Accueil » Actualité dentaire » Classe II division 2

Classe II division 2

Cliquez sur le titre orange pour voir le cas au complet.

Voici un cas de classe II division 2. Nous observons un décalage de la dentition inférieure vers l’arrière (flèches rouges). À droite, en postérieur, on observe un articulé croisé (crossbite) des 1res molaires (cercle vert). L’agencement des 4 incisives supérieures est typique et pathognomonique d’une classe II division 2. En prime, la canine supérieure gauche est non seulement incluse, mais aussi transposée entre les incisives centrale et latérale (cercle bleu). Normalement, la canine est située entre l’incisive latérale et la 1re prémolaire.

Classe II division 2

.

Inclusion et transposition de la canine supérieure gauche (cercle bleu)

Le panogramme démontre bien la transposition de la canine (cercle bleu) entre l’incisive centrale et l’incisive latérale. Notez que la racine de la canine primaire n’a aucune résorption comparativement à la canine primaire droite où on ne voit que la couronne et qu’il n’y a plus de racine de dent primaire.

.

.

Séquence du traitement

• Maxillaire:

Expansion palatine rapide et distallisation des 1res molaires (déplacement vers l’arrière)

Ligature chirurgicale de la canine incluse

• Collage de brackets SPEED™

• Alignement de l’arcade dentaire supérieure

Traction de la canine

Correction de la transposition

• Alignement de l’incisive latérale gauche

• Finition

• Dépose des appareils fixes (brackets)

• Rétention

• Mandibule:

• Collage de brackets SPEED™

• Alignement et préparation sur arc droit

• Correction de la relation sagittale (antéro-postérieure) avec des élastiques intermaxillaires

• Finition

• Dépose des appareils fixes (brackets)

• Rétention

.

Évolution du traitement orthodontique

Évolution après 18 mois de traitement

.

Appareil d’expansion sur radiographie panoramique

Après 18 mois de traitement, la relation en largeur du maxillaire supérieur avec la mandibule est devenue normale grâce à l’étape d’expansion palatine. La relation sagittale (avant-arrière) est normale (coïncidence des flèches rouges sur l’image de gauche) grâce au recul des dents postérieures durant l’expansion palatine avec un appareil de type Pendulum.

Sur la radiographie, on peut identifier la vis d’expansion, les appuis collés sur les prémolaires, les ressorts qui ont reculé les molaires et l’espace qui a été créé.

Les élastiques intermaxillaires servent à maintenir la correction sagittale.

La canine supérieure gauche est visible à travers la muqueuse. Elle passe par-dessus l’incisive latérale qui n’a pas été brackettée. Il est important que l’incisive latérale puisse se déplacer librement vers le palais pendant que la canine saute par-dessus elle. Il y a un risque important de causer la résorption de la racine de l’incisive latérale par la pression qu’exerce la couronne de la canine durant son passage au-dessus de la racine. Des radiographies séquentielles ont été prises pour vérifier la situation. Le vecteur de traction de la dent incluse était latéral, c’est-à-dire vers l’extérieur en premier tant que la racine de l’incisive latérale ne fut pas hors de danger. Par la suite, nous avons amorcé les mouvements dans le sens vertical. Le baliste cantilever est fait en alliage nickel-titane à superélastique. GAC Dentsply est le fournisseur. Le code du produit est Sentalloy rotating spring #10-003-01, 02, 03, 04. Voir un autre exemple de cantilever à la page canine incluse/mécanothérapie.

Lorsque la canine fut visible en bouche, il a fallu procéder à l’alignement de l’incisive latérale et au redressement de la canine. Ce n’était que 2 dents à bouger, mais l’amplitude du mouvement nécessaire pour que chacune de ces deux dents soit correctement alignée était considérable. En deux mots, cela a pris du temps.

Résultat final

Occlusion finale 6 semaines après la dépose des brackets

.

Voici le résultat obtenu à la fin d’un traitement orthodontique qui aura duré 3 ans. Le facteur déterminant dans la durée du traitement fut la correction de la transposition canine-incisive latérale. Cela s’ajoutait aux autres problèmes déjà énumérés:

• Problème de largeur du palais (crossbite).

• Problème de décalage vers l’arrière de la dentition inférieure (rétrognathie mandibulaire).

• Problème de canine incluse.

Un remodelage de la gencive sur la canine supérieure et l’incisive latérale du côté gauche se poursuivra. Le patient a été avisé de bien nettoyer cette région avec la brosse et la soie dentaire. Vous pouvez d’ailleurs remarquer un léger saignement gingival causé par une accumulation de plaque bactérienne consécutive à un entretien inadéquat.

Radiographie panoramique finale

Radiographie panoramique finale du cas de classe II division 2

La radiographie panoramique démontre un bon parallélisme radiculaire (les dents sont distribuées parallèlement). Une résorption de la racine de l’incisive latérale est observable et peut être expliquée par les sauts périlleux qui ont été faits entre la canine et l’incisive latérale.

Le septum osseux entre la canine et l’incisive latérale semble absent. Cela peut être expliqué par la proximité de la couronne de la canine contre la racine de l’incisive latérale durant le traitement. N’ayant jamais d’espace suffisant durant le traitement, le septum n’a pas pu se développer. Il faudra réévaluer dans 6 mois après que le remodelage de l’os alvéolaire, consécutif à un traitement d’orthodontie, se soit produit. Le sort des 3es molaires devra être réévalué d’ici une couple d’années.

Radiographies céphalométriques initiale et finale

Céphalogrammes initial et final

La canine incluse est indiquée par les flèches rouges sur le céphalogramme initial.

Le céphalogramme final démontre la correction achevée et une relation adéquate entre les incisives inférieures et supérieures.

La relation des lèvres avec la tangente nez-menton est demeurée semblable.

Questions et commentaires

Laisser un commentaire

  1. sylvie f. says:

    ma fille de 14 ans a une centrale superieure inversee avec sa laterale. est ce possible de les remettre a leur places. . mon dentiste pense que c est impossible de croiser les dents sans detruire les racines??? j ai besoin d un avis dExperience svp. merci

    1. Transposition centrale-latérale, canine-latérale, canine-prémolaire

      Transposition-canine-premolaire-chamberland-orthodontiste-quebec-JP-Nol.Transposition-canine-premolaire-chamberland-orthodontiste-quebec-RaBo-09-07-2012..

      .

      Je n’ai pas eu l’occasion dans ma carrière de voir une transposition incisive centrale-incisive latérale, mais j’ai vu de nombreux cas de transposition canine-latérale supérieure ou inférieure  ou canine-prémolaire supérieure. J’ai vu parfois une canine supérieure vis-à-vis une centrale supérieure. J’avoue donc qu’une transposition latérale-centrale ne m’est pas familiere, j’aimerais donc voir pour comprendre et confirmer qu’il n’y a pas une erreur dans la dénomination des dents en cause.

      Il est très difficile et long de corriger une transposition. Le cas illustré ci-haut (classe II div 2) en est un exemple éloquent, car il a fallu 3 ans de traitement.

      Transposition-laterale-canine-inferieure-9-ans-post-traitement-chamberland-orthodontiste-quebecIl est généralement plus simple de traiter et de ne pas corriger la transposition, donc finir avec un alignement de dents transposées. Je l’ai fait pour des cas de transposition canine prémolaire supérieure et un cas de canine incisive latérale inférieure.

      Si le traitement nécessite des extractions, on peut choisir d’inclure la prémolaire transposée dans notre choix d’extraction.

      .
      .

      Transposition-canine-centrale-chamberland-orthodontiste-Quebec-Dans le cas de la canine (#13) transposée au buccal de la centrale supérieure (#11), j’ai choisi d’extraire la canine et 3 autres prémolaires pour obtenir une occlusion fonctionnelle et symétrique.

      Si on revient au cas de votre fille, et si c’est vraiment une transposition centrale latérale, il faut considérer le pour et le contre de corriger la transposition, ce qui devrait être le 1er choix, versus conserver la transposition. L’extraction ne me semble pas une option.

      J’aimerais avoir l’opportunité de voir le cas, car c’est impossible de faire la bonne recommandation sans un examen clinique.

       

  2. yael says:

    Bonjour Docteur Chamberland,
    Je suis en classe 2 division 2 (suppraclusie) avec rétrognatie mandibulaire.
    On m’a proposé des soins orthodontiques et une chirurgie d’avancée mandibulaire.
    Je refuse de porter un appareil de contention quelconque ; le risque de récidive est donc important.
    Alors je me demande s’il est possible de faire pratiquer UNIQUEMENT l’avancée mandibulaire afin que mes machoires soient au moins bien positionnées?
    Merci pour vos éclaircissements.
    Yael

    1. Bonsoir,

      Une malocclusion classe II div 2 comporte des compensations dentaires masquant le décalage de la mâchoire inférieure. Ces compensations sont caractérisées par une bascule vers l’arrière des incisives supérieures (généralement les 2 centrales, mais ça peut inclure les latérales aussi).

      Decompensation-insuffisante-Chamberland-orthodontiste-QuebecIl est impératif de décompenser la dentition et d’obtenir des incisives ayant une angulation normale par rapport aux plans de référence reconnus. C’est la seule manière d’obtenir une correction squelettique adéquate lors de la chirurgie d’avancée mandibulaire. SI les incisives supérieures ne sont pas assez décompensées (trop versées lingualement), cela limite l’avancée mandibulaire et la correction du décalage entre la mâchoire du bas avec celle du haut sera une correction partielle. L’occlusion obtenue ne sera pas optimale et le risque de récidive et le risque d’insatisfaction seront très grands.

      La photo ci-contre présente des incisives supérieures trop verticales et une occlusion postérieure qui est encore classe II.

      En ce qui concerne les appareils de contention que vous refuser de porter, cachez que nous utilisons généralement , pour ne pas dire presque toujours, des fils adaptés et collés au lingual des dents supérieures et inférieures.

      Je souhaite que ma réponse “éclaircisse” votre décision.

  3. Mélodie says:

    Bonjour Dr. Chamberland
    Je présente une classe II division 2 avec deviation à droite et ATM gauche qui craque. D’apres mon chirurgien il est prevu 3-4 mm d’avancée mandibulaire et peut-être une impaction pour réduire un sourire gingivale de 3-4 mm.
    J ai fais remarqué à mon orthodontise une asymetrie du maxillaire sup dans le sens horizontal qui d’apres lui sera corrigé apres impaction…
    J’ en ai pour 24 mois et c’est pourquoi j aimerai savoir si mon cas peut beneficier d’un traitement par activation osseuse ( wilko ou corticotomie alveolaire) pour en réduire la durée ??? J ai aussi vu qu on parle de piézocision : une alternative mini-invasive aux corticotomies alvéolaires….
    Qu’en est il ?
    Qu en pensez vous ?
    Merci

    1. Bon matin, Mélodie

      Vous me posez plusieurs questions. Je vais faire de mon mieux.

      1- Classe II div 2, latérodéviation droite, craquement à gauche:

      Quelle est l’étiologie de cette déviation? Hypercondylie gauche? Craquement à gauche? Pourquoi?

      2-Avancée mandibulaire et impaction du maxillaire.

      Une impaction du maxillaire est indiquée s’il y a un excès vertical du maxillaire qui empêche un contact des lèvres en posture de repos.

      Il est très rare qu’une classe II div 2 ait un excès vertical du maxillaire, car leur modèle facial est généralement un modèle brachyfacial (visage carré et court). Il n’est pas rare que les classes II div 2 aient une lèvre supérieure brève (courte). Lorsque ces gens sourient, ils dégagent les dents complètement et exposent la gencive lors du sourire parce que la lèvre est trop brève et non pas parce que le maxillaire est en excès vertical.

      Mesurer la distance entre le bout de votre incisive et le bord inférieur de la lèvre supérieure. Si cette distance est de 3-5 mm au repos, vous n’avez pas d’excès du maxillaire et s’il advenait qu’une impaction soit faite, cela signifie qu’on ne verra plus vos dents lorsque vos lèvres seront au repos.

      3- Asymétrie du maxillaire supérieur dans le sens horizontal.

      Quel genre? Le milieu de l’arcade dentaire ne correspond pas au milieu du visage ou le plan d’occlusion (ligne tangente entre les 2 canines) est incliné d’un côté?

      Il n’y a pas que la chirurgie pour corriger cela.

      4- 24 mois vs wilkodontie (corticotomie alvéolaire)

      Si vous n’avez pas peur des souffrances et que vous en avez les moyens, vous pouvez payer des frais pour la corticotimie alvéolaire $$$), des frais pour l’orthodontie ($$) et des frais pour la chirurgie ($$$). Un chirurgien buccal de ma région m’a dit qu’une corticotomie alvéolaire est quasiment aussi longue à faire qu’un Le Fort 1 en terme de minutes et qu’il était loin d’être convaincu qu’il le ferait à sa femme si elle avait besoin d’ortho rapide… Pourtant la technique est reconnue et fonctionne.

      En fin de compte vous sauverez 3 à 6 mois. J’ai traité des cas orthochirugies complexes en 20-22 mois. Si j’avais utilisé du wilkodontie, aurais-je pu abaisser la durée de 3-6 mois? Peut-être. Cela en aurait-il valu le coût biologique et monétaire? Pas sûr.

      5- Malheureusement, les gens vivent dans une époque où tout doit être fait vite. La vitesse d’un traitement n’est pas garante de sa qualité.

      Il y a beaucoup de choses que j’aurais besoin de savoir sur votre malocclusion avant de me prononcer davantage (photo de face lèvre au repos, profil lèvres au repos et sourire).

      Bonne chance.

       

      1. Je viens de m’apercevoir que vous m’aviez envoyé vos radiographies.

        MELPC-pano-Chamberland-Orthodontiste-quebec

        Je peux voir sur ce panogramme que la branche montante semble plus développée à gauche qu’à droite. Il vous manque déjà 4 prémolaires, ce qui m’indique que vous avez déjà vraisemblablement eu un traitement d’ortho.

        MEL-PC-ceph-Chamberland-Orthodontiste-Quebec

        Le ceph démontre un dédoublement des bords postérieurs de la mandibule confirmant une asymétrie verticale.

        Les flèches rouges indiquent la longueur d’incisives visible par rapport à la lèvre. Il n’y a pas d’excès vertical du maxillaire. C’est contre-indiqué de faire une impaction.  La décompensation des incisives supérieures (version labiale) diminuera l’effet de sourire gingival.

        Il faut que votre orthodontiste décompense orthodontique votre denture, ferme les espaces inférieurs, torque les incisives supérieures et prépare sur arc droit.

        Une chirurgie d’avancée mandibulaire devrait suffire.

         

  4. yael says:

    Merci Dr Chamberland pour votre réponse.
    J’ai bien compris que la chirurgie d’avancée mandibulaire est liée avec la correction de la malocclusion.
    Je suis en classe 2 div 2 et mon problème se caractérise essentiellement par deux incisives centrales en arrière et une rétrognatie. Je ne recherche pas de résultat parfait ni de soins dentaires trop complets. Je souhaite seulement que les deux incisives centrales soient moins en arrière.
    Que faire ? Mille merci.

    1. La chirurgie n’est pas seulement liée à la correction de la malocclusion, mais à la qualité de la correction avant la chirurgie communément appelée “préparation orthodontique préchirurgicale”. Une mauvaise préparation préchirurgicale conduira à une mauvaise correction chirurgicale et inversement, meilleure est la préparation orthodontique, meilleure sera la correction chirurgicale.

      Une classe II division 2 se corrige généralement par une approche orthochirurgie, mais peut aussi se corriger par une approche nonchirurgicale impliquant l’extraction de 2 prémolaires supérieures. Il faut étudier cas par cas.

      Vous errez en ne recherchant pas un résultat parfait ou des soins dentaires complets. C’est vouez à l’échec, à l’insatisfaction et à la frustration de devoir recommencez.

      Que faire?

      Il n’existe pas de demi-solution. C’est soit un traitement orthochirurgie, soit un traitement de camouflage avec extraction de 2 prémolaires supérieures, en supposant que cette solution convienne à votre figure, ce qui pourrait ne pas être le cas.

      Dans un cas comme dans l’autre, il vaut viser un résultat optimal. Il n’y a pas de place au compromis.

      Que faire?

      Faites le meilleur traitement pour votre occlusion. Pourquoi vous satisfaire de moins?

       

  5. yael says:

    Bonjour Docteur,
    Merci pour toutes ces précisions.

    Lors du premier rendez-vous de contact, mon orthodondiste ne m’a pas parlé de contention. Il m’a laissé entendre que mon avancée mandibulaire (je suis en classe 2 div 2) permettrait à elle seule d’empêcher la récidive de ma malocclusion. J’ai été un peu surprise car j’ai tellement entendu parler de l’importance de la contention en orthodontie… Qu’en pensez-vous
    ?
    Et que penser de l’expansion palatine pour les encombrements dentaires légers ? Cette méthode peut-elle être adaptée aux classes 2 div 2 ? Merci.

    1. La contention est nécessaire dans tous les cas de traitement orthodontique.

      L’expansion palatine s’applique lorsqu’il y a un problème de largeur des maxillaires. L’expansion peut être nécessaire dans les cas de cl II div 2, mais ça ne veux pas dire que ce soit ou ne soit pas nécessaire dans votre cas. L’expansion ne corrigera pas votre relation classe II.

  6. yael says:

    Dr Chamberland,
    Après mon avancée mandibulaire et mes soins orthodontiques, si une récidive dentaire a lieu en raison d’une absence de contention, les dents de devant du haut et du bas s’entrechoqueront-elles puisque mes mâchoires seront bien positionnées ?

    1. Je crois avoir répondu à votre question. Le fait que votre orthodontiste ne vous aie pas parlé de contention ne signifie pas qu’il n’y en aura pas. Quand à la récidive, c’est un autre chapitre.

      Veuillez réserver vos questions pour votre orthodontiste. Ce serait une excellent moyen d’établir un lien de confiance si vous posiez ces questions à lui.

       

  7. Lucile says:

    Bonjour, je suis ortho et je voudrais savoir si vous avez traité des cas de classe ll.2 chirurgicaux avec Invisalign.
    Faut-il prévoir un nivellement de la courbe de spee dans le clincheck avant la chir ou bien le prévoir avec une correction en post chir?
    Comment gérez vous l’égression des secteurs latéraux en post chir?
    Merci pour votre réponse.

    1. Je m’excuse du long délai pour vous répondre. Il est possible que ma réponse arrive trop tard. Si vous saviez à quel point j’ai été occupé…

      Je n’ai pas fait de cas chirurgicaux avec Invisalign™ à ce jour. J’ai une grande réserve avec cette technique dans les cas chirurgicaux, car il faut coller des attaches (boutons ou taquets) pour que le chirurgien puisse fixer la mâchoire en bonne position après l’ostéotomie et pendant qu’il place ses plaques monocorticales. De plus, le patient doit habituellement porter des élastiques de fixations intermaxillaires en post op. Ces élastiques s’accrochent sur les boutons et exercent une grande force. Or, il n’y a que la gouttières qui maintient les dents. Un chirurgien m’a raconté que les dents s’étaient déplacées durant la contention postchirurgicale avant que l’orthodontiste ne reprenne en charge le cas. Cela m’a rendu nerveux et je ne tiens pas vraiment à prendre ce genre de risque pour mes patients.

      Nivellement de la courbe de spee avec Invisalign™

      Precison-bite-ramp-cale-de-precsion-Chamberland-orthodontiste-a-QuebecL’égression des dents est maintenant facilitée par la présence de cales de précision (rampes occlusales) au lingual des incisives supérieures afin de désarticuler les dents postérieures de la même manière qu’on pourrait le faire avec un appareil amovible avec une butée antérieure ou des “bites turbo collées” au lingual des incisives.

      Les rampes occlusales antérieures sont ajustées d’une gouttière à l’autre afin de maintenir un contact antérieur durant tous les stades du traitement.

      .

      .

      Precision-bite-ramp_cale-de-precision-et-disclusion-posterieure-Chamberland-orthodontiste-a-QuebecDes attachements (taquets) optimisés sont collés sur les dents postérieures afin que les forces extrusives produisent l’égression des dents postérieures et le nivellement de la courbe de spee.

      .

      Smart-Force-et-intrusion-anterieure-Invisalign-Chamberland-Orthodontiste-a-QuebecL’intrusion (ingression) des dents antérieures est facilitée par l’application d’un point de pression “SmartForce” sur la face linguale. L’action combinée de ce point de pression avec la force de l’aligner au buccal permet d’obtenir une force résultante d’intrusion en ligne avec le grand axe de la dent.

      .

      Pour plus de détails, consulter le vidéo promotionnel Invisalign™ G5 for deep bite

       

  8. Lucile says:

    Merci beaucoup pour votre réponse, je suis d’accord avec vous sur la difficulté de gérer le déplacement des dents en post chir. Je vais prévoir la chirurgie avant les dernières gouttières comme ça le patient aura des gouttières d’avance à porter de suite après la chirurgie. Les nouveaux systèmes de nivellement de la courbe de spee ont l’air bien, mais ils sont limités et ne vont pas me permettre de niveler complètement en préchir.
    Merci encore pour votre gentillesse

    1. L’enjeu est surtout la fixation intermaxillaire per-op, la fixation intermaxillaire post-op et le moment de reprise en charge post-chirurgical.

      Bonne chance.

  9. Lydia says:

    Bonjour Dr Chamberland, je m’embarque dans de gros traitement très bientôt. J’ai une classe 2 division 2 avec une différence de 7mm entre la mâchoire du haut et du bas. Mon orthodontiste m’as dit que je devrai faire extraire 4 prémolaires en plus de la chirurgie pour faire avant ma mâchoire du bas. Ma question est la suivante: pourquoi faire extraire 4 dents en plus de la chirurgie? Est-ce que ça pourrait être du a cause que ma mâchoire est si reculer?
    Merci beaucoup pour votre site! Il est très complet et très clair, c’est apprécier 🙂

    1. Je suis sceptique au sujet de votre plan de traitement.

      En effet, les classe II div 2 sont accompagné d’une supraclusion (occlusion profonde ou deep bite), d’une hypodivergence squelettique et d’une musculature forte qui approfondie la supraclusion. Il y a souvent un menton roulé et proéminent, un nez proéminent, une face courte.

      Extraire des dents rendra extrêmement difficile l’ouverture de l’articulé, et peut augmenter le retrait des lèvres, même s’il y a chirurgie par la suite.

      En conclusion, il est extrêmement rare que j’extraie dans les cas de classe II div 2.

      1. Lydia says:

        Merci beaucoup pour votre réponse rapide.
        Je demanderai des explications plus spécifique à mon orthodontiste lors de ma visite pour mes empreintes et mes moulages.
        Merci encore

        1. Que déciderez-vous s’il persiste à vouloir extraire?
          Avez-vous des photos à montrer?

          1. Lydia says:

            Je n’ai pas de photo avec moi ni de radio. S’il persiste à vouloir extraire et qu’il m’explique pourquoi c’est qu’il doit y avoir une bonne raison et que dans mon cas ce doit être nécessaire. Je sais que chaque plan de traitement varie d’une personne à l’autre alors peut-être que pour moi j’ai besoin de l’extraction. C’est ce que je vais demander à mon orthodontiste et mon chirurgien (je le rencontre 1 semaine avant de prendre mes moulages). Merci

            1. Je vous souhaite bonne chance dans vos démarches. J’ose espérer que l’orthodontiste que vous consultez est un orthodontiste certifié et non pas un dentiste qui fait de l’orthodontie.

              1. Lydia says:

                Merci beaucoup et oui c’est un orthodontiste qui ne fait que ça depuis 23 ans.
                Merci du temps que vous avez pris pour me répondre

  10. Margerit says:

    Bonsoir, à 38 ans je me décide à faire traiter ma malocclusion stade II division 2. L’orthodontiste va me mettre des gouttières invasilign et à 3/4 du traitement : chirurgie. Je voulais savoir si la chirurgie était risqué, est ce une lourde opération ? Merci

    1. L’enjeu n’est pas de savoir si la chirurgie est risquée. L’enjeu est de savoir si les aligneurs Invisalign sont suffisamment efficace pour décompenser la dentition suffisamment pour permettre une correction chirurgicale optimale.

      Je me permet d’en douter.

Laisser un commentaire



Votre adresse de messagerie et votre téléphone ne seront pas publiés. Les champs obligatoires sont indiqués avec un astérisque (*).


Chargement...