Accueil » Actualité dentaire » Apnée du sommeil_Traitement orthochirurgie

Apnée du sommeil_Traitement orthochirurgie

Cas #1

Histoire de cas

Émile est âgé de 47 ans et est référé en orthodontie par un chirurgien buccal. Il souffre d’apnée grave. Cela fait 10 ans qu’il est à la recherche d’une solution. Il a subi une uvuloplastie qui consiste en l’ablation de la luette et d’une partie du voile du palais. À part être souffrant, cela n’a pas réglé son problème. Il a ensuite porté une orthèse d’avancement mandibulaire (OAM) qui a donné un assez bon résultat pour une certaine période de temps. Le patient constatait un manque d’efficacité et il avait de moins en moins envie de porter ce genre d’appareil pour dormir toutes les nuits. Il a utilisé un CPAP qui propulse une pression positive d’air dans les voies aériennes. Cet appareil est très efficace et lui a permis d’avoir un sommeil réparateur. Par contre, il faut s’habituer à dormir avec un petit compresseur qui fait un certain bruit. Il faut s’adapter à des lunettes nasales ou un masque, ce qui n’est pas toujours simple et l’appareil doit suivre durant les vacances ou les voyages, ce qui n’est pas toujours évident. De plus, Émile avait de plus en plus de difficulté à s’adapter à l’assèchement causé par un souffle d’air constant dans son nez. Bref, il voulait une solution qui réglerait son apnée et il ne voulait plus d’appareils.

 

Diagnostic

Ce patient présente une malocclusion de classe II division 2. Les dents inférieures sont décalées vers l’arrière par rapport aux dents supérieures (flèche rouge). Les dents inférieures sont complètement recouvertes verticalement par les dents supérieures (supraclusion). La canine supérieure gauche est plus longue que la canine droite (trait bleu) et devra être nivelée individuellement pour ne pas causer d’inclinaison du plan d’occlusion antérieur. Les flèches vertes indiquent un problème de perte osseuse (parodontie).

 

Classe II division 2, rétrognathie mandibulaire et supraclusion

.

Radiographies

Classe II division 2. Restriction des voies aériennes au niveau de l’oropharynx (flèches blanches). Décalage vers l’arrière de la mâchoire inférieure (flèche jaune). Incisive supérieure trop verticale (flèche rouge).

Le cliché céphalométrique de droite démontre la restriction des voies aériennes au niveau de l’oropharynx. La partie la plus étroite mesure seulement 4 mm de large (flèches blanches).

Pour vous imaginer l’impact que ce rétrécissement représente sur la circulation de l’air vers les poumons, imaginez un boyau d’arrosage de ½ pouce (13 mm). Pincez-le jusqu’à ce qu’il ne mesure que 4 mm. Vous observerez qu’il passe moins d’eau ou que pour qu’il passe autant d’eau, la pression dans le tuyau doit augmenter. C’est exactement ce qui se passe pour un individu souffrant d’apnée. La pression d’insufflation doit augmenter pour vaincre la résistance accrue au passage de l’air. Le coeur travaille plus fort. Le sang est moins bien oxygéné.

La mâchoire inférieure est décalée vers l’arrière, ce qui signifie une rétrognathie ou rétrusion mandibulaire (flèches jaunes).

Les incisives supérieures sont en position très verticale (flèche rouge).

.

Parodontite de l’adulte. Les flèches vertes indiquent les endroits de perte osseuse.

Le problème de parodontite est mis en évidence sur ces radiographies rétrocoronaires. Les flèches vertes indiquent les endroits de perte osseuse. Ce sont les mêmes endroits que sur la photo intraorale ci-haut. Des soins spécialisés en parodontie furent nécessaires pour faciliter l’hygiène buccodentaire durant le traitement orthodontique et éviter la progression de la perte osseuse.

Retour vers le haut

Plan de traitement

1- Soins spécialisés en parodontie

2- Préparation orthodontique préchirurgicale: décompensation de la dentition et préparation sur arc droit préchirurgical.

3- Chirurgie orthognathique bimaxillaire:

• Ostéotomie Le Fort I d’avancement

• Ostéotomie sagittale bilatérale d’avancement mandibulaire (OSMB)

• Génioplastie d’avancement et avancement des apophyses génies afin d’avancer le muscle génioglosse, ce qui aide à avancer la langue

 

Préparation orthodontique préchirurgicale

.

Décompensation préchirurgicale

La série de photos de gauche montre l’alignement obtenu préalablement à la chirurgie orthognathique. Les flèches rouges indiquent le décalage entre la mâchoire inférieure et la mâchoire supérieure.

Décompensation orthodontique préchirurgicale

La radiographie céphalométrique démontre la décompensation des incisives supérieures. Remarquez l’inclinaison vers l’avant de la flèche rouge par rapport à la radiographie initiale. Le changement d’inclinaison est de 14°. Le passage de l’oropharynx est toujours restreint.

Endroit d’obstruction des voies aériennes

.

 

Dépose des appareils et résultats

La durée du traitement de la pose des appareils fixes jusqu’au jour de la dépose de ces appareils est 93 semaines, soit moins de 2 ans.

Résultat final après traitement orthochirurgie

Voici l’occlusion obtenue après la chirurgie d’avancement maxillomandibulaire. Les canines et molaires sont en classe I (flèches rouges alignées). Les dents inférieures sont dégagées. Les dents antérieures supérieures ne recouvrent pas plus de 2 mm des dents antérieures inférieures. La canine gauche est à la même hauteur que la canine droite comparativement à la différence observée sur les photos initiales (ligne bleue). Les flèches vertes indiquent l’embrasure de la papille interproximale à la suite de la chirurgie parodontale effectuée pour réduire la profondeur de la poche parodontale. Le retrait de la gencive interproximale diminue la profondeur de la poche tout près de la profondeur normale de 3 mm et facilite le nettoyage de la région comparé à une poche parodontale plus profonde de 5 à 7 mm.

.

Dépose des appareils. Panogramme post chirurgie. Chiffre 1: vis de fixation des greffons osseux iliaques sur les os malaires. Chiffre 2: fenêtre de coupe pour l’avancement des apophyses génies. La plaque permet la fixation du bloc osseux en position avancée.

La radiographie panoramique permet une vue d’ensemble des fixations squelettiques utilisées lors de la chirurgie orthognathique. Des greffons osseux (chiffre 1) ont été placés au niveau des os malaires (pommettes des joues). Ces greffons ont été prélevés sur la crête iliaque (le sommet de la hanche).

Les flèches en position 2 indiquent la fenêtre de coupe nécessaire à l’avancement des apophyses génies sur lesquelles s’attache le muscle génioglosse. Le but de cette technique est d’avancer la langue et d’empêcher qu’elle comprime l’oropharynx.

.

.

.

.

.

.

Céphalogramme post traitement orthochirugie. Flèche rouge: indique le déplacement antérieur de la symphyse à l’aide d’une génioplastie. Flèche blanche: indique la plaque qui maintient les apophyses génie en position avancée. Flèches vertes: indiquent l’élargissement de l’oropharynx qui mesure maintenant 10,5 mm.

Sur la radiographie céphalométrique, on observe le déplacement antérieur de la symphyse à l’aide d’une génioplastie (flèche rouge). La flèche blanche indique le site de fixation des apophyses génies.

L’oropharynx démontre un élargissement significatif et mesure maintenant 10,5 mm.

Les effets sur la capacité respiratoire du patient furent instantanés. Il ne ronfle plus, ne fait plus d’apnée et il n’a plus besoin de CPAP. Il l’a d’ailleurs revendu facilement grâce à une petite annonce.

.

Retour vers le haut

 .

Évolution du profil

 

Superposition des tracés initial (noir), préopératoire (bleu) et final (rouge).

La superposition des tracés initial, préopératoire et final démontre un avancement significatif des mâchoires et de la dentition.

Le maxillaire supérieur a été avancé de 9 mm et repositionné supérieurement (impaction) de 2 mm.

La mandibule a été avancée de 13 mm et la symphyse mentonnière de 8 mm.

L’intervention s’est déroulée sans complication.

.

Certains pourraient craindre que des changements d’une telle ampleur changent quelqu’un au point qu’il sera difficile à reconnaître. Ce n’est pas le cas. Appréciez par vous-même. Remarquons quand même la profondeur de la gorge. Cet allongement de la longueur cou-menton se remarque aussi sur la radiographie céphalométrique finale comparativement aux radiographies préopératoire et initiale.

 

Profil initial au début du traitement et profil final après la chirurgie orthognathique et dépose des appareils fixes

Retour vers le haut


Cas #2

Le cas suivant présente une dame de 45 ans référée par son pneumologue, car elle souffrait d’apnée grave.

La radiographie céphalométrique initiale (rx à gauche) démontre une restriction de l’oesophage au niveau du pharynx (flèches vertes). Ce qui est remarquable en plus, c’est que l’obstruction des voies aériennes se situe aussi entre le voile du palais et le mur postérieur du nasopharynx (flèches rouges) et entre le voile du palais et la langue (flèches bleues).

Obstruction du nasopharynx et de l’oropharynx causant de l’apnée grave du sommeil

La radiographie céphalométrique finale (rx de droite) démontre un élargissement et un dégagement significatif des voies aériennes comme que vous pouvez le constater en regardant la distance qui sépare la pointe des flèches comparativement à la radiographie initiale. Cette patiente a subi une première phase chirurgicale appelée EPRAC (expansion palatine rapide assistée chirurgicalement). Après que la préparation orthodontique et la décompensation dentaire furent complétées, une 2e phase chirurgicale consistant en une ostéotomie Le Fort I d’avancement et d’impaction, une ostéotomie sagittale mandibulaire bilatérale d’avancement et une modification des apophyses génies fut effectuée.

La comparaison des profils permet de voir l’impact de l’avancement simultané du maxillaire et de la mandibule. Remarquez le changement de l’angle et de l’inclinaison de la projection cou-menton (ligne bleue).

 

Le changement de la projection cou-menton (ligne bleue) est explicable par l’avancement simultané des 2 mâchoires.

Retour vers le haut

Cas #3

Ce patient de 35 ans présentait une rétrognathie mandibulaire et des dents supérieures proéminentes. Il était un ronfleur invétéré au point qu’il devait faire chambre à part pour permettre à sa femme de dormir. Après avoir eu une confirmation d’un problème d’apnée, le plan de traitement chirurgical fut modifié pour inclure un avancement simultané des 2 mâchoires.

Classe II avec rétrognathie mandibulaire. Remarquez le changement de la projection cou-menton après le traitement orthochirurgie (flèche verte). Les lèvres qui étaient toujours ouvertes initialement sont maintenant fermées au repos.

.

Avancement simultané du maxillaire et de la mandibule pour améliorer les voies respiratoires et réduire l’apnée

L’avancement simultané du maxillaire et de la mandibule a permis un dégagement des voies aériennes au niveau du nasopharynx (flèches rouges) et du pharynx (flèches vertes). Ce patient mentionne qu’il ne ronfle plus, il a pu recommencer à faire chambre commune avec sa femme et sa forme physique s’est définitivement améliorée. Il dit avoir beaucoup d’énergie, il se sent moins essoufflé lors de la course et de son entraînement.

Retour vers le haut

 

 

Questions et commentaires

Laisser un commentaire

  1. REMY says:

    Bonjour
    Ayant consulté le Pr Boris LAURE, à l’hôpital Trousseau à Tours pour un lifting cervico-facial, celui-ci m’a indiqué qu’avec une mâchoire inférieure très en retrait par rapport à la mâchoire supérieure, cette intervention ne donnerait pas un résultat satisfaisant. Il m’a informé qu’une chirurgie sur la mâchoire inférieure (allongement) aurait un impact esthétique notable, et un impact sur le ronflement, l’apnée du sommeil, et possiblement sur mes douleurs cervicales et lombaires. Il m’a demandé de passer un test d’apnée du sommeil : l’hôpital Hotel-dieu à Paris
    m’a confirmé un important problème d’apnée du sommeil (une explication à la grande fatigue ressentie au réveil ?.
    De plus, l’orthodontiste m’a demandé de consulter un parodontologue rapidement.Enfin, suite, à une tachychardie, il m’a été diagnostiqué une tendance à l’arythmie. Je ne suis pas médecin pour affirmer que tous ces problèmes sont liés mais en partie, je trouve une “résonance” avec les 2 exemples cités dans l’article.

    1. Je pense que vous devez vous devez vaser votre décision en fonction de résoudre votre problème d’apnée du sommeil, de ronflement et votre malocclusion.
      Je comprends votre orthodontiste d’avoir demandé des soins chez un parodontiste car il est essentiel d’avoir une bonne santé des gencives et de l’os de support des dents communément appelé le parodonte.
      Je ne pourrais prétendre que vos arythmies cardiaques aient un lien avec votre syndrome d’apnée, mais il est connu que l’apnée du sommeil cause certains problèmes cardiaques.

  2. Nancy says:

    Bonjour! Je fais de l’apnée considéré moyen… 31 arrêts à l’heure. L’espace à l’intérieur de ma gorgé est très étroite, même debout…. alors imaginé quand je dors. J’ai essayé la CPAP et la prothèse et je ne tolère pas du tout. J’ai consulté un chirurgien et il m’a dit que l’opération des mâchoires avaient 80% des chances de réussite ? J’ai aussi très peur pour la douleur… mais je suis agoraphobie avec troubles de paniques, très anxieuse et je suis convaincue que tout ceci est du à mon apnée ? Que dois je faire? Merci!

    1. Si vous ne pouvez tolérer un CPAP ou une orthèse d’avancement mandibulaire, vous êtes une candidate idéale pour une chirurgie orthognathique d’avancement maxillomandibulaire.
      Je dirais que le taux de succès est de l’ordre de 90% (voir ce lien AMM).
      Pour en savoir plus sur les traitements de l’apnée du sommeil par orthochirurgie, consultez ce lien: Apnée du sommeil_Traitement orthochirurgie.

      1. nancy says:

        Merci de votre réponse.
        Est ce que la chirurgie des deux machoires est douloureuse et à combien peut se chiffrer l’orthodontie pour cette chirurgie ?
        Merci!! ☺

        1. Une chirurgie orthognathique s’accompagne généralement d’une certaine forme ou quantité de douleur. J’ai personnelement reçu une chirurgie de la hanche et j’ai dû prendre des analgésiques à heures régulières. Mais cela n’a pas été si pire que çà. Je dirais que la douleur post opératoire que j’ai eu était bien moins pire que la douleur chronique que j’avais à la hanche.

          Les gens qui subissent une chirurgie bimaxillaire me font un peu le même commentaire. C’est généralement moins pire que ce qu’il s’attendaient. Je vous invite à lire ma réponse à une question similaire le 4 janvier. Ceux qui surestiment les problèmes postopéraoires sont ceux qui ont le moins de soucis postopératoires.

          Je ne peux dire de prix de traitement sans avoir vous avoir rencontrez. Chaque cas est différent.

  3. kankouna says:

    bonjour docteur
    jai un patient age de 34 ans qui souffre dapnee du sommeil.
    il presente une classe II division 1 subdivision droite profil tres convexe avec menton fuyant.
    il ne veut pas faire de chirurgie.
    jai des photos de moulages et radio.
    pourriez vous me donner votre avis sur le plan de traitement si possible.
    merci

    1. Bonjour, je m’excuse du retard dans ma réponse. Vous pouvez envoyer les photos sur: drsylchamberland@videotron.ca
      Toutefois, s’il y a apnée du sommeil avéré, le traitement définitif est une chirurgie d’avancée mandibulaire et souvent d’avancée bimaxillaire.

      1. Kankouna says:

        Bonjour docteur
        Ci_joint photos radio et moulages .
        Le patient ma dit qu’il a consulté orl et il lui a demandé d’enlever les vegetations adenoides .
        Est ce que dans ce cas les extractions de 15_25 et 36 ne vont pas réduire le périmètre d’arcade et la boîte à langue.
        Merci

        1. Merci de m’avoir fait parvenir les radiographie et photo des modèles. Je prends note de votre suggestion d’extraction, mais je vous suggérerais les 14 et 24 au maxillaire au lieu des 15 et 25.

          Analyse céphalométrique

          20160720_205907-kakoun-chamberland-orthodontiste-a-quebecJe note une importante protrusion dentoalvéolaire bimaxillaire, une rétrusion mandibulaire, un excès vertical antérieur inférieur, une microrami (branche montante plus courte que la normale) et une hyperdivergence squelettique. L’espace rétropharyngé est restreint.

          Analyse panoramique

          20160720_205856-kakoun-chamberland-orthodontsite-a-quebecLe panogramme démontre l’absence de la dent 46. J’observe que les condyles semblent aplatis antérieurement. Le col du condyle est court. L’encoche antégoniale est échancrée et c’est plus échancré à gauche qu’à droite. La dent #36 a une obturation extensive (couronne en acier inox.) Les bords mandibulaires gauche et droit sont visibles. Il y a donc une asymétrie sur le plan vertical au niveau des branches montantes. Prenez soin de vérifier.

          Analyse des modèles

          kakoun-suggestion-de-tx-chamberland-orthodontiste-a-quebecÉtant donné l’absence de la #46, la relation molaire est classe II full cusp à droite. La relation molaire gauche est classe III.  La canine supérieure droite est classe II et la canine supérieure gauche est classe I. Le milieu d’arcade inférieure est dévié vers la droite. La dentition supérieure est symétrique AP par rapport au raphé palatin et la dentition inférieure démontre une asymétrie vers la droite étant donnée l’absence de la 46. La couronne inox est reconnaissable sur la 36.

          Impression et conduite

          Je procéderais à l’extraction des dents 14, 24 et 36, toutes marquées d’un X. Cela permettra de rétracter les dents supérieures au maximum et de corriger le milieu d’arcade inférieur vers la gauche. Il vous faudra un bon ancrage au maxillaire. Il est possible que vous ne soyez pas capable de corriger totalement le milieu d’arcade inférieure, ni d’avoir une occlusion classe I canine optimale, mais vous améliorerez le cas significativement. Je ne m’inquièterais pas outre mesure de la boîte à lange, les incisives inférieures ne reculeront pas tant que çà.

          Il est vraisemblable que l’ablation des adénoïdes aide à réduire l’apnée, mais ce pourrait être insuffisant.

          Une fois l’alignement et la rétraction antérieure réalisés, il vous sera possible de reprendre la discussion avec votre patiente.

          Une génioplastie fonctionnelle d’avancement et de réduction verticale sera nécessaire pour obtenir une compétence labiale.  Une chirurgie d’avancement bimaxillaire et rotation antihoraire du plan occlusal en plus de la génioplastie serait le traitement idéal pour résoudre définitivement le problème d’apnée.

          Tenez nous au courant de l’évolution du traitement que vous ferez.

           

          1. Klotz Jean claude says:

            Bonjour
            Pourriez vous m expliquer la technique de l avancement maxillomandibulaire et suites opératoires en particulier la durée
            Est on obliger d appareiller les dents
            Merci de votre reponse
            En effet je souffre d apnée severe du sommeil et supporte mal le masque
            Dr Klotz jc
            French guiana

            1. Oui il faut appareiller les dents avec des appareils fixes. Vous devriez consulter une orthodontiste qui vous recommandera ensuite au chirurgien buccal de son choix. La technique d’avancement maxillomandibulaire consiste en une ostéotomie Le Fort 1 et une ostéotomie sagittale bilatérale mandibulaire. Souvent une génioplastie d,avancement est aussi effectuée. Il faut un avancement global d’environ 10 mm.

  4. lauk says:

    bonjour, milles mercis pour vos articles, ils sont clairs et détaillés, c’est très utile pour nous éclairer dans nos soucis !
    je souffre d’hypopnees du sommeil (22/h), ceci est tolérable, mais mon manque d’entrain et mes somnolences me pèsent de plus en plus.
    je suis en phase de test de l’oam (10 j), le spécialiste du sommeil m’a prescrit un appareil à biellettes, mais mon orthodontiste m’a plutôt conseillé et confectionné un appareil fixe (ressemblant à un protège dents de boxeur) me disant que c’était en général mieux toléré et que ça tenait mieux la mâchoire. le premier qu’elle m’a fait est assez peu avancé (haut en face du bas), je ronfle encore mais il m’a semblé voir quelques améliorations de mon état (peut être un effet placebo !) malgré ce peu d’avancement, j’ai des douleurs aux dents et je vois bien que je peux de moins en moins fermer correctement ma mâchoire (ça me provoque des douleurs à l’arrière de celle ci) elle m’a rassuré sur le fait que je ne perdrais pas mes dents mais m’a effectivement dit que cela pouvait affecter ma position de mâchoire et que c’est ça qu’il fallait qu’elle surveille.
    j’ai peur de l’effet du prochain avancement, qui sera nettement plus significatif… je suis plutôt adepte des solutions définitives quitte à ce que ce soit assez dur, je vois que par la chirurgie on peut solutionner et éviter tout appareil définitivement. pouvez vous me préciser la gène occasionné ? (douleurs, incapacité de travail), à qui dois je m’adresser pour avoir un avis personnalisé voir une prescription (orthodontiste, dentiste, stomato, médecin du sommeil ?) j’ai confiance en mon orthodontiste, mais je pense qu’elle traite à 99 % des enfants (dont les miens avec succès) donc votre avis plus spécialisé m’interresse fortement !
    en vous remerciant encore.

    1. Les orthèses d’avancement mandibulaire sont un bon outil pour soigner une problème d’apnée léger à modéré. Mais si vous recherchez une solution définitive, je vous recommande de consulter un orthodontiste qui s’y connait ent traitement orthochirurgie.

  5. Nguyen Dai says:

    Bonjour,

    Je souffre d’apnée du sommeil depuis de longues années (gros ronfleur aussi). J’ai essayé la CPAP et la prothèse mais je ne supporte pas. Pourriez vous me recommander un collègue en France qui effectue les même opérations que vous? Je suis aussi prêt à venir au Quebec. Quel est le cout d’une telle opération chez vous?

      1. Nghia Nguyen Dai says:

        Bonjour docteur. Je suis sur Paris. Mais je peux me déplacer partout en France.

        1. Je vous recommande de consulter Dr Robert Garcia au 5 rue Garancière, 75006 Paris. Il est un expert dans le traitement de l’apnée du sommeil. Il fait du bureau le mardi après midi à l’hôpital de Pitiè Salpêtrière. Vous pouvez joindre sa secrétaire au: +33 1 42 16 14 97.

  6. Nghia Nguyen Dai says:

    Bonjour Docteur,

    Auriez vous un confrère ortho à me conseiller en France?

    1. Il y a plus de 50 millions d’habitants en France, plusieurs régions et plusieurs orthodontistes. J’en connais bien quelques uns, mais encore faut-il qu’il soit dans votre région.

  7. Stephanie says:

    Bonjour Dr Chamberland,

    Je suis une femme de 48 ans, avec apnée légère, toujours fatiguée, classe 2 division 1.

    Je viens de subir une chirurgie bimaxillaire et génioplastie. On m’a avancé le maxillaire supérieur de 5 mm et la mandibule de 11 mm et le menton de 3 mm.

    Ce fut une grosse chirurgie, mais ça ne fait pas encore 2 semaines et j’ai déjà beaucoup récupéré. Donc, pas si difficile ces chirurgies.

    Mon problème pour le moment est que je n’aime pas mon nouveau visage.

    Et il y a aussi que j’ai plus de difficultés à parler, j’ai l’impression de sosotter, ma langue est comme pas assez longue, c’est très étrange comment je ressens tous ces avancements. Est-il normal que j’ai de la difficulté à parler?

    Est-ce qu’on peut avancer la langue avec des exercices? Ou autres?

    J’ai aussi de la difficulté à avaler, est-ce normal?

    Je suis une professeure et j’ai donc besoin d’être capable de bien parler, j’anticipe mon retour au travail.

    Merci de m’éclairer sur le sujet.

    1. Je comprends vos inquiétudes, mais au moment où vous avez écrit ces lignes, vous aviez encore beaucoup d’oedème. Je ne suis pas trop inquiet à propos de votre parole, vous récupérerez une articulation normale des sons. Il y a souvent un choc avec le nouveau visage, mais vous vous habituerai rapidement. Vous pouvez demander une extension de votre arrêt de travail maladie.
      L’important est que votre chirurgie ait résolu votre problème d’apnée. Je suis surpris que vous n’en ayez pas parlé. Tous les patients que j’ai eu à traiter ont senti une différence immédiate dans la qualité de leur sommeil.

  8. Stephanie says:

    Merci pour votre réponse.

    Comme je dors encore en position assise, soit environ 30 dégrée, je dors mal. C’est pour ça que je ne peux dire si cela a améliorer mon apnée.
    Et je faisais de l’apnée légère.

    Ma principale inquiétude est mon nouveau visage que je n’aime pas, cela me rend très très malheureuse.

    Je ne comprends pas que le résultat puisse être si laid, le chirurgien m’avait dit qu’au contraire, l’intervention améliorerait mes traits. Oui j’ai un beau profil, mais vu de face, c’est un désastre.
    Et je ne sais pas quoi faire 😂.

    C’est finalement la pire décision de ma vie.

    1. Je n’ai pas vu votre nouveau visage. Ce post remonte à avril. Vos plus récents commentaires ont été fait en août. Je constate que vous n’êtes toujours pas satisfaite de votre visage.
      J’ose espérer que vous ne faites plus d’apnée du tout.

  9. Philippe says:

    Je fais de l’apnée de sommeil grave. J’ai passer une partie des test et j’ai rapidement reçu un C-PaP. Malheureusement, je l’enlève durant le sommeil sans m’en apercevoir.
    L’apnée du sommeil m’empêche d’avoir une qualité de vie. Je doit même prendre des anti-psychotique pour les moment les plus difficiles, car je perd ma lucidité à force de manquer de sommeil.
    J’aimerai vraiment une chirurgie.
    La secrétaire du Pneumologue ne veut pas que je rencontre celui-ci car ma carte mémoire est vide.
    Quoi-faire pour avoir la chirurgie ?
    J’aimerai ajouter que je suis en Gaspésie et il est difficile pour moi de faire plusieurs déplacement.

    1. Je vous recommande de consulter Dr Louis Roy ou Dre Joanie Roy tous deux orthodontistes à Rimouski. Louis est un confrère de classe et Joanie est sa fille. Vous pouvez leur faire confiance. Ils sauront vous proposer le traitement d’ortho qui vous convient et diriger à une chirurgien buccal, soit à Rivière du Loup, soit à Lévis. Je ne sais pas s’il y en a un à Rimouski, mais je sais qu’il y en a déjà eu un.

Laisser un commentaire



Votre adresse de messagerie et votre téléphone ne seront pas publiés. Les champs obligatoires sont indiqués avec un astérisque (*).


Chargement...