Bücco - Guide ortho
Accueil » Commentaire d'évolution d'un patient en traitement » EPRAC, comment ça se passe à l’hôpital?

EPRAC, comment ça se passe à l’hôpital?

EPRAC

24 septembre 2010

Comme je vous l’ai dit, je suis extrêmement satisfaite du travail que vous avez fait. Tout est clair et je crois que je ne regretterai pas mon choix d’avoir entrepris ce traitement. Cela fait plusieurs années que j’y pensais sérieusement et j’hésitais toujours… Vous avez su me mettre en confiance et me donner le courage qu’il me manquait pour faire le grand saut.

10 décembre 2010

Le 25 novembre 2010, je me suis fait opérer pour un EPRAC à l’Hôpital de l’Enfant-Jésus à Québec. J’étais terriblement nerveuse avant de subir cette opération, mais je crois qu’il est tout à fait normal d’éprouver un tel sentiment. Beaucoup de questions me sont venues en tête avant le grand jour et j’ai bombardé mon orthodontiste avec toutes mes interrogations. Toujours il a su répondre à mes questions, et ce, en me rassurant. Puis finalement, le moment de mon opération est arrivé, mais j’étais prête et totalement en confiance.

Lorsque je suis sortie de l’hôpital, le jour même de l’opération, je me sentais très fatiguée, mais la douleur était tolérable. Avec les médicaments, je ne sentais que très peu mon mal. Ce qui est étrange, c’est la sensation que l’on éprouve quand on touche son visage. Mes joues, mes lèvres… tout était engourdi. Mon visage, ainsi que ma lèvre supérieure, sont devenus très enflés, mais après quelques jours, ils ont recommencé à reprendre leur forme normale.

Après l’opération, j’avais une petite craque de dents entre les palettes. Comme je dois tourner ma vis tous les jours (l’appareil que j’ai dans le palais), ma craque a grossi, et ce, très rapidement. Je dois avouer que cela m’a fait très peur. Ce n’est pas évident de se regarder dans le miroir, de voir son visage enflé et en plus de s’apercevoir que j’avais une énorme craque entre les dents… qui ne cesse de prendre de l’expansion. Heureusement, Deux mois après l’arrêt de l’expansion, ce fut la pose de mon appareil fixe sur mes dents du haut, ce qui permettra à mes dents de reprendre leur place.

Bien sûr, cette opération n’est pas sans douleur, mais ça en vaut la peine. Au départ, je ne mangeais que très peu, surtout des aliments liquides, ce qui a fait en sorte que j’ai perdu du poids et que je me sentais très faible. Une semaine après l’opération, j’ai recommencé à manger des aliments plus soutenants et mon énergie est revenue.

C’est étonnant de voir à quel point, en quelques jours, tout change. La craque entre les dents augmente, l’appétit revient, il est plus facile de mastiquer les aliments, l’énergie est de retour et la douleur s’estompe. Je suis impatiente de voir le résultat final.

Merci de voter pour cet article
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, moyenne: 5,00 sur 5)
Loading...

Questions et commentaires

Laisser un commentaire

  1. launay says:

    Bonjour,
    J’ai 42 ans, j’ai les dents du haut mal alignées et ma mâchoire supérieure est trop étroite. Je dois subir une expansion palatine, ce qui ne m’enchante guère…Je m’interroge sur les suites de cette intervention et notamment, l’espace entre les incisives supérieures qui doit s’accroître au fur et à mesure de l’expansion…J’ai besoin de 5 à 6 mm d’expansion, cela signifie-t-il que l’expansion entre les incisives sera de 6 mm, ou peut-elle être moindre?
    Merci,
    Corinne

    1. Pour 5 à 6 mm d’expansion, vous devriez avoir un diastème de 4 à 5 mm entre les 2 incisives centrales. Toutefois, j’attire votre attention sur le fait que l’EPRAC est indiqué pour les cas de plus de 5 à 7 mm d’expansion transversale (largeur).
      S’il est prévu qu’une deuxième phase chirurgicale sera nécessaire, il ne me semble pas pertinent de faire une EPRAC pour obtenir une largeur adéquate et ensuite de subir une autre chirurgie.
      Par contre, si c’est la seule chirurgie que vous aurez besoin, alors cela m’apparait l’approche idéale.
      Prenez connaissance des articles Closer Look at SARPE et Short and long term stability of SARPE revisited sur ce site ou sur le lien slideshare.net/sylvainchamberland. Dans la section discussion, j’évoque la pertinence ou la non pertinence de 2 phases chirurgicales dans le contexte ou ma recherche prospective a démontré une stabilité équivalente entre l’expansion du maxillaire obtenu par une ostéotomie Le Fort 1 multisegmentée et une expansion du maxillaire obtenue par EPRAC.

      Recevez, Madame, mes salutations distinguées

  2. Djeni says:

    Bonjour,

    Je voulais savoir quel serait le type de chirurgie en général après un EPRAC. J’ai un articulé inversé, avec classe squelettique 3 déficitaire du côté gauche et 1 côté droit. Je n’ai pas encore eu l’occasion de rencontrer mon chirurgien. Est-ce qu’en général, il s’agit d’un Le Fort 1 sur le maxillaire et avancé mandibulaire ou juste le maxillaire qui est manipulé lors de la seconde intervention ? En général L’EPRAC est associé à quelles types d’intervention lors de la deuxième phase de chirurgie ?
    Bien à vous.

    1. Une EPRAC permet de corriger un problème de déficience en largeur du maxillaire. Ce genre de déficience en largeur se retrouve dans les classes I, les classes II et les classes III.
      Je comprends que vous avez une déficience de largeur du maxillaire et une classe III asymétrique (classe III à gauche, classe I à droite). Lorsque vous aurez subi votre EPRAC, vous devrez probablement recevoir une ostéotomie Le Fort 1 d’avancement du maxillaire combiné à une ostéotomie sagittale bilatérale mandibulaire afin de recentrer la mandibule.
      Une EPRAC se combine avec à peu près n’importe quel type de chirurgie.
      Je vous recommande de rencontrer votre chirurgien, mais sachez que votre orthodontiste devrait être en mesure de vous informer de ce qui va se passer.
      Recevez mes salutations,

  3. hamadi says:

    bsr
    merci de m’avoir répondu… ne pouvant pas venir jusqu’à vous… j’aimerais savoirs si vous connaissez un chirurgien compétant en France pour modifié une genioplastie qui aurai du être une avancé mandibulaire. merci

    1. Non, je ne connais pas de chirurgien buccaux en France. Vous recevez déjà un traitement d’orthodontie. C’est le rôle de votre orthodontiste de travailler en équipe avec un chirurgien buccal et de vous référer à un bon chirurgien.
      Si votre orthodontiste n’est pas un orthodontiste certifié, touvez-en un qui le soit. Les traitements orthochirurgies sont un travail d’équipe.
      Bonne chance

  4. Meli says:

    Bonjour,

    J’ai 32 ans avec un problème d’occlusion (aucun molaire ne se touche). Ceci ne m’a jamais causé de problèmes, mais je me suis fait dire par plus qu’un dentiste que ceci pourrait me causer des problèmes avec l’usure de mes dents et des problèmes de digestion dans le future.

    Mon palais du haut est trop étroit de 6 mm. Toutes mes dents du haut et du bas penchent vers le dedans de la bouche.

    Je suis allée pour des consultations avec quatre orthos, deux m’ont suggéré la chirurgie EPRAC, deux m’ont dit que mon cas n’était pas assez prononcé pour suggéré la chirurgie (le tout pouvait être réglé avec des broches seulement).
    C’est certain que je suis attiré vers l’idée de ne pas être obligé d’avoir une chirurgie, mais je ne veux pas non plus me faire poser des broches pour aboutir avec des dents qui retombent en même position à la longue.

    Que suggéreriez-vous?

    Merci!

    1. Bonsoir,

      Il ne faut pas invoquer des problèmes là où il n’y en a pas.

      Regardons les faits.

      1-Vos dents postérieures ne se touchent pas. C’est un problème en soi et il est vraisemblable que cela nuise à la mastication des aliments et à la digestion, mais cela ne vous a pas empêché d’atteindre 32 ans. Je n’invoquerais donc pas un risque de problème de digestion dans le futur si vous n’en avez pas eu à date. S’il y avait problème de digestion, cela pourrait dépendre d’une multitude d’autres causes que celle d’une absence de contacts des molaires.

      2- Votre palais est trop étroit de 6 mm. Cela signifie qu’il faudrait que votre palais devrait être plus large d’au moins 6 mm. Cette quantité est trop grande pour songer à une expansion avec des arcs orthodontiques (des broches). Considérant qu’il y a 25 à 30% de récidive lors des procédures d’expansion que soit par EPRAC ou par ostéotomie Le Fort 1 segmentaire,  cela signifie que vous avez besoin d’une expansion minimale de 8 mm.

      L’expansion maximale que l’on peut obtenir lors d’une ostéotomie Le Fort 1 multisegmentaire (tripartition) est de l’ordre de 5 à 7 mm.
      L’expansion que l’on peut obtenir lors d’une EPRAC est de 5 mm et plus (8, 10, 12, 14 mm).

      Je ne crois pas que votre problème puisse être réglé seulement avec des broches. Ce sera une récidive assurée de plus de 50%.

      Je crois que vous êtes dans la catégorie des gens qui sera le mieux traitée par une EPRAC.

      Voilà, selon les informations que vous m’avez fournies, je vous suggère une approche chirurgicale (EPRAC).

      Recevez mes salutations distinguées.

  5. Elodie says:

    Bonjour,
    J ai subis une eprac en juin il y a 2 jours on m a enlevé l appareil d expansion j ai eu un écart de 10mm entre mes 2 incisives . J ai également une malloclusion ma mâchoire inférieur est trop en arrière de 4 mm . Je ne veux pas subir l opérations de la mâchoire . On me pose mes broche lingual dans 1 mois. Puis je refuser cette opération ! ? J ai aucune douleur dans la mâchoire . Par contre on devra après mon traitement me remplacer mon incisive central par un implant cela change t il quelque chose pour mon traitement

    1. Lorsqu’un patient s’engage dans un plan de traitement, il est normalement avisé des étapes de son traitement. Si des phases chirurgicales sont prévues et que le patient a accepté l’ensemble du traitement, dont les phases chirurgicales, je crois qu’il est inapproprié de refuser la 2e phase chirurgicale après avoir vécu la 1ere phase.

      Ce sont des choses qui doivent être discutées avant de commencer et qui ont dû être discutées dans votre cas.

      Vous pouvez décider de ne pas subir la 2e phase chirurgicale, mais vous devrez en accepter les conséquences. Votre occlusion ne sera pas fonctionnelle. Les corrections effectuées ne seront pas stables et la récidive vers le défaut initial sera importante. Je ne crois pas que ce soit une bonne idée de refuser la 2e phase chirurgicale dans votre cas.

      J’ai de la difficulté à comprendre pourquoi vous devrez subir le remplacement d’une incisive par un implant alors que vous dîtes avoir eu un écart de 10 mm entre les 2 incisives. Est-il survenu un problème avec l’une d’entre elles? Si oui, quelle est la nature de ce problème?

  6. Elodie says:

    J ai eu un coup sur mon incisive et quelque années apres elle s est fragilisé et le racine est fissurer elle a tenue grâce à 2 plaquettes collé à l arrière . Pour ce qui est de l operation je ne peux plus m absenter au travail je suis indépendante et j ai un commerce à faire tourner, le temps de convalesence est trop long. Je sais que sans la deuxième phase j aurais toujours la malloclusion mais j en prend l entière responsabilité . Je ferais peut-être plus tard mais j ai des problèmes personnelle qui me l empêche en ce moment.

    1. Merci d’avoir précisé la situation pour votre incisive. Je comprends votre situation de travailleur autonome ayant un commerce, mais vous devez avoir au moins un(e) employé(e) de confiance qui peut diriger votre entreprise durant votre absence. À tout le moins vous pouvez reprendre la direction de votre commerce sans y travailler intensément. Une convalescence d’une semaine ou deux suffit. Certes, lorsque vous reprenez le travail vous ne pourrez pas faire d’aussi longue journée au début, mais graduellement, vous y parviendrez.

      Si vous interrompez votre traitement sans corriger la malocclusion avec la mâchoire inférieure et que vous recevez un implant pour remplacer votre incisive, sachez que la stabilité de la correction de votre denture supérieure sera précaire. Tout sera à recommencer plus tard et ce sera juste plus difficile.

      Je crois que vous auriez dû mieux planifier vos traitements orthochirurgie et décidez de les entreprendre seulement lorsque vous auriez été sure de les terminer.

  7. Elodie says:

    J’ai vu sur certains site qu’il fallait au moins 2 voir 3 mois de convalescence? Je dois pouvoir être présentable et pouvoir parler . Mon eprac fut très difficile , difficulté à parler très fort gonflement et grand écart entre mes 2 dents. J’y ai beaucoup réfléchis je vais le faire mais j’ai des périodes type comme février ou le travail est plus calme. Je dois dire que c’est une opération qui fait vraiment peur! Cela touche au visage et on ne sait pas le cacher 😉

    1. Typiquement, un patient qui subit une chirurgie orthognathique recevra une prescription d’arrêt de travail de 4 semaines. Le traitement orthodontique est repris en charge 14 à 21 jours après la chirurgie. De nombreux patients me disent qu’ils profitent de leur convalescence pour faire des rénovations dans leur maison, de la peinture, du grand ménage. Certains patients vont parfois demander une extension pouvant varier de 1 à 4 semaines supplémentaires. J’ai une dame entre autres, elle avait 58 ans, qui a eu besoin de 8 semaines de repos. Par contre, j’ai des patients qui ont construit un chalet durant leur convalescence. Pour eux, c’était comme être en vacances.

      Le travailleur autonome, celui qui n’a pas d’assurance couvrant la perte de revenu durant la période d’invalidité aura tendance à retourner au travail très rapidement. Il ne s’accorde souvent que 7 à 20 jours de repos post chirurgie.

      Je constate que vous avez une attitude plus positive  pour votre 2e chirurgie.

      Bonne chance.

  8. isa says:

    Bonjour Dr chamberland, je vous savoir si c,est normal d’avoir toujours de l’enflure à une joue
    suite à mon eprac en date du 11 septembre dernier.
    J’ai aucune douleur ou infection.
    Aurait-il quelque chose à faire pour qu’elle disparaisse le plus vite possible.(chaleur ou froid)
    Est ce qu’il y a une contre indication de faire poser ses broches avant le 2 mois d’attente qui est prévue.
    Merci beaucoup

    1. Il est plutôt rare d’avoir de l’enflure 2 mois après une chirurgie d’EPRAC. Je demanderais une évaluation de votre chirurgien. Il sera en mesure de vous renseigner sur les différentes causes possible de cette enflure. L’application de chaleur humide est généralement recommandée.

      J’attends toujours un 2 mois ferme après la fin de l’activation de l’expansion avant de coller les brackets sur les dents antérieures supérieures. Il est préférable de laisser le temps au caillot sanguin du site de distraction de se transformer en cal mou et ensuite cal osseux.

      Le risque de mettre les broches et ainsi une force orthodontique sur les incisives dès la fin de la période d’expansion est de causer une hémorraghie pulpaire d’une incisives qui résulterait une nécrose pulpaire et ultimement en un traitement endodontique.

  9. isa says:

    Merci beaucoup pour votre réponse précédente mais je suis curieuse de savoir pourquoi auparavant
    lors de l’eprac la pose des broches se fesaient avant l’opération????
    J’ai un diasteme vraiment très large soit 12 mm et je dois vous avouer que j’ai vraiment hate que celui-ci se referme…
    Je sais que c’est du cas par cas mais je dois calculer environ combien de temps pour qu’il se referme (au moins de quelques mm)????

    1. Depuis 1998 que j’utilise la technique d’EPRAC dans le cadre de certains traitements orthodontiques et j’ai toujours mis les broches sur les dents supérieures au moins 8 semaines (± 1 semaine) après l’arrêt d’expansion. Je comprends donc mal pourquoi vous dites “auparavant la pose des broches se faisait avant l’opération”.

      L’espace se referme graduellement dès l’arrêt d’expansion. Si vous avez un espace 12 mm entre vos incisives, il devrait être réduit d’environ de moitié 2 mois après l’arrêt d’expansion. Avec la pose des appareils fixes, çà devrait prendre un autre 2-3 mois pour le fermer complètement.

      1. Vanessa says:

        Bonjour,

        Liliana génioplastie de 12-mm-Dr Chamberland orthodontiste à QuébecJ’ai subi une genioplastie de 12 mm il y a 5 ans. Je trouve cependant que mon menton n’est pas symétrique et j’ai l’impression d’avoir un creux coter droit de la mâchoire. De plus ma position au repos est toujours bouche ouverte car je dois forcer pour fermer la bouche. Une deuxième intervention est elle nécessaire a nouveau ? Ci-joint les photos de mon menton au repos.
        Merci de votre aide
        Cordialement

        1. Chère Vanessa,

          Merci de m’avoir fait parvenir ta photo. Je note effectivement une contraction du muscle mentonnier lorsque tes lèvres sont ensemble. Je note aussi une asymétrie vers la droite (ta droite).

          Je m’interroge sur la signification du 12 mm. Était-ce un avancement ou un allongement?

          Il m’apparait évident que tu aurais besoin d’un avancement et d’une réduction de hauteur verticale. Si ta première chirurgie a consisté en un allongement de 12 mm, cela peut expliquer ce que tu observes. Était-ce une prothèse alloplastique ou une ostéotomie conventionnelle?

          Si tes lèvres, lorsqu’elles sont vraiment au repos, sans effort pour tenir les lèvres fermées, sont séparées de 3, 4 ou 6 mm, tu as une incompétence labiale.

          Il se peut qu’il y ait une composante d’excès vertical du maxillaire dans ton incompétence labiale. Il faudrait savoir la quantité d’incisives visible au repos(sans contraction des lèvres et du menton).

          Je pense que si tu veux obtenir un résultat optimal, une 2e chirurgie sera nécessaire, mais il faut s’assurer du rôle des autres composantes squelettiques dans ton problème.

          1. Vanessa says:

            Bonjour,
            Merci pour votre réponse. J’ai subi un avancement de l’os du menton de 12mm non un allongement.
            J’ai été voir un chirurgien qui ma parlé de subir une ostéotomie bimaxillaire car mes lèvres en repos sont effectivement décalé de 6mm.
            De plus une avancé mandibulaire sera également réalisé.
            Cette opération permettra t-elle de ne plus avoir cette contraction du muscle mentonnier au repos ou dois je subir à nouveau une genioplastie d’avancement ?
            Merci de votre aide
            Cordialement

            1. Il est probable que la chirurgie bimaxillaire incluant l’avancée mandibulaire soit suffisante pour obtenir un contact des lèvres au repos, mais il est possible qu’une réduction verticale du menton soit nécessaire. Je ne peux en dire davantage sans avoir vu des radiographies.

              Je vous souhaite bonne chance dans vos démarches.

      2. Beaulac says:

        Bonjour docteur chamberland je lit beaucoup votre forum. Je me suis arrêter sur un de vos commentaires Je sais que sa fait quelques années.

        Moi je viens de subir une eprac il y a 1 semaine , par contre on m’a installer les broches en haut et en bas avec l’appareil chirurgical la veille de mon Operation eprac , ou il mon extrait 4 dents sagesse et 1 dents à l’avant

        Ce fut alors un norme choc en meme temps , je me demandais si ses normal qui aille fait sa avant …

        Et une autre question je ne suis pas capable de m’alimenter avec l’appareil chirurgical l’appareil me donne des haut de coeur à tous moment et pire la nuit , je suis très faible etourdie et j’ai fait des chutes de pression et deshydration

        Si je fait mon 10 jours demander a crinker est ce quil a autre apparail ou technique qui peuve installer a la place de celle-ci pour laisser l’os du palais se fixer pendant les mois a suivre !???
        Si oui lesquel parce que je ne veux pas continuer avec cette appareil ma qualite de vie est pitoyable

        Merci a l’avance

        1. Je voudrais bien savoir quelle dent d’en avant qui a pu être extraite. Ça m’intrigue. En principe, vous avez dû être informée à l’avance des extractions qui devaient être faites car vous devez donner votre autorisation. Mais cet espace en avant n’est-il pas plutôt le fait de l’expansion per opératoire?

          Il n’est pas possible ni souhaitable de retire votre appareil maintenant. Vous devez absolument une consolidation osseuse.

          1. golzarian says:

            peut on mettre des broches totales haut et bas avant eprac?

            1. Oui on peut mettre les broches aux 2 arcades (haut et bas) avant une EPRAC.
              Par contre, lorsque je cimente l’appareil d’expansion, je mets les appareils fixes à la mandibule seulement et je place un premier fil d’alignement. les appareils fixes au maxilliare seront posé 2 mois après l’arrêt de la distraction du maxillaire.

  10. ben says:

    Bonjour,

    J’ai 22 ans et j’ai subi une EPRAC le 3 décembre 2014.
    Je voulais savoir si c’est normal que je n’ai aucune sensibilité sur les dents quand je les touche ou pendant le brossage ?
    Autre point, dans l’un de vos commentaire, vous mentionniez que l’EPRAC est indiqué pour une expansion de plus de 5 à 7 mm. Dans mon cas, il faut une expansion de 5 mm, est ce que j’ai bien fait de faire une EPRAC ? Pour info, je vais subir une ostéotomie maxillaire et mandibulaire après.

    Merci d’avance

    1. C’est normal de n’avoir aucune sensibilité des dents à seulement 6 jours postopératoires.

      5 mm est le point limite inférieure. Il se peut que l’expansion aurait pu être faite autrement, par exemple lors de la phase de chirurgie bimaxillaire, mais à quoi bon se poser la question maintenant. L’ÉPRAC a été faite et vous ne pouvez revenir en arrière.  Je vous recommande de vous concentrer sur les étapes futures, dont la période de distraction qui devrait commencer demain, soit 7 jours après la chirurgie.

      Bonne chance.

      1. ben says:

        Merci pour vos réponses.

        Au bout de combien de temps la sensibilité revient elle ?
        Est ce que la distraction se fera comme prévu malgré que 5 mm soit le point limite inférieure ? J’ai du mal à respirer par le nez, le chirurgien m’a dit qu’avec l’EPRAC, j’aurais plus de facilité à respirer par le nez. Est ce que si l’expansion aurait été faite avec la chirurgie bimaxillaire, j’aurai eu autant de succès que pour l’EPRAC pour respirer par le nez ?
        Est ce normal que mon chirurgien a commencé la distraction 48 h après ?

        Cordialement

        1. Votre sensibilité reviendra normale 3 à 8 mois après la chirurgie.

          Je ne peux confirmer que la distraction améliorera la respiration nasale, mais généralement, c’est ce qui se produit. Il ne sert à rien de se poser la question à propos de l’expansion en m^me temps que la chirurgie bimaxillaire, vous ne pouvez pas revenir en arrière.

          La période de latence avant de débuter la distraction peut varier d’un chirurgien à l’autre. Je préfère une période de latence de 5 à 7 jours, mais je sais que d’autres commencent plus rapidement. Vous ne pouvez pas revenir en arrière non plus. Si vous avez commencé après 48 heures et que vous n’avez pas eu de problème, à quoi bon s’inquiéter sur le fait que vous auriez pu commencer après 7 jours.

          1. ben says:

            Bonjour

            Merci pour vos reponses.
            Est ce que c’est normal d’avoir le sentiment que le maxillaire soit en avant ? En effet, cela fait deux semaine que j’active mon appareil et il y a un diasteme entre mes dents et j’ai l’impression que mon maxillaire est avancé.

            Merci d’avance

            1. Ce ne serait pas plutôt votre mâchoire inférieure qui ne ferme pas aussi bien avec les dents supérieures et que, par autorotation postérieure, l’écart entre les dents du haut et du bas a augmenté?

              1. ben says:

                J’ai du mal à fermer la bouche. On dirait que mes dents du bas tape sur l’appareil et quand j’aligne mes dents du haut avec celles du bas on dirait que je suis prognathe. Je ne peux pas vous en dire plus car je ne connais pas bien les thermes.

                Merci d’avance

                1. Ben,

                  Ne t’inquiète pas. À l’étape où tu es rendu, il n’y a rien qui “fitte” ensemble. (Fitte: québécisme du verbe anglais “to fit”).

                  1. ben says:

                    J’ai terminé l’activation. On dirait que j’ai une béance et je zozote plus qu’avant. Est ce que le zozotement va se régler ?

                    Mrci d’avance

  11. Labrie says:

    Bonjour Monsieur. J’ai eu une EPRAC Lundi, pas trop de douleur hormis la faiblesse générale. C’est très impressionnant de sentir son maxillaire supérieur balancer de haut en bas, beaucoup plus que les hemi maxillaire séparés. Je ne comprend pas comment la fracture effectuée peut correctement se ressouder, on ne peut pas tout le temps serrer les dents pour rapprocher les os…
    merci beaucoup de vos réponses toujours aussi précises.

    1. Caillot sanguin Cal Osseux

      Caillot sanguin Cal mou-Dr Chamberland orthodontiste à Québec

      Il est important de comprendre que le trait d’ostéotomie ne demeure pas vide et que le sang comble immédiatement l’espace créé par la coupe chirurgicale. Ce sang, qui envahit l’espace , se transforme en caillot sanguin. Il y aura prolifération de cellules précurseurs ostéogéniques et transformation du caillot en tissus fibreux et cartilagineux (cal mou ou cal fibreux) contenant les cellules ostéogéniques. Les cellules ostéogéniques déposent de l’os dans le cal qui se transforme ainsi en cal osseux.

      L’expansion palatine assistée chirurgicalement repose sur le principe de la distraction osseuse. Lors de l’activation du disjoncteur, le cal fibreux est étiré au fur et à mesure que se forment les cellules ostéogéniques. Cela prend environ 21 jours avant que le cal fibreux devienne un cal osseux. Il est donc important de réaliser l’expansion durant la période où le cal est mou, soit entre 7 et 21-28 jours. J’ai toujours attendu une période de latence de 7 jours avant de commencer la distraction, car il est important de laisser les cellules précurseurs ostéogéniques envahir le caillot. Si la période de latence est inférieure à 5 jours, la vascularisation du tissu de granulation peut être inhibée, retardant ainsi la transformation en tissus fibreux et cartilagineux contenant les cellules ostéogéniques.

      Il est vraisemblable que vous sentiez bouger votre maxillaire. Ne saisissez pas vos dents à deux mains pour tirer dessus et vérifiez si çà bouge. Ce n’est pas une bonne idée.

      Donnez-vous le temps de guérir.

       

      1. James says:

        Monsieur,
        Je suis en train d’ activer l’ appareil et sa fait très mal au palais (5/10) c’ est à peine supportable. Je ne pense pas que ce soit normal vu que la plupart des témoignages ne font pas part de douleurs comme sa lors de l’ activation. Qu’ en pensez-vous?

        Merci

        1. Douleur lors de l’ÉPRAC

          Douleur 5/10 me semble être une douleur modérée. À peine supportable, équivaux à 9/10. En effet, il n’y a généralement pas de douleur lors de l’activation de l’appareil d’expansion, tout au plus vous devriez sentir ne pression qui devrait se dissiper dans l’heure qui suit l’activation. Je vous recommande la prise de 500 mg d’acétaminophène aux 4 à 6 heures si douleur. Si la prise d’analgésique ne vous soulage pas, je vous recommande de rencontrer votre chirurgien buccal ou votre orthodontiste.

  12. kev says:

    Bonjour,

    Est ce qu’il est possible d’élargir une mandibule lors d’une osteotomie de celle ci ou alors il faut faire en 2 temps : une distraction mandibulaire puis une osteotomie ?

    Merci d’avance

    1. Distraction mandibulaire à la symphyse

      Je ne suis pas certain de comprendre votre question. Je vais donc répondre du mieux que je peux.

      1- Une ostéotomie sagittale mandibulaire permet de faire une avancée ou un recul mandibulaire. Ce genre d’ostéotomie permet une avancée ou un recul instantané d’un nombre x de mm.

      2- La distraction mandibulaire est possible dans le sens sagittal pour un allongement ou dans le sens transversal au niveau de la symphyse mentonnière pour un élargissement. La distraction permet un allongement ou élargissement graduel de x mm sur un nombre y de jours.

      Je ne crois pas qu’il soit possible de faire une ostéotomie sagittale ET une distraction à la symphyse, pas plus que je ne crois qu’il soit indiqué de faire une distraction sagittale et transversale mandibulaire. Le risque opératoire m’apparait trop grand.

      Par contre, il est possible de faire une distraction mandibulaire pour obtenir une largeur adéquate et, après consolidation osseuse, de faire une ostéotomie sagittale d’avancée mandibulaire.

      EPRAC et distraction mandibulaire à la symphyse

      Généralement, s’il y a un problème grave de constriction à la mandibule, il y aura aussi un problème de constriction au maxillaire. J’ai eu l’occasion de faire à la fois une EPRAC au maxillaire et une EMRAC (expansion mandibulaire rapide assistée chirurgicalement).

      SARPE EPRAC EMRAC distraction symphyse mandibulaire-Dr Chamberland orthodontiste à Québec
      L’image ci-haut présente un cas où j’ai procédé à une EPRAC et une distraction symphysaire.

      Une ostéotomie complète de la mandibule est exécutée au niveau de la symphyse. Un distracteur mandibulaire (vis Bologna distractor de KLS Martin) fut fixé à la mandibule. Après une période de latence postsopératoire de 7 jours, le patient a activé le distracteur à raison de 2 activations le matin et 1 activation le soir pour total de 0,75 mm par jour. Les braquets orthodontiques furent collés 9 semaines après l’arrêt de la distraction.

      EPRAC distraction symphyse mandibulaire EMRAC-Dr Chamberland orthodontiste à Québec

      La durée totale du traitement aura été de 85 semaines. Aucune autre chirurgie ne fut nécessaire. J’ai indiqué avec des pointillés blancs la zone approximative de distraction. L’os est complètement régénéré.

      Distraction mandibulaire initial final-Dr Chamberland orthodontiste à Québec

      Cette photo en vue occlusale du cas initial et à la dépose des appareils démontre le changement significatif de largeur mandibulaire. Un gain de 8,7 mm intermolaire est observé. Au niveau des 1res prémolaires, un gain de 10 mm a été obtenu. Notez que le changement de largeur intercanine n’est que de 2,2 mm, car suite à la distraction, les canines sont déplacées vers le centre dans l’espace de distraction.

      .

       

      1. kev says:

        Merci pour ces details

        Je demande cela car j’ai subi une EPRAC et je me demande si je ne devrais pas elargir la mandibule aussi.
        Est ce que la mandibule a un rapport avec la langue ? J’ai l’impression d’avoir une largeur intercanine etroite.

        merci davance

        1. Il n’est pas nécessaire d’élargir la mandibule à chaque fois que l’on fait une EPRAC. Il est probable que vous aurez à subir une ostéotomie d’avancée mandibulaire, ce qui pourrait donner de l’espace à votre langue.Quel est votre plan de traitement?

          1. kev says:

            L’etape suivante est la chirurgie bi-maxillaire. Le chirurgien m’a expliqué qu’il a allé joué sur la “rotation” de ma mandibule, c’est ce que j’ai cru comprendre.

            Autre point, j’ai un implant au niveau de la dent 11. Au moment de l activation l implant s est deplacé et l’ortho m’a dit qu’elle ne peut pas bouger cet implant avec les broches. Est ce que cet implant aura tendance à revenir à son emplacement initial ?

            Merci d’avance

            1. Votre plan de traitement pour la 2e phase chirurgicale me semble adéquat. Par contre, si votre implant en position de la dent #11 s’est déplacé, je crains qu’il devienne mobile et que vous perdiez cet implant. S’il devient mobile, c’est que l’ostéointégration ne tient plus on ne peut faire de mouvement orthodontique sur une dent implantoportée, car il n’y a pas de ligament parodontal.

              Je vous souhaite bonne chance.

              1. kev says:

                Merci pour votre reponse.
                En ce moment l’implant n est pas mobile. Mais ce deplacement n’est pas du à l’activation etant donné que les fibres gingivales tirent ? Une fois que j aurais enlevé le disjonteur l’implant reviendra t il à son emplacement de départ ?

                1. Si j’étais vous, je poserais cette question à votre orthodontiste.

  13. Lola says:

    Bonjour docteur,

    Combien de temps minimum après une EPRAC peut-on commencer un traitement orthodontique?
    Merci bien.

    1. Normalement, votre traitement d’orthodontie débute un peu avant l’EPRAC.

      Lorsque le traitement débute, nous savons la date de la chirurgie EPRAC. Habituellement, je colle les brackets inférieures, met un fil d’alignement, même si la chirurgie est prévue 1 ou 2 mois plus tard. L’appareil d’expansion est collé quelques jours ou la veille de l’opération.  La distraction commence 7 jours après l’opération. Les broches sont collées sur les dent supérieures 2 mois après l’arrêt d’expansion. Durant tout ce temps, nous avons pu avancer l’alignement inférieur et il n’y a pas de perte de temps.

  14. sara says:

    Je me suis faite operer mardi pour un eprac et nous sommes samedi donc ca fait 4 jours !
    je ressens encore sur le coter gauche une sensation dengourdissement qui suit le long de mon nez et un peu encore en dessous de mon oeil!
    Lautre coter cest encore enfler mais lengourdissement est partit
    je voulais savoir si cetais normal encore que je ressente cette sensation ?! Merci

    1. Bonjour Sara,

      Vos sensations sont normales pour l’instant. Vous devriez constater une amélioration chaque jour, mais les 7 premiers jours, vous serez passablement engourdie.

      Donc pas trop d’inquiétude pour l’instant.

  15. bernier says:

    Bonjour, après combien de jours je serais capable de reprendre le travail et parler comme il le faut? Merci.

    1. La reprise du travail varie d’une personne à l’autre, mais généralement, 4 semaines suffisent.
      Pour le parler, je dirais quelques jours seulement.

  16. boubou says:

    Bonjour, je me suis fait opérer d’une eprac le 7 juillet dernier et à l’heure où je vous écrit nous sommes le 19 aout et je suis toujours un peu gonflé (moins qu’au début) au niveau des joues et de ma lèvre supérieur … Est ce “normal” ? Merci ^^

    1. L’oedème disparait en 3 à 6 mois postchirurgie. Il est donc normal que vous soyez encore un peu gonflé.

  17. Mélanie says:

    Bonjour docteur, je me suis faite opérée d une eprac il y a un peu plus d’ un mois maintenant et on a remarqué que j avais une légère béance anterieur et que ma mandibule était décalée de 2, 3 mm.. Cela peut apporter des complications par la suite ? L’orthodontie peut corriger cela ? En sachant que je n’ai plus l’envie ni le courage de me refaire opérer

    ps : je porte actuellement des bagues pour la machoire supp et inf

    Merci docteur.

    1. Il se peut qu’il soit possible de fermer la béance orthodontiquement, mais il y a généralement une 2e phase chirurgicale après l’alignement orthodontique. Il peut être problématique de changer un plan de traitement qui prévoyait une 2e phase chirurgicale.

  18. Vanessa says:

    Bonjour ça fait 7 jours que j’ai activé la distraction c était pour savoir combien de temps plus ou moins les dents vont reprendre leur place (boucher l écart) possible que après 1semaine les dents rapproche deja un peu ou faut il attendre que je mets les plaquettes (dans 3mois) pour voir un changement merci

    1. Les dents vont commencer à fermer l’écart lorsque vous aurez terminer la distraction. Mais même après 2 mois d’inactivation, ce ne sera pas suffisant pour que l’espace se referme seul. C’est là qu’intervient les broches pour activer la fermeture.

  19. Catherine says:

    Bonjour, j’ai subi une chirurgie EPRAC et je connais quelqu’un qui dit avoir vu son menton changé (2 mois après son opération): il est maintenant encore plus vers l’arrière qu’avant. J’ai bien peur que cela soit mon cas, même si il est trop tôt pour vraiment le remarquer, puisque l’opération est très récente. Est-ce possible que cela se produise avec une telle opération? Merci!

    1. L’expansion du maxillaire cause une ouverture de l’articulé dentaire et il est vraisemblable que cela vous donne l’impression que votre menton a reculé. Toutefois, cela devrait être corrigé lors de la 2e phase chirurgicale.

  20. martine says:

    Bonjours moi j’ai subit la chirurgie du palais, j’ai l’appareil que je crinque 2 fois par jour et j’ai des broche.
    J’ai 38 ans et j’aimerais savoir si pour vous ça faite comme a moi, c’est-a-dire mon appareil que je crinque élargie mes dents plus d’un coté que de l’autre et mes 4 dents qui y son accrocher ne reste pas droite en ouvrant elle ce tasse plus en diagonal est ce normal???
    ça fait 8 fois je crinque.

    merci de me répondre

    1. Il est possible que l’expansion se fasse asymétriquement, plus d’un côté que de l’autre. Vous devez en discuter avec votre chirurgie ou votre orthodontiste.

Laisser un commentaire



Votre adresse de messagerie et votre téléphone ne seront pas publiés. Les champs obligatoires sont indiqués avec un astérisque (*).

 

Prochain témoignage


Chargement...