamberland,
    Il y a un an et demi, j’ai commencé à avoir des craquements au niveau de l’ATM (côté gauche). Ces craquements se sont transformés progressivement en un claquement qui correspond de toute évidence à une luxation du ménisque.
    Très préoccupé par ce problème, j’ai consulté plusieurs spécialistes (2 occlusodontistes, un orthodontiste, un dentiste spécialisé en dentisterie neuromusculaire).
    J’ai eu d’abord un rééquilibrage de mon occlusion, des décontractants musculaires, car je serre des dents la nuit et enfin une gouttière avec de la kiné au niveau de la mâchoire.
    Les spécialistes consultés n’ont rien trouvé d’alarmant à ma situation. Je précise que je n’ai pas de douleurs particulières. Ayant une mauvaise dentition, j’ai finalement opté pour un traitement neuromusculaire avant de refaire certaines restaurations indispensables (non faites à ce jour).
    Mon dentiste m’a confectionné un orthotique en remplacement de ma gouttière avec une occlusion dite “idéale”. Si le problème ne s’est pas aggravé, il n’a pas été solutionné non plus. J’ai porté cet orthotique pendant plus de 6 mois (24h / 24).

    Là où ça se complique, c’est que j’ai fait une syncope 6 mois plus tard. Rien à voir avec les problèmes d’ATM bien sûr. Cela correspond à une période très stressante avec forte anxiété et la cause de la syncope n’a pas été déterminée. Ils ont mis ça sur le compte d’un malaise vagal après un ECG et un contrôle chez le cardiologue normal.
    Lors de la chute, ma tête a violemment heurtée le sol. Je ne suis pas resté inconscient et me suis relevé immédiatement. J’ai eu pendant 2 semaines d’intenses vertiges positionnels (VPPB) qui ont disparu assez rapidement.
    Mon problème est qu’il perdure depuis un an une sensation permanent d’ébriété.
    J’ai fait tous les examens possibles avec mon ORL : acoustique, PEA, IRM cerveau, examens calorifiques : rien. Le système vestibulaire n’est pas atteint. Mais je vis depuis un an avec une sensation permanente de pseudo vertiges. J’ai bien quelques périodes de répit (en soirée parfois), mais elles sont rares.
    L’ORL me dit que cela peut venir de ma mâchoire. Pourtant, je n’avais pas cette sensation avant le choc. Elle est apparu environ 2 semaines après et ne m’a jamais lâchée. Mon médecin généraliste parle de syndrome subjectif dû au choc et que ça va passer. Ça fait déjà un an et pas d’amélioration !
    Je vis depuis un an avec des maux de tête fréquents au réveil et qui durent parfois la journée, et ces vertiges quotidiens qui n’en sont pas vraiment, mais qui me gâchent la vie.
    Qu’en pensez-vous ?
    Un dysfonctionnement de l’articulation temporo-mandibulaire peut-elle causer de tels désagréments ?
    Je lis souvent que cette pathologie provoque des vertiges, mais je ne trouve aucune explication médicale convaincante.
    Cette histoire de syndrome post-traumatique vous paraît-elle plausible ? Je rappelle que le choc a été violent (je suis tombé face contre terre sans pouvoir me retenir), mais rien de visible à l’IRM.
    Je vous remercie par avance…
    Cordialement,
    Benoit.

    1. Votre histoire est longue. Essayons de démêler les choses.

      Vous avez commencé à avoir des craquements à l’ATM gauche et vous avez consultés des occlusodontistes, un orthodontiste et un dentiste adepte de la dentisterie neuromusculaire.

      Vous avez eu un rééquilibrage d’occlusion. Or les données scientifiques actuelles démontrent qu’il n’existe aucune preuve démontrant qu’un ajustement occlusal (équilibrage d’occlusion) pourrait  prévenir ou soulager les troubles de l’ATM (TTM).

      L’ordre des Dentistes du Québec (ODQ) a publié un communiqué de mise au point sur les méthodes diagnostiques et le traitement des TTM. En résumé, le traitement doit être basé sur le modèle biospychosocial et sur l’utilisation des thérapies réversibles et non invasives.

      Il est donc vraisemblable que le rééquilibrage d’occlusion que vous avez eu n’a pas servi à grand-chose et que la plaque guère plus. La prise d’antiinflammatoires aurait pu être tout aussi efficace. Un craquement non douloureux à l’ATM ne signifie pas qu’il faut un traitement. Vous confirmez ne pas avoir eu de douleur particulière.

      Mais vous vous êtes engagé dans un traitement neuromusculaire avec une plaque orthotique. La dentisterie neuromusculaire est une école de pensée qui place la dentition au centre du corps humain tout comme la terre était au centre de l’univers avant Galilée et Copernic. Le concept neuromusculaire repose sur le fait que “si un changement de l’occlusion est planifié pour reconstruire la dentition, pour réparer un dommage ou même pour traiter une DTM”. Cela va à contre sens de la revue de littérature de la revue Cochrane citée plus haut ainsi que de la mise au point de l’ODQ.

      Que votre denture ait besoin de correction parce que vous avez “une mauvaise dentition” est une chose. Que vous subissiez des traitements onéreux sous prétexte qu’il faut corriger un craquement asymptomatique à l’ATM gauche en est une autre.

      En ce qui concerne votre syncope, je comprends que vous avez perdu connaissance et que vous vous êtes affaissé par terre d’où un violent coup sur la tête. Il n’est pas impossible que vous ayez subi une commotion cérébrale et c’est dans cette direction qu’il faut chercher. Il n’y a aucun lien entre la syncope et les TTM. Mais la commotion cérébrale n’est probablement pas étrangère à la sensation ébrieuse.

      Bonne chance dans vos démarches.

       

      1. Benoit says:

        Enfin une réponse claire sur le sujet occlusion / troubles de l’ATM 🙂 Je vous remercie sincèrement d’avoir pris le temps de me répondre.
        Bien cordialement,
        B.

      2. Benoit says:

        Bonjour,
        Je me permets d’apporter une petite mise à jour étant donné que vous avez eu l’amabilité de me répondre il y a quelques mois.
        Vous aviez raison : mes vertiges n’étaient en rien liés à mes claquements d’ATM. Il s’agit en fait d’un problème vestibulaire (pas grave, mais pénible : omission vestibulaire/oscillopsie) dont j’ai pu pratiquement venir à bout grâce à des séances de rééducation vestibulaire avec un praticien spécialisé. Je n’ai pas retrouvé mon plein potentiel, mais je touche au but et ça va beaucoup mieux 🙂
        Cordialement,
        Benoit.

        1. Merci, Benoît, d’être revenu faire un suivi de votre histoire de sensation ébrieuse. Je suis content de lire que vous vous portez mieux, et ce sans un traitement onéreux de votre occlusion.

  31. paul says:

    Bonjour, j’ai 32 ans,par moment j’ai des douleurs en haut à droite gencive dernière molaire, j’ai pas de soucis dentaires, cette gêne part comme elle est venue mais reviens, j’ai ce soucis depuis 2010, date de l’extraction des 4 dents de sagesse. j’ai des légers pbs de dos, mon chiropracteur m’aide mais ça revient, vos recommandations sont les bienvenues sur l’origine de cette gêne, merci.

    1. Je vous recommande de consulter un dentiste afin qu’il examine cette région. Le fait que vous dîtes ne pas avoir de soucis dentaires ne signifie pas qu’il n’y a pas un problème quelconque.

      Vos problèmes de dos n’ont aucun rapport avec la douleur que vous dîtes percevoir au niveau de la gencive de votre dernière molaire et vice versa.

  32. paul says:

    Mon dentiste justement ne voit rien.

    La seule chose qui me fait du bien c’est mon chiropracteur.
    Des pbs d’atm, de sadam peuvent -ils avoir comme origine des soucis de cervicales?

    1. J’explique justement sur cette page que des problèmes au niveau des vertèbres cervicales peuvent causer des douleurs référées dans les régions de l’atm et mandibulaires (lien impression et conduite).

      Le sadam est un mot fourre-tout signifiant syndrome algo-dysfonctionnel de l’appareil manducateur. En fait çà ne veut pas dire grand chose. De ce côté-ci de l’Atlantique, nous préférons les termes Désordres Temporo-Mandibulaire (DTM) et l’appellation plus récente de Troubles Temporo-Mandibulaire (TTM).

      Je porte à votre attention la forme plurielle des mots désordres et troubles dans l’expression DTM ou TTM.

      Cela signifie qu’il y a plus d’un symptôme.

      Si votre chiropraticien vous fait du bien, continuer avec lui. Si votre douleur persiste encore dans 6 mois, cela signifie qu’il ne vous a pas guéri et que le problème pour lequel il vous a traité n’avait aucun rapport avec votre douleur à la gencive près de votre molaire.

       

  33. philibert says:

    bonjour
    en juin 2013 j’ai chuté lourdement en promenant mes chiens 15 jours après j’ai commencé a avoir très mal a l’oreille gauche on m’a diagnostiqué une otite interne evec cortisone et antibio j’était soulagée 7 jours et tout recommencait!
    je suis allée vers un ORLqui m’a dit que je n’avais rien a l’oreille mais que ma machoire “était foutue”j’ai passé un panoramique dentaire qui a mis en evidence un granulome apical de la 48 et une atrophie osseuse du maxillaire supérieur
    je porte une gouttiere en haut la nuit et j’essaie de la porter le jour quand je suis a la maison!cela me calme un peu mais des que je l’enlève sa recommence douleur a l’oreille gauche!
    j’ai mal partout a la nuque au dos et des point vres les 2 homoplates je suis hyper anxieuse au point de me provoquer des crises de paniques intenses!!
    de plus j’ai apparemment une nevrite vestibulaire a gauche gros tanguange pendant 4 jours!un kiné m’a pris en charge et bien remis sur pied!j’ai vu un ORL qui a remarqué un probleme a l’oreille gauche après test de nystagmus une hypovalence je dois passer une IRM
    je lui ait parler de ma chute et de mes douleurs d’oreille depuis meme quand j’éternue cela me fait mal!!il m’a dit pas de rapport!!je ne sais plus quoi faire !!merci de m’éclairer un peu sur ce probleme d’oreille qui me gache la vie depuis un an
    cordialement

    1. Je prends note de votre histoire de cas et je suis bien désolé de tout ce qui vous arrive.

      Vous décrivez plusieurs symptômes et certaines pathologies dentaires (granulome apical, atrophie osseuse), des problèmes craniovertébraux, du vertige, de la douleur à l’oreille. Tous ces problèmes, bien que réels, ne sont pas nécessairement reliés ensemble et n’explique pas nécessaire pourquoi vous souffrez. À cela s’ajoute votre trouble d’anxiété menant à des crises de panique où le réel peut être confondu avec l’imaginaire.

      Vous avez besoin d’être rassuré et il me semble qu’il faudrait analyser les problèmes un a un et vous expliquez lequel ou lesquels n’ont pas de lien entre eux. Bref, il ne faut pas tout mettre dans le même panier.

      Je vous recommande de consulter votre dentiste ou un endodontiste pour faire un traitement de canal ou une chirurgie apicale afin d’éliminer le granulome apical.

      Je n’ai pas compris pour vous porter une gouttière occlusale et je doute que cela soit utile dans votre cas.

      Je vous souhaite bonne chance dans vos démarches

  34. Corin says:

    Bonjour,
    je vous contacte pour un avis en attendant de consulter mon dentiste.
    En début juin, ce dernier m’a posé une couronne ceramo-métallique sur la première molaire supérieur à gauche. Cette couronne me semblait trop “dure” et un peu grosse mais je pensais que j’y allais m’y habituer.Mais voila qu’après seulement deux semaines, je commence à avoir des craquements à l’ATM droite.
    Je commence à m’inquiéter: j’appelle mon dentiste. Sa secrétaire me répond en m’indiquant que cela devrait partir et qu’il n’y a peu lieu de stresser. Je prends donc mon mal en patience. Les craquements au niveau de l’atm droite se poursuivent durant semaine et demie puis ils disparaissent après “un craquement important” et je me retrouve vers fin juin avec la mâchoire bloquée.
    Mon ouverture buccale devient limitée (2 cm environ). Je ne ressens alors aucune douleur; et en forçant un peu je peux même retrouver une ouverture normale mais déviée. Effrayée, je décide une semaine après d’aller au urgences, les radios panoramiques ne montrent rien. Je prends alors rendez-vous chez une ostéopathe: elle corrige quelque peu la déviation de ma mâchoire et note des contractures des muscles masticateurs et un contact dentaire plus importants du coté gauche, coté où a eu lieu la pose de ma couronne.
    Je reprends donc rendez-vous chez mon dentiste pour vérifier ma couronne et en attendant je voulais vous soumettre ces questions: est-il possible que la pose de cette couronne du coté gauche est perturbée le fonctionnement de mon atm droite? Elle me parait différente tant dans sa forme, son épaisseur que la molaire qui lui fait face.
    Seconde question: cela va faire maintenant deux semaines que je me retrouve avec la mâchoire bloquée. Aussi,est-ce que je vais pouvoir retrouver une ouverture normale bientôt ? Etant de nature angoissée, j’ai peur de rester comme cela à vie ou pire de voir mon articulation se détériorer rapidement.
    J’ajoute également que je possède encore mes dents de sagesse. Elles sont toutes incluses et sont toutes horizontales. Je ne sais d’ailleurs pas si des dents de sagesse peuvent jouer un rôle dans l’apparition de trouble de l’ATM en exerçant par exemple une certaine force sur la mâchoire.
    A noter que depuis l’apparition de mon trouble de l’atm droite, j’ai parfois une douleur au niveau la gencive où se trouve ma dent de sagesse supérieure droite.Je ne sais pas si cette douleur est un cause de mon problème d’atm (dent incluse qui cherche à pousser, à percer la gencive en exerçant une pression délétère sur la mâchoire ?)ou un effet du fait de la dysfonction articulaire (muscles masticateurs plus contractée provoquant cette douleur ?)
    Enfin, dans mon cas, quels traitements envisagerez-vous ? Quels spécialistes conseillerez-vous?
    Je vous remercie d’avance pour tout début de réponse.
    Tout ceci me plonge dans une angoisse extrême, chose qui ne doit pas arranger mes symptômes je l’avoue.

    1. Je ne crois pas que la couronne cérammo-métallique que vous avez reçu justifie tous les symptômes que vous décrivez. Bien qu’une légère surocclusion de la couronne soit possible, cette surocclusion ne peut représenter qu’une fraction de mm (0,05 ou 0,1 mm), 0,5 mm au pire. Cela est certes incommodant et votre dentiste pouvait ajuster et meuler cet excès jusqu’à un retour d’égalité ces contacts.

      Je conviens que vous décrivez une luxation discale non réductible. Toutefois, les manipulations nombreuses que vous avez subie durant la préparation (taille, prise d’empreinte, cimentation) de la couronne sont autant, voire plus important en terme de facteur de risque qu’une couronne en surocclusion. En effet, durant ces manipulations, vous avez maintenu votre bouche grande ouverte pendant des périodes de temps assez longs.

      Le point positif dans votre état est que vous ne ressentez pas de douleurs. La recommandation d’usage suite à une luxation discale non réductible est la prise d’antiinflammatoire pour 2 semaines (Naproxen 500 bid ou Voltaren 50 mg tid). Consultez votre médecin ou votre dentiste cependant à cet effet. L’application de compresse chaude sur l’articulation est un bon moyen d’aider la réduction de l’inflammation.
      Il est important de ne pas forcer l’ouverture de la mâchoire et il est normal que vous observiez une déviation du côté affecté.
      Je vous félicite d’avoir adopté une diète molle durant cette période de luxation.
      Vous devriez retrouver une amplitude d’ouverture normale avec le temps. Il est possible que le disque reprenne sa place et que les craquements recommencent, ce qui serait une bonne chose dans votre cas. Il est possible que votre disque demeure luxer auquel cas une adaptation de la bande ligamentaire postérieure se produira.
      Vos dents de sagesse n’ont pas de rapport avec votre problème d’ATM. Par contre si vous avez de la douleur au niveau de la gencive près de la dent de sagesse, je recommande leur extraction. Consultez la page “Dents de sagesse” pour bien comprendre les risques associés à la présence de ces dents incluses.

  35. Clemente says:

    bonjour,
    je souffre depuis 15 ans des ATM aujourd’hui , un dysfonctionnement de l’appareil manducateur à composante essentiellement articulaire (désunion condylo discale permanente niveau de l’ATM gauche avec des signes débutants d’arthrose) sur un terrain parafonctionnel (serrement)- diagnostic de la radio panoramique.
    je porte la nuit une orthèse mandibulaire depuis 1 an .
    je vous demande que faire car j’ai mal et douleur et craquement fréquemment la journée.
    j’ai 63 ans . j’habite saint raphael dans le var 83700

    1. Désunion condylo discale permanente avec des signes débutants d’arthrose?

      Çà ressemble beaucoup à une luxation discale non réductible avec de l’arthrose.

      Je vous suggérerais de prendre des antiinflammatoires non stéroïdiens tel le Naproxen. Je vous suggérerais de penser à ne pas serrer les dents. Je vérifierais l’état de votre plaque occlusale et je pourrais vous suggérer de prendre un relaxant musculaire.

      Je vous dirais de demander à votre médecin ou pharmacien de vous suivre pour les possibles effets secondaires de certains médicaments.

      1. clemente says:

        Bonjour,
        je viens de recevoir la réponse du Dr Chamberland , et je vous remercie .
        En effet, j’ai retrouvé le diagnostic de Décembre 2000.
        Il montre un dysfonctionnement des ATM avec douleurs en particulier du coté gauche.
        résultats :
        pas d’anomalie morphologique sur les condyles mandibulaires, et la position bouche fermée est satisfaisante. Par contre l’ouverture de la bouche montre un dysfonctionnement avec un défaut d’amplitude de la subluxation antérieure physiologique avec une LUXATION Méniscale, ce dernier restant en avant du condyle mandibulaire.
        Il n’y a pas d’épanchement articulaire visible.
        je souffre toujours avec des hauts et des bas et surtout maintenant car il y a des craquements sans cesse.
        je vois depuis 1 an le Dr PEDEUTOUR Pierre, à CAGNES sur MER , dans les Alpes Maritimes 06.
        c’est lui qui m’a posé le traitement occlusodontique, plaque la nuit qui soit disant je la porte 1 an et ensuite plus du tout.
        Je n’y crois pas trop, cependant je la porte et je continue.
        Je revoie le Dr Peudeutour Pierre en octobre pour le faire le point.

        Mais la question que je me pose : faut-il que je me fasse opérer?

        Le Dr Peudeutour ne me le conseille pas du tout dans mon cas .
        Alors que faire car je suis limitée en tout et je n’ai plus de vie.
        Ma relation affective est très limitée et je suis seule à cause de ce problème.
        En étant toujours coquette et belle femme, je m’entretiens beaucoup et je suis seule et je n’ai pas toujours le moral.
        La seule consolation c’est que je suis dans une belle région avec la mer.
        Je vous remercie encore de votre réponse et je suis désolée de vous écrire de mon état.
        Je suis confuse et désespérée .
        Dans l’attente je vous remercie vivement.
        Clemente de St-Raphaël

        1. Merci d’avoir donné des précisions sur votre problème d’articulation temporomandibulaire.

          Somme toute, votre diagnostic n’était pas si grave que çà. Il y une multitude de gens qui ont des luxations discales avec ou sans réduction, avec ou sans limitation d’ouverture.

          Les craquements articulaires ne sont pas nécessairement une mauvaise chose dans votre cas. Généralement, lorsqu’il y a craquement, c’est que le disque reprend sa place sur la tête du condyle.

          Votre plaque occlusale ne règlera pas nécessairement les problèmes de luxations discales, mais peut grandement vous soulager des épisodes de serrements la nuit.

          Je suis d’accord avec Dr Peudeutour. Je ne vois aucune raison de vous  faire opérer ni pourquoi vous auriez besoin d’une opération.

          Ce qui me frappe le plus dans votre texte, c’est que vous faites état de votre grande solitude. À un point tel que vous vous sentez confuse et désespérée.

          Je ne veux pas jouer aux médecins, mais çà ressemble à de la déprime. Un problème d’humeur? Parler à votre médecin. Au besoin, consultez un psychothérapeute.

          Je vous rassure, vos problèmes articulaires et vos craquements n’ont rien à voir avec le fait que vous soyez seule. N’y a-t-il pas des activités de groupe auxquelles vous pourriez participer? Cuisine, danse sociale, artisanat, voyage organisé.

          Je voudrais vous encourager et terminer sur une note positive en vous disant que vous n’êtes pas seule.

          Vous n’êtes pas seule, vous m’avez trouvé sur la toile et je vous ai répondu.

          Bon courage.

           

          1. clemente says:

            bonjour DR Chamberland .
            je vous remercie de votre réponse.
            effectivement je devrais voir un psy, mais à mon âge je ne sais pas si ce n’est pas trop tard.
            mais vous savez je chante et je vais à une chorale
            quoique un peu limitée pour chanter par moment j’ai mal et je ne peux pas bien chanter.
            puis la mâchoire part un peu sur le côté çà se voit un peu quand on me connait.
            mais je continue de chanter car j’adore chanter puis j’apprend les textes c’est ce qui me fait oublier la douleur alors je continue sinon je meurs .
            j’ai eu des douleurs cervicales avec arthrose après le problèmes de mâchoires c’est pas drôle non plus.
            danser j’aime beaucoup et j’y vais une fois par mois.
            mes pour les relations intimes c’est autre chose çà m’arrête beaucoup , et je n’arrive pas à concrétiser une histoire ou je ne tombe pas sur l’homme qui comprendra et puis je n’aime pas en parler.
            voilà ! oui j’aurai besoin de voir un psychologue pour parler de mes problèmes de douleurs qui m’épuisent.
            mais j’espère sincèrement qu’on trouvera quelque chose dans la médecine pour arranger ce dysfonctionnement de la mâchoire comme pour les genoux et la hanche, on met des prothèses et on n’en parle plus et plus de douleurs .
            mais je serais plus vieille quand on trouvera pour les mâchoires.
            cordialement,
            clemente

            1. Chère Clémente,

              Je ne crois pas pouvoir vous aider davantage. Vous mélangez trop de choses ensemble qui n’ont pas nécessairement rapport entre elles.

              Je vous souhaite bonne chance dans vos démarches.

  36. Corin says:

    Je vous remercie pour votre réponse.J’ai finalement pu voir un chirurgien maxillo-faciale. Selon lui, mon problème ne serait pas si grave. Le diagnostic serait bien “luxation méniscale non réductible”. Les solutions que l’on m’a proposé sont bien-entendu: mettre la mâchoire au repos, appliquer des compresses chaudes pour relaxer les muscles masticateurs, et faire quelques exercices de kiné.
    A ce propos, l’exercice proposé par ce dernier consiste à: placer la mandibule en avant puis ouvrir progressivement la bouche, puis la refermer en ramenant la mandibule à sa position normale. A refaire plusieurs fois.
    Cette manipulation me permet de retrouver une amplitude d’ouverture normal lors de la phase “ouverture” mais aussitôt l’exercice finie j’ai de nouveau une ouverture buccale limitée.
    D’ailleurs,lorsque que je fait cet exercice,je peux à nouveau réentendre le claquement à l’ATM droite. Est-ce une bonne chose ? J’ai toujours peur d’aggraver la situation en faisant de tels exercices; comme chasser plus avant le disque, ou l’abîmer…
    Par ailleurs, ce praticien ne m’a pas proposé la pose de gouttière. Pour lui, mon problème ne serait pas d’ordre pathologique et serait consécutif à une période de serrement de dents dus au stress (“clenching”) et au travail dentaire
    Est-ce normal de ne pas se faire poser de gouttière ? J’ai lu sur plusieurs forums, sites web, articles que c’était souvent le traitement adopté pour une luxation des atm.
    Devrais-je chercher à m’en faire prescrire une, ou attendre? Car, cela va faire un mois que mon ménisque droit est luxée. Aussi, je me demandais: en moyenne, en combien de temps, une tel luxation peut se réduire ?
    Au bout de quel laps de temps, devrais-je consulter de nouveau si mes symptômes ne disparaissent pas?
    Merci pour toutes vos réponses
    Cordialement

    1. Cher Corin,

      Je suis d’accord avec le chirurgien buccal. Les exercices qu’il vous a suggéré de faire me semblent corrects. Cela augmentera la force et la coordination des muscles d’ouverture et de fermeture de la mâchoire. Si vous réentendez le craquement, c’est que le disque n’est plus coincé vers l’avant. C’est donc une bonne chose.

      Il n’est pas nécessaire de mettre une gouttière occlusale dans tous les cas de craquement. Si vous n’avez pas de douleur et que vous êtes capable d’avoir une bonne amplitude d’ouverture, la gouttière devient facultative. Apprenez à ne pas maintenir vos dents serrées ensemble et si vous apercevez que vous serrez, penser à relâcher.

  37. sylvie says:

    Ca fait déjà 6 mois que ma douleur t.d.m. coté droit a commencé.
    J’ai consulté un dentiste , mes symptômes étaient engoudissement et douleur à la mâchoire irradiant jusqu’à l’oreille drte.
    J’ai été traité pour une dent morte et abcès. On m’a prescrit alors de relaxants et antibiotiques suite au traitement de canal. Mais depuis ce temps je prends des anti inflammatoires car si j’arrête plus de 2 jrs cà recommence à s’inflammer et à craquer.

    J’ai passé un IRM et ils m’ont dit que j’avais deux luxations irréductibles drt et gche avec de ostéophytes mais les condyles sont normaux. J’ai peur d’être obligé de prendre cà à vie.
    Alors est-ce ma situation pourrait envisager une petite chirurgie pour faire un nettoyage des petits débris liées à l’arthrose.
    J’ai pris un rendez vous .

    1. Bonsoir,

      Je pense qu’il faut départager la douleur provenant de l’abcès pulpaire, et du traitement de canal qui a suivi, de la douleur provenant des ATM.

      L’inflammation et le craquement, c’est 2 choses bien différentes. Inflammation n’est pas synonyme de douleur et craquement non plus.

      D’abord et avant tout, est que la dent qui a reçu un traitement de canal présente encore de la sensibilité ou si tout est rentré dans l’ordre. Avez-vous encore de la douleur irradiant jusqu’à l’oreille droite? Si tout est dans l’ordre, plus besoin de médicament pour cela.

      Si vous entendez un craquement à l’articulation (ou aux articulations), y a-t-il de la douleur? S’il n’y a pas de douleur pas besoin de médicament et il n’y a pas de pilule qui soigne un craquement articulaire.

      Le fait qu’une IRM ait démontré une luxation discale non réductible est une chose, mais sachez qu’au moins 30% de la population a une luxation discale de l’ATM et qu’ils n’ont aucun symptôme. Autrement dit, si 100 personnes asymptomatiques subissent une IRM, il peut y en avoir de 20 à 30 qui ait des déplacements discaux et n’a aucun problème.

      Il y a une contradiction dans votre phrase, car vous dîtes que les condyles sont normaux, mais vous dîtes aussi qu’il y a des ostéophytes. S’ils ont des ostéophytes, c’est qu’ils ont de petits changements osseux. Devez-vous faire limer ces ostéophytes, je ne crois pas du tout. Si vous deviez faire limer tous les ostéophytes qui existent probablement sur d’autres articulations de votre corps, vous risqueriez d’avoir beaucoup de cicatrices.

      Il me manque des éléments pour bien comprendre votre cas. J’aurais besoin de faire un examen et de prendre au moins une radiographie. Je m’excuse de ne pouvoir en dire davantage sans vous rencontrer.

  38. PECQUEUR says:

    BONJOUR
    QUE PENSEZ VOUS DE TMJ APPLIANCE POUR LES DOULEURS CERVICALES
    MERCI

    1. TMJ appliance est un mot générique qui veut dire n’importe quoi et qui ne signifie rien de particulier.

      Je ne crois pas qu’on puisse soigner des douleurs cervicales avec un appareil intrabuccal. Çà n’a aucun rapport.

      1. PECQUEUR says:

        bonjour Docteur

        le TMJ appliance est une gouttière qui m’est donnée par un orthodondiste.
        il faut la porter la nuit et une heure par jour
        c’est une gouttière qui n’est pas sur mesure que propose l’occlusodentiste
        pensez vous que ça pourrez améliorer mes douleurs aux cervicales et au dos?
        merci
        cordialement

        1. TMJ-ApplianceTMJ appliance ou le charlatanisme à son meilleur

          Monsieur Pecqueur,

          Je n’irai pas par quatre chemins. C’est du charlatanisme, voire du voodooisme (vaudouisme).

          Croire qu’un appareil buccal non individualisé puisse avoir un effet bénéfique sur des douleurs cervicales démontre une grande naïveté. Mais au moins ,vous avez posé la question, donc vous n’êtes pas si naïf.

          Promouvoir ce genre d’appareil (votre occlusodontiste ou votre orthodontiste) démontre un charlatanisme honteux. D’ailleurs, j’ose espéré que ce n’est pas un orthodontiste certifié qui vous propose cela, mais plutôt votre occlusodontiste.

          Je l’ai dit et je le répète. Ce n’est pas un appareil buccal, de quelque nature qu’il soit, qui peut soigner des problèmes de douleurs cervicales et de dos.

  39. Douillard says:

    Bonjour,
    J’ai 27 ans et j’ai commencer à grincer et claquer des dents il ya environ quatre ans suite à mes études et un concours que j’ai passé plusieurs fois avec des épisodes plus ou moins intenses selon le stress occasionné.
    Mon dentiste m’a prescrit une gouttière souple que je n’ai pas vraiment porté régulièrement par inconfort.
    Il y a tout juste un an j’ai cassé ma dent du bas (au milieu) sans avoir reçu de coup. C’était sans doute lié à ces grincement de dent suite au stress car je me réveillais souvent le matin avec un mal au nouveau de cette dent.
    Mon dentiste m’a fabriqué une résine et limé les dents. Quelque mois plus tard un bruit est apparu au niveau de ma machoire quand j’ouvre grand la bouche non quand je mange, quand j’insiste en faisant des mouvements de va et vient.
    J’ai aussi des douleurs aux cervicales notamment à droite comme le bruit de ma machoire maus ces douleurs sont plus ancienne.
    Je ne sais pas les dater car je m’y suis habituée mais j’ai comme effectué par le passé des séances chez le kiné et l’ostéopathe.
    Maintenant parfois mon coup craque et je sens une gêne pour tourner complètement ma tête à droite. j’ai rarement des bourdonnements aux oreilles.
    Je n’ai pas de douleur à la machoire mais je m’inquiète fortement de l’évolution de ce bruit maxillo articulaire et de ses conséquence dans le futur étant donné mon âge.
    J’ai consulté recemment 2 spécialiste en occlusion dentiste qui ne m’indiquent pas la même chose : refaire une gouttière rigide (le problème étant mes canines), refaire mes plombages qui sont trop creux (rééquilibrage des dents) : j’aurai eu trop de caries.
    Je ne sais vraiment pas vers qui me tourner et selon mes recherches, il existe peu de personnes bien former pour résoudre les ATM.
    J’ai peur de l’évolution de mes symptomes.
    Merci de m’avoir lue.

    1. Du grincement de dents (bruxisme)  au mal de cou

      Il y a une multitude de facteurs pouvant expliquer pourquoi vous faites du bruxisme, que vous avez cassé une dent et que vous avez mal au cou (douleur cervicale).

      Et il est possible qu’il n’y ait aucune relation entre ces 3 problèmes.

      D’abord, le bruxisme est une activité parafonctionnelle caractérisée par du serrement et du grincement des dents. La prévalence est de 8 à 10% de la population adulte et peut survenir durant le sommeil, mais aussi durant l’éveil. La cause du bruxisme est inconnue.

      La recherche a mis en évidence des facteurs de risques tels que le stress, le tabagisme, la prise d’alcool (> 3 verres), la prise de caféine (> 3 tasses de café), le manque de sommeil (fatigue et endormissement diurne).

      Il est donc vraisemblable que vos études, vos examens et les concours ont influencé l’un ou l’autre de ces facteurs de risque et de facto amplifié votre problème de bruxisme.

      Il était donc indiqué de porter une plaque occlusale afin de limiter les effets nocifs du serrement sur votre denture.

      En ce qui concerne la dent cassée, je voudrais bien savoir dans quel était cette dent était avant. Y avait-il une carie ou une obturation (plombage) extensive?

      Vos douleurs cervicales seraient plus anciennes que vos douleurs de mâchoires. Mais une douleur cervicale peut être causée par un traumatisme sportif, une posture inadéquate de travail (ou d’étude).

      En ce qui concerne les recommandations reçues de 2 dentistes, refaire une gouttière pourrait être une bonne chose en supposant que vous la portiez lorsque vous vous sentez stressé. Refaire les plombages parce qu’ils sont trop creux? Si vous avez eu des caries extensives ou s’il y a des caries, c’est surement une bonne chose, mais ce ne soignera pas nécessairement le problème de bruxisme.

      En résumé, une bonne hygiène de vie, du sommeil, éviter les facteurs de stress, réparer les caries, consulter un physiothérapeute, faire des exercices spécifiques pour renforcer votre dos.

       

      1. douillard says:

        Bonjour,
        Je vous remercie de votre réponse et votre rapidité.
        A propos de la dent cassée : il n’y avait pas de carie ni au dessus de la dent.
        Concernant la proposition du dentiste de refaire les plombages, il s’agit de rééquilibrer la posture des dents ce qui provoquerait les bruits de l’articulation quand j’ouvre grand la bouche (craquement)car je n’ai pas uniquement qu’un problème du grincement de dents. Il y a aussi le craquement de la mâchoire (problème articulaire. J’aimerai votre avis sur cette proposition et savoir s’il faut absolument que j’élimine rapidement le bruit quand j’ouvre grand la bouche, en portant par exemple la gouttière. Si le bruit ne s’élimine pas : faut-il faire autre chose?
        Merci

        1. Il est faut de prétendre que la posture des dents provoque des bruits à l’articulation.

          Vous dites avoir un bruit si vous ouvrer grand la bouche. Et alors? En quoi cela cause-t-il un problème.  Avez-vous de la douleur?  Avez-vous une limitation de l’amplitude d’ouverture mandibulaire?

          Votre dentiste peut-il garantir que de refaire les plombages va éliminer les bruits articulaires. Qu’il vous recommande de les refaire est une chose, mois je lui demanderais s’il garantit à 100% que les bruits articulaires disparaîtront s’il le fait sinon il vous rembourse.

  40. hunot sandrine says:

    Bonjour

    j’ais fait poser 4 implants les 4 premolaire du bas en 2012. tout allait bien avant la pose des couronnes mais 20 jours apres cela un gros torticolis et depuis de grosse raideur a la nuque mais aussi aux trapeze une asymetrie est apparue au niveau cou epaule.les radio cervicale ne disent rien de special mais un orthodontiste a deceler que ma mandibule est en retrait de plus elle devie sur la gauche ce serait la cause de mes douleurs. elle me propose un traitemet d’orthodontie de 1 ans avec une chirurgie (une retrognatie) apparement tout sa est bien lourd je doit prochainement faire l’imagerie pour le chirurgien (dr defresnne)mais je me demande si cette chirurgie va m’enlever ces douleur ou si ce n’ai pas du a un probleme de mauvaise posture ou matication a la suite de la pose des couronnes sur implants. votre avis m’interresse.merci

  41. Le torticolis et la raideur dans votre nuque n’ont pas rapport avec vos implants posés en 2012, pas plus que çà a rapport avec le fait d’avoir en retrait (rétrognathie) et dévié vers la gauche.

    Je suis un peu surpris que vous ayez reçus des implants avant de faire un traitement d’orthodontie, d’autant plus que vous avez une rétrognathie mandibulaire.

    Je vous recommande de planifier votre traitement avec votre chirurgien et un orthodontiste.

    1. hunot sandrine says:

      je pense tout de meme que quelque chose s’est passer a ce moment la…ou bien cela doit dater de bien plus longtemps…car j’ais aussi la deglutition et la langue en effet tout comme vous je suis surprise de voir que personne ne m’as alerter de la retrognatie…de plus mon kiné m’annonce que j’ais une fausse jambes courte en plus de l’asymetrie qu’on distingue nettement de dos ma clavicule gauche est bien plus haute…le rdv est pris avec le chirurgien pour decembre en parallele je poursuit mon parcour orthodontie qui commence demain en attendant il faut soulager ces douleurs

      1. Vous mettez tout dans le même panier.

        Vous aviez 4 implants, un torticolis, raideur de la nuque, rétrognathie et déviation vers la gauche.

        Dans votre réponse vous ajoutez problème de déglutition, fausse jambe courte, clavicule gauche plus haute.

        Je vous recommande de consulter un orthodontiste afin qu’il fasse la part des choses.

        Je persiste à croire qu’un traitement ortho chirurgie aurait dû être fait avant la pose d’implants.

        Il est préférable de corriger la relation dentosquelettique avant de faire des restaurations implantoportées.

        1. hunot says:

          bojour
          en effet apres consultation ortho et le diag retrognathie puis deviation a gauche de la mandibule,j’ais consulter un posturologue qui m’annonce une asymetrie des epaules et une bascule du bassin sans aucun doute lier a cette fameuse deviation….etant rester pas mal d’annees sans mes prémolaire mon corp s’est habituer….et la pose des implants,couronne a declencher les douleurs…les implant n’y sont strictement pour rien ils sont meme impecable au dire de l’ortho…mais comme vous le dite,j’aurais du etre averti de tout sa avant la pose des implants

          1. Je suis en accord avec la liste de problèmes que vous me décrivez. Par contre, je suis en désaccord avec la relation de cause à effet que votre posturologue ou vous même en faite.

            En effet, il est faut de prétendre que la rétrognathie avec déviation à gauche soit “sans aucun doute” lier avec une asymétrie des épaules et une bascule du bassin.

            Cela n’a aucun sens. Si tel devait être le cas, tous ceux qui ont une bascule du bassin et une asymétrie des épaules auraient une rétrognathie de la mandibule avec déviation. Çà ne tient pas la route.

  42. Richard Émond says:

    Votre article est de grande qualité, je suis denturologiste et il m’arrive d’avoir des patients qui ont des problèmes d’ATM. Je me suis toujours demandé à qui je peux référer ses patients. J’aimerais avoir vos coordonnés afin de pouvoir référer ses patients. Je pense qu’avec vous ils auront un bon service.

    Bravo! pour vos recherches.

  43. Merci pour votre commentaire.

    Mes coordonnées sont disponibles sur le site. Vous pouvez appeler ma secrétaire pour recevoir des cartes d’affaires. Notez qu’étant orthodontiste, les patients ne doivent pas être complètement édentés.

    Au plaisir de collaborer avec vous.

  44. Bryan says:

    Bonjour Dr Chamberland,

    Cela fait 1 an 1/2 que j’ai des douleurs chroniques : aux muscles de la machoire ( des 2 cotés ), aux tempes ( impression d’avoir tete dans un étau ) sou les oreilles ( au niveau de l’articulation, crépitements ), difficultés à ouvrir la bouche, mais également des douleurs au cou, aux trapezes, derrière le crane, problème de convergence.

    J’ai fais tous les examens nécessaires et nous n’avons rien trouvé, je suis également suivi par un chiro depuis 8 mois car j’ai beaucoup de tensions cervicales ( le travail est maintenant finit et toujours aucune amélioration).

    J’ai vu un stomatologue et un orthodontiste et, selon lui mon occlusion est bonne ( aucun passé dentaire auparavant sauf le port d’une gouttière mal faite il y a un an 1/2 suite à mes douleurs ).

    Mes douleurs sont arrivés du jour au lendemain, je faisais beaucoup de musculation , y’a t-il un lien ….

    Je pense souffrir d’une dysfonction temporo mandibulaire, selon vous au vu de mes symptômes, pensez vous que ce soit le cas ? quels traitements préconisez vous ? je prend un myorelaxant pour le moment et j’ai une gouttiere mandibulaire souple ( sans réglage ) qui ne me soulage pas : 4 mois de port maintenant.

    Merci par avance pour votre aide
    Bien cordialement

    1. Devant tous ces symptômes que vous décrivez, il vaut mieux y aller méthodiquement dans l’analyse.

      1- Plusieurs examens ont été faits et rien n’a été trouvé.

      2- L’orthodontiste que vous avez vu confirme que vous avez une bonne occlusion. Donc pas de malocclusion.

      3- Vous êtes suivi par un chiropractitien et il n’y a eu aucune amélioration.

      4- Les douleurs sont apparues subitement, vraisemblablement il y a un an et demi.

      5- Vous faites beaucoup de musculation.

      6- Vous avez une gouttière mandibulaire depuis 4 mois et çà ne vous soulage pas.

      Avant de poser un diagnostic de dysfonction temporo-mandibulaire qui est un mot fourre-tout, il faut un bon examen clinique et une analyse des zones sensibles. Il faut voir quelles sont vos habitudes. Un examen radiographique serait une bonne chose pour évaluer la condition osseuse. À la limite, un examen par résonance magnétique (IRM) pourrait être nécessaire si un déplacement discal était suspecté.

      Il n’est pas impossible que votre problème provienne des vertèbres cervicales.Il n’est pas impossible que ce soit une entorse cervicale qui vous cause toutes ces douleurs.

      Il n’est pas impossible que vous ayez subi une luxation discale non réductible et que ce soit cela qui a enclenché les symptômes douloureux. C’est dans un tel contexte qu’une IRM serait utile.

      Il n’est pas impossible que vous soyez un individu qui serre continuellement ses dents ensemble et que cela occasionne de la fatigue musculaire.

      Je serais tenté de vous dire que vous devez prendre conscience de ne plus tenir vos dents serrées ensemble durant le jour si c’est ce que vous faites, que vous ne devriez pas mâcher de gomme non plus (pas plus de 15 -20 minutes en tout cas).

      Je suis en accord avec la prise de myorelaxant. Vous pourriez aussi mettre des compresses chaudes sur vos articulations à raison de 15-20 minutes 1 à 2 fois par jour.

      Puisque les gouttières ne fonctionnent pas, je pourrais vous suggérer de cesser de les porter pour 2-3 semaines et de voir l’évolution des symptômes. Je vous suggérerais de continuer de vous entraîner tout en faisant moins de musculation, mais plus de cardio (jogging, sur tapis roulant, elliptique, spinning). Un meilleur dosage muscu-cardio-étirement genre yoga ou natation pourrait être bon pour vous.

      Je vous recommanderais à un bon physiothérapeute plutôt qu’un chiro, surtout à cause des douleurs aux nombreux muscles que vous avez énumérés.

      Je ne sais pas si j’ai répondu adéquatement à vos questions. Je ne peux faire davantage sans un examen clinique et radiologique.

      1. Bryan says:

        Bonjour Dc Chamberland,

        Je vous remercie pour votre réponse détaillée .

        Je ne serre pas des dents, cela a été écarté par les gouttieres, aucune usure, trace etc ..

        J’applique bien les compresses chaudes , et j’ai fait aussi de l’acupuncture .

        Je ne porte plus la gouttière et toujours pareil, je suis allé voir un ostéopathe vendredi dernier, celui ci m’a confirmé par différents tests que mon occlusion était mauvaise , il m’a envoyé vers un spécialiste de l’occlusion dans ma région ( il est très dur de trouver quelqu’un de compétent par ici selon lui) : en effet avec des cales en bouche mes jambes sont à bonne hauteur, j’ai plus de force et d’autres test .

        J’ai également fait Irm Des ATM il y a un an, et il y a une légère asymetrie ( ras pour l’articulation )

        L’ostéo qui a déjç eu des cas comme le mien a soigné ces patients avec cette occlusondontiste, il a recours à des gouttieres partielles je crois pour rétablir un équilibre sur les dents qui en ont besoin.

        Merci Docteur

        1. Cher Bryan,

          “…avec des cales en bouche mes jambes sont à bonne hauteur, j’ai plus de force…”

          Çà n’a pas d’allure!

          Quand je lis que de mettre des cales dans bouche votre bouche vous donne des jambes de la bonne hauteur et que vous avez plus de force, je me dis qu’il y a un arnaqueur qui vous dit n’importe quoi.

          Si vous commencez à utiliser des gouttières partielles, certaines dents vont bouger et tout votre occlusion sera dérangée.

          Pourriez-vous consulter un orthodontiste certifié?

          1. Bryan says:

            Bonjour Docteur,

            Je me suis mal exprimé, mon ostéo ainsi que mon dentiste qui travaillent ensemble m’ont fait divers tests pour voir si j’avais un problème d’occlusion. il s’est avéré que oui. ( tous mes soucis de céphalée, mal aux muscles des mâchoires, baisse de convergence etc etc viennent de la )

            Sans rien mettre en bouche, j’ai une jambe qui est légèrement plus longue d’un coté, en reculant ma mâchoire inférieure, mes 2 jambes sont à même hauteur, pour lui c’est donc un problème de mâchoire.

            Il m’a donc fait une plaque occlusale dure sur les dents du haut ( il m’a dit que c’était exceptionnel dans mon cas, normalement il préfère la faire en bas ), je dois le revoir sous 7 jours pour les réglages puis ajustement ostéopathique dans la foulée.

            Merci pour votre réponse.
            Bien cordialement.

            1. Cher Bryan,

              Je conviens que vous pouvez avoir une malocclusion, des céphalées, des douleurs musculaires aux muscles de la mastication. Je n’ai aucune idée de ce que veut dire baisse de convergence cependant.

              Cependant, il est loin d’être démontré qu’une malocclusion soit responsable des problèmes dont vous dîtes souffrir. Par exemple, la douleur aux muscles des mâchoires peut s’expliquer par une parafonction de type serrement et ce problème existe chez des gens qui ont une occlusion parfaite.

              J’avais bien compris votre affirmation à propos des jambes de hauteur différentes et votre explication renforce mon opinion que çà n’a pas d’allure que de reculer votre mâchoire inférieure rende vos jambes égales ou encore plus le fait que de mettre une plaque occlusale sur vos dents du haut va changer quoi que ce soit pour vos jambes.

              Des ajustements ostéopathiques pour résoudre votre désordre temporo-mandibulaire relèvent de l’utopie. Le mélange que fait votre ostéopathe avec vos jambes inégales, votre occlusion, votre mâchoire reculée est comme faire de la purée avec des patates, des carottes, du navet et du brocoli. Çà n’a la couleur ni le goût des ingrédients pris individuellement.

              Je m’excuse, mais je ne peux vous aider davantage.

              Pourriez-vous consulter un orthodontiste certifié? Je pense que ce serait une bonne idée.

               

  45. Mathieu says:

    Bonjour Docteur,

    Après 6 mois d’errance médicale en recevant des avis toujours différents de la part de vos confrères, je viens à vous en espérant obtenir un avis sage et précis comme à votre habitude.

    Voici mon histoire :

    Mi-juillet 2014 je me suis réveillé un matin avec un mal de dos (milieu du dos). Quelques jours plus tard, d’atroces maux de crane, qui ont duré plusieurs semaines avant de disparaitre complètement.
    Au même moment, apparition d’un craquement dans mon ATM à chaque fois (je dis bien à chaque fois) que je finis une phrase, un mot, un souffle.
    Apparition aussi à ce moment de vertiges (instabilité soudaine qui ne dure pas plus d’une ou deux secondes) ainsi que d’un grincement dans les cervicales (sensation de frottement lors de la rotation du cou).
    Quelques jours plus tard, acouphène aigu à gauche qui s’est installé et n’est plus parti depuis.
    Puis ont commencé des paresthésies, fourmillements et sensations de plaques de chaud/froid sur des endroits aussi divers que les tempes, l’arrière du crane, le cuir chevelu, qui se sont déplacées au bras puis doigts de la main.
    Quelques semaines à vivre avec ces symptomes permanents, puis apparaissent, pêle-même :

    – Douleurs et brulures au visage
    – Maux de crane en flash, suivi de craquements dans l’ATM
    – Sensation de goutte qui coule du nez (alors que non)
    – Impression d’avoir quelque chose de coincé dans l’oesophage (comme un morceau de pomme)
    – Douleurs variées sur le corps, tibia, aine, bassin, haut des cuisses, tranchant de la main, parfois organe génital, en coup de poignard ou décharge éléctrique, sur 1 ou 2 secondes maximum, répétées 3 ou 4 fois puis disparaissent.

    Voilà, en 6 mois je suis passé d’un jeune homme de 28 ans en pleine forme, à un vieillard criblé de douleurs qui a du mal à marcher.

    Examens médicaux d’urgence sans diagnostic (irm cérebrale ok, prise de sang complète ok).
    Irm ATM révélant luxations, panoramique dentaire révélant une grosse asymétrie. J’ai toujours eu “la gueule de travers” avec des craquements ATM lorsque je mange depuis que je suis petit, sans aucun problème.

    Médecin et neurologues me rient au nez, ostéopathes essayent de m’arnaquer en me faisant faire des tests d’équilibre avec un morceau de coton entre les dents et en me poussant.

    C’est arrivé récemment, du jour au lendemain, il y a 6 mois. Je garde espoir que cela soit réversible aussi rapidement, mais j’ai besoin d’un docteur compétent.
    S’il vous plait, à l’aide.
    Merci beaucoup.

    Mathieu (de Paris, France)

    1. Je constate au moins un problème que je connais, celui d’une déviation de la mâchoire inférieure. Le reste des symptômes me semblent complexes et ne sont pas nécessairement reliés à votre malocclusion, mais peuvent faire partie d’un tableau clinique plus large.

      La description de vos épisodes de douleurs me fait penser au cluster headache, mais  votre médecin ou neurologue aurait vu ce diagnostic si cela avait été le cas.

      Vous avez totalement raison concernant l’arnaque des ostéopathes avec leur rouleau de coton à la con.

      Je vous recommande de consulter un orthodontiste certifié.

  46. Ader says:

    Bonjour Docteur,
    Il y a 15 jours j’ai durant la nuit fait du bruxisme avec comme conséquence notamment une dent déjà abrasé affecté!
    Mais surtout, des acouphènes sont apparus.
    Une visite d’un ORL n’a rien suspecté de mon audition.
    Ce “bruxisme” peut il donc être la cause de ces acouphènes?
    Merci d’avance de votre réponse,
    Très cordialement,
    Jérôme Ader

    1. Je ne crois pas qu’il y ait un lien antre votre acouphène et votre bruxisme.

      Les hypothèses les plus récentes concernant l’étiologie du bruxisme lors du sommeil indique un rôle du système nerveux central et autonome dans la genèse de l’activité oromandibulaire durant le sommeil. L’influence des médiateurs chimiques du cerveau pour maintenir les voies aériennes durant le sommeil peut augmenter l’activité et le rythme des muscles masticatoires. Cette augmentation d’activité motrice précède l’épisode de grincement de dents durant le sommeil.

      Je mets en référence un article très récent du Journal de l’association dentaire canadienne publié en janvier 2015

      Stades de la genèse des épisodes de bruxisme du sommeil

      1. Rise in sympathetic cardiac activity at minus 8–4 minutes
      2. Rise in the frequency of electroencephalography activity at minus 4 s
      3. Heart rate tachycardia starting at minus 1 heartbeat
      4. Increase in jaw opener muscle activity, probably responsible for mandible protrusion and
      airway opening
      5. An associated major increase in the amplitude of respiratory ventilation
      6. Observable electromyography incidents scored as sleep bruxism rhythmic masticatory
      muscle activity, with or without tooth grinding

      Kasser et al, Sleep Bruxism Etiology: The Evolution of a Changing Paradigm, Jcda 2015, Jan;81:f2

      Sleep Bruxism Etiology- The Evolution of a Changing Paradigm

  47. Raphael says:

    Bonjours, Je pense avoir compris d’où vient le mal que j’éprouve depuis 2 ans.
    J’ai 22 ans et il y à 2 ans je me suis fait opérer des 4 dents de sagesses sous anesthésie générale. D’après le chirurgien l’exaction n’a pas été facile il à du écarter un max ma mâchoire pour extraire (et j’ai eu des éco disant qu’il n’était pas très délicat.)
    Après avoir passer la semaine très douloureuse j’ai repris ma vie normal. mais au bout d’1 mois je me suis aperçu que j’avais la mâchoire qui se contractai, puis elle à commencé à craquer sans avoirs de douleurs. Au bout de 2 mois j’ai commencé par avoir des brulures sur toutes les gencives je suis aller voir mon dentiste ma mis sous antibio et ma juste dis que l’occlusion de ma mâchoire été légèrement décalée sur les cotés et plus sur la face sans que sa le préoccupe plus que ça. puis sont venu des acouphènes , douleur à la mâchoire,mâchoire qui se bloquait au moindre stresse , maux de tête, des douleurs au niveau de la nuque ainsi que du haut du dos, trouble de la vue ,et des brulure sur toutes les gencives.
    3 mois après j’ai eu des problèmes de digestion( gastro parésie, dysfonctionnement de l’œsophage) Qui sont causé par un dysfonctionnement du nerf vague.
    Pensé vous que l’extraction de mes dents de sagesses ont pu causer un dysfonctionnement de l’ATS en me provoquant les symptômes ci-dessus or nerf vague et digestion.
    Et est il possible que mon dysfonctionnement du nerf vague est une coïncidence avec l’opération sachant qu’il passe dans la région de la mâchoire.
    Si possibilité de dysfonctionnement de l’ATS quelle serait les étapes à suivre ?
    Et je voulez voire un ostéopathe pour voire si il pouvez me soulager la mâchoire ?

    Mercie pour votre aide

    PS: désolé pour les fautes d’orthographe.

    RAPHAEL

    1. Raphael,

      Il n’est pas impossible que d’avoir forcé en ouverture maximale votre mâchoire lors de l’extraction de vos dents de sagesse ait pu causer des douleurs aux ATM.  Habituellement, çà entre dans l’ordre.

      Je comprends mal qu’on vous prescrive des antibiotiques pour des “brûlures” aux gencives. Les antibiotiques servent à combattre les infections, pas les brûlures. Par contre, il n’est pas impossible que vous ayez eu une alvéolite sèche douloureuse au site d’extraction d’une ou des deux dents de sagesse. Une alvéolite se traite avec un pansement à l’eugénol insérer dans l’alvéole d’extraction après l’avoir nettoyée. La prise d’antibiotique peut causer des problèmes d’estomac et de digestion.

      Par contre, je trouve que ce serait simpliste de mettre la faute sur l’extraction des dents de sagesse qui a causé un problème d’ATM qui a causé un acouphène qui a causé des brûlures aux gencives des problèmes gastro-intestinaux.

      Je pense que vous avez eu une série de mauvais diagnostics. Ce n’est pas en allant voir un ostéopathe que vous allez améliorer votre sort.

  48. Isabelle M. says:

    Bonjour Dr Chamberland,

    je vous ai écrit l’an dernier pour mes problèmes d’arthrose à l’ATM droite (12 mars 2014 à 15 h 06 min).Je voulais vous donner des nouvelles mais également obtenir votre avis.

    J’ai eu une IRM en décembre dernier et finalement je serai opérée en mars 2015 pour un remplacement du ménisque de l’ATM droite à partir du muscle temporal. Mon chirurgien m’a avisée que cette procédure ne serait sans doute pas suffisante, que je serais candidate à un remplacement total de l’articulation d’ici quelques années.

    Je fais également du bruxisme, mais malheureusement des injections de botox ne me conviennent pas et la plaque occlusale aggrave mes douleurs.

    Évidemment, je me questionne à savoir s’il est pertinent que je tente de l’orthodontie avant.On m’a signifié que j’avais une malocclusion (mes dents du bas sont camouflées par mes dents du haut lorsque toutes mes dents se touchent).

    La douleur est très présente et je suis contrainte à m’alimenter d’aliments en purée ou liquides. Je crains de ne plus pouvoir exercer mon métier qui me demande de parler beaucoup.

    Merci encore de vos précieux commentaires,

    Sincèrement, Isabelle

    1. Hémiarthroplastie autogène

      Merci de me recontacter et de me tenir au courant de l’évolution de votre cas.

      La procédure que vous décrivez, soit le remplacement du disque articulaire de l’ATM par un lambeau du muscle temporal s’appelle hémiarthroplastie autogène. Le muscle temporal est attaché à l’apophyse coronoïde.
      Un lambeau de ce muscle est donc détaché et utilisé pour remplacer le disque articulaire.  Le but de cette procédure est de maintenir un mouvement fonctionnel de la mâchoire. Le lambeau demeurant attaché à l’apophyse coronoïde, lors de l’ouverture de la mâchoire et qu’il y a translation vers l’avant, le lambeau est également tiré vers l’avant pour suivre le mouvement de la mandibule, simulant ainsi le mouvement fonctionnel d’un disque articulaire. Des chercheurs ont démontré la présence de fibre musculaire viable dans l’articulation. D’autres chercheurs (étude chez des singes)  ont démontré la reformation de structure semblable à un disque.
      Ils ont aussi démontré la persistance d’ostéoarthrose dans l’articulation, malgré la greffe autogène.

      Votre chirurgien a raison de vous aviser que cette procédure ne serait sans doute pas suffisante et que vous seriez candidate à un remplacement total de votre ATM.
      Le premier article cité en référence fait d’ailleurs une mise en garde et fait un parallèle avec les chirurgies orthopédiques similaires à d’autres articulations du corps humain.
      Le 2e article mentionne qu’il y a persistance d’ostéoarthrose de l’articulation même après une greffe pédiculée du muscle temporal.

      Vous confirmez avoir une malocclusion présente. Notez que votre malocclusion a peu ou rien à voir avec la cause de votre problème articulaire. Par contre, lorsque l’on songe à une prothèse articulaire, il me semble pertinent et justifié de corriger la malocclusion par orthodontie et de joindre le traitement chirurgical de remplacement de l’ATM par la suite.

      J’ai actuellement 2 patientes en traitement orthodontique dont une a reçu une greffe costochondrale de l’ATM gauche le 15 janvier dernier et l’autre recevra une prothèse totale de son ATM gauche en mars prochain. Toutes les 2 ont dû recevoir un traitement d’orthodontie afin que la chirurgie articulaire donne un résultat esthétique et fonctionnel optimal.

      C’est à tout le moins le protocole des 3 chirurgiens buccaux impliqué dans les traitements de mes patients avec de graves problèmes d’ATM.

      Je ne veux pas interférer avec le plan de traitement du chirurgien qui vous suit. Je serais surpris qu’il ne vous ait pas parlé d’orthodontie. Mais au minimum, venez me consulter comme je vous l’ai recommandé lors de nos premières correspondances.

       

      Mercuri L, Osteoarthritis, Osteoarthrosis, ans Idiopathic Condylar resorption, Oral Maxillofacial Surg Clin N Am 20(2008) 168-183

      Mercuri L et al, Outcomes of total alloplastic replacement with periarticular autogenous fat grafting for management of reankylosis of the temporomandibular joint, JOMS 66:1794-1803, 2008

      1. Isabelle M. says:

        Encore une fois, merci de votre commentaire précis.

        Je suis à évaluer mes options de financement pour aller vers l’orthodontie. N’ayant pas d’assurances, c’est un peu un casse-tête. Je suis à jongler avec tout ça.

        Merci encore!

        1. Une consultation ne coûte que 80$. Çà ne vous oblige pas à entreprendre un traitement, mais vous serez encore mieux informé de votre condition.

      2. Josee P says:

        Bonjour Dr.Chamberland. j’ai 42 ans. Je suis à la recherche d’infos sur la chirurgie que je viens de subir en février 2015 soit une hémiarthroplastie autogène à drte. et de l’info sur un remplacement de l’articulation. Je suis présentement en convalescence. Je suis tjrs sous un régime de diète molle. Après un mois 1/2 et bcq de douleur à l’ouverture mon médecin m’a annoncé que c’était sans doute une échec. Vue que 2 jrs après la chirurgie j’ai senti une vive dlr lors d’une effort pour vomissement. Ce moment à été très souffrant et j’ai senti le tout bouger.. selon mon maxillo le muscle à sans doute cédé. Depuis ce temps ma bouche ouvre seulement entre 3 et 5 mm et ça me force à l’articulation. Il m’a déjà inscrite sur la liste d’attente pour le remplacement complète de l’articulation. Est ce vrai qu’il ne peut vérifier le tout avec IRM ou scan ? pour voir si c’est vraiment déchiré? selon lui je ne peut passer ce genre d’examen que 6 mois ou 1 an après ma chirurgie pour avoir une vision claire car sans doute trop oedème à l’intérieur. La prochaine chirurgie m’inquiète beaucoup ça sera la troisième sur ce coté l’à car il y a 18 ans il avait fixé mon ménisque et après 18 ans il à fini par déchirer et avant tout ça j’ai aussi subi une grosse chx orthognatique. Que de souffrances. Il aussi pris la décision de ne pas m’embrocher pour hémiarthroplastie.. peut-être pour ça que le tout à cédé??
        Avez vous un site à me suggérer pour communiquer avec des gens ayant subit ce genre d’interventions? soit hémiarthroplastie car je ne suis pas pleinement rétablie encore, même après 2 mois 1/2 j’ai la sensation d’être gelé sur le coté droit. D’après vous si le tout à cédé où est rendu mon muscle?? Pour terminer aussi avez vous un site pour communiquer avec des gens ayant subit un remplacement complet de l’articulation ? .. Je fonce vers cette chx je souhaite vraiment que cette fois ça sera la bonne. Merci bcq de me répondre je fais beaucoup de recherche sur le net mais pas beaucoup d’infos jusqu’à maintenant.

        1. Bonsoir Josée

          J’aimerais savoir comment a été fait le choix de recevoir une hémiarthroplastie au lieu d’une prothèse totale de votre articulation. J’ai vérifié auprès du Dr Louis Mercuri, chirurgien buccal, spécialiste en prothèse totale des ATM. Je lui fait suivre votre question/commentaire.
          Voici sa réponse:

           In orthopedics it is reserved for the very elderly or compromised patients with severe end-stage joint disease who cannot withstand total joint replacement. If it is used in young patients, it always must be converted to a total joint prosthesis. As you will see in the attached information, it’s use in TMJ is unwarranted, in my opinion and that of others in my field because TMJ patients are typically in the 4th decade (young), the orthopedic experience with these devices and the destruction to the condyle that results.
          Louis G. Mercuri, DDS, MS
          Clinical Consultant
          TMJ Concepts
          Visiting Professor
          Department of Orthopedic Surgery
          Rush University Medical Center
          Chicago, IL

          Pour l’instant, je pense que c’est le meilleur endroit (site) pour que des gens ayant reçu une prothèse puisse témoigner et J’ai l’avantage d’être en communication directe et personnelle avec Dr Mercuri, sans compter 2 amis chirurgiens locaux à Québec.
          Je ne comprends pas pourquoi on ne vous a pas proposer une prothèse totale.
          Est-ce que c’est possible de me faire parvenir votre radiographie panoramique préop et post op? Si oui, je vous indiquerez mon courriel. Je souhaite que votre situation s’améliore entretemps.

           

          1. Josee P says:

            Bonsoir à vous,
            merci de prendre un moment pour me répondre.
            Mon chirurgien pensais bien faire en me proposant une hémiarthroplastie avant de me faire une prothèse total bilatérale. Il me trouvait trop jeune pour subir cette chx qui à son avis à une durée de vie de 10 ans. L’hémiarthroplastie aurais sans doute repoussée la prothèse dans 5 ou 6 ans selon mon doc.
            Pourtant le premier choix était la prothèse et il m’est revenu avec cette option et j’ai accepté. Selon vous, est-ce que c’est normal qu’après maintenant 2 mois 1/2 que je n’ouvre pas plus grand que 5 à 8 mm.?
            Je revois mon chirurgien cette semaine je serai plus fixé pour la suite et j’ai de nombreuses questions a lui demander.
            Malheureusement je n’est pas de copie de mon scan, IRM et radio graphie. Qui ont été prises avant la chirurgie mais depuis ma chirurgie rien n’a été fait.Comme il me dit il ne pourra rien voir !
            Merci pour votre réponse du Dr Mercuri j’ai un peu de difficulté avec l’anglais mais je vais me débrouiller.
            Pour l’instant je fais confiance à mon chirurgien qui me suit depuis 18 ans. Par contre quand tu prends de l’âge tu aimes bien prendre d’autres infos.
            Merci encore.
            Je vous reviens si j’ai d’autres questions.
            Josée

            1. Bonjour Josée,

              Le pronostic d’une prothèse totale de l’ATM, celles qui sont faites sur mesure à partir d’un scan 3D, on un pronostic qui dépasse les 15-20 ans. La patiente dont le cas est illustré plus loin sur cette page a accepté d’intervenir sur ce blogue. Elle va vous encourager, vous et Isabelle.

              Elle fait des exercices de physiothérapie et a une ouverture de 13 mm (mesuré ce matin). C’est possiblement normal que vous ayez une limitation d’ouverture. Je vous recommande de faire les exercices de physio (lien physio). Il sont affichés dans une section de ce site. Rechercher dans les commentaires précédents.

              Tenez-nous au courant

    2. Josée says:

      Bonjour Isabelle … Mon dieu ça fait des mois que je cherche des gens ayant subi cette chirurgie.. Je viens moi aussi de subir cette chirurgie le 12 février 2015. Pour le moment je suis toujours en arrête de travail. je suis encore avec une diète molle. Et mon ouverture n’est pas très grande et assez douloureuse. Selon mon maxillo la chirurgie est une échec car trop de douleur à l’ouverture même si très petite. J’ai encore la sensation d’être gelé sur mon côté droit et surtout ma pommette. Parfois j’ai de la douleur à la tempe. J’aimerais savoir comment se déroule ta réhabilitation ? As-tu été hospitalisée? Pour ma part c’était une chirurgie d’un jour qui c’est terminé avec une hospitalisation de 4 jours bcq trop souffrante. Je revois mon md le 21 avril pour confirmé ma chirurgie de remplacement de l’articulation ça me fait peur.. ça sera ma 4 ieme chirurgies en 18 ans. merci de faire suite ….josee

      1. Isabelle M. says:

        Josée,
        je serais ravie de communiquer avec vous. Ce serait apprécié si le Dr Chamberland pouvait vous transmettre mon adresse courriel en privé.

        Je suis aussi en convalescence pour une hémiarthroplastie et je me dirige aussi vers un remplacement par prothèse. C’est encore très douloureux.

        Au plaisir!

        1. Isabelle M. says:

          Petit ajout pour Josée: J’ai aussi perdu de la sensibilité (langue, gencive, menton et joue jusqu’à l’oreille près de la cicatrice). Un peu comme l’anesthésie faite chez le dentiste. Mon chirurgien ne s’explique pas cette perte de sensibilité étant donné qu’il dit opérer loin du nerf provoquant cette perte de sensibilité.Est-ce ce dont vous parlez?

          1. Josee P says:

            Un grand merci à toi de faire suite à mon message. Je vais donner mes coordonnées au Dr. Chamberland via son site facebook pour qu’il te transmettre mon adresse e-mail . Pour la sensation d’anesthésie comme chez le dentiste depuis 3 semaines c’est beaucoup mieux au tout début j’avais cette sensation toute la joue jusqu’à ma cicatrice maintenant c’est seulement ma pommette sous mon oeil et tout près de la cicatrice je n’ai pas eu la langue et les gencives gelées. Bien hâte de pouvoir communiquer avec toi. Au plaisir…

            1. Josée et Isabelle,

              Vous êtes maintenant en liaison. Tenez nous au courant.

              1. Josee P says:

                Merci à vous!! promis je vous tiens au courant des prochains développements… et j’ai hâte de lire votre patiente ayant subi un remplacement de l’articulation.
                Au plaisir…Josée P

                1. Elodie says:

                  Bonjour Josée,

                  Je me joins a votre échange car je suis la patiente de 37 ans dont le Dr Chamberland vous a parlé dans son commentaire du 14 Avril.

                  Je suis vraiment désolée de lire que vous ayez eu de si mauvaises ou difficiles expériences. Mais vous ne devez pas perdre espoir en les possibilités qui s’offrent a vous 🙂
                  Voilà maintenant 5 semaines que j’ai subit la chirurgie (prothèse totale de ATM gauche) et même si j’ai quelques désagréments temporaires liés a des complications d’ordre Neurologique, je suis 100% satisfaite d’avoir accepté cette option de prothèse. Il faut dire que j’avais depuis 10 ans des douleurs qui finissait par me faire déprimer et ne plus vouloir manger certaines choses ou faire certaines activités pour tenter d’éviter qu’elles ne s’empirent….. bref pas une vie quoi !
                  Suite à la chirurgie je n’ai pris les antidouleurs de que pendant une petite semaine, j’ai certes perdu beaucoup de poids à cause de la diète 100% liquide pendant 4 semaines mais je commence à reprendre des forces et j’ai commencé depuis une semaine les exercices pour retrouver une ouverture normale (objectif 35 à 45 mm). Les progrès sont quotidiens !!!

                  Il ne faut surtout pas vous décourager, le remplacement de l’ATM (même si c’est loin d’être une petite chirurgie!!) est une excellent solution et le post-opératoire est très supportable 🙂

                  Si vous avez des questions particulières il me fera plaisir d’y répondre.
                  Au plaisirs,

                  Elodie

                  1. Merci Élodie pour votre contribution à ce forum de discussion. Je suis certain que vos commentaires seront appréciés par Isabelle et Josée.
                    Mentionnons ici que vous avez été opéré à l’hôpital de l’Enfant-Jésus sous les excellents soins du Dr Michel Fortin.

                  2. Isabelle M. says:

                    Merci Elodie pour ce témoignage, le premier que j’aie lue sur cette chirurgie.

                    Si jamais vous êtes intéressée, j’aimerais bien échanger avec vous en privé comme je le fais avec Josée. Dr Chamberland pourrait vous remettre mon courriel.

                    Au plaisir!

                  3. Josée says:

                    Merci à toi Élodie ,

                    Je suis heureuse de te lire, cette chirurgie m’inquiète beaucoup ! C’est vraiment bien de voir que tu ne prends déjà plus d’antidouleur et tu sembles bien heureuse et satisfaite du résultat.
                    As-tu subi d’autres chirurgies avant d’arriver à la prothèse ?
                    Quel genre de prothèse ont-ils utilisé ?
                    As-tu beaucoup d’enflure ?
                    Ton hospitalisation a été combien de jours ?
                    Et la chirurgie a duré combien de temps ?
                    J’ai bcq de questions 🙂
                    Merci à toi pour ton commentaire et tiens-nous au courant de ta guérison.

                    Josee

                    1. Je peux répondre à certaines de vos questions. Élodie pourra ajouter les détails manquants.

                      1- Élodie n’a subi aucune autre chirurgie articulaire avant de recevoir sa prothèse totale de son ATM. Par contre, dans le cadre du traitement orthodontique que je devais exécuter, elle a subi une EPRAC (Expansion Palatine Rapide Assistée Chirurgicalement) en première phase chirurgicale. La 2e phase chirurgicale, qu’elle a subi il y a environ 1 mois, consistait en une ostéotomie Le Fort 1 d’allongement du côté gauche, une ostéotomie mandibulaire droite, une génioplastie et l’ostectomie du condyle gauche pour la mise en place de la prothèse articulaire.

                      2- Elle a reçu une prothèse customisée Biomet Microfixation fabriquée à partir d’un scan 3D. La prothèse illustrée dans mon commentaire du 14 avril à 12h02 est celle d’Élodie.

                      3- Je crois qu’elle a été hospitalisée 2 nuits, mais elle pourra confirmer ce point.

                      4- La chirurgie a duré probablement entre 4 et 5 heures, mais je n’en suis pas certain. Élodie nous le confirmera.

                      Je crois qu’il serait pertinent que je crée une page décrivant le cas de Élodie. Je mets cela en priorité pour le mois de juin. Je vais remonter son histoire jusqu’à la cause probable qui est survenue à son adolescence. Nous n’avons pu établir, elle et moi, de cause certaine.

                    2. Élodie says:

                      Bonjour Josée,

                      Pour compléter la réponse du Dr Chamberland, j’ai, comme il le dit, subit l’expansion palatine en Novembre 2013, sinon aucune autre chirurgie articulaire.
                      Pour ce qui est de la durée de la chirurgie, elle a été de 7 heures au total, car mon chirurgien, le Dr Fortin, a décidé en cours de chirurgie de faire une génioplastie qu’il ne pensait nécessaire au départ (mais il a décidé de la rajouter pour mieux équilibrer mon visage!)
                      Je suis restée 2 nuits à l’hôpital et la deuxième nuit était à ma demande, car sinon l’équipe du Dr Fortin qui a assurée mon suivi était prête à me laissé sortir dès le lendemain de la chirurgie.
                      En fait il faut être capable de s’alimenter et de prendre les prescriptions médicales par voie buccale pour pouvoir sortir (ce qui m’avait été dit avant la chirurgie) et j’étais en mesure de faire les deux dès le lendemain 🙂
                      Pour l’œdème en effet, c’est impressionnant. On enfle pendant 72h, mais les premières 36h sont les pires. Je pense que dans mon cas l’œdème a été une étape plus difficile à cause de la paralysie que j’avais en plus et qui, les premiers jours, était plus lourde (quasi pas de mobilité).
                      J’ai eu aussi quelques hématomes sur le côté droit du visage et dans le cou, mais ils n’étaient pas très marqués et ont disparus en 1 semaine environ.
                      Je sais que la chirurgie est très angoissante, mais quand on a réellement des problèmes et surtout des douleurs je suis 100% sûre qu’elle vaut la peine et je suis très heureuse de l’avoir fait même si aujourd’hui je subit le désagrément de la paralysie partielle (mais qui n’est que temporaire et qui va s’améliorer bien vite j’en suis sûre!).
                      Mon conseil: reste positive, focus sur l’amélioration que la chirurgie peut apporter et non pas sur les risques ou complications possibles.
                      Il faut aussi avoir une grande confiance en ton chirurgien et ton orthodontiste, j’ai pour ma part une grande confiance en le Dr Fortin et c’est lui qui m’avait recommandé le Dr Chamberland en fonction de ma problématique. Les 2 ne sont absolument pas associés et ont des cliniques distinctes mais il forme une équipe #1 !!!!

                      N’hésites surtout pas si tu as d’autres questions et je suis sûre que le Dr Chamberland peut nous mettre en contact si tu le souhaites 🙂

                      Cordialement,
                      Élodie

                    3. Josee says:

                      Bonjour Élodie ,
                      Merci à toi de faire suite à mes questionnements .
                      Je suis très étonnée qu’après une chirurgie de 7 hrs tu as eu congé aussi rapidement, c’est vraiment encourageant !
                      En plus tu sembles très heureuse du résultat !
                      Est-ce que ta douleur au niveau articulaire est vraiment chose du passé ?
                      Moi aussi j’ai une bonne confiance à mon chirurgien ça fait 3 chirurgies qu’il me fait et ça toujours bien été .
                      Je trouve par contre que j’ai subit beaucoup de souffrances avec toutes ces chirurgies et j’en suis un peu épuisée !!
                      Surtout ma dernière je la trouve très difficile !
                      As-tu fait les deux côtés ? Moi ma douleur se limite à droite pour le moment par contre le côté gauche est très abîmé, mais pas douleur et c’est très bien ainsi !
                      Si jamais je dois passer par cette chirurgie un jour, j’aimerais bien communiquer avec toi 🙂 continue à nous donner de tes nouvelles sur l’évolution de ta convalescence .
                      Merci Josée

  49. Fabien says:

    Bonsoir Docteur,
    Je vous écris car je ne sais plus à qui m’adresser concernant mon mal.
    Début juillet je pars me faire soigner les 3 dents en bas à gauche (molaire prémolaire), le dentiste ayant du mal a m’endormir fait un “spix” au fond à gauche de la gorge. Soins qui n’ont servi à rien ce dentiste bien incompétent m’a refait les pansements présent depuis des années pensant que mes douleurs dentaires venaient de là.

    Le 14 Juillet 2014 je me suis levé avec une intense douleur au fond à gauche de la gorge, douleur quand je déglutissais ma salive. Ayant passé une soirée arrosée et sous la pluie je me suis dis “j’ai atttrapé une belle angine”.
    15 jours et aucune amélioration je me décide de consulter un généraliste qui me met sous antibio pendant 5 jours, résultat aucun effet.
    Je commence à m’inquiéter (je suis hypocondriaque et stressé) et file voir un ORL, après une consultation et une fibroscopie : RAS.
    2 Mois s’écoule toujours cette douleur avec en surplus un craquement en avalant à la gorge (os hyoïde?) et a l’articulation gauche de la machoire (je fais du bruxisme). Je repars voir le généraliste et il m’e m’envoie faire une scanner de la gorge avc injection, résultat : RAS
    Je change de dentiste et me fait un panoramique dentaire, il decelle un kyste derriere ma dent de sagesse en bas à gauche et me dit que c’est ça qui me créait cette douleur à la déglutition. Il me le retire et aucune amélioration, il me conseille de retirer les dents de sagesse de gauche car celle du bas est fatigué.
    Je prends donc rendez-vous chez un stomatologue réputé et il m’enlève les dents de sagesse à gauche. Résultat toujours ce souci à la deglutition salivaire à gauche et une douleur encore plus forte a l’articulation gauche de la machoire. L’opération était le 21 Novembre 2014 et j’ai au moment où je vous écris de forte douleur à cette articulation.
    Enfin j’ai entre temps revu 3 ORL, passé un IRM temporo mandibulaire 3 bilans sanguin et RAS!
    J’ai également fait faire par mon dentiste le 5 janvier une gouttière pour la nuit et aucune amélioration, cette gouttière est molle.
    Le stomatologue m’a dirigé vers un ostéopathe spécialisé qui m’a dit que tout cela venait de ma langue, un mauvais axage de celle ci. Il m’a manipulé et ma soulagé 1h et c’est revenu.
    75€ la séance pour une heure de soulagement ça pique! Mais il a peut être raison pour cette langue, dans le sens où il m’a donné un exercice qui est de plaquer la pointe de la langué sur les incisives du bas et de pousser vers le fond de la gorge l’arrière de la langue. Pendant cet exercice je m’aperçois que la langué par vers le fond mais en s’inclinant que d’un côté comme si le fond gauche de ma langue etait deja contracté (je ne sais pas si c’est clair) et cet exercice me fait mal a l’arrière langue gauche.

    Pour faire simple même si ca ne l’est pas Dicteur j’ai au moment où je vous écris toujiurs cette gene et douleur côté gauche au niveau de la base de la langue et/ou de la gorge et ce depuis 8mois….. J’ai également très mal à l’articulation gauche de ma machoire et à l’oreille quand je contracte tous les muscles du dessous de la machoire.

    Aujourd’hui je ne sais plus quoi faire, j’ai 31ans la leur d’avoir un cancer, et la fatigue du stress et de l’absence de réponse à mon mal….
    Merci par avance de m’avoir lu.
    Fabien

    1. Quand j’ai lu votre récit, je me suis dit, c’est n’importe quoi. J’ai donc relu et mon esprit analytique a enlevé les informations qui me semblent inutiles.

      1- l’ostéopathe = inutile

      2- Mauvais axage de la langue = ridicule

      3- 3 ORL = inutile

      4-IRM et bilan sanguin= pas très pertinent pour votre problème

      5- Gouttière = probablement inutile

      Je retiens que vous avez eu une anesthésie avec un bloc mandibulaire à l’épine de spix. Il n’est pas impossible que l’aiguille ait heurté ou lacéré le nerf lingual ou le nerf dentaire inférieur à son entrée dans la mandibule. Avez-vous ressenti un violent choc électrique lors de l’anesthésie. Ce pourrait être une explication.

      Je retiens que vous avez des dents de sagesses et que leur extraction était indiquée, ce qui fut fait à gauche. Je retiens que vous avez des dents qui nécessitent des soins (prémolaires et ou molaires).

      Quand un problème semble complexe, il faut éliminer les cause possible en commençant par ce qui les le plus simple. l’extraction de la dent de sagesse fut une bonne chose. Il faut s’assurer qu’il n’y a pas de carie profonde ou de poche parodontale sur vos dents dans ce secteurs. Faîtes soigner vos dents.

      Je vous recommande de vous trouver une bon dentiste, un vrai dentiste. Pas un ostéopathe de malheur. Au 2e niveau, je vous recommanderais un chirurgien buccal et maxillofacial. Je sais qu’en France, ce sont des stomatologues qui jouent ce rôle et il y en a de très bon.

      Pour le reste, je ne peux vous aider sans un examen endo et exo buccal et des radiographies dentaires.

       

  50. Fabien says:

    Merci pour votre réponse docteur.
    Étant hypocobdriaque et un grand stressé j’ai consulté pour me rassurer de n’avoir rien de grave.

    Pour vous répondre, oui lors de ce fameux spix j’ai ressenti une violente décharge électrique.
    Je pense que ma machoire a également un souci, il y a un léger desaxage quand je l’ouvre et la ferme.
    Si je colle la pointe de ma langue derriere les incisives du haut et que j’ouvre ma bouche la machoire s’étire et j’ai une importante douleur a l’intérieur de l’oreille côté gauche.

    Merci en tout cas et je me charge de trouver un bon dentiste.
    Je vous tiendrais au courant si vous le désirez.

    Bonne journée.

    1. Vous confirmez donc le doute que j’ai eu. S’il y a eu décharge électrique, l’aiguille a donc touché le nerf  ou déchirer sa gaine protectrice. Cela explique la sensation de douleur au niveau de la langue.

      Si vous faîtes le double exercice de pointer la langue contre vos incisives et d’ouvrir la bouche au maximum, faut être surpris de ressentir une douleur dans l’articulation. Pour maintenir la langue au palais, des muscles élévateur de la mandibule sont activé et pour ouvrir la bouche, des muscles abaisseurs de la mandibule sont activés. Vous causez ainsi un stress important sur votre articulation.

      Arrêter de faire des grimaces tout en vous regardant dans le miroir, çà va régler le problème.

      Je vous recommande le film Supercondriaque de Dany Boon, çà devrait vous divertir et vous aider à soigner votre hypocondrie.

      1. Fabien says:

        Merci pour votre réponse et lecture, je tacherais de jeter un oeil sur ce film 🙂

        Je vous rejoins et pense que cette gene à l’aarière langue en avalant et le résultat de cette décharge électrique du au spix….. j’ai même eu à l’époque un hématome à l’endroit de l’aiguille…
        Pour ma douleur articulaire gauche de la machoire, je vais arrêter les grimaces vous avez raisons.

        Je ne sais pas si cette gène va un jour disparaitre mais c’est un enfer à vivre, je ne sais pas combien de temps mon nerf va mettre à récupérer, et si c’est possible qu’il récupère.

        J’ai rendez vous chez mon dentiste, je vais demander un scan dentaire et un panoramique et verrais avec lui ce qu’il y a lieu de faire, je reviendrais vers vous le cas échéant.

  51. Frédérique says:

    Bonjour Docteur,

    Je vous écrit car j’aimerais avoir votre avis concernant mon problème. Je soupçonne une luxation discale réductible.
    Depuis 2 ans, j’ai un problème à l’articulation de ma mâchoire côté gauche : mon ouverture buccale est limité et dévie vers la gauche automatiquement. Pour pouvoir avoir une ouverture normale, je fais un mouvement en propulsant mon ménisque en avant bouche fermée, dans ce cas mon ouverture buccale se fait au maximum et ma mâchoire ne dévie plus. Mais je dois toujorus faire ce mouvement si je veux ouvrir ma bouche au maximum, sinon ma mâchoire se bloque.
    En conclusion, la plupart du temps, quand je mange ou autre, ma mâchoire doit dévier et le disque doit rester bloqué.
    J’ai parfois une sensation de tiraillement dans la mâchoire comme si elle était tendue mais je pense que cela est normal.
    De plus, je porte une gouttière “dure” depuis plus d’un an mais le problème ne se résout pas.
    Mon dentiste m’a confirmé que mes dents se positionnaient très bien et m’a conseillé d’aller voir un spécialiste de l’occlusion ou des ATM et de faire un scanner et des examens complémentaires.
    Je suis à peu près sûre qu’il s’agit du disque qui reste coincée.

    Je vous remercie par avance de m’avoir lu et vous remercie pour votre aide.

    1. Ce que vous décrivez correspond à une luxation discale réductible puisque vous réussissez à rectifier votre trajectoire d’ouverture de façon volontaire. Il sera difficile de récupérer une position normale du disque puisque vous dîtes avoir ce problème depuis 2 ans. L’important, c’est de ne pas avoir de douleur ou de luxation non réductible. Vous ne mentionnez pas avoir de douleur, ce qui est une bonne chose. Vous ne mentionnez pas avoir une limitation d’ouverture, ce qui est tant mieux.

      Votre dentiste confirme que vous avez une bonne occlusion. Devant une telle situation, je ne vois guère d’indication de faire des examens supplémentaires. Pour confirmer que vous avez un dérangement discal, vous aurez besoin d’une résonnance magnétique. Mais que ferez-vous si vous avez un diagnostic confirmé. Les techniques de recapture du disque s’avère plutôt inefficace à long terme.

      Je crois que vous devriez plutôt consulter un physiothérapeute de la mâchoire (Julie Pelletier ou Julie Préfontaine).

       

      1. Frederique says:

        Bonjour Docteur,
        Je vous remercie pour votre réponse.
        Entre temps j’ai été voir un autre dentiste spécialisé dans l’occlusion et il a vérifié mon occlusion lorsque je déplace ma mâchoire dents serrées de gauche a droite et il a constaté que mes molaires du fond se touchaient ce qui n’est pas bon. Il m’a donc limé légèrement les dents qui étaient en contact.
        Il m’a également fait faire un exercice : rester mâchoire ouverte quelques secondes en forçant un peu, pas de douleur mais je sentais que ça tirait. Par contre cet exercice a été fait en ayant le ménisque bloqué donc pas a sa place (je n’ai pas pu faire mon mouvement en avant) est ce que cela est bon à faire ? Ou bien faut il que mon ménisque soit a sa place a l’ouverture pour faire cet exercice ?

        Je vais contacter un physiothérapeute comme vous me le conseillez.

        Merci encore pour aide.

        1. Bonsoir Frédérique,

          Je vous recommande de lire la mise au point sur les méthodes diagnostiques des désordres temporomandibulaires. Le meulage de certaines dents pour corriger des problèmes de dérangement internes de l’ATM est grandement remis en cause de nos jours.

          1. Frédérique says:

            Bonjour Docteur,

            Je viens de lire la mise au point sur les méthodes diagnostiques des désordres temporomandibulaires.
            Effectivement, quand je suis rentrée chez moi, j’ai regardé sur internet ce qui se disait sur les meulages et il y a du bon comme du moins bon.
            Pour être franche, je ne sais pas pourquoi ce dentiste a voulu me limer directement mes molaires, j’étais assez réticente… il ne m’a même pas manipuler la mâchoire pour voir le degré d’ouverture et le fonctionnement… Je n’irai plus le voir.
            J’espère que ce léger meulage n’aura pas d’impact sur mon ATM gauche. Cela me fait un peu peur.
            Du coup, je ne peux plus porter ma gouttière car elle n’est plus adaptée (300 euros jeté par la fenêtre). Je me rends compte qu’elle me faisait tout de même du bien au niveau du muscle. Cela fait une semaine que je ne la porte plus et je ressens une tension au niveau du muscle de la mâchoire (coté menton)
            J’ai repris rendez-vous chez un autre dentiste pour avoir un autre avis.

            En attendant, j’espère que cela n’aura pas empiré.

            Merci

            1. Le meulage de certaines dents ne vous empêche aucunement de porter votre gouttière si celle-ci vous soulage lorsque vous la mettez. Par contre, je vous suggère de ne porter votre gouttière que la nuit.

              1. Frédérique says:

                Bonjour Docteur,

                Je vous remercie pour votre réponse. Je ne savais pas que je pouvais porter ma gouttière même sur dent meulée. Ce dentiste me disait que ce n’était plus la peine de la mettre.
                Je vais donc continuer de la porter jusqu’à mon prochain rendez-vous.
                Que me conseillez-vous de faire comme exercices pour soulager l’articulation ? si mon ménisque est probablement luxé vers l’avant, j’ai pris de mauvaises habitudes de mouvement et j’aimerais essayer de corriger un peu cela.

                Merci encore pour votre suivi et votre temps.

                1. Je ne peux pas vous recommander d’exercices sans vous avoir rencontré.

                  Tout au plus, je vous recommande de ne pas mâcher de gomme plus de 10-15 minutes.

  52. Isabelle M. says:

    Bonjour Dr Chamberland,

    J’ai eu il y a 3 semaines l’hémiarthroplastie autogène dont je vous ai parlé précédemment. Malheureusement, bien que la chirurgie ait bien été, j’ai fait un hématome qui s’est infecté puis un abcès. Mon chirurgien ne me semblait pas très optimiste quant aux chances de réussite de l’opération étant donné cette infection.

    Il m’a parlé de me poser une prothèse rapidement si la situation ne s’améliore pas. Il serait en accord avec un traitement d’orthodontie mais il souhaiterait que je les fasse après la chirurgie pour éviter les délais. Il faut dire que les douleurs sont invalidantes et m’empêchent, à 31 ans, d’exercer mon métier.

    Je lui ai parlé de vous et il m’a vanté votre travail.

    La seule chose qui me retienne de prendre rendez-vous, c’est que je me demande comment se passe les suivis, surtout par rapport à la fréquence des rendez-vous.

    Je vis à Montréal. Je pourrais me déplacer, mais des amis ayants eu des traitements m’ont mentionné qu’il faut parfois faire des visites hebdomadaires à certains moments des traitements. Cette fréquence ne serait pas tenable à moyen ou long terme.

    Avant de mettre en échec la possibilité d’un suivi avec vous, je voulais voir si cela représentait réellement un problème.

    Merci encore,

    Isabelle

    1. Bonjour Isabelle,

      Je suis fort attristé de ce qui vous arrive. J’ai relu nos communications précédentes et j’ai vu que je vous avais mis en garde contre l’hémiarthroplastie.

      Je vous parlais de patients en traitement qui devaient recevoir des remplacement de leur ATM (unilatéralement).

      L’une d’entre elle, âgée de 26 ans, a reçu une greffe costochondrale de l’ATM gauche sous endoscopie en janvier dernier. Elle a récupéré depuis, n’a aucune douleur et fait de la physiothérapie pour récupérer l’amplitude d’ouverture. Elle est pimpante de joie et de santé.

      Biomet-Total-joint-prothesis-Chamberland-Orthodontiste-a-Quebec L’autre patiente, âgée de 37 ans, a reçu une prothèse totale de l’ATM gauche (Biomet, photo de gauche). Je l’aie revu 3 semaines après sa chirurgie. Elle était bien, malgré le fait d’une paralysie faciale temporaire, ce qui est normale après ce genre de chirurgie. Elle voyait une amélioration quotidienne de cette paralysie et il n’y a donc pas lieu de s’inquiéter. Elle aussi est en forme, n’a pas de douleur, mais elle ne se sent pas prête pour reprendre le travail, ce qui est normal après seulement 21 jours. Elle aura besoin de 2 ou 3 mois.

      Prothese-totale-ATM-gauche-Biomet-microfixation-Chamberland-orthodontiste-a-QuebecLa vue céphalométrique postéroantérieure démontre une symétrie des plan occlusaux et une symétrie faciale.

      Je serai heureux de vous rencontrer au moins une fois en consultation. Les visites, dans le pire des cas, sont au 3 semaines, mais je dirais que 80% des visites sont aux 6 semaines.

      Je comprends la réticence de votre chirurgien à retarder la chirurgie pour le tx d’ortho, mais vous devriez me consultez pour qu’on discute de la planification globale.

      Bonne journée

      1. Josee says:

        Bonjour,

        Merci des informations au sujet d’Élodie . Je serais bien heureuse de vous lire à nouveau sur le sujet en juin .

        La prothèse ressemble beaucoup à celle que mon médecin m’a présenté. Pour le moment, je n’en sais pas beaucoup plus, car ma chirurgie est repoussée pour le moment.

        Entre temps je suis en guérison de mon hémiarthroplastie.
        Je me pose simplement la question : est ce que c’est normal que depuis le début de cette petite physio, qui consiste à empiler des abaisses langue, que m’a douleur s’accentue au niveau de l’articulation?
        Je fais cette exercice 4 x par jrs et je retire aussitôt que la douleur est présente. Je me laisse deux semaines pour voir l’évolution.
        J’ai sans doute beaucoup d’ankylose…
        Merci , et mon retour au boulot demain m’inquiète un peu ….,
        Josee

        1. C’est exactement le même type de prothèse que votre chirurgien buccal utilise.

          Pour ce qui est des exercices de physio, c’est correct de cesser lorsqu’apparait la douleur. Vous pouvez faire ces exercices 5-6 fois par jour si vous respectez votre seuil de douleur.

          Vous pouvez ajouter les exercices avec pression des doigts et manuelle que je vous ai précédemment recommandé et que voici à nouveau (lien physio).

          Bon retour au travail demain.

    2. Josée says:

      Bonjour Isabelle j,espère que tu te porte mieux ? Je peux tellement comprendre ton mal ;-( ah non pas un abcès. J’espère que tu pourras lire mes messages. J’ai subi la même chirurgie en février et ça ensemble un échec pour moi aussi ;-( Je me suis fait opérer a l’hôpital XXX de la région de Montréal et toi ? Josée

  53. Isabelle M. says:

    Merci de votre réponse. J’ai revu mon chirurgien hier et comme la douleur a diminué, il semblait un peu plus optimiste. Je compte venir vous rencontrer d’ici 3-4 semaines, le temps de me laisser récupérer un peu. Merci!

  54. Isabelle says:

    J’ai été opéré à l’Hôpital XXX dans la région de Montréal.

    Je vous remercie pour le lien avec Josée, je suis heureuse de pouvoir échanger avec une personne qui vit des choses similaires.

    Je compte prendre rendez-vous avec vous en mai. J’apporterai mes rapports de scan et IRM.

    1. Je pense connaître votre chirurgien et il a très bonne réputation.

      Par contre, je ne comprends toujours pas pourquoi il n’est pas allé directement avec une prothèse. Avez-vous vu le commentaire de Dr Mercuri  à propos des hémiarthropplasties que j’ai posté hier.

      1. Isabelle says:

        Oui j’ai lu votre commentaire, mais je ne croyais pas qu’il m’était destiné.
        Toutefois, votre questionnement est légitime. Mon chirurgien me disait encore juste avant d’entrer en salle d’opération qu’il pensait devoir me mettre une prothèse. Je ne sais pas pourquoi il a préféré tenter l’hémiarthroplastie.

        J’ai entendu parlé qu’il y avait des contraintes de budget, peut-être étant donné mon âge (31 ans).
        Mais bref, je sais que ça va venir…

        1. Contrainte de budget!!!
          Ciel, j’ai reçu une opération pour une prothèse totale de la hanche en 2012, s’il avait fallu qu’on me dise au réveil qu’on avait fait autre chose et que j’avais eu de la douleur, j’aurais été de vraiment mauvaise humeur.

          Est-ce que l’hémiarthroplastie que vous avez eue est un déplacement d’un lambeau musculaire pour remplacer le disque ou bien est la pose d’une fosse articulaire artificielle?

          Ma patiente qui a eu une prothèse totale il y a un mois va écrire sur le site.

          1. Josée P. says:

            Depuis mon retour de rendez vs d’hier …..
            Bonne Nouvelle il paraît que finalement le lambeau temporal n’a pas cédé.
            Tout le contraire de ma dernière rencontre !!
            Pour mon médecin vue que je tolère bien la douleur et que je me soulage qu’avec du tylenol et qu’au repos complet j’ai zéro douleur. Il est heureux !!
            Pourtant lorsque je parle ça tire énormément !! Et je vois bien que ce n’est pas parfait …. Il faut du temps pour guérir pleinement ! Il dit que c’est normal!!
            Quand j’ai fait mention de retirer alors mon nom sur la liste d’attente pour la prothèse il m’a simplement dit non non ont fait que repousser !!
            Je suis un peu perplexe ….j’ai débuté un peu de physio ce matin qui consiste à empiler des abaisses langue dans ma bouche 4 x par jours mais il a omis de me dire combien de temps je garde ces bâtons ?
            Tout ça pour m’aider à ouvrir de plus en plus grand. Il prévoit que d’ici 8 semaines je serai a 35mm! J’en serais bien heureuse!!

            Pour l’instant je garde espoir que tout soit bien en place !! Pour ma part il m’a fait l’hemiarthroplastie pour remplacer mon ménisque déchirée depuis 2 ans… Et la prothèse serait à venir d’ici 5 ans …..
            En passant Merci encore pour avoir mis Isabelle sur ma route.
            Je retourne à mon boulot régulier dès lundi mais tjrs avec une diète molle et de parler le moins possible.
            AhAh dans mon cas c’est impossible !! je suis infirmière 🙂
            Faut être positive et se dire que tout ira pour le mieux 🙂
            Un jour à la fois je revois mon doc dans 2 mois …
            À suivre …

            1. Josée,

              C’est encourageant de lire que vous allez mieux et que la douleur diminue. Je vous encourage à poursuivre vos exercices de physiothérapie. Vous pouvez garder vos bâton un bon 30 secondes, mais il faut rester en deçà du seuil de douleur.

              Je vous ai raconté mon expérience avec mon remplacement de la hanche . Je n’ai pas lésiné avec la fréquence et les exercices. J’étais au gym 14 jours après mon opération et je faisais des séances d’une heure à touts les jours.

              Je pense qu’il est exagéré de prétendre que votre hémiarthroplastie n’a rien réglé. Si vous êtes capable de fonctionner sans douleur, c’est déjà çà de pris.

              Il est vraisemblable que cela ne guérira pas l’arthrose de votre ATM, car la cause n’est pas nécessairement le disque ou l’absence de disque. Il est plutôt probable que la perte du disque soit l’effet de la dégénérescence des condyles dû à l’arthrose.

              D’un point de vue pratico-pratique, la bonne question à poser serait la suivante:

              Est-il préférable de faire une hémiarthroplastie dont on sait que le pronostic est d’environ 5 ans, ce qui signifie une nouvelle opération, ou bien est-il préférable d’avoir une prothèse totale customisée de l’ATM dont le pronostic est de 15-20 ans?

              Au point vue budget, est-ce qu’il en coûte plus cher d’avoir 1 seule opération pour un patient sur une période de 20 ans ou 2 opérations sur une période de 20 ans?

              Qu’en est-il pour le coût au patient en terme de perte de travail et de convalescence?

              Ce n’est pas simple. Je suis bien content d’être orthodontiste et non chirurgien.

              Toutefois, je comprends le désire de votre chirurgien de vous offrir une solution qui vous offrira un soulagement.

               

               

        2. Isabelle says:

          Oui je sais…

          C’est agaçant d’avoir entendu cette rumeur à propos du budget Hôpital qui lui permettait seulement d’opérer 7-8 patients par année fiscale j’en suis restée bouche bée.
          Il y a de ces aberrations dans notre système de santé…

          Pour répondre à votre question, il a utilisé un lambeau du muscle temporal.

          Cela va faire 4 semaines mercredi et je continue de prendre du dilaudid 4-5 fois par jour. La douleur est encore très présente, mais l’infection n’a pas aidé…

          Merci

          Isabelle

          1. Dans ma réponse du 8 février 2015, j’ai un genre d’avertissement du risque que comportait une hémiarthroplastie autogène avec un lambeau du muscle temporal.

            J’ai mentionné “qu’il y a persistance d’ostéoarthrose de l’articulation même après une greffe pédiculée du muscle temporal. ” et que cette “procédure ne serait sans doute pas suffisante et que vous seriez candidate à un remplacement total de votre ATM.”

            Ce qui vous arrive confirme ce que je craignais et j’ai communiqué avec l’auteur des articles cités et sa réponse est affiché dans la réponse à Josée du 19 avril 2015. Dr Mercuri confirme qu’il ne recommande aucunement une hémiarthroplastie, car le résultat conduit invariablement à une prothèse totale de l’ATM.

            J’ai entednu la m^me rumeur que vous concernant l’Hôpital XXX qui limite votre chirurgien à 7-8 prothèses totales de l’ATM par année fiscale. Pourriez-vous imaginer un orthopédiste, spécialiste en remplacement de la hanche ou du genou, qui serait limité à 7-8 opérations par année. Çà sortirait dans les journaux.

            Le patient qui a de l’arthrose de l’ATM vit une situation aussi invalidante que le patient qui a de l’arthrose de la hanche ou du genou et la douleur n’est pas moindre.

            Je souhaite que votre chirurgien puisse résoudre votre problème. Je sais qu’il en a la compétence. Vous pouvez lui faire confiance.

            Mais s’il y a un problème de budget par hôpital, faudrait-il chercher un hôpital qui a du budget pour vous?

            Je vous souhaite bonne chance dans vos démarches.

             

             

            1. Josee P says:

              Vraiment triste de lire ceci !!! Moi qui avait beaucoup d’arthroses avant !!!je vois que ça ne va rien régler . Si c’est tellement pas une bonne intervention cette chirurgie pourquoi nous l’avoir proposé ?

              Pour le budget je n’étais pas au courant de ça ?? Pourtant il m’avait dit qu’il avait eu des fonds pour les prothèses il y a 1 mois !! Peut être avant ma chirurgie il n’avait pas les fond ?
              C’est vraiment triste de lire tout ça !! Le système de santé est vraiment malade …..

            2. josee says:

              Bonjour, je vous donne de mes nouvelles.
              3 mois jour pour jour de mon hémiarthroplastie autogène. Je me porte de mieux en mieux. Le retour à temps complet comme infirmière auxilliaire fût très difficile les 4 premiers jours!! De parler durant 8 hrs pour le travail m’a causé beaucoup d’ankylose, j’avais de la difficulté à articuler adéquatement. Après l’ankylose à diminuée graduellement et maintenant j’en ai seulement lors de ma fin de soirée après mon travail.

              Je ne prends plus d’anti-douleur depuis 2 semaines environ. J’ai quand même une gêne qui me fatigue quand je suis plus fatiguée ou après ma physio mais je la tolère pour le moment.

              Je fais ma physio tous les jours. J’ai débutée avec 7 bâtons le 22 avril et en date d’aujourd’hui je suis capable d’entrer jusqu’à 12. Par contre certains jours à partir de 9-10 bâtons, ça force beaucoup l’articulation et la douleur revient… une fois sur deux je suis incapable de me rends à 12. Par contre je suis contente de l’évolution.

              Au travail cette semaine les gens trouvent que je parle beaucoup mieux. Mon engourdissement du côté droit viens par intervalle. Je suis toujours à la diète molle jusqu’à nouvel ordre. J’ai très hâte de pouvoir m’alimenter adéquatement. Lors mon ouverture je dévie à droite plus qu’avant, mais c’est sans doute de l’oedème à l’intérieur.?

              J’ai hâte de revoir mon Md à la fin juin pour voir ce qu’il en pense…Si il croit que finalement mon muscle est resté attaché au bon endroit? Pour ma part, la guérison n’est pas complète terminée, mais je suis satisfaite de l’évolution pour le moment, même si ce n’est pas parfait.

              J’ai encore une légère d’oedème sur la pommette de ma joue droite. Si j’essaie de mastiquer un peu plus je vois bien que ce n’est pas prêt encore !

              Est ce que cette chirurgie fera en sorte d’éloigner ma prothèse bilatéral à plus tard ? Pour me moment je garde espoir que oui!
              Je vous donne des nouvelles à la fin juin.
              Josée

              1. Bonsoir Josée,

                Thera-bite waferVotre progression est intéressante et comparable à l’évolution de Élodie que j’ai vue ce matin. Son plus gros problème aujourd’hui était…une extinction de voix. Elle était quasiment aphone.

                Tout comme vous, elle met des bâtons entre les dents pour augmenter son amplitude d’ouverture qui atteignait 24 mm aujourd’hui, en progression de 4 mm par rapport à la semaine dernière.

                Tout comme vous elle dévie à l’ouverture vers sa gauche, soit le côté de sa prothèse. Elle tente de mettre plus de bâtons du côté gauche et a cessé d’en ajouter du côté droit.

                Je lui ai demandé de se regarder dans le miroir en ouvrant la bouche et de corriger la trajectoire d’ouverture de façon volontaire. Cet exercice a été très efficace pour Nancy, ma patiente de 26 ans qui a eu une greffe costochondrale unilatérale.

                Élodie a encore de l’oedème, mais cet oedème diminue chaque semaine et elle sent le retour d’une innervation normale. Par contre, son oil gauche ne cligne pas seul. Le neurologue lui a dit que tout reviendrait à la normale, car les signes sont positifs.

                N’ayant pas vu votre condition initiale ni aucune radio, je ne peux statuer sur le fait que vous éviterez ou non une prothèse bilatérale. Je vous le souhaite. Je souhaite aussi que votre occlusion soit fonctionnelle suite à cette opération.

                Saviez-vous qu’il existe une sorte de pince appelée TheraBite qui fait la même chose que l’insertion d’abaisse-langue en pile entre les dents. Vous pouvez vous en procurer un chez Amazon. Ce n’est pas donné cependant!

                Merci d’être venu nous revisiter.

                PS: Je ne validerai pas votre commentaire d’il y a 2 jours, car il est similaire à celui-ci. Je suis désolé de n’avoir pu vous répondre. J’accuse un retard de 15 commentaires! Vous avez eu un petit privilège en passant devant les autres. Prenez soin de vous

  55. Isabelle M. says:

    en réponse à Élodie : 27 avril 2015 à 8 h 13 min

    Merci pour les renseignements détaillés.

    Pour ma part, j’avoue qu’après l’hémiarthroplastie et l’infection que j’ai eue en post-opératoire, la prothèse me fait vraiment peur. Je demeure avec une perte de sensibilité qui me fait aussi redouter la paralysie du nerf facial avec la chirurgie de la prothèse.

    J’imagine qu’au moment de se décider, il faut se demander avec quel mal est-on le plus prête à vivre?

    Je suis heureuse que cette chirurgie vous ait apporté un soulagement.

    Je serais heureuse de vous parler en privé, si le Dr Chamberland peut vous transmettre mon courriel.

    Merci!

    Isabelle M.

    1. Nancy says:

      Bonjour Isabelle,
      Je suis la patiente de 26 ans qui s’est fait opérer en janvier dernier pour un remplacement de l’ATM. Pour ma part, je n’ai que de bons commentaires quant au traitement orthodontique et à la chirurgie. Celle-ci a duré 7 hres et je n’ai passé qu’une nuit à l’hôpital.
      J’ai été arrêtée de travailler pendant 1 mois et demi, mais ce n’était pas dû à la douleur, mais bien au fait que j’ai été sur la diète liquide pendant 5 semaines.
      La guérison a été très rapide, j’ai été capable d’arrêter mes antidouleurs 5 jours après la chirurgie alors qu’avant celle-ci, je prenais des anti-inflammatoires 2 x par jour.
      Demain, 4 mois après l’opération, je complète mon traitement orthodontiste (débaguage). Je peux donc dire que je ne regrette aucunement d’avoir choisi cette option!!
      Certes, il s’agit d’une opération importante, mais la guérison est très rapide et je n’ai pas enflée beaucoup 🙂
      Aujourd’hui, même si je parle énormément dans le cadre de mon travail, je n’ai plus aucune douleur.

      1. Merci Nancy pour votre intervention dans ce blogue.
        Rappelons aux internautes que tu as reçu une greffe costochondrale pour le remplacement de ton ATM gauche en plus de subir une chirurgie orthognathique bimaxillaire.
        On se voit cet après midi.

      2. Isabelle M. says:

        Merci Nancy de ton témoignage.
        C’est encourageant! J’ai revu mon chirurgien hier, et il ajoute un mois à ma convalescence. Je trouve ca long pour une hyperactive comme moi 😉

        Ca me donne espoir de jours meilleurs.
        Au plaisir de vous relire.

        Isabelle

  56. marion says:

    Bonjour,

    j’aurais besoin d’une gouttière pour un problème ATM (côté gauche, tout est basculé et le côté droit est tout crispé). J’ai déjà eu un diagnostique en France mais comme cela demande un suivi sur le long terme (6 mois), la personne m’a conseillé de le faire à Montréal.

    Pourriez vous m’indiquer le prix d’une gouttière ainsi que des soins de suivis ?

    Merci,
    Cordialement

    1. Si vous venez habiter Montréal pour je vous recommande de consulter un spécialiste en médecine buccale. Le Dr Jean Patrick Arcache travaille sur Jean Talon E. Vous pouvez joindre son bureau au 514-728-8888.

      Il saura vous confirmer si vous avez vraiment besoin d’une gouttière ou non. Je ne peux vous indiquer de prix pour une gouttière faite à Montréal. Je ne divulgue pas de prix sur internet. Chaque cas est différent et doit être examiné.

  57. Roubert says:

    Bonjour, je suis christelle. j ai 33 ans et je ne peux plus ouvrir la bouche en grand depuis 1 ans et quand je l ouvre elle part sur la gauche avec douleurs aux cervicales, au dos, etc…
    Il y a un an j ai commencé à avoir un acouphène ds l oreille droite puis la sensation que des fois elle se bouchait.
    Bien-sûr j ai vu un orl qui n a rien trouvé. Puis peu de temps après j avais très mal aux articulations de la mâchoire surtout quand je parlais non stop pdt plus de 20 min ( étant televendeuse).
    Les articulations qui me tiraient mais pas de douleur en mangeant j ai eu des céphalées très intenses, mal aux cervicales, au dos, et je ne pouvais plus ouvrir ma bouche en grand (3 travers de doigt) et quand je l ouvre elle part à gauche.
    Puis j ai senti que mes dents du fond ne s engrainaient plus comme avant pourtant j ai fait une radio il n ont rien trouvé, un irm pas du luxation discal.
    J ai vu un stomatologue qui m a prescrit une gouttiere et un kinésithérapeute ça n a pas fait effet.
    Et là ça s est empiré mon ouverture buccale à encore diminué ( 2 travers de doigt).
    Par contre j ai tjrs eu une petite asymétrie au niveau des lèvres supérieur et quand je souri j ai le menton plus bas d un côté. Cette asymétrie s est empirée on l a voit encore plus et j ai remarquais sur la radio panoramique que j avais un condyle légèrement plus haut que l autre.
    Je ne sais plus à qui m adresser c est devenu un calvaire insupportable .
    Merci pour votre réponse

    1. Ce que vous décrivez correspond à une luxation discale vraisemblablement réductible parce que 3 travers de doigt fait bien 30-35, voire 40 mm de large. Çà dépends des doigts, car mes 3 doigts font 60 mm. À 2 doigts, on peut présumer que la luxation ne s’est pas réduite.

      Il est possible qu’il y ait un changement de forme et de dimension d’un de vos condyles, ce qui pourrait expliquer la la luxation discale chronique.

      Vous ne devez cependant pas mettre tous vos symptômes dans le même panier. Vous semblez avoir des problèmes à votre colonne cervicale et cela peut générer des douleurs référés dans les régions temporomandibulaires.

      S’il y avait des spécialistes en médecine buccale en France, c est vraiment les gens à consulter.

  58. Roubert says:

    Et j aimerais savoir si vous connaissez un bon orthodontiste spéciale en ATM et un excellent physiothérapeute en France ou sinon en dernier recour au Canada mais j habite en France .merci

    1. specialiste-ATM-attention-orthodontiste-Chamberland-QuebecJ’ai un collègue et ami qui est venu faire une année d’étude avec un spécialiste en médecine buccale  à l’université Laval en 2001-2002,lequel est reconnu mondialement par ses nombreuses publications (Dr Jean-Paul Goulet). Il a collaboré avec les grands dans ce domaine, soit les Laskin, Greene, Hylander, Qworkin, Lavigne, Sessle.

      Je vous recommande donc Dr Eric Canonge 6 Place Saint-Jean, 30100 Alès, France
      Téléphone :+33 4 66 52 62 17

      Dr Canonge est un spécialiste en orthodontie gradué de Tufts University à Boston. Il a développé un intérêt particulier pour les désordres temporomandibulaires et il saura vous faire les bonnes recommandations et, surtout, séparer le vrai du faux.

      Je vous invite à prendre connaissance d’une page que mon distingué collègue Dr Jules Lemay a écrite au sujet des “soi-disant” spécialiste en ATM. Suivez le lien spécialiste en ATM.

       

  59. Isabelle M. says:

    Bonjour Dr Chamberland,

    un petit mot pour vous tenir au courant de mon évolution. À 3 mois post-op de mon hémiarthroplastie à droite, je reste avec beaucoup de douleur. Le côté gauche est également en train de me lâcher. Dans ce contexte, je suis maintenant en liste d’attente pour un remplacement des articulations droite ET gauche. Je suis toujours en arrêt de travail…

    Donc j’espère encore une ”guérison” mais si d’ici 6 mois rien ne s’améliore, je devrais avoir une nouvelle mâchoire…

    Je vis plusieurs émotions contradictoires et suis un peu confuse en lien avec tout ca.

    Je compte toujours venir vous rencontrer, mais je suis incapable de conduire Montréal-Québec actuellement…

    À bientôt,

    Isabelle

    1. Je suis tout à fait désolé d’apprendre cette nouvelle. Il est probable qu’à cause de la douleur à votre articulation droite suite à l’hémiarthose, vous ayez compensé en utilisant votre articulation gauche plus que d’habitude. Or votre articulation gauche ne pouvait supporté cet excès de travail.

      Tant mieux si vous vous dirigez vers une guérison, mais vu la persistance des symptômes douloureux, on peut croire que le problème n’est pas réglé.

      Depuis que l’on s’est écrit, sachez que Nancy, celle qui a eu une greffe costochondrale de l’ATM droit est “débaguée”. Son occlusion est fonctionnelle et n’a aucun symptôme douloureux à son ATM. Son amplitude d’ouverture demeure limitée à 27 mm, mais elle était à 20 mm d’amplitude lors de la dépose des appareils fixes et à 10 mm lors de la reprise en charge postchirugicale.

      Élodie , celle qui a reçu une prothèse totale de l’ATM gauche, a été débaguée il y a 3 jours. C’est le bonheur total. Aucune douleur. Amplitude d’ouverture à 35-37 mm. Elle m’avait remis une photo d’elle lorsqu’elle avait 12 ans et que son visage était symétrique. L’opération lui a permis de retrouver ce visage symétrique qu’elle avait perdu. Je vous ai d’ailleurs promis de publier son cas. Ce que je ferai dès que possible.

  60. lambert says:

    bonjour,
    Diagnostiqué d’un sadam il y a maintenant 6 ans, j’ai eu de l’orthodontie avant une osteotomie bilaterale avec disjonction palatine. Puis recidive quand on m’a debloqué les mâchoires, donc 5 mois apres 2 eme ostéotomie.
    Les douleurs ont augmentées on m’a fait une arthrotomie à ciel ouvert sur l’atm gauche puis 1 an après des 2 atm douleurs idem;
    En février dernier, on m’a mis des ménisque en silicone puisque les miens avaient totalement explosé a cause d’une arthrose sévère érosive.
    Après l’opération je sentais un léger mieux et depuis un mois de nouveau les douleurs sont omniprésente. Je ne sais plus quoi faire.
    Je souffre aussi d’algie vasculaire de la face ainsi que d’une fibromyalgie si vous pouvez m’aider un peu…
    Je vous remercie d’avance.
    Sarah

    1. Lambert,

      En deux mots, çà ne va pas bien!

      Je comprends, à la lecture de votre récit, que vos condyles semblent complètement détruits par l’arthrose, que vous avez 2 disques en silicones et que vous souffrez le martyre. De plus, vous souffrez d’algie vasculaire et de fibromyalgie. Çà va vraiment pas bien.

      Il était prévisible que vos ménisques de silicones soient un échec. Le silicone est plus dur que les 2 surfaces articulaires qu’il sépare et il est probable que çà ait pu détruire davantage vos articulations et être une source importante de douleur.
      Il aurait été préférable d’utiliser un lambeau du muscle temporal pour remplacer vos ménisques que d’utiliser un disque de silicone. Ce n’est pas l’idéal, mais çà aurait été une meilleure solution pour vous. Pour en savoir plus, lisez les commentaires de Josée et Isabelle dans cette page. Leur histoire est intéressante.

      Je pense que vous êtes rendus au point où il vous faut des prothèses totales de vos articulations. Pour en savoir plus, lisez le commentaire de Élodie sur son expérience d’une prothèse totale de l’ATM ou encore Nancy qui a reçu une greffe costochondrale.

       

      1. savona says:

        bonjour sa fait plusieurs année que je souffre de la machoire j’ai consulté plusieurs Orthodontiste j’ai mis plusieurs fois des gouttière sans une améliorations dernièrement j’ai consulté un chirurgien dentiste et j’ai expliqué mon qu’a je doit passé un IRM(ATM),pour lui je doit porté denouveau une gouttière pendants six mois pour me soulagé en sachant que le resultat sera le meme sa fait plus de vingt ans que j’ai sa et depuis quinze jours je souffre qu’avant non,que pensez vous et que doit je faire ,es ce que une opération de la machoire permettra de trouvé sa fonction normale au niveau de l’articulation merci de me répondre sur mon émail.MERCI DE TOUT COEUR DE M’APPORTE UNE SOLUTION AFIN QUE JE PUISSE ME DIRIGE SUR QUELQUE CHOSE DE CONCRET EN ATTENDE DE VOTRE REPONSE JE VOUS SALUE.CORDIALEMENT MADAME SAVONA

        1. Souffrir de la mâchoire

          Madame Savona

          Il est difficile, voire impossible de faire un diagnostic en lisant l’énoncé de votre problème. Si les gouttières n’ont pas donné de résultats à date, je ne vois pas comment une nouvelle gouttière pourrait changer quelque chose.

          Je pense qu’il est pertinent de subir des examens plus spécifiques comme la résonance magnétique qui vous a été proposée. J’ajouterais une tomodensitométrie volumique à faisceau conique de vos articulations.

          En attendant un diagnostic plus précis, je considérerais une approche médicamenteuse d’anti-inflammatoire et de myorelaxant. Je vous suggère de contrôler vos facteurs de stress. Éviter tout ce qui vous énerve.

          Liste de recommandations possibles

          Voici une liste de recommandations que Dr Jean-Philipe Fréchette utilise pour les patients qui le consultent pour des problèmes d’ATM.

          Repos de la mâchoire

          Respectez une diète molle
          Évitez les aliments durs comme les noix, le pain croûté et la viande rouge
          Privilégiez les légumes cuits, les pâtes, le poisson, etc.
          Coupez les aliments en petits morceaux et mastiquez des deux côtés
          Évitez les mouvements d’ouverture extrêmes. En cas de bâillement, mettre la paume des mains sous le menton
          Diminuez les parafonctions comme la gomme à mâcher, le mordillement des joues et/ou d’un objet, se ronger les ongles
          Appliquez des compresses de chaleur humide sur les joues pendant 20 minutes tous les soirs (sac magique ou serviette essorée)
          Observez la position de repos en gardant toujours un espace entre les dents, comme en prononçant la lettre « N »

          Gestion du stress

          Identifiez les éléments qui vous causent de l’anxiété
          Utilisez des stratégies pour relaxer (musique, méditation, lecture, etc.)
          Consultez un psychologue au besoin

          Posture

          Gardez la tête centrée au-dessus des épaules et évitez d’être penché vers l’avant
          Faites évaluer votre poste de travail par un ergothérapeute

          Médicaments

          Prenez des anti-inflammatoires au besoin ou tel que prescrit
          Prenez les relaxants musculaires comme recommandé
          D’autres médicaments peuvent être utiles

  61. MOREAU says:

    bonjour, je suis atteinte de spondylarthrite ankylosante, plus située sur les lombaires et le sacro iliaque, j’ai comme traitement EMBREL en injection de 50mlg.
    Mais, c’est peut lié, maintenant j’ai la mâchoire qui craque avec des maux aux oreilles comme si on me serrait la tête dans un étaux ce qui me procure des migraines épouvantables.
    Pouvez vous m’orienter sur quel examen? et à qui dois je m’adresser?
    d’avance merci pour votre réponse

    1. J’espère que vous êtes suivi par un rhumatologue. Çà prends de très bonne connaissance médicale pour gérer un traitement avec du Embrel.

      Les maux de têtes pourraient être un effet secondaire du médicament.

      Si vous faîtes une spondylite ankylosante au niveau des lombaires, il est vraisemblable que vous avez d’autres articulations ayant des atteintes arthritiques dont les articulations temporo-mandibulaires.

  62. MAGDALENA says:

    Bonjour

    Je sollicite votre avis de spécialiste car je suis un peu perdue.

    je porte depuis 4 mois une gouttière (jour et nuit sauf pour manger) mandibulaire qui me propulse et me recentre( 5mm) et augmente la hauteur a droite. Je dors avec un oreiller cervicale qui me maintien les joues car sans cela et depuis le 1er jour car la nuit le disque gauche se coince, c’est très douloureux, chose que je n’ai pas sans la gouttière, la gouttière crée des tensions que je n’avais pas avant mais qui tendent a se réduire.
    je fais de la kine maxilo aussi pour aider et osthéopathe cranier.

    La propulsion me bloque l ouverture buccale et les cervicales, j’en ai fait par a mon dentiste, qui me donne des exercices pour avancer encore la mandibulaire mais c ‘est pire. Mon oreille droite me brule depuis la pose de la gouttière . Malgré l avis de mon osthéopathe, du posturologue et d’un autre occluo vu en 2e avis, qui me confirme que la propulsion est trop importante il refuse de l’enlever.

    Le 2e occluso m’ a donc prescrit un IRM, ce que mon occluso a toujours refusé malgré mes demandes et mes doutes.

    je vous en écrit le compte rendu.

    Absence d’anomalie de la tram osseuse sans ostéonécrose ni arthrose temporo mandibulaire
    -Absence d’épanchement intra articulaire sans corps étranger.
    Subluxation discale droite antéro médiale non réductible bouche ouverte avec aspect de pseudo collage discal majeur
    Disque articulaire gauche de dimensions et morphologie normales avec déplacement antérieur minime mais présent en bouche ouverte
    -absence d anomalie musculaire des masticateurs.

    Mes symptomes principaux sont vertiges(aucun problèmes détecté par orl rien a l oreille internie ni vestibule, pas de vertige de meunière), cervicalgie et migraine. Cervicales gripée en C1( la plus douleureuse) c3-c4-c5-c6. Je n’avais plus aucune stabilité, des vertiges chroniques invalidants. J’ai du arrêter de travailler.
    J’ai moins de vertiges mais je ne sais si cela est du a l orthese ou a l osthéopathe qui est formidable.

    Pourriez vous me donner votre avis, quand à décision a prendre pour la suite des événements et quel traitement choisir.

    je vous remercie infiniment.

    Magdaléna

    1. Le rapport d’IRM confirme une luxation discale non réductible de l’ATM droit, mais pas d’arthrose des ATMs. Le disque gauche est légèrement déplacé.

      specialiste-ATM-attention-orthodontiste-Chamberland-QuebecOcclusodontiste: une spécialité dentaire qui N’EXISTE PAS. En effet, il n’y a pas de spécialité officielle pour le traitement des ATM. Certes, il y a des spécialistes en médecine buccale, des orthodontistes, des prosthodontistes, des chirurgiens buccaux et certains dentistes qui ont des connaissances avancées sur les problèmes des ATM, mais aucun n’est spécialiste exclusif.

      Il est vraisemblable que votre occlusodontiste tente de recapturer le disque droit en créant une ouverture postérieure droite, un avancement et un recentrage.

      Il est aussi très probable que faisant cela, il coince davantage un disque qui est déjà déplacé antéromédialement de façon non réductible. Cela pourrait expliquer vos symptômes douloureux.

      Vous confirmez aussi un problème craniovertébral important de C1 à C6. Tel que démontré au début de cette page (voir hernies cervicales), ces problèmes de vertèbres cervicales peuvent générer des douleurs référées dans la région des mâchoires.

      Si le traitement avec un gouttière occlusale vous cause plus de douleur que de soulagement, ne serait-il pas logique de l’interrompre?

      Tout cela m’amène à vous poser les questions suivantes.

      1-Quels étaient vos symptômes avant de débuter un traitement avec une gouttière?

      2- Aviez-vous une limitation lors de l’ouverture ou une déviation vers la droite?

      Je doute que tous les symptômes de vertiges puissent être reliés à un quelconque dérangement interne de vos articulations.

      Je me concentrerais sur les traitements de physiothérapies d’une part et je vous recommande de débuter un programme d’entraînement au gym afin de renforcer votre musculature dorsale et cervicale.

       

  63. Zoé says:

    Bonjour,
    J’aimerais avoir votre avis sur les différents symptômes que je présente, en effet plusieurs spécialistes ne me donnent pas les mêmes diagnostics.
    J’ai consulté un ORL en mars 2015 pour une rhinite chronique et des douleurs allant de la tempe droite à derrière l’oreille droite irradiant dans les mâchoires accompagnées de paresthésies faciales droites (jusque dans l’aile du nez , parfois dans le menton). Comme je suis fumeuse , je voulais éliminer un cancer. L’examen est rassurant, il me fait passer un scanner des sinus qui montre une sinusite maxillaire bilatérale surtout à gauche. Le Come Bean montre que l’origine est dentaire: brèche dans le sinus suite à des soins dentaires pendant mon adolescence, de 2 dents couronnées avec des granulomes apicaux (26 et 27). J’ai eu 3 cures d’antibiotiques dont un a été mal toléré avec des effets secondaires à type de labyrinthite et de neuropathie pendant 6 semaines. Mon dentiste a fait les soins dentaires en juin en retirant les couronnes , puis désinfection des racines dentaires puis remise des mêmes couronnes dans l’attente d’en poser des neuves en septembre.
    Début août, j’ai eu une pulpite sur la n°26 soit disant traitée. Mon dentiste m’a dit qu’il ne pouvait plus rien pour moi et il m’a adressé vers un odondentiste pour le traitement des racines dentaires. Entre temps j’ai consulté un stomatologue pour mes douleurs à droite car l’ORL et le dentiste ne savaient pas. Le stomatologue me dit que j’ai un SADAM bilatéral prédominant à droite dû à l’inflammation chronique de mes dents et mon sinus à gauche avec malocclusion dentaire.Je n’ai pas de problèmes d’ouverture de bouche plutôt l’inverse car j’ai l’impression d’avoir du mal à la fermer, je ne sens pas craquer mais il a bien entendu des craquements au stéthoscope mais j’ai des douleurs , des paresthésies Je n’ai pas supporté le traitement AINS et myorelaxant qu’il m’a prescrit, par ailleurs kiné à faire et port d’une gouttière la nuit+ rééquilibrer mes dents chez le dentiste.
    Puis l’odontologue m’a fait le traitement de la racine dentaire n°26 sous microscope (il a trouvé de l’infection dans une racine dédoublée qui ne se voyait ni au scanner ni au panoramique dentaire). Il n’a pas pu réaliser celui de la 27 car trop délabrée et me conseille de l’enlever. Anesthésiée localement , je lui demande de l’enlever mais il refuse me disant qu’il ne savait plus faire ce genre de choses. Il me renvoie chez mon dentiste qui veut avoir un nouvel avis du stomato pour savoir s’il n’y a pas de risque au niveau du sinus . Consultation à nouveau: OK pas de risque, découverte aussi d’une dent de sagesse incluse maxillaire inf droit qui touche une dent et fait une poche entre les 2. Décision de ne pas toucher à la dent de sagesse.
    Mon dentiste accepte enfin de m’enlever la 27 mi décembre.
    J’ai ma gouttière depuis une semaine environ qui me fait du bien mais que je mets un peu dans la journée aussi, je ne sais pas si c’est conseillé
    Je n’ai pas encore fait de kiné

    Mon dentiste n’est pas d’accord avec le stomatologue: mes douleurs à droite ne peuvent pas être en relation avec les dents à gauche.
    Par ailleurs depuis le 1er traitement de mes dents j’ai un très mauvais goût dans la bouche. Le stomato dit que c’était en relation avec mes couronnes métalliques et l’inflammation chronique. L’odontologie était assez d’accord avec le stomato.En fait j’ai eu pour la 1ère fois ce mauvais goût dans la bouche quand les 1ers soins dentaires ont été réalisés, quand la la 1ère couronne a été enlevée et que la 2ème est tombée spontanément . Depuis il ne me quitte plus et c’est très désagréable. J’espère qu’il cessera quand j’aurai fait enlevé le 27.
    Tout cela n’est pas facile à raconter par écrit, mais j’ai fait des allers-retours entre le stomato,le dentiste et l’odontologue et je ne sais pas à qui me fier

    Mes questions sont les suivantes:
    – Mes douleurs et paresthésies à droite peuvent-elles correspondre à un SADAM?
    – Est ce que les articulations temporomandibulaires peuvent être touchées par l’inflammation chronique des sinus et/ou de mes 2 dents?
    – Quelle peut être l’origine ou les origines de ce très mauvais goût persistant dans la bouche accompagné souvent de brûlures ou de douleurs au niveau des lèvres , de la bouche et de la langue?
    ( je n’ai plus de couronnes actuellement, pas de mycose, l’examen stomato est rassurant)

    J’ai fait aussi une IRM cérébrale et un angioscanner (pour voir l’état de mes vaisseaux sanguins): ras.
    Toutes ces douleurs et ces mauvais goûts dans la bouche me fatiguent énormément.
    Le médecin me parle de syndrome de fatigue chronique probablement due à ces inflammations chroniques
    Avant toute cette aventure, j’étais en pleine forme.

    Je vous remercie de votre avis et reste à votre disposition si vous voulez des informations complémentaires

    Zoé

    1. Ciel que votre histoire est compliquée.

      Le problème est que tout est mélangé.

      1- Vous devriez cesser de fumer. Ce n’est pas bon pour vos dents, votre gencive, vous poumons. Vous n’avez pas de cancer maintenant, mais vous risquez d’en avoir un un de ces jours et il sera alors un peu tard pour cesser de fumer.

      2- Vos dents 26 et 27 semblent en piteux états. Au moins un endodontiste a pu soigner convenablement la 26. Il est raisonnable de penser à enlever la 27 si elle ne peut être traitée endodontiquement.

      3- La dent de sagesse du côté inférieur droit qui présente une poche avec la dent voisine m’indique qu’il y a probablement infection chronique à cet endroit, ce qui peut expliquer le mauvais goût. Une infection chronique autour d’une dent de sagesse peut cause une dissémination de bactéries dans le sang et coloniser des plaques d’athéromatome gras dans les parois des vaisseaux) dans les vaisseaux cardiaques. Une raison supplémentaire de cesser de fumer. À cause de votre mauvaise habitude de fumer, vous êtes susceptible à une crise cardiaque.

      4- Le SADAM, pas de rapport avec les mauvais goûts, vous n’avez pas de craquement. Je pense que vous confondez le mot paresthésie qui signifie perte de sensation.

      Améliorer votre santé buccodentaire de base. Traiter les autres problèmes séparément. Tout ne peut être relié à vos dents ou votre bouche.

       

      1. Zoé says:

        Bonjour,
        Je vous remercie beaucoup pour la qualité de votre avis.
        – Concernant le tabac, j’en suis consciente depuis longtemps mais n’arrive pas à arrêter seule. Je me fais aider depuis peu afin que cette addiction cesse le plus rapidement possible .
        – La dent 27 sera donc enlevée mi décembre.
        – Serait-il, donc préférable d’enlever ma dent de sagesse horizontale incluse puisque succeptible d’être source d’infection chronique? Le stomato m’avait dit qu’un passage chez le dentiste quand j’ai mal , serait pour l’instant suffisant pour désinfecter la poche. L’ ablation de la dent de sagesse nécessite une anesthésie générale
        – Quand je parle de paresthésies faciales droites, il s’agit de fourmillements dans les lèvres, vers le menton , vers le nez associés à des douleurs au niveau des maxillaires et du palais , toujours du côté droit. Le stomato m’a parlé de névralgie du trijumeau et de SADAM qui seraient dû à mes problèmes dentaires initiaux d’origine inflammatoire et occulsaux. Est ce possible d’avoir mal du côté controlatéral à la lésion initiale? Est-ce aussi ma dent de sagesse incluse au niveau du maxillaire inférieur droit qui me joue des tours?
        -Merci d’essayer de répondre à mes interrogations.
        – Je vous redonnerai des nouvelles après l’ablation de ma dent 27 et après m’être arrêtée de fumer (car je compte bien y arriver cette fois-ci!)

        Très cordialement et encore merci

        1. Oui je recommande l’extraction de la dent de sagesse horizontale du côté inférieur droit.

          Je ne peux pas préciser davantage à propos de votre SADAM qui est un mot fourre tout qui veut rien dire.

  64. Viktor Wrhm says:

    Bonjour,

    Depuis plus de deux ans, suite à l’apparition de corps flottants agressifs dans l’oeil droit, j’ai des douleurs et des engourdissements dans le côté droit du visage, accompagnés d’acouphènes permanents très dérangeants, notamment au moment d’aller me coucher. Lorsque j’ouvre ma bouche, j’entends un clac aigu du côté droit, sourd du côté gauche. Mon orthodontiste m’a diagnostiqué un trouble de l’ATM (machoire supérieure trop étroite à cause d’un mauvais placement de la langue au moment de déglutir) avec une probable subluxation du menisque, que j’imagine provoquée par la compensation cervicale liée à mes problèmes oculaires. Elle m’a donc prescrit une gouttière que je porte depuis octobre 2015. Mais mes symptomes restent les mêmes, rien ne s’est vraiment amélioré.
    J’ai donc deux questions: 1. qu’en pensez vous? Avec ce peu d’éléments, feriez-vous le même diagnostique?
    2. Dois-je envisager de m’orienter vers une opération lourde qui m’écarterait la machoire supérieure (je suis en plus prognate)? Que doit-être la prochaine étape?

    Je vous remercie par avance,

    Bien cordialement,

    VW

    1. Suite à la description de votre problème, je vous encourage à entreprendre un traitement majeur orthochirurgie.
      Notez que votre malocclusion n’a aucun rapport avec votre problème de corps flottant dans l’oeil droit.

  65. Lili says:

    Bonjour

    Je sollicite votre avis car je suis un peu perdue (et suis tombée sur votre site, très instructif, au gré de mes recherches).
    Je vais essayer de résumer au mieux:
    J’ai 35 ans, suis enceinte de 6 mois (je le précise car c’est pourquoi on n’a pu me faire certains examens ni me donner certains traitements) et ressens des paresthésies constantes (enfin, c’est le terme qu’on m’a donné) au visage depuis 3 mois: impression d’engourdissement au niveau de la pommette et de la joue, sensations de brûlures, de froid, impressions qu’on me “chatouille” le bas du visage, yeux secs et comme “tirés vers le bas”, oreille bouchée et parfois maux de tête (à l’arrière du crâne). Cela a commencé uniquement à gauche (pendant 2 mois et demi) pour se généraliser à droite depuis 2 semaines.
    Tout cela a démarré une semaine après une opération (pas au visage) dont l’anesthésie s’est mal passée (surdosage en xylocaïne auquel j’ai réagi par des troubles visuels, spasmes, contractures musculaires, difficultés à respirer (et très grand stress bien évidemment)… Grand stress augmenté par le fait qu’on a trouvé une image “bizarre” à l’IRM cérébrale, mais pas inquiétante selon les neurologues (et sans lien avec mes symptômes, apparus par la suite), qui surveillent jusqu’à la fin de la grossesse (et feront une IRM avec injection après l’accouchement).
    Petite précision, j’ai l’impression que les sensations/douleurs s’intensifient au cours de la journée (et le traitement au laroxyl prescrit par la neuro ne fait pas effet pour le moment).

    Les diagnostics sont multiples et se contredisent parfois:
    – un ORL a estimé que c’était dû à une sinusite mais aucun changement après fin du traitement
    – pas de problèmes dentaires
    – les neuros ne savent pas
    – un ostéopathe et un ORL ont constaté un “décrochage de la mâchoire à gauche” et une forte contracture du masseter, à l’origine du problème selon eux
    – mais ce diagnostic a été démenti par l’odontologue consulté dans la foulée

    Concernant mon “historique” de santé, j’ai eu un traitement d’orthodontie à l’adolescence et un accident de vélo il y a 8 ans, qui a provoqué une entorse aux cervicales : toujours sensibles aujourd’hui (d’autant que je suis d’une nature très stressée et que j’ai tendance à contracter le haut du dos).

    Bref, je me doute qu’il est difficile (voire impossible) de poser un diagnostic à distance mais je me disais que vous auriez peut-être quelques intuitions ou tout du moins des conseils quant aux spécialistes à consulter.
    Avec mes remerciements.
    Bien à vous

    Lili

    1. Sans vouloir vous offenser, ce n’est pas évident de trouver un fil conducteur dans votre histoire.
      Par contre, je ne doute qu’un décrochage de la mâchoire puisse expliquer vos symptômes d’engourdissement. Par contre l’entorse cervicale pourrait causer de la douleur référée dans la région des mâchoires, mais encore çà ne veut pas dire que ce soit votre cas.
      Quel est le diagnostic de cette masse bizarre trouvé avec l’IRM?
      Je surdosage de xylocaïne me semble la piste la plus probable, mais c’est le rôle de l’anesthésiste de vous expliquer les conséquences.
      Je suis désolé. Je vous souhaite bonne chance pour le reste de votre grossesse.

  66. Nicole says:

    Bonjour,
    j aimerais connaître votre avis. Le 9 février dernier j ai passé un IRM des ATM droite et gauche .
    L interprétation des résultats est la suivante: au niveau des ATM droite et gauche il y a luxation discale antérieure sans réduction.
    Au niveau de l’ATM droite, il y a une légère effusion au niveau de l espace articulaire supérieur. Il y a aussi une légère sclerose osseuse au niveau de la tête condylienne dans la region supero-antérieur. Cette apparence est consistante avec de légers changements dégénératifs articulaires.
    Au niveau de l’ATM gauche il y a une légère sclerose sous-chondrale ainsi qu un aplatissement de la surface supero-antérieure de la tête et des changements de remodelé ment au niveau de l’ATM gauche.
    Ma douleur a débuté fin déc. 2015 plusieurs visites a ma clinique médicale . J ai vu un ORL (c est lui qui m’a prescrit l’IRM) après la lecture de mes résultats il m a dit qu a mon âge il ne pouvait rien faire . Il m’a réfère à un Maxillo Facial que j ai vu le 24 mars dernier après un gros 10 minutes (il n’a même pas mesure mon ouverture) il m’a dit que mon cas était que musculaire (possiblement à cause que je suis stressée selon lui) il m a prescrit un anti-inflammatoire: Apo-naproxen 500mg, et un relaxant musculaire ,cyclobenzaprine 10mg. Il m a précisé que ce n était pas un cas d opération il désirait me revoir après 5 semaines. Je n’y suis pas retourne ,trop déçue de ce rv.
    J ai débuté des traitements en physiothérapie je consulte une spécialiste en mâchoire. Des mon premier rv (le 29 mars) elle a mesure mon ouverture j étais à 32mm. Après à ce jour 21 traitements mon ouverture est actuellement a 52mm (elle se maintient) mais j ai toujours de la douleur intense parfois . J ai 52 ans et je commence a croire que je vais devoir endurer cela très très longtemps.
    Qu en pensez vous ?

    1. Je prends note des faits suivants à la lecture de votre rapport d’IRM:

      1-Luxation discale non réductible des ATM gauche et droite

      2- Arthrose des ATMs (changement dégénératif et modification de la forme)

      3- Douleur chronique

      Un chirurgien maxillofacial vous a prescrit des antiinflammatoires et des relaxants musculaires.

      Vous avez entrepris des traitement de physiothérapie et vous avez récupéré de l’amplitude d’ouverture passant de 32  à 52 mm.

      C’est dommage que vous ne soyez pas retourné voir le chirurgien buccal. Je suis en accord avec le traitement qu’il vous a proposé et il est tout à fait vraisemblable que vous ne soyez pas un cas d’opération.

      Je pense que les traitements de physiothérapie ont été très utile, mais n’espérer pas ouvrir à plus de 52 mm, considérant qu’une amplitude d’ouverture de 45 est normale. Vous ouvrez 7 mm de plus que la normale.

      L’enjeu est de contrôler la douleur et l’inflammation. À ce titre, les antiinflammatoires et les myorelaxants sont une excellente approche thérapeutique.

      Il est probable que vous seriez fortement vos dents (parafonction de type serrement). Çà aussi c’est à éviter. Une prise de conscience   de votre état lorsque vous serrez des dents est nécessaire et vous devez , de façon volontaire (autorégulation) apprendre à desserrer les dents lorsque vous vous en apercevez.

      Il me fera plaisir de vous recevoir en consultation si vous le souhaitez.

      1. Nicole says:

        Bonjour ,
        Merci pour vos commentaires, je prends bonne note de votre recommandation. Si ma situation ne s’améliore pas je prendrez un rendez vous.

      2. Josee says:

        De mes nouvelles !
        Depuis mon arthroplastie droite avec le muscle temporale … 1an 1/2 est déjà passé!!
        J’ai des hauts et des bas , je suis souvent sur les anti-inflammatoires qui cause brulements d’estomac malgré médicaments de protections!!
        Je vois mon med. Chaque 4 mois pour des injections botox ! Le botox parfois m’aide 🙂 et parfois il m’a cause plus de douleur, car mon muscle est figé !!
        Je suis incapable de mastiquer et quand à l’effet botox, Ça m’aide un peu ..
        Dernière fois il a diminué la dose et c’est beaucoup mieux …Malgré tout, je m’alimente selon ma douleur.
        Tout ce qui est trop long à mastiquer j’en suis incapable … Dernier rendez de juillet , j’ai parlé que ma gauche était très souffrante et que mes muscles masseters sont hyper douloureux au touchée…
        Bref ça ne va pas super ouverture à 31mm et juillet 26mm la gauche et la droite n’ouvrent pas sans douleur !!

        J’attends pour un IRM. Il prévoit l’arthroplastie à gauche selon le IRM.
        Pour le moment, il n’est pas d’accord pour une prothèse vue que la droite est beaucoup moins souffrante !

        Bref j’attends l’IRM pour la suite , mais que de souffrances !!

        Je garde toujours confiance à mon médecin .
        Merci à vous Josee

        1. Chère Josée,

          Rien qu’à vous lire, j’en ai mal aux mâchoires! Et pour avoir connu la douleur chronique avec ma hanche droite, je sais ce que signifie “que de souffrances”.

          J’ai déjà eu l’occasion d’exprimer mon opinion sur votre condition. Vous savez que j’ai un peu de difficulté à comprendre ce refus de faire des prothèses totale de vos 2 ATMs. L’expérience vécue avec mes patients qui ont eu soit une prothèse allogène totale, soit une greffe costochondrale a démontré une résolution complète des symptômes douloureux et un retour à une fonction masticatrice normale.

          Je ne veux pas interférer davantage avec votre chirurgien dont je connais l’identité et en qui j’ai confiance, même si j’avoue que sa position me titille.

          Je vous souhaite bonne chance et bon courage. Et que 2 prothèses vous tombe du ciel.

          1. Josee says:

            Merci à vous .

            Finalement l’ IRM a été fait : arthrose sévère +++, donc pour le moment je me concentre sur la droite l´endroit où s’est le plus douloureux pour moi . Donc , je suis de nouveau en attente pour une prothèse dans 6 mois environ . Pour la gauche j’attends l’évolution de ma droite pour le suite 🙂 D’ici l’a je suis suivie avec le botox aux 4 mois . Ouverture d’octobre 25mm.
            Je fais toujours confiance à mon chirurgien .
            Merci

            1. Je vous ai dit qu’il est un bon chirurgien. Pas de doute à ce sujet. Mon problème concernait surtout le report d’une chirurgie de remplacement.
              La bonne nouvelle est qu’enfin vous aurez une prothèse totale de votre ATM droite. Mais tant qu’à en faire une, peut-être vaudrait-il mieux en faire 2 et mettre un terme à votre séquence de douleur.
              Je vous souhaite bonne chance.
              Tenez-nous au courant.

              1. Josee says:

                Enfin j’aurai mes prothèses totales des ATMs

                Bonsoir Dr. Chamberland ..

                Suivi de Josée …… Enfin enfin ! Bonne nouvelle .

                Après une longue discussion avec mon md et après avoir visionné mon scan à nouveau et expliquer toutes mes douleurs et une ouverture tjrs à 22 mm . Je vais me faire opérer en 2017 pour la prothèse complète des deux côtés et ce en même temps ! Ça sera pour moi une grande épreuve , mais tout sera fait d’un seul coup !

                J’appréhende la souffrance post chirurgie , je reste positive que cette chirurgie mettre fin à mes douleurs et que je puisse parler adéquatement et manger tout ce que je veux !

                Mes condyles sont réduit en pointe de fourchette et pousse sur l’os de ma joue ! Mes disques et ménisques sont inexistants!
                Il était grand temps que cette fameuse annonce opératoire soit enfin demandé ! Il faut simplement attendre les budgets de 2017 ça c’est un autre point à débattre .

                Josée

                1. Bonjour Josée

                  Je suis très heureux d’apprendre cette nouvelle. Tu es entre bonne main avec ton chirurgie. J’imagine que tu recevra des prothèses custumisée. Tu aura une phase de réhabilitation, mais ce sera pour le mieux ensuite et si ta douleur disparait, tu sera comblée.

  67. Alexandra says:

    Bonjour,

    Je me permets de vous contacter car mon compagnon vient d’être opéré d’un ostéosarcome temporo mandibulaire droit. Les chirurgiens lui ont prescrit 30 séances de kine cependant je n’arrive pas à trouver de kinésithérapeute spécialisé en maxillo-faciale.. Nous habitons dans le Var à vidauban et l’opération a été faite à Marseille, les chirurgiens n’ont donc aucun kinésithérapeute vers lequel nous pouvons nous tourner.. auriez vous par hasard des noms à nous donner?

    Merci d’avance.

    1. Je suis désolé, mais je n’ai aucune idée où vous diriger pour un kinésiothérapeute. Tout au plus puis-je vous recommander de contacter Dre Mireille Guibert, une collègue et amie orthodontiste à La-Seyne-sur-mer au 04 94 06 32 82.
      Elle pourra peut-être vous guidez mieux que moi.

  68. Benoit says:

    Bonjour,

    Votre site est très intéressant et m’amène au vu des réponses de qualités que vous apportez à vous soumettre mon cas.

    Homme de 45 ans, début de claquement dès l’age de 30 ans, puis progressivement douleurs ATM bilatérales avec bruxisme fort (éclatement 1 dent et usure globale), épisode de blocage complet de la marche vers 35 ans pendant plusieurs jours, dorsopathie avec becs de perroquets multiple.

    Suivi depuis 3 ans au service de Chirurgie Maxillo Faciale de l’Hôpital Gui de Chauliac (à Montpellier) par le Dr Batifol et depuis moins d’1 an par le Professeur Ferret également, avec le protocole sivant:
    – Depuis 3 ans injection de botox bilatéral en doses qui ont augmentée progressivement (actuellement 400 ui toutes les 11 semaines).
    – Il y a 2 ans et demi, intra-articulaires d’arthrum bilatéral -> soulagement perceptible pendant plus de 2 mois.
    – Il y a 1 an et demi, l’injection coté gauche a été mal faite (malaise en raison de la douleur malgré anesthésie sous adrénaline, sensation de perçage). Depuis une capsulite s’est installée de manière durable, douleurs réduites le temps d’action d’une intraarticulaire coté gauche de cortisone mais la douleur est revenue et la réduction d’ouverture buccale a continuée. Du coup en plus des injections intramusculaires de botox j’ai une injection intraarticulaire de botox coté gauche également (depuis 9 mois).

    – Je viens de repasser un irm dont le bilan du radiologue est le suivant: Disque articulaire non visualisé des 2 cotés, disjonction condylo-discale grade II ou III. Coté gauche, remaniements oedémateux de l’os sous-chondral du condyle mandibulaire en rapport avec une arthropathie en phase inflammatoire.

    Le Dr Batifol est spécialiste des injections (qui soulage le bruxisme effectivement) et le Dr Ferret est chirurgien, il ne me fait faire que des exercices lingual (pb de langue basse) pour récupérer de l’ouverture afin qu’il puisse poser une gouttière. Il ne semble pas chaud pour intervention.

    Il y a 3 ans ouverture de 45mm, actuellement moins de 10mm.

    Les douleurs sont vraiment pénibles. Malgré antalgiques (Tramadol) douleurs fortes avec autalgies et mal de gorge, après mastication difficulté de se concentrer tellement que la douleur perturbe.
    Je ne peux m’alimenter correctement, vis-à-vis de ma famille et mes collègues c’est assez gênant.
    Ma diction est aussi atteinte.

    Je ne sais plus quoi penser sur l’évolution et les traitements possibles (le facteur financier est limitant dans la palette d’accès aux soins), c’est pour cela que votre avis informel m’intéresse fortement.

    Bien cordialement à vous.

    1. Diminution de l’amplitude d’ouverture mandibulaire

      Je retiens de votre histoire de cas les faits saillants suivant:

      1- Signes d’arthrose de la colonne dorsale

      2- Bruxisme grave

      3- Luxation discale non réductible (blocage complet) vers 35 ans

      4- Injections intra articulaire nombreuses (arthrocenthèse)

      5- Perforation discale ou absence de disque  (résultat IRM)

      6- Arthrose ATM gauche, probablement à droite aussi.

      7- Perte de fonction manducatrice, hypomobilité mandibulaire et ankylose probable d’une ou des 2 ATMs

      Je n’ai pas de radiographie, mais je suspecte un résorption condylienne et une ankylose de vos articulations. Est-ce qu’on vous a proposé un remplacement de vos ATMs avec des prothèses totales?

      Je dis cela sous toute réserve, mais si vous êtes en douleur constamment et ne pouvez plus ouvrir la bouche, peut-être que votre condition pourrait nécessité un remplacement de vos ATMs?

      J’ai demandé à mon collègue et ami Dr Mercuri s’il ne connaîtrait pas quelqu’un qui vous prendrait en charge. Je vous préviendrai s’il me réponds.

      1. Benoit says:

        Bonjour,

        Effectivement votre synthèse est bien de ce que je pense.

        C’est ce que je suis étonné effectivement que le chirurgien ne propose qu’une gouttière et m’indique que la chirurgie est souvent en échec et c’est pour cela qu’il ne s’oriente pas vers elle. Seulement moi en 1 an j’ai perdu 9kg et je n’ouvre plus la bouche.

        Est-ce que vous connaissez un site qui explique bien les prothèses en question ?

        J’ai pris également rdv avec un autre docteur, chirurgien-dentiste et ostéopathe, qui a une approche globale des problématiques d’ATM. Si cela peut aider d’autres visiteurs de votre site je vous tiendrais au courant (c’est malheureusement qu’en décembre). Mais toutefois si votre ami peut m’indiquer une personne compétente, cela m’intéresse fortement.

        Globalement je constate qu’en suivi hospitalier, on oublie souvent de traiter la douleur (il faut demander et insister pour avoir de l’aide sur cela) et on ne croise pas les disciplines hors c’est, comme vous le démontrez dans vos articles, qu’une approche multidisciplinaires qui peut donner de bons résultats.

        En tout cas je tiens encore une fois a dire combien j’apprécie la bienveillance et la qualité des discussions que l’on trouve sur vos différents blogues et babillards, vous, nos cousins Québécois. Merci vraiment !

        Bien cordialement à vous.

        1. Hypomobilité et gouttière occlusale

          Pour faire une gouttière, encore faut-il que vous puissez ouvrir la bouche assez grand pour prendre des empreintes. Au stade où vous êtes rendu, je ne vois pas ce qu’une gouttière pourra faire de plus. Il eut fallu en faire une au tout début, lors du premiers épisodes de blocage.

          Approche globale multidisciplinaire

          Au Canada, nous avons 7 ou 8 spécialités dentaires reconnues par le Collège Royale des Chirurgiens Dentistes du Canada: endodontie, orthodontiste, parodontiste, prosthodontiste, chirurgie buccale et maxillofaciale,  médecine et pathologie buccale, radiologie buccale et maxillofaciale, dentisterie pédiatrique, santé dentaire publique, sciences dentaires.

          Ce n’est pas le cas en France et l’expertise des chirurgies buccaux telle que nous la connaissons au Canada est entre les mains des stomatologues. Or, les stomatologues sont des médecins qui se spécialisent en chirurgie buccale tandis que chez nous, ce sont des dentistes qui entreprennent des études de médecine et de chirurgie buccale.

          Bref cela nous permet d’avoir des équipes multidisciplinaires très compétentes pour des gens comme vous.

          Si vous avez lu certains autres posts, vous aurez constatez que je ne suis pas adepte d’ostéopathie. Pas du tout.

          Conclusion

          Mon collègue de Chicago, Dr Mercuri, m’a répondu ceci:

          At this point, I would recommend this patient be seen by someone who knows TMJ! Therefore, my colleague in Marseille, Professor Cyrille Chossegros, would be worth the 180 km journey for this patient.

          Il pratique à l’hôpital de la Conception sur Marseille. Le téléphone pour rendez-vous de consultation : 04 91 43 55 20

          Dr Mercuri et moi désirons que vous nous teniez informé de vos démarches auprès du Prof Chossegros.

          1. Benoit says:

            Bonjour,

            Je vous remercie de votre attention, j’ai contacté le Pr. Chossegros via courriel et je vous tiendrais informé des évolutions de mon cas et de la prise en charge.

            Par contre, dans l’optique d’une approche multidisciplinaire, pourquoi vous excluez si fortement l’ostéopathie dans le champ des possibles ? Il y a une raison précise à cela ?

            Je vous souhaite une belle journée.

            1. Vous avez un problème d’ordre médical qui va nécessiter une intervention médicale. Est-ce que l’ostéopathie, à part des manipulations, va résoudre votre problème d’arthrose et de perforation discale? J’en doute.

              Puisque vous demeurez dans la région de Montpellier, je voudrais vous recommander un collègue orthodontiste sur Ales, Dr Éric Canonge (6 Place Saint-Jean, 30100 Alès, France; Téléphone : +33 4 66 52 62 17.)

              Dr Canonge est venu étudier une année complète en compagnie du Dr Jean-Paul Goulet, une sommité dans les troubles de l’ATM. Je préfère l’approhe d’un orthodontiste que celle d’un ostéopathe pour votre condition.

               

  69. Jean says:

    Bonjour,

    Je suis dans la quarantaine et je souffre de vertige depuis quelques mois. Par ailleurs, j’ai encore deux dents de sagesse semi-incluses sur la mâchoire du bas.Je porte également une orthèse buccal sur le mandibule justement pour éviter de trop serrer la nuit. Est-ce que les dents de sagesses peuvent provoquer des vertiges surtout si je remarque de temps à autre une inflammation dans la région de mes dents de sagesse?

    Merci à l’avance.

    1. Il n’y a pas de relation entre votre problème de vertige et vos dents semi-incluses. Par contre, je vous recommande de faire extraire vos dents de sagesse semi-incluse. Pour en savoir plus, veuillez consulter la page dents de sagesse.

  70. Caroline LEMAIRE says:

    Bonjour Docteur,

    Mes dents de sagesse du maxillaire ont été extraites à l’automne dernier. Elles étaient bien positionnées dans l’arcade, non algiques et en place depuis plusieurs années. L’extraction n’était motivée que par la présence d’une petite carie.

    Depuis le mois d’avril, j’ai développé un SADAM, avec déchaussements dentaires, bascule vers l’avant et vers l’extérieur des dents, douleurs dans les oreilles etc.
    De profil, on voit que mes machoires ont nettement reculées.

    Le port de la gouttière ne change rien aux douleurs qui sont aujourd’hui devenues permanentes. Les antalgiques ont leur limite et l’ostéopathie ne change rien non plus.

    Mon orthodontiste et un occlusodontiste ont noté une perte de la dimension verticale. (Je ne sais pas ce que ça veut dire) et une ouverture limitée de la bouche.

    On me propose de me meuler les dents, ce que je refuse, ne souhaitant pas abîmer de façon irréversible l’émail des dents.

    Je ne souffre pas de bruxisme (absence de signes d’attrition) mais par contre je me suis mise à ronfler la nuit et me réveille plusieurs fois. La journée, je suis épuisée et m’endors spontanément

    Que faire dans mon cas de figure ?

    Je voudrais éviter les charlatans et l’errance médicale.

    Je vous remercie

    1. Je ne crois pas que l’extraction de vos dents de sagesses puissent expliquer les problèmes de déchaussement et bascules de vos dents ni les douleurs aux oreilles.

      L’ostéopathie est inutile. Le SADAM est un mot fourre-tout qui a l’art de ne rien dire et surtout disculpe le besoin d’avoir un vrai diagnostic. Ah! j’ai trouvé, vous souffrez d’un SADAM. Autrement dit, je ne sais pas ce que vous avez alors je vais vous dire un mot savant.

      Les déchaussements m’indiquent que vous avez un problème avec votre parodonte. Si votre profil a changé, il peut y avoir un problème d’arthrose des ATM. Une bascule vers l’avant et l’extérieure des dents m’indique que vos dents supérieures sont probablement avancées par rapport aux dents inférieures. J’essaie de figurer la perte de dimension verticale. Est-ce en postérieure? Si vous avez un problème de résorption condylienne, vous auriez vraisemblablement une béance antérieure. Une perte de la dimension verticale réfère généralement à une supraclusion et non une béance.

      Je ne vois pas la pertinence de meuler les dents dans votre cas. Ça va changer quoi dans l’évolution de vos problèmes.

      Vous êtes épuisés et vous souffrez d’endormissement, est-ce que vous ronflez? Avez-vous des pauses respiratoires durant votre sommeil?

      Je vous comprends de vouloir éviter l’errance médicale.

  71. C. L. says:

    Bonjour Dr Chamberland,

    Merci beaucoup pour votre réponse.

    Oui plusieurs praticiens ont parlé de SADAM, un a parlé d’un remodelage articulaire.

    J’ai expliqué que j’avais eu la sensation que mon maxillaire s’était affaissé, on m’a rit au nez en me disant que c’était impossible. Donc je ne sais pas vraiment ce qu’il s’est passé. La perte de dimension est sans doute postérieure, quand j’ouvre la bouche et que je regarde au fond, le maxillaire n’est plus aussi haut qu’avant. Sa forme a changé. (si je n’hallucine pas !)

    J’ai oublié de vous préciser que je n’arrivais plus à placer ma langue correctement dans ma bouche. D’où peut être les ronflements.

    Je suis affligée par tous ces bouleversements.
    J’espère rencontrer quelqu’un qui saura poser un diagnostic.

    Pour ce faire, hormis les radios et l’examen clinique, faut-il avoir recours à des IRM, scanner, empreintes ?

    Merci encore pour votre réponse.

    Cordialement

    PS Je n’ai pas de béance antérieure; on m’a parlé d’un surplomb incisif, c’est peut être la supraclusion que vous évoquiez.

    1. AU delà de l’impression que vous avez de l’affaissement de votre maxillaire, de la perte de dimension postérieure, de la forme du maxillaire, du positionnement de votre langue, il faut commencer par le début. Un examen clinique et radiographique incluant un panogramme et un céphalogramme. À ce stade, il n’est pas nécessaire d’avoir un IRM, mais cela pourrait être nécessaire plus tard selon ce qui a été découvert à l’examen. Un scanner CBCT pourrait être indiqué et fort utile.
      Un surplomb incisif m’indique une supraclusion.
      Je vous recommande de consulter un orthodontiste certifié.

  72. CL says:

    Bonsoir Docteur,

    J’ai déjà consulté trois orthodontistes, d’où les éléments que je vous ai rapporté dont la perte de dimension verticale (on ne m’a pas dit si elle était postérieure ou autre) et le SADAM. On m’a orienté vers un occlusodontiste pour analyse occlusale, j’espère avancer.

    Merci encore pour vos réponses.

    Sincèrement

    1. Il me semble que vos trois orthodontistes n’ont pas réussi à vous éclairer ni à trouver votre bobo. Mon collègue Dr Jules Lemay  vous a d’ailleurs expliqué qu’un occlusodontiste n’est pas une spécialité reconnue. Comme moi, il insiste sur l’importance d’un bon diagnostic.

      Je souhaite que vous trouviez un vrai spécialiste en orthodontie qui saura vous éviter l’errance médicale et répondre à votre besoin.

Laisser un commentaire



Votre adresse de messagerie et votre téléphone ne seront pas publiés. Les champs obligatoires sont indiqués avec un astérisque (*).


Chargement...