Accueil » Actualité dentaire » Apnée du sommeil, pathophysiologie, signes et symptômes

Apnée du sommeil, pathophysiologie, signes et symptômes

L’apnée obstructive du sommeil est le problème le plus fréquent des désordres respiratoires reliés au sommeil. Il est reconnu que le ronflement est l’un des premiers symptômes de l’apnée. Il est rapporté que 20% à 25% des ronfleurs (1 sur 4) font aussi de l’apnée obstructive du sommeil.

Une consultation en médecine du sommeil est fortement recommandée pour les personnes qui ronflent et qui présentent de l’endormissement le jour, des interruptions de sommeil (insomnie), de l’hypertension ou d’autres problèmes cardiovasculaires, un sommeil non réparateur ou un manque de concentration (du genre déficit de l’attention).

Un ronflement fort et intermittent espacé avec des périodes de silence de plus de 10 secondes devrait suggérer un problème d’apnée.

Définitions

Apnée obstructive

Apnée obstructive

• Baisse d’amplitude respiratoire de plus de 90% (≥ 90%) durant des épisodes de 10 secondes ou plus (≥ 10 s).

Hypopnée

Hypopnée

• Baisse de 50% (≥ 50%) de l’amplitude respiratoire d’une durée de plus de 10 secondes avec une désaturation du niveau d’oxygène de 3% ou plus (≥ 3%) ou présence de microréveil.

Haute résistance des voies aériennes supérieures (HRVAS)

Haute résistance des voies aériennes supérieures

• Augmentation de l’effort respiratoire ou aplatissement de l’onde de pression nasale d’une durée de 10 secondes ou plus et présence de microréveil, augmentation du pouls de 5 battements cardiaques ou plus par minute.

 

Apnée centrale

Apnée centrale

• Plus de 3 cycles consécutifs de changements crescendo et decrescendo dans l’amplitude respiratoire ET 5 ou plus d’épisodes d’apnée ou hypopnée centrale par heure OU changements crescendo ou decrescendo pour 10 minutes ou plus consécutives.

Retour vers le haut

Symptômes associés à l’apnée

Les symptômes associés à l’apnée du sommeil sont:

• Microréveil nocturne

• Diaphorèse ou sudation nocturne

• Sensation d’étouffement la nuit

• Sommeil non réparateur

• Énurésie (faire pipi la nuit au lit) ou nocturie (se réveiller souvent pour faire pipi la nuit)

• Activité motrice anormale des jambes et des bras durant le sommeil

• Endormissement de jour

• Céphalée le matin au réveil (mal de tête le matin)

• Trouble de concentration

• Trouble de mémoire

• Anxiété et dépression

• Reflux gastro-oesophagien

• Impuissance

 

Retour vers le haut

Signes d’apnée

Les signes de l’apnée du sommeil sont:

• Obésité

Tous les patients qui font de l’apnée ne sont pas nécessairement obèses. Par contre, nous pouvons assumer, grâce aux études épidémiologiques, que 90% des patients obèses souffrent d’apnée.

• Augmentation de la circonférence du cou

La déposition de gras dans le cou comprime les voies respiratoires de la même façon que si l’on pince un boyau d’arrosage. Il passe moins d’air et il faut augmenter la pression pour vaincre la résistance causée par le rétrécissement du passage et obtenir le même débit. L’augmentation de gras parapharyngé réduit les voies aériennes.

• Augmentation de la circonférence de la taille

L’obésité est associée à un index de masse corporelle (IMC) élevée. Parmi les gens qui consultent dans les cliniques du sommeil pour de l’apnée, 28% ont un IMC plus grand que 30 et 47% ont un IMC entre 26 et 30. Un IMC normal est entre 20 et 25.

• Rétrognathie (mâchoire reculée ou décalée vers l’arrière)

La rétrognathie peut affecter la mâchoire supérieure seulement (rétromaxillie), la mâchoire inférieure (rétrognathie mandibulaire) ou les 2 mâchoires.

• Constriction du maxillaire (palais trop étroit)

Le manque de largeur du maxillaire peut être expliqué par le fait qu’un sujet qui ne respire pas par le nez respire nécessairement par la bouche. Or, pour respirer par la bouche, la langue doit être abaissée et ne pas être en contact avec le palais, sinon l’air ne passerait pas. Petit enfant, petite langue, grand enfant, plus grosse langue. Chez le patient en croissance, la langue ainsi abaissée en quasi permanence pour faciliter une respiration buccale ne participe pas au développement en largeur du palais au fur et à mesure de la croissance de l’enfant. En effet, si un patient a une respiration nasale normale et maintient la bouche fermée lors de la respiration, les chances sont que la langue soit en contact avec le palais la majorité du temps. Au fur et à mesure que l’enfant grandit, sa langue grandit et le palais s’élargit pour s’adapter au développement de la langue.

• Overjet et overbite (distances horizontale et verticale entre les dents du haut et du bas plus grandes que la normale)

• Hyperplasie des amygdales

• Macroglossie (grosse langue)

Endroit d’obstruction des voies aériennes

• Oropharynx étroit

Les endroits de restriction des voies aériennes peuvent se situer au niveau du nasopharynx, de l’oropharynx ou du laryngopharynx.

.

• Érythème et oedème du palais mou

• Obstruction nasale (déviation de la cloison nasale, hypertrophie des cornets nasaux et de la muqueuse nasale à la suite d’allergies chroniques)

• Hypertension

Les comorbidités associées à l’apnée sont l’hypertension, les maladies cardiovasculaires, les infarctus et les problèmes thyroïdiens.

La consommation d’alcool augmente le risque d’apnée en augmentant la résistance nasale et pharyngée au passage de l’air. Cela s’explique par l’effet de l’alcool sur la motricité musculaire (c’est bien connu que les muscles d’une personne en état d’ébriété sont plus mous…). Le pharynx collapse plus facilement, ce qui augmente la résistance au passage de l’air et réduit donc le débit d’air inspiré et expiré.

Le tabagisme est un facteur de risque pour l’apnée. Le sommeil est rendu instable par la diminution du taux de nicotine dans le sang durant la nuit. Les fumeurs ont 3 fois plus de risques de souffrir de l’apnée que les non-fumeurs.

La prévalence de l’apnée est de 4% à 9% des hommes d’âge moyen et de 1% à 2% des femmes d’âge moyen. La prévalence la plus élevée se retrouve parmi les hommes de 40 à 65 ans.

La prévalence chez les enfants de 2 à 8 ans est de l’ordre de 2%, mais les conséquences peuvent inclure de l’hypertension, l’énurésie, un retard de croissance, de l’hyperactivité et une déficience cognitive.

Apnée pédiatrique

Juste à écouter ce bébé et vous vous sentirez étouffé.

 

Retour vers le haut

Questionnaire de dépistage de l’apnée

 

Un diagnostic d’apnée ne peut être fait par un examen clinique seul. La présence de symptômes et de signes cliniques associés doit être détectée. Un questionnaire d’évaluation doit permettre d’estimer la probabilité de souffrir d’apnée.

 

Voici comment s’autoévaluer.

Inscrivez la circonférence de votre cou en cm:__________

Si votre cou est plus grand que 49 cm, inscrivez 49 cm comme résultat.

Si vous souffrez d’hypertension artérielle, ajoutez 4 cm à la circonférence de votre cou.

Si vous ronflez, ajoutez 3 cm de plus à la circonférence de votre cou.

Si quelqu’un a remarqué que vous arrêtiez de respirer durant votre sommeil, ajoutez 3 cm.

Tableau CCA:

Circonférence Hypertension + 4 cm Ronfleur + 3cm Pauses respiratoires + 3 cm TOTAL
 . .  .  . .

1- Habitudes de sommeil

1- Je me couche à:__________ heure(s)           Je me lève à:______________heure(s)

2- Je m’endors rapidement:                            Oui __             Non __

3- Je me réveille facilement:                          Oui __              Non __

4- Je me réveille fréquemment la nuit:           Oui __             Non __

5- Je me réveille fatigué le matin:                   Oui __              Non __

                        depuis combien de temps:___________________________

6- Jugez-vous que votre sommeil est globalement:

       __ Très bon                 __ Bon             __ Mauvais                 __ Très mauvais

7- Ronflez-vous?:       Oui __              Non __

                        depuis combien de temps:___________________________

                        socialement dérangeant:          Oui _              Non _

                        grave:  _                    modéré:  _                  léger: _

                        plus important lorsque vous dormez sur le dos:        Oui _              Non _

                        régulièrement:              Oui _              Non _

                        explosif:                      Oui _              Non _

                        votre ronflement est-il aggravé par:

                                   _ la prise d’alcool       _ la fatigue

8- Avez-vous des pauses respiratoires durant votre sommeil notées par une personne extérieure?:

                                    Oui _              Non _

            Si oui, cela arrive-t-il: _ rarement     _ souvent        _ toutes les nuits

9- Vous êtes-vous déjà réveillé avec la sensation d’étouffer?:            Oui _             Non _

2- Échelle de somnolence d’Epworth

10- Êtes-vous somnolent durant le jour?:       Oui _             Non _

Au cours de la dernière semaine, quelle était la probabilité de vous assoupir (vous laisser aller doucement au sommeil; s’endormir à moitié) lors des situations suivantes? Même si vous n’avez pas été récemment dans l’une des situations, essayez d’imaginer comment cette situation aurait pu vous affecter. Pour répondre, utiliser l’échelle suivante en choisissant le chiffre approprié pour chaque situation:

Jamais d’assoupissement:  0

Peu de chance d’assoupissement:  1

Chance modérée d’assoupissement:  2

Forte chance d’assoupissement:  3

Situations: Répondre à chacun des énoncés ci-dessous:

 

Assis(e) à lire ____

Assis(e) en regardant la télévision ____

Assis(e) inactif(ve) dans un lieu public (cinéma, théâtre, réunion) ____

Assis(e) comme passager dans une voiture (ou dans un transport en commun) depuis plus d’une heure sans interruption ____

Me reposant allongé(e) dans l’après-midi lorsque les circonstances le permettent ____

Assis(e) en parlant avec quelqu’un ____

Assis(e) calmement après un déjeuner (lunch) sans alcool ____

Assis(e) dans une voiture qui est arrêtée depuis quelques minutes dans le trafic ____

Total: ____

11- Ressentez-vous l’envie de bouger les jambes de façon irrésistible?:   Oui _              Non _

12- Avez-vous mal à la tête le matin en vous levant?:            Oui _              Non _

13- Présentez-vous des troubles de la mémoire?:       Oui _              Non _

14- Avez-vous de la difficulté de concentration ou des difficultés pour fixer votre attention?:   Oui _              Non _

15- Suivez-vous ou avez-vous déjà suivi un traitement pour la condition qui vous amène en consultation aujourd’hui?:                Oui _              Non _

            Si oui, depuis combien de temps:_________________________

16- Tour de cou:_____________mm

3- Symptômes pouvant être associés à l’apnée du sommeil

Signes de jour                                  Signes de nuit
_ Maux de tête                                  _ Ronflements
_ Hypersomnolence                          _ Sommeil agité
_ Sommeil non réparateur                _ Sueurs nocturnes
_ Troubles de la mémoire                 _ Éveils avec sensation d’étouffement
_ Irritabilité                                        _ Apnée observée par l’entourage
_ Épuisement                                    _ Se lever régulièrement pour uriner la nuit
_ Perte de libido

La présence de ces symptômes indique une possibilité de souffrir d’apnée du sommeil ou d’un autre trouble du sommeil.

4- Diagnostic

Valeurs prédictives:
Tour de cou: Oui __ Non __
Pauses respiratoires rapportées par le conjoint: Oui __ Non __
Sensation d’étouffement: Oui __ Non __
Somnolence: Oui __ Non __
Rétrognathie mandibulaire et/ou maxillaire: Oui __ Non __
Hypertension artérielle: Oui __ Non __

Interprétation

Votre risque de souffrir d’apnée est évalué en fonction du score obtenu avec l’évaluation du tour de cou, du score obtenu dans l’échelle de somnolence d’Epworth et du nombre de symptômes associés à l’apnée du sommeil. Cela permet de classifier l’individu selon un taux de probabilité faible, modéré ou élevé et de prendre les décisions d’évaluations plus poussées avec une polysomnographie et une prise en charge pour un traitement.

Retour vers le haut

Polysomnographie

 

Lorsque la probabilité d’apnée du sommeil est modérée à élevée, qu’il y a plusieurs symptômes associés à l’apnée ou que le score de l’échelle de somnolence d’Epworth est de 10 et plus, il est indiqué de procéder à une polysomnographie. Cet examen peut être fait en laboratoire auquel cas il y aura un électroencéphalogramme (EEG) ou il peut être fait à domicile (polysomnographie ambulatoire). Une polysomnographie ambulatoire est généralement suffisante pour établir un diagnostic d’apnée.

 

Rapport d’examen de polysomnographie ambulatoire d’un patient de 29 ans

Le rapport de ce patient indique un index d’apnée hypopnée moyen (IAH) de 18,9 événements par heure. En position dorsale, l’IAH est de 29 événements par heure. En position non dorsale (sur le côté ou sur le ventre), l’IAH est de 11 événements par heure. L’index de HRVAS est de 1,9 événement par heure. Les anomalies sont majoritairement de nature obstructive sous forme d’hypopnée, peu sont d’origine centrale. Les événements sont souvent associés à des microéveils autonomes. Le patient a dormi 43% de la nuit sur le dos.

Pour bien comprendre ce que représente un IAH de 29/h, imaginez que vous êtes dans une piscine et que vous plongez la tête sous l’eau 29 fois durant 60 minutes, soit 1 fois toutes les 2 minutes et qu’à chaque fois, vous retenez votre respiration durant 18 à 22 secondes. Imaginez maintenant que vous faites cela durant 8 heures d’affilée. Imaginez que votre fréquence augmente à 50 ou 60 immersions par heure. Seriez-vous à bout de souffle?

 

 

Apnée obstructive et hypopnée du sommeil. Rapport de polysomnographie.

Ce tracé provenant d’un rapport de polysomnographie démontre la présence d’une période d’apnée obstructive d’une durée de 16,13 secondes (carré mauve). Aucune activité d’amplitude respiratoire n’est observée durant cette période. Les courbes Effort #1 et Effort #2 démontrent une baisse d’activité thoracique durant la pause respiratoire d’apnée. Le taux d’oxygène sanguin s’est abaissé de 3% (désaturation de 3%) tel que démontré par le carré orange en bas du graphique.

Deux épisodes d’hypopnée d’une durée respective de 14,68 et 18,76 secondes ont suivi l’épisode d’apnée. L’hypopnée est caractérisée par une amplitude diminuée de l’onde de la courbe de respiration. L’amplitude des efforts thoraciques a augmenté par rapport à l’effort durant l’apnée, mais sans être d’une amplitude normale. Un ronflement est survenu juste après l’épisode d’apnée (petit rectangle jaune à la première ligne du tracé).

Apnée centrale du sommeil

Ce tracé démontre 2 épisodes d’apnée centrale de 18 et 12 secondes respectivement. Remarquez qu’il n’y a aucun effort thoracique au niveau des courbes verte et bleue. C’est comme si le cerveau ne disait plus au thorax qu’il doit bouger pour respirer.

Apnée centrale et ronflement

Ce graphique démontre un important ronflement suivi d’une pause respiratoire d’apnée centrale de 21,9 secondes suivi par un autre ronflement. Le taux d’oxygène s’est abaissé de 3% (désaturation) durant 18,67 secondes.

Haute résistance des voies aériennes supérieures

Cette portion de graphique démontre un épisode d’augmentation de la résistance des voies aériennes d’une durée de 19,72 secondes.

Retour vers le haut

Questions et commentaires

Laisser un commentaire

  1. Sylvie says:

    Bonjour, je suis en attente pour des tests sur l’apnée du sommeil à l’hôpital de l’enfant-Jésus, depuis février 2013.
    Je suis référée par mon médecin de famille Dr. Gilles Lafrance.

    Voilà que je suis tanné de mon état qui est de plus en plus dépressif à force de ne pas dormir, de me lever 2 à 3 fois par nuit pour aller faire pipi et parfois je ne me lève pas et je fais dans mon lit. Des maux de têtes me réveil la nuit et ou je me lève avec un mal de tête terrible. Aucune médication ne fait il me faut être patiente jusqu’à la mi-journée. Je fais attention à ce que je mange car j’ai des reflux gastrique, jusqu’à vomissement.
    J’ai ces symptôme depuis 2-3 ans.

    Vous êtes sûrement une clinique privée ?? Et j’aimerai connaître vos tarifs, savoir comment ça marche. Car j’ai hâte de me sentir mieux. Merci
    Sylvie

    1. Bonsoir,

      Désolé pour le délai de réponse.

      Je ne fais pas de test d’apnée du sommeil tel que les polysomnographie. Je réfère en clinique privée. À Québec, il y a Laboratoire Biron sur l’avenue de Bourgogne et Unimédic sur le boulevard Lebourgneuf. Ces 2 cliniques offrent des services de test de l’apnée telles que polysmonographie ambulatoire, polygraphie cardio-respiratoire, oxymétrie nocturne.

      Faire pipi 2-3 fois par nuit ou faire pipi dans son lit sont des symptômes d’apnée. Les maux de tête le matin sont souvent la conséquence d’une mauvaise oxygénation durant le sommeil. Les reflux gastriques et le vomissement ne sont pas des symptômes d’apnée à ce que je sache.

      Lorsque vous aurez fait votre polysomnographie ambulatoire, je pourrai évaluer si votre condition pourrait être traitée par un traitement orthochirurgie.

      Bonne chance

  2. Merci pour vos commentaires,

    Voilà, vous avez maintenant une visibilité sur le web. Si vous me donnez votre numéro de télephone, je pourrais l’ajouter.

    Est-ce que le nom de votre clinique est correctement identifier?

    À bientôt,

    1. Natacha Bolduc says:

      Bonjour Dr Chamberland,

      Oui, le nom de la clinique est bien identifié. Clinique Inspiration est la raison sociale de Clinique WBL Inc., située au 36, Place LaSalle à Baie-Comeau. Le numéro de téléphone, est le 418-296-2763, ou pour les gens de l’extérieur, sans frais le 855-552-7633.

      Au plaisir de conjuguer nos efforts!

      Natacha Bolduc, Inh.

      1. Gens de Baie-Comeau, prenez avis du commentaire précédent.

  3. Paulette says:

    Est-ce que vous avez de l’information sur la prothèse d’avancée mandibulaire “Pantera” que propose la clinique de l’orthèse sommeil du Dr. Jacques Houde, de Québec?

    1. L’orthèse Pantera ressemble beaucoup à l’orthèse Narval ORM de Resmed.

      Je crois qu’il s’agit d’une bonne orthèse et Dr Houde s’y connait dans le domaine.

      Les orthèses d’avancée mandibulaire sont efficaces pour des index d’apnée-hypopnée léger à modéré (5 à 10). Ils sont efficaces pour les cas modéré d’apnée (10 à 20), mais un CPAP sera vraisemblablement nécessaire en sus.

      La seule chose que j’aimerais ajoutée est la possibilité que vos dents se déplacent un peu suite à l’utilisation prolongée d’une orthèse d’avancée mandibulaire que ce soit ce modèle ou un  autre modèle. Voir page orthèse d’avancement mandibulaire.

       

  4. Céline says:

    Bonjour, je fais de l’apnée du sommeil apparemment depuis minimum 25 ans. Depuis deux mois je couche avec un appareil et qu’elle changement, ça vaut vraiment la peine de consulter. C’est sûre que se sont des appareils qui sont dispendieux, mais je crois bien qu’il y a des compagnies qui louent ces appareils. Et quand on y pense, c’est pour notre qualité de vie et notre prolongation, alors ça vaut la peine. Moi je conseille à ceux qui hésitent encore de prendre rendez-vous avec un spécialiste et ils vont vraiment voir ce que c’est de bien dormir. Bonne chance.

    1. Bravo Madame et merci pour votre témoignage positif et constructif.

      Pour le bénéfices des lecteurs, pouvez-vous préciser si vous parler une orthèse d’avancement mandibulaire ou bien d’un appareil à pression positive (CPAP).

  5. mustapha says:

    Bonjour j ai un appareil depuis 2006 quel changement de vie enfin je peux vivre j avais de gros problème cardiovasculaire des troubles essoufflement palpitation fatigue tous est partie au fur et a mesure je vous le recommande franchement plus de mal de tête le matin plus endormissement en réunion salle d attente et un efficacite dans le travail et ma vie et prolonge je faisait des apnées sévères maintenant j ai maigris je fait du sport je cours plus 1 heure je prend le bus et plus la voiture c genial

    1. Bravo Mustapha,

      Vous démontrez la prise en charge de votre santé en faisant du sport régulièrement, en faisant du jogging et en perdant du poids. L’un ne va pas sans l’autre. Le sport et le jogging vous a permis de perdre du poids, la perte de poids a diminué votre tour de cou, votre graisse abdominale et améliorer votre cardiovasculaire. Les voies aériennes sont mieux dégagées et vous respirez mieux.

      Ce ne sont pas les seuls facteurs qui causent de l’apnée, mais ce sont des facteurs qui étaient en votre pouvoir de contrôler. Vous l’avez fait. Bravo.

  6. Jacques says:

    Bonjour,
    J’ai présentement 63 ans et depuis deux mois je dors avec un CPAP. Mon problème est le suivant: je fais de l’apnée du sommeil obstructive et centrale. Je dois aussi expliquer que depuis quelques années (environ 4 ans) des cardiologues ont découvert que la nuit mon cœur avait un battement de 28 à 32 à la minutes. J’étais un sportif et je m’entrainais régulièrement jusqu’à temps que j’ai dû être hospitalisé pendant une semaine il y a environ 4 ans. Il est bien entendu que j’ai pris beaucoup de poids et aujourd’hui le problème est que lorsque je ne m’entraine pas en respirant avec le CPAP je fait des bonnes nuit en moyenne entre 8 et 12 IAH. Par contre si un jour je fais mon jogging le matin et le soir le lendemain matin mon IAH peu atteindre jusqu’à 45 ce qui est beaucoup surtout qu’il y aura environ 22 de centrale. Plus que je m’entraine et plus que le battement de mon cœur descend se qui semble élevé mon apnée du sommeil. Un cœur en forme bat souvent moins vite qu’un cœur qui n’est pas en forme. Connaissez vous au Québec un cardiologue qui suit de prêt l’apnée du sommeil ou un neurologue pour ainsi trouver une solution surtout à l’apnée du sommeil CENTRALE? Espérant une réponse de vous je demeure en attente et vous en remercie à l’avance.

    1. Je vais faire des recherches et vous reviens là-dessus.
      De prime abord, je crois que vous devriez consulter un pneumologue. Je vous recommande Dr Fabien Côté.
      Je vous reviens si j’ai des détails supplémentaires.

      Concernant la problématique des battements à la minute de 28 à 32, cela me fait penser à de la bradycardie (le contraire de tachycardie). Je porte attention au fait que je suis orthodontiste et non un cardiologue. Je ne suis pas en mesure de dire quoi que ce soit sur le problème médical que vous mentionnez. Par contre, si mes contacts me suggèrent un nom de cardiologue, je vous le ferai savoir. En attendant, une consultation avec un pneumologue me semble indiquée.

  7. Messour says:

    Bonjour docteur.
    Je vous écris parce que vous êtes bien qualifiée, je vous félicite.
    En fait, j ai mon fils qui a 8 ans et qui presente un palais ogival avec une malocclusion et un retrognatisme . Tout ca apartir de l âge de 2ans et demi ou il développé un SAOS .on a enlevé les amygdales et végétation. il garde toujours son palais ogival avec une respiration bouche ouverte la nuit même si il ne ronfle pas parfois.
    Merci de me dire ce qui il faut faire.

  8. Je comprends de votre question que votre fils avait une hypertrophie des amygdales et des végétations à partir de l’âge 2 ans, qu’il a développé un Syndrome d’Apnée Obstructive du Sommeil. Il a subi l’ablation des amygdales et des végétations. Il maintient une respiration buccale malgré et ronfle parfois oui et parfois pas.

    Il présente un palais ogival et un rétrognathisme. Que faire?

    De prime abord, une procédure d’expansion palatine pourrait être réalisée, cela pourrait faciliter un mode de respiration nasale. Notez que je parle au “conditionnel”.

    Toutefois, s’il n’y a pas d’articulé croisé, un traitement pourrait être entrepris en une seule phase en denture permanente vers 12-13 ans.

    Il serait bon de vérifier s’il n’y a pas un phénomène d’allergie qui cause une hyperplasie des muqueuses nasales. Vous devriez consulter un oto-rhino-laryngologiste et discuter des moyens à prendre pour faciliter un mode de respiration nasale.

  9. amel says:

    Bonjour docteur;
    je suis une femme de 34 ans,depuis un an je fais des crises d’angoisse la nuit en sursautant du lit,il y a un moi je prend des anti dépresseur :traxane,anafranil le jour et athymil la nuit ,là j’ai pris du poids .
    La nuit mon mari me dit que je ronfle beaucoup et il quitte la chambre à cause de ça et je me réveil le matin j’ai très mal à la tête. j’aimerai avoir votre avis docteur merci.

  10. Réveil en sursaut, ronflement nocturne et maux de tête le matin

    Je ne puis être d’aucun secours concernant vos problèmes d’angoisse.

    Par contre, il y a 3 éléments dans votre question qui me font penser que vous faites probablement de l’apnée du sommeil.

    1- Se réveiller en sursautant pourrait signifier que vous cessez de respirer (apnée ou pause respiratoire)  durant quelques secondes (5, 10, 15, 20 secondes) et lorsque vous réussissez à reprendre votre souffle, votre corps sursaute.

    2- Vous ronflez beaucoup au point que votre mari ne peut pas dormir près de vous. Les gens qui ronflent beaucoup sont susceptibles de faire de l’apnée du sommeil. Demandez à votre mari de vous observer et de remarquer si vous cessez de respirer durant quelques secondes. Si oui, vous faites de l’apnée.

    3- Vous avez des maux de tête le matin. Si vous faites de l’apnée ou de l’hypopnée, votre sang est moins bien oxygéné et cela peut causer des maux de tête le matin.

    Que faire?

    Demander à votre médecin ou votre dentiste de vous prescrire une polysmonographie ambulatoire. C’est la meilleure façon de savoir si vous faites de l’apnée.

  11. Cynthia FOURNIER says:

    Bonjour,
    Je suis actuellement en classe de 1ère S et dans le cadre de travaux sur les troubles du sommeil j’aimerais vous demander à quoi correspond la courbe noire des polysomnogrammes au dessus de celles des Efforts 1 et 2.
    Merci d’avance.

    1. C’est une bonne question, mais je ne connais pas la réponse. Faudrait que je demande à un inhalothérapeute ou à un pneumologue.

  12. K.G. says:

    Mon mari utilise un cpap depuis 7 ans maintenant… Il ne s’y habitu pas… Maux de tête qui durent toute la journée… Tous les masques sont trop petit pour lui et il ouvre la bouche… Donc ca fuit et c’est 0 efficace !
    Ou nous avons acheté les machines ( les deux fois) 0 compétant….
    Comment essayé un masque lorsqu’on est debout…. La forme du visage change à la position couché…
    Donc… Découragé!
    Que faire?
    Merci

    1. Si vous faites affaire avec le Laboratoire Biron, je crois qu’il devrait y avoir des gens compétents pour vous aider. Avez-vous envisagé de consulter un dentiste spécialisé en apnée du sommeil? Je pense au Dr Jean-François Masse.

      Avez-vous consulté un chirurgien buccal et un orthodontiste pour une solution orthochirurgie définitive?

  13. Gaétan says:

    Bonjour,
    Je suis en processus pour un diagnostique de l’apnée du sommeil. Ma question est la suivante. J’ai remarqué que j’ai des arrêts respiratoires le jour ( je retiens l’air dans mes poumons à en être conscient).
    Est-ce normal car on parle seulement d’arrêt respiratoire durant le sommeil? Merci de votre précieuse aide.

    1. Désolé. Je ne suis pas en mesure de vous renseigner sur ce point. Veuillez consulter un pneumologue.

      Bonne chance dans vos démarches.

  14. Alizée says:

    Bonjour,
    Mon projet de TPE pour le bac s’est porté sur les troubles du sommeil. J’ai donc parlé d’apnées du sommeil. Je tenais juste à vous dire que votre site m’a appris beaucoup en la matière. Est-il possible que je prenne exemple sur vos rapports d’examens pour mon oral ?
    Cordialement

    1. Bien sûr vous pouvez, mais je n’ai aucune idée si ces rapports d’examens correspondent aux exigences de votre examen oral.

  15. Sabine says:

    Bonjour
    Je ne sais pas qui consulter ni quoi faire car oui d’après mes proches je respire très mal la nuit car bien que je m’endorme sur le côté ou dos je fini tjs par me retouver sur le ventre la tête en plein ds l’oreiller.
    Je pense que c’est effectivement du à mes douleurs de tête et sinus au réveil qui dur du coup la journée .
    Mon dentiste m’a fait une gouttière pour essayer.
    Je trouvais que ma mémoire n’était pu ce que c’était et me dis que dormant ainsi depuis des années à pu altérer ma mémoire .
    Mes sommeil effectivement pas vraiment réparateur.
    Que faire et qui voir quand cela et du à une position que l’on contrôle pas???
    Merci d’avance pour votre aide
    Cordialement
    Sabine

    1. Je crois que vous devriez consulter un ORL pour évaluer vos problèmes de pause respiratoire durant la nuit et un orthodontiste pour vérifier si vous avez une malocclusion qui doit être traité par orthochirurgie.

  16. Danielle says:

    Bonjour
    Je suis appareillée pour l’apnée du sommeil depuis 2009 j’ai pris énormément de poids (42 kg) même après avoir eu un cancer du sein mais ce qui me gène en plus de cela c’est que je me lève toutes les nuits toutes les deux heures environ pour aller uriner. Que faire pour éviter ce problème car j’ai l’impression de ne pas dormir correctement. Merci pour vos commentaires

    1. Avez-vous fait ajuster votre appareil à pression d’air positive?. Est-ce que votre index d’apnée hypopnée a diminier avec l’utilisation de votre CPAP?
      Il y a plusieurs cause possible à un problème de nycturie. L’apnée peut être une explication, mais des problèmes de l’appareil génito-urinaire peuvent aussi être une cause. Une descente de vessie est un bon exemple. Vous devriez peut-être consulter un urologue.

      1. Danielle says:

        J’ai consulté un urologue RAS mais j’ai pris beaucoup de poids depuis 1994 actuellement +42 kg suite ménopause et stress licenciement, chômage pre retraite puis retraite mal payée suite à tout cela. Il m’a dit que cela pouvait être mon surpoids ??
        Mon taux apnée avec appareil 1,5.
        Merci de m’avoir répondu
        Cordialement
        Danielle

        1. 42 kg, ce n’est pas banal comme prise de poids. Je comprends que vous avez possiblement mangé vos émotions. Il est vraisemblable que votre surpoids explique votre problème d’apnée.
          Il serait peut-être pertinent de gérer votre alimentation, faire de l’exercice physique.
          Je vous souhaite bonne chance dans vos démarches.

Laisser un commentaire



Votre adresse de messagerie et votre téléphone ne seront pas publiés. Les champs obligatoires sont indiqués avec un astérisque (*).


Chargement...