Accueil » Actualité dentaire » Mécanothérapie

Mécanothérapie

Il existe une multitude de façons de procéder à la traction d’une canine incluse après que celle-ci soit ligaturée et toutes les dents incluses ne peuvent être tirées de la même manière. Souvent, il faut combiner une, deux, voire trois techniques de traction. Je présente donc ici trois de mes méthodes préférées parmi de nombreuses autres que j’ai pu utiliser en carrière pour amener une canine incluse en occlusion.

.

Traction avec appareils fixes et fil auxiliaire

La série de photos en vue plongeante de l’arcade supérieure illustre l’évolution de la traction de 2 canines incluses.

Sur la photo A, prise 7 jours après l’exposition et ligature chirurgicale, vous observez qu’un fil auxiliaire est inséré dans le tube auxiliaire présent sur les brackets SPEED™. Ce fil auxiliaire (flèche bleue) est engagé dans des boucles du fil de ligature qui sort par des fenêtres transmuqueuses.

La courbure du fil auxiliaire indique la quantité d’activation nécessaire pour amorcer le mouvement d’éruption de la dent incluse. Le fil utilisé est en alliage nickel-titane à mémoire de forme. Lorsqu’il est activé de cette manière, le fil nickel-titane cherche à reprendre sa forme originale, laquelle correspond à l’arc principal. Comme ce fil auxiliaire est attaché à la ligature de la canine, il amène donc la canine avec lui en reprenant sa forme originale. Le fil est réactivé aux 6 à 8 semaines en raccourcissant le fil torsadé de la ligature canine.

Sur la photo B, 14,4 semaines après le début de la traction, nous observons que la canine gauche est visible. Lors de la chirurgie, le bouton d’ancrage avait été collé sur la face linguale, car c’est souvent celle-ci qui est accessible chirurgicalement. La traction à partir de la face linguale fait tourner la dent. Un bouton a été collé sur la face buccale et un fil de ligature y est attaché et relie la dent au fil auxiliaire. La traction à partir du bouton buccal va faire détourner la dent dans le sens inverse et permettra de coller un bracket sur la face buccale.

Traction de canines incluses avec brackets SPEED™ et fil auxiliaire

Canine incluse bilatéralement

La canine droite était incluse plus profondément et mésialement. Les flèches blanches indiquent que la pointe de la canine droite dépasse la moitié de la racine de l’incisive centrale droite alors que la canine gauche est à peine vis-à-vis de la racine de l’incisive centrale gauche. La canine droite nécessitera 13 autres semaines avant qu’elle ne soit visible en bouche.

Il a été possible de coller des brackets au buccal des canines supérieures (13 et 23) trente-quatre (34) semaines après le début de la traction des canines. La photo C montre l’évolution à 41 semaines. La canine gauche est engagée dans l’arc principal alors que la canine droite est engagée sur un arc auxiliaire. Le traitement s’est poursuivi et d’autres problèmes non reliés aux canines incluses ont été corrigés. La photo D montre le résultat final.

Retour vers le haut.

.

Traction avec appareil amovible suivi d’appareils fixes

Un appareil amovible confère plusieurs avantages lors de la traction d’une canine incluse. Il offre un excellent ancrage et une excellente résistance aux effets réciproques des forces nécessaires aux déplacements des canines.

Photo B: La voute palatine de l’appareil amovible est rigide. Les ressorts avec double hélix permettent l’application d’une force relativement constante pour la déflexion nécessaire à l’engagement sur le fil de ligature torsadé. Le bras cantilever du ressort est pré-activé selon le trajet indiqué par la ligne bleue pointillée. Le cantilever est activé en l’engageant dans la ganse du fil torsadé. La dent incluse est donc soumise à la force du cantilever qui veut retourner à sa position originale.

Traction de canine incluse avec appareil amovible

Photo C: La ganse du fil torsadé est raccourcie, ce qui réactive la force du ressort.

Photo D: Onze semaines après l’installation de l’appareil amovible, les brackets sont collés sur les canines et un fil d’alignement est inséré.

Retour vers le haut.

.

Traction de canine incluse en position vestibulaire avec appareil amovible suivi d’appareils fixes

Trois canines incluses en position vestibulaire

L’exemple suivant démontre le traitement d’un patient ayant trois (3) canines incluses.

•1: canine supérieure droite par-dessus l’incisive latérale (transposition).

•2: canine supérieure gauche horizontale juste sous la narine gauche.

•3: canine inférieure droite par-dessus la racine de l’incisive latérale gauche.

 

Les canines ont été ligaturées à la suite d’une exposition chirurgicale de type lambeau refermé. Nous avons vu que Dr Vanarsdall recommande plutôt une exposition ouverte, mais disons que cette approche fermée est fréquemment utilisée à Québec.

Sur la photo A, on peut voir par transparence dans le cercle rouge de l’image gauche le bouton de ligature collé sur la canine. Des élastiques sont placés sur les appareils amovibles et dans les ganses de fil torsadé afin que le vecteur de force soit dirigé vers l’arrière pour reculer et redresser les dents incluses.

Sur la photo B, le bouton de la canine est exposé au travers de la gencive. Les ganses sont engagées dans les cantilevers pour une traction plus verticale. La canine droite est apparue en bouche en 2 mois de traitement. À la mandibule, la traction est assurée par l’élastique.

Canine incluse en position vestibulaire et traction avec appareil amovible

 

.

Sur la photo C (D), le cantilever est accroché directement sur le bouton de la canine droite. À gauche, la traction continue avec un élastique et le cantilever.

Sur la photo D (E), la canine gauche est apparue au travers de la gencive. On remarque une bande de gencive kératinisée à l’arrière du bouton. À gauche, un large bourrelet de gencive kératinisée est visible au collet de la canine.

Évolution de la gencive kératinisée au buccal des canines

L’évolution de l’éruption des canines lors du traitement majeur subséquent démontre une bande de gencive kératinisée large au collet des canines permanentes (flèches vertes). La canine inférieure dont on peut voir le bouton par transparence au travers de la gencive présente un feston gingival adéquat une fois l’éruption complétée.

Retour vers le haut.

.

Traction avec appareils fixes et arc cantilever

Voici l’évolution du traitement de la traction des 2 canines palatines dont l’approche chirurgicale a été décrite à la page technique chirurgicale d’exposition de canine incluse palatine.

À 2 semaines post chirurgie (photo A), les ligatures torsadées sont mises en charge par des ressorts cantilever NiTi (alliage à mémoire de forme: Sentalloy Uprighting Springs GAC # 02-000-00 and 02-000-01). Un autre exemple d’utilisation de cantilever est illustré à la page cas traité/classe II division 2.

À 12 semaines (photo B), la canine gauche est déjà visible en bouche. La canine droite (cercle noir) est submergée par le tissu palatin kératinisé. La direction de traction vers l’avant du cantilever amène la couronne de la dent incluse vers la racine de l’incisive latérale d’une part et l’épaisseur de tissu kératinisé très ferme peut ralentir le mouvement. Une fenestration plus large du lambeau aurait été préférable et permis une traction moins à l’aveugle.

Traction canine avec Brackets SPEED™ et arc cantilever NiTi

À 24 semaines (photo C), une chaine élastique est engagée sur la ganse de la ligature afin de tirer la dent latéralement et vers l’arrière. Le bouton collé sur la face buccale de la canine gauche est maintenant exposé en bouche et une chaîne élastique y est attachée. Cette chaîne permet une traction postérieure sur un point d’ancrage qui est situé sur la face buccale de la canine. Or la face buccale est trop tournée vers l’avant. La force fera détourner la dent vers l’extérieur et l’éloignera de l’incisive latérale.

 

À 31 semaines (photo D), un bracket est collé au buccal de la canine gauche et un fil auxiliaire est engagé. À droite, la ganse du fil torsadé est engagée dans l’arc principal. La dent incluse est maintenant palpable sous la muqueuse au niveau vestibulaire.

À 38 semaines (photo E), la canine gauche est bien alignée et le bracket est engagé sur le fil principal. Une nouvelle ligature relie la canine au fil principal afin de tirer la dent davantage vers le buccal et rendre accessible la dent pour y coller un bracket.

À 41 semaines (photo F), il est enfin possible de coller un bracket et d’engager un fil auxiliaire.

 

Bracket SPEED™ et fil auxiliaire

À 47 semaines post chirurgie, le bracket de la canine droite est repositionné. On remarque le même genre de rotation vers le mésial (avant) de la couronne. Il faudra recoller au moins une autre fois le bracket pour obtenir une position optimale du bracket sur la dent. La canine gauche présente une position adéquate sur l’arcade.

.

Retour vers le haut.

Questions et commentaires

Laisser un commentaire

  1. Pauline says:

    Bonjour, j’ai une canine incluse et je vais me faire poser un appareil dans 1 moi, j’ai très peur de l’étape d’après : ouvrir le palais afin de poser une bague et tirer ma canine .. Je voulais savoir si honnêtement cela était douloureux même avec anesthésie et si les mois qui suivait ça l’était aussi .. Répondait moi franchement que je sache a quoi m’attendre et si vous pouvais me dire combien de temps je pouvais garder un appareil visible et par la suite combien de temps je pouvais garder un faux palais ou une gouttière je ne sais pas ça m’aiderais. Merci d’avance.

    1. La chirurgie n’est pas douloureuse, car il y a une anesthésie. C’est sensible par la suite, mais la douleur se soigne aisément avec la prise d’acétamoniphène ou d’ibuprofène.

      La durée de l’utilisation de l’appareil dépend de la facilité ou la rapidité du mouvement de la dent incluse. Chaque cas est spécifique. Ça peut prendre moins de 6 mois, mais ça peut prendre 12 à 18 mois si la dent est très haute et profonde.

      Le traitement est finalisé avec des appareils fixes et je ne peux vous prédire la durée de votre cas, car je n’ai pas vu de radiographie.

  2. Melouk says:

    bonjour Dr mon fils de 11 ans a les canines superieures ectopiques il ya 1 jour que son orthodentiste lui a placer un appreille fixe deux bagues au niveau de la 16 et 26 avec 1 arc palatin au niveau des papilles puis il va aux 6

    mon fils a tres mal au niveau des bagues est ce normal pour le moment je lui donne de l ibuprofene merci

    1. C’est sûr que le lendemain de la pose d’appareillage orthodontique, le patient ressent de la douleur et la force appliquée par un arc palatin, s’il est actif, est plus grande qu’un arc orthodontique conventionnel, donc la douleur sera vraisemblablement plus importante. Si cet inconfort persiste au delà de 3 jours, veuillez contacter votre orthodontiste.

      C’est un bon choix que de donner de l’ibuprofène pour réduire la douleur.

  3. HAMZA says:

    Bonjour Dr,
    Mon fils âgé de 17 ans possède les deux canines supérieures incluses et horizontales.
    J’ai consulté plusieurs orthodontistes et les avis sont partagés car certains prétendent une faible chance de réussite et il vaut mieux laisser ainsi remplacer les dents de lait par des implants les dents de lait.
    D’autres envisagent la possibilité de les mettre à leur place avec une chance de réussite de 60%.
    Merci de m’aider

    1. Canines incluses horizontales

      Bonsoir Hamza,

      Le pronostic d’éruption des canines incluses avec un traitement de ligature chirurgicales et traction orthodontique est de l’ordre de 95 à 98% dans mes mains et Jamais je ne recommanderais l’extraction de canines incluses pour le remplacement par des implants à cet âge. JAMAIS.

      Certes, j’admets qu’il n’est pas impossible de rencontrer des difficultés, que le traitement soit long (30-40 mois), mais je dirais qu’il n’y a eu que 2 ou 3 adultes de plus de 35-40 ans où j’ai du considéré l’extraction de la canine incluse parce qu’elle était ankylosée.

      J’ai quelques cas plus jeunes où j’ai extrait les canines incluses parce qu’elles causaient de la résorption des racines des incisives .

      Dans la majorité des cas, j’ai pu managé pour fermer les espaces d’extraction et éviter la pose d’un implant, sauf dans le cas de la canine inférieure gauche ankylosée où un implant sera posé.

      Je vous recommande donc l’option traction canine. Les chances de succès sont bien plus que 60% et la solution est définitive.

      Canines incluses bilatérales à 30 ans

      Voici le cas d’une adulte de 30 ans avec des canines incluse au palais et elle est âgée de 30 ans. Les dents primaires ont été extraites il y a 10 jours en même temps que la ligature chirurgicale des canine. L’appareil de traction a été mis en bouche hier. Le pronostic est modéré à bon parce que la patiente est dans la trentaine, mais je le fais quand même. Je n’ai rien à perdre et la patiente a tout à gagner.

       

      Canine incluse bilatérale à 18 ans

      Voici cet autre cas d’une jeune fille de 18 ans 5 mois au début du traitement orthodontique. Elle avait 2 canines incluses bilatéralement. Le traitement a duré 30 mois.

      J’espère que ces exemples sauront vous convaincre qu’il faut préserver les canines de votre fils.

  4. Jessika says:

    Bonjour docteur Jai 19 ans et je m’apprête à mettre des bagues en haut, suite à une radio panoramique il y’a peu, canines incluses des deux côtés .. Super! Suite à cela l’orthodontiste ma fais faire un cone beam.
    le dentiste du cone beam suite à la radio m’a dis que l’endroit où elles sont situées est plutôt favorable, Ducoup apres La pose de mon appareil dentaire je doit passer sur le billard pour me faire arracher les canines de lait et me faire extraire les canines définitive grâce à l’appareil dentaire et à une sorte de tirage pour qu’elle viennent se positionner dans les trous .. ma question est : combien de temps cela peut prendre le temps que les canines de lait sortent et aillent se mettre dans les trous ??
    Car deja que je vais avoir un appareil pendant 3 ans sur ( à ce que ma dis l’ortho) je n’ai pas envie de me retrouver avec deux trous dans mon sourire pendant longtemps, deja que je suis complexée je vais l’être encore plus !!! Merci pour votre réponse

    1. Si votre cas est bien mené par votre orthodontiste, cela prends 10-12 mois pour amener les canines d’adultes en bouche et 12-18 mois pour terminer votre traitement. Donc il est légitime de prétendre que votre traitement durera 24 à 30 mois.

Laisser un commentaire



Votre adresse de messagerie et votre téléphone ne seront pas publiés. Les champs obligatoires sont indiqués avec un astérisque (*).


Chargement...