Accueil » Actualité dentaire » Pression positive aérienne continue, CPAP

Pression positive aérienne continue, CPAP

Appareil à pression positive continue (APPC ou CPAP), modèle S9 Elite™ de la compagnie ResMed

CPAP signifie Continuous Positive Airway Pressure

Plusieurs appareils à pression positive continue existent sur le marché. Le but de cette page n’est pas d’indiquer quel est le meilleur appareil, mais plutôt d’informer comment un appareil à pression positive aérienne continue (PPAC) peut être efficace dans le traitement de l’apnée du sommeil.

 

La réduction de l’endormissement diurne est observée après une première nuit d’utilisation de cet appareil et les bénéfices continuent d’augmenter les nuits subséquentes jusqu’à 6 semaines après.

La résolution de l’endormissement diurne est encore plus marquée chez les patients ayant un index d’apnée-hypopnée (IAH) supérieur à 30.

Est-ce qu’un PPAC (CPAP) fait une différence?

Les individus souffrant d’apnée éprouvent une diminution de leur habileté cognitive et de leur performance générale. L’utilisation d’un PPAC améliore l’habileté cognitive et les performances neurocomportementales des sujets souffrant d’apnée.

Les améliorations seront d’autant plus importantes si l’appareil est utilisé pour un minimum de 6 heures ou plus par nuit.

Un PPAC aide à diminuer la pression artérielle de 1 à 2,5 mm Hg. C’est peu, mais cela est statistiquement significatif et cliniquement important.

Un traitement avec un PPAC est associé à une réduction de 64% du risque cardiovasculaire, indépendamment de l’âge ou des conditions cardiovasculaires comorbides préexistantes. Le PPAC est donc recommandé comme thérapie complémentaire pour la réduction de la pression artérielle chez les sujets apnéiques souffrant d’hypertension artérielle.

 

Le principal inconvénient d’un appareil PPAC (CPAP) est l’adhérence au traitement. Plus l’appareil est utilisé longtemps durant une nuit de sommeil, meilleure est la réduction de l’endormissement diurne, meilleure est l’amélioration des performances comportementales, meilleure est la vigilance et meilleur est l’effet de réduction de la pression artérielle.

Retour vers le haut

Est-ce grave d’avoir une faible adhérence au traitement

Il faut comprendre, à la base, qu’un traitement avec un PPAC sera efficace si l’appareil est utilisé. Une utilisation de courte durée et non régulière ne peut pas avoir d’efficacité dans le traitement de l’apnée obstructive du sommeil et de ses effets néfastes pour l’être humain.

L’utilisation moyenne de ceux qui ont une bonne adhésion au traitement d’un PPAC est de 6 heures par nuit de sommeil. Ceux qui sautent une nuit l’utilisent en moyenne seulement 3 heures par nuit.

En d’autres mots, un patient qui ne suit pas bien son traitement avec un PPAC (CPAP), non seulement il ne l’utilise pas toutes les nuits, mais lorsqu’il l’utilise, la durée d’utilisation est plus courte que celui qui l’utilise régulièrement toutes les nuits.

Les gens qui suivent bien leur traitement l’utilisent adéquatement la première nuit et maintiennent leur comportement. Ceux qui sautent des nuits durant la première semaine sont ceux qui deviendront des utilisateurs irréguliers.

Retour vers le haut

.

Quelle dose de PPAC (CPAP) résulte en amélioration de la santé?

.

 

Effet cumulatif des heures d’utilisation de l’APPC sur l’obtention d’un niveau d’éveil et de vigilance normal durant le jour.

Selon Weavers TE, Maislin G Dinges et coll. dans leur étude comprenant 129 participants après 3 mois d’utilisation de PPAC, une amélioration des symptômes d’endormissement diurne (meilleur éveil de jour) rapporté par le patient est obtenue lorsqu’il y a eu au moins 4 heures d’utilisation par nuit en utilisant l’échelle d’endormissement d’Epworth (EES). Le test de latence d’endormissement (MSLT) redevient normal lorsque le PPAC est utilisé pour une période de 6 heures par nuit. Le test de latence d’endormissement, mesuré avec une polysomnographie, est le temps que ça prend pour s’endormir sur une période de 20 minutes durant le jour. Celui qui s’endort en moins de 5 minutes a un problème d’endormissement. Une latence de 10 minutes est considérée normale.

Le test de mesure de l’état fonctionnel (FOSQ) mesure la vigilance et l’état de fatigue. La vigilance devient normale si le participant utilise le PPAC pour une période de 7,5 heures par nuit.

Il existe donc une relation entre la durée d’utilisation de l’appareil à pression positive (PPAC) et la diminution des symptômes de l’apnée du sommeil, l’amélioration de l’éveil ou de la vigilance durant le jour et l’augmentation du temps de latence d’endormissement.

Cette recherche démontre qu’un grand pourcentage de patients va obtenir un fonctionnement normal durant le jour si le PPAC (CPAP) est utilisé longtemps (au moins 7 heures) durant leur nuit de sommeil.

.

Boyd SB et Walters AS dans un article du Journal of Oral and Maxillofacial surgery 2012 (JOMS) ont fait une étude avec un groupe de 37 sujets ayant en moyenne de 44 ± 9 ans et un index d’apnée-hypopnée (IAH) modéré à grave de 56,3 ± 22.

Les résultats démontrent une diminution de l’index d’apnée-hypopnée (IAH) s’il y a une bonne adhérence au traitement avec un CPAP. En fait, pour réduire un IAH à une valeur de 5, il faut une adhérence de 99%. Si l’adhérence au traitement CPAP est de 79%, l’IAH peut atteindre 15. En fait, pour un patient ayant un IAH de 30 à 60, il faut une adhérence au traitement avec CPAP de plus de 90% pour réduire l’IAH à un taux de 5. Si l’adhérence au traitement avec CPAP se situe entre 58% et 81%, l’IAH sera de 15.

Tous les sujets de la cohorte ont par la suite subi une chirurgie d’avancement simultané maxillomandibulaire. Une telle chirurgie a pu réduire l’IAH à 11,6 ± 7 chez ces sujets. Pour obtenir un résultat équivalent avec le CPAP, il faut un taux d’adhérence au traitement du CPAP à 86%.

Efficacité du PPAC (CPAP) dans la réduction de l’IAH en fonction du taux d’adhérence au traitement. © Boyd and Walters. Apnea-Hypopnea Index in the Home Setting. J Oral Maxillofac Surg 2012.

La figure ci-contre démontre la réduction de l’index d’apnée-hypopnée (axe Y) en fonction du pourcentage d’utilisation du PPAC (CPAP). Un taux d’utilisation de 75 à 100% est nécessaire pour réduire un IAH de 60 à un niveau inférieur à 15.

Retour vers le haut.

.

.

 

 

.

Patient utilisateur d’un CPAP avec 2 masques différents

Appareil CPAP System One de Philips et masque nasal Mirage™ FX de ResMed

Gracieuseté d’un patient qui souhaite ne plus utiliser son CPAP et qui a entrepris un traitement majeur orthochirurgie, voici un CPAP System One.

Masque facial nasal

Masque nasal Mirage™ FX de ResMed

.

.

Masque facial pour CPAP, modèle Amara de Philips

Masque oronasal

.

.

.

Retour vers le haut

Questions et commentaires

Laisser un commentaire

  1. jebry Mohamed says:

    J’ai beaucoup aimé l’article précité mais il reste a le compléter par des avis utilisateurs si cet appareil ne génère pas des inconvénients comme par exemple des gaz dans les intestins ou la souffrance d’une collopatie fonctionnelle.
    Merci de poser cette question aux utilisateurs.

    1. Il n’est pas impossible que l’air ventilé du CPAP cause de la constipation. J’ai trouvé une référence sur le net faisant état de ce problème. Selon cette référence, il semblerait que 3% des patients utilisant un CPAP aient ce type de problème

      En ce qui concerne la collopathie fonctionnelle, c’est un beau mot savant pour décrire un problème de constipation.

      Je ne savait pas que l’air ventilé dans le nez puisse assécher les selles à ce point.

      Voici ce que j’ai trouvé sur le sujet:

      Pourquoi une colopathie fonctionnelle ?

      La colopathie fonctionnelle est due à des troubles de la motricité du gros intestin : soit des mouvements trop importants entraînant une accélération de la progression du bol alimentaire avec une diminution de l’absorption de l’eau, soit une diminution des mouvements avec un ralentissement du bol alimentaire.

      Il semblerait que des facteurs psychologiques, voire des séquelles de maladies infectieuses puissent être responsables de l’apparition des crises.

      Une intolérance au lait à cause de l’absence d’une enzyme (la lactase) qui est capable de digérer les sucres du lait, peut être la cause de certaines colopathies fonctionnelles.

      Une alimentation trop riche, des repas trop copieux peuvent être à l’origine de flatulences, troubles du transit, douleurs coliques. De même les repas pris trop vite, à heures irrégulières, des repas remplacés par des grignotages peuvent aussi être responsables de crises.

      1. Philippe says:

        Je suis absolument consterné d’entendre dme la part d’un médecin que le CPAP ne provoque pas de constipation par assèchement des selles car 1 personne sur 5 subit ce type de trouble avec le port du CPAP et ce phénomène s’ arrête systématiquement à l’arrêt port de masque..

        1. Je vous remercie Philipe de m’avoir pousser à faire de plus amples recherches sur les problèmes de constipations reliés avec l’utilisation prolongée d’un C-PAP. J’ai donc modifié mon texte précédent en conséquence.
          Je porte à votre attention que je ne suis pas médecin, mais orthodontiste et que je ne suis pas autoriser à prescrire l’utilisation d’un CPAP. Les patients qui me consultent le font pour trouver une solution définitive pour se débarasser du CPAP qu’ils sont “écoeurés” d’utiliser.

          L’augmentation des gas intestinaux est aussi une conséquence du CPAP. Cela s’appelle de l’aérophagie.

      2. Maupu ch says:

        Bonjour, je viens de lire votre analyse concernant l’utilisation de la ppc qui assécherait les selles d’où constipation chronique et colopathie fonctionnelle. Ce qui est mon cas.
        Je souffre énormément du ventre avec beaucoup de gaz et de constipation depuis que je suis appareillé (6 mois).
        A la lecture de votre commentaire, je me pose la question suivante : si j’utilise un appareillage avec humidificateur (qui donc “humidifierait ” mes selles ? ) ces problèmes là pourraient être résolus ?
        Merci et bonne journée.

        1. Je doute qu’un humidificateur soit efficace pour prévenir la constipation qui pourrait être causé par l’utilisation prolongée d’un ventilateur à pression positive continue (CPAP). Vous pouvez essayer et venir témoignez de votre expérience plus tard.
          Je sais au moins une chose, nul besoin d’utiliser un CPAP pour souffrir de la constipation.

  2. John says:

    Very informative post.Really thank you! Awesome.

  3. Christiane says:

    Bonjour Docteur,
    J’utilise une CPAP depuis trois semaines et constate au réveil une forte sensibilité/douleur des incisives et canines, haut et bas, qui disparait presque complètement au bout de quelques heures. Je m’inquiète d’un déplacement permanent de mes dents pouvant entraîner un déchaussement. Avez-vous connaissance de ce phénomène, et de ses origines. Existe-il un moyen de le prévenir.
    Merci par avance de votre réponse,
    Cordialement
    Christiane

    1. La période d’adaptation au CPAP peut être assez difficile. Il se peut que le masque exerce de la pression et que vos dents soient sensibles le matin. Il existe différents masques (facial nasal ou oronasal).
      Certains articles scientifiques mentionnent qu’il peut y avoir des déplacements dentaires, mais c’est suite à une utilisation prolongée (en terme d’années).
      Je vous recommande de consulter celui qui vous a prescrit le CPAP et d’essayer d’autres masques si celui que vous avez ne convient pas. Je sais qu’il existe des lunettes nasales. Il faut trouver le bon masque pour le besoin du patient. Ce n’est pas nécessairement “one size fits all.”

      1. Christiane says:

        Merci pour votre réponse. Il est apparu que je serrais trop le masque et le problème, sans être résolu, est nettement amélioré. Bien cordialement, Christiane

        1. ISABELLE says:

          bonjour,
          je fais suite à votre remarque sur les douleurs et sensibilité dentaires.
          je démarre ce traitement avec un masque narinaire et moi aussi je souffre des mêmes douleurs que vous avez décrits.
          continuez vous à avoir des soucis ?
          avez vous trouvé une meilleure solution ?
          cordialement,
          isabelle

          1. Christiane avait écrit en 2014, nous sommes en 2107. Je ne sais pas si elle recevra votre question. L’avenir nous le dira.

            1. LE MENEZ Christiane says:

              Bonjour Docteur Chamberland et bonjour Isabelle,

              J’ai résolu ce problème de deux manières :

              – en positionnant la bulle juste sous le nez afin qu’elle n’appuie pas trop sur la lèvre ;

              – en desserrant un peu le masque sans pour autant augmenter le taux de fuite. Il y en a un peu tout de même (j’ai parfois les yeux un peu gonflés le matin…) mais statistiquement cela compte peu et le technicien qui me suit note toujours un taux de fuite de “0%”.

              J’espère que ceci vous sera utile Isabelle et vous remercie Docteur de faire vivre ce site fort intéressant.
              Cordialement
              Christiane

              1. C’est une agréable surprise de lire votre réponse.

                Je vous remercie d’avoir fait le suivi.

                 

  4. van camp says:

    bonjour j aimerais savoir a quoi corespond le iah du cpap si c est un calcul a l heure ou a la nuit donc par exemple le mien inscrit 8.5 iah sa veut dire quoi merci de votre reponse

    1. Index IAH

      L’indice IAH est un acronyme pour Index d’Apnée Hypopnée. Il indique le nombre de pauses respiratoires (apnée) ou d’une diminution de l’amplitude respiratoire de 10 à 50% durant 10 secondes (hypopnée).

      L’index se calcule par heure. Un index de 8,5 IAH indique donc 8 à 9 pauses respiratoires ou  diminution d’amplitude dans 1 heure de sommeil. Si votre nuit dure 8 heures, cela signifie que vous avez cessé de respirer entre 64 et 72 fois durant la nuit.

      C’est assez pour se réveiller fatigué le matin.

  5. van camp says:

    merci de l eclaircissement au moins avec la cpap il y a une belle amelioration car sans j etait a 122 apnee a l heure donc repasser a 8 ou 9 avec le cpap est tres bien et encore merci a vous de votre reponse

  6. Wow! Un IAH de 122 /heure. C’est 2 pauses respiratoires à la minute. Considérant qu’une pause respiratoire dure 10-15 secondes, voire plus dans certain cas, cela signifie que vous ne respiriez de 30-40 secondes par minutes.

    Pour mettre en perspective ce que représente un IAH de 120, imaginez que vous êtes dans une piscine et qu’un instructeur vous demande de caler votre tête dans l’eau durant 10 secondes à tous les 30 secondes. Imaginez que vous maintenez ce rythme durant 7 heures consécutives.

    Avez-vous considérer une chirurgie orthognathique d’avancement bimaxillaire pour régler votre problème de façon définitive?

  7. van camp says:

    ben mon pneumologue ne ma proposer aucune chirurgie et j ai bien vu qu il etait embeter des resultat je suis meme reconnu au service pour avoir battu tout les record d apnee de l hopital enfin voila pour l instant meme avec le cpap je suis epuise mais on vit avec

    1. Je vous recommande de consulter un orthodontiste certifié.

      Je vous recommande le Dr Thierry De Coster à Bruxelles.

  8. Paul says:

    Bonjour,
    A quoi peuvent être du des douleurs dentaires causés par le chaud et le froid sous pression positive continue?
    Et comment y remédier?
    Merci!

  9. henry says:

    a quelle numero de iah je dois acheter la cpap ?

    1. Je ne sais pas avec précision, mais je qu’au delà de 20, votre qualité de sommeil est déjà très affectée. Je vous recommande de consulter un pneumologue pour plus d’information.

  10. Stéphane says:

    Bonjour,

    J’utilise un CPAP depuis 7 ans et mon appareil permet de diminuer le IAH à 1,4
    Avant d’avoir un appareil, j’avais un IAH de 30.
    Est-ce que le fait d’avoir une chirurgie et de porter un appareil orthodontique(et tout autre traitement fait par votre équipe) m’assure d’éliminer le CPAP ou simplement de diminuer le IAH de façon significative?
    Je pose la question car je suis quand même satisfait de mon CPAP mais tout en reconnaissant certains défauts comme le fait de ne pas pouvoir dormir dans un avion lorsque je faits des voyages durant la nuit et d’augmenter mes bagages lorsque je voyage
    Merci!
    Stéphane

    1. CPAP versus chirurgie orthognathique

      Vous poser une excellente question. Tous les patients que j’ai traités orthodontiquement et qui ont reçu une chirurgie orthognathique d’avancée bimaxillaire se sont débarrassé définitivement de leur CPAP. J’ai possiblement le souvenir d’une patiente qui avait un IAH résiduel de  8-9 comparativement à 40-45 IAH prétraitement. Son problème était qu’elle avait de l’apnée centrale et non de l’apnée obstructive.

      Ils m’ont tous dit que çà se vend très bien sur Kijiji ou LesPacs. La majorité des patients a refait une polysomnographie ambulatoire afin d’avoir une confirmation médicale qu’il ne souffrait plus d’apnée du sommeil. C’est très important en terme d’assurance responsabilité ou invalidité ou autres types d’assurances. Ils ont ainsi une preuve médicale de leur guérison.

      Les gens qui me consultent ont entre 20 et 50 ans. Les plus jeunes ne veulent pas passer leur vie avec un CPAP. En voyage dans le sud, çà prends de la place dans une valise! Les plus vieux sont tannés de cette machine et commence à ressentir doublement les effets pernicieux de l’apnée.

      Quand je revois mes patients après leur chirurgie, généralement 14-21 jours, et qu’ils me disent à quel point leur état de santé a changé drastiquement avec l’opération, c’est vraiment valorisant pour moi d’exercer ma profession. Lors de la dépose de leurs appareils fixes à la fin du traitement, ils disent souvent, çà a été dur, mais çà valait la peine. Je suis en forme comme je n’ai pas été depuis longtemps.

      Je vous encourage à consulter un orthodontiste.

      1. Stéphane says:

        Merci,

        Je vais effectivement consulter.

        Stéphane

  11. Tanguy says:

    Bonjour,
    Je fais une apnée centrale de 40, j ai 29 ans c est grave docteur?
    Je suis tout le temps nazeeee, c est l’enfer. Peut on guérir définitivement de cela?

    1. Oui c’est grave. Vous avez un risque accru de faire une crise cardiaque à 40 ou de vous endormi au volant de votre voiture. Des traitement orthochirurgie permettent généralement une guérison définitive de l’apnée obstructive. Je ne saurais vous dire pour l’apnée centrale.

  12. vauthier says:

    Bonjour,
    J’utilise depuis 3 semaines mon appareil. Je fais des apnées centrales longues (moyenne 78s).
    Je n’ai pas supporté le masque nasal car j’ouvre la bouche en dormant. On m’a donc mis le masque qui prend la bouche. C’est mieux mais je dors avec, seulement 4/5 h par nuit et pour l’instant pas d’amélioration sur mon état de fatigue.
    Par contre mon dentiste est formel: mes dents qui sont déjà très fragiles (déchaussement, implants)se sont abimées en 3 semaines (gengivite, une extraite). Je ne sais pas quoi faire, j’ai peur de perdre mes dents.
    Merci pour vos conseils
    Françoise

    1. CPAP

      Ce n’est pas l’appareil CPAP et le masque nasal qui a pu endommager vos dents en seulement 3 semaines. Vous aviez vraisemblablement de nombreux problèmes avec vos dents que vous avez négligées de donner suite. Même si vous n’avez pas été négligente, des soins étaient nécessaires.

      Je pense que vous devez suivre les recommandations de votre dentiste en ce qui concerne vos soins dentaires et persévérez avec le CPAP afin diminuer la fréquence et la durée des pauses respiratoires.

  13. Michel says:

    Bonjour.
    Je porte maintenant le masque Nasal depuis le mois de janvier dernier. Ce dispsitif Cpap a changé positivement ma vie tant durant la nuit que le journée ! Je ne pourrais plus m’en passer vu ses effets bénéfiques ! Bien entendu, il faut s’abituer au harnais, au leger bruit de l’apparrim et aux differents effets secondaires. Je crois qu’il serait utile de prevenir le patient au départ car la majorité de ceux-ci disparaissent dans les six premiers mois du port de l’appareil.
    Par contre j’ai toujours des quintes d’éternuements lorsque j’enleve l’appareil le matin, avec une moyenne d’utilisation de 7h par nuit et un dispositif d’humidification et de rechauffement de l’air pulsé ! Est-ce normal et comment y remédier ?
    Merci pour votre attention

    1. Je suis bien content de lire que vous avez du succès avec votre CPAP. Je ne sais pas comment expliquer ces quintes de toux. Vous devriez demander à l’inhalothérapeute de l’équipe médicale qui vous a prescrit le CPAP.

  14. Pascale says:

    Bonjour,
    je suis également équipée d’une Cpap, j’ai 54 ans, j’ai été diagnostiquée à 92 apnée par heure, je ne peux donc pas me passer de cette machine pour le moment.
    Cela dit, je serais intéressée par ce traitement orthodontique, pourriez-vous nous donner une idée du coût de ce traitement?
    Je suis consciente que le coût doit être évalué au cas par cas, mais j’aimerais quand même avoir une idée globale des frais liés à cette intervention, si c’est possible.

    bien à vous;

    1. 92 pauses respiratoires par heure c’est énorme. Je ne peux pas donner d’évaluation sans avoir examiner le patient. Si vous êtes de la région, il me fera plaisir de vous rencontrer pour une consultation.

  15. christine says:

    bonjour j’ai fais un teste de sommeil a l’hôpital etant donne que je suis toujours tres fatigue.
    mais les resulta me dit que je fais 6 apnee sur une nuit donc pas besoin d’un masque d’apres eux.
    pourtant je suis vraiment tres fatigue quand je me leve au matin apres 2 ou heures j’ai besoin de dormir et je n’ai que 90 pour cent d’oxygéné dans le corps je ne sais plus comment geree la fatigue entre mon travail toujours fatigue.
    merci bien de repondre je ne vit plus

    1. Seulement 6 arrêts respiratoires en une nuit, c’est peu et pourrait ne pas justifier l’utilisation d’un CPAP. Avez-vous consulté un orthodontiste afin d’évaluer la possibilité d’une orthèse d’avancement mandibulaire.

      Qui vous a dit que votre oxygénation était à 90%? Est-ce votre test de polysomnographie? Si vous avez une hyposaturation d’oxygène, pet-être que le CPAP pourrait vous aider. Je ne sais pas. Je ne me considère pas comme un spécialiste des troubles du sommeil.

      Vous considérerez-vous en bonne forme physique?  Avez-vous considéré un programme d’entraînement au gym? Une remise en forme grâce à une bonne activité physique pourrait vous rendre plus résistante à la fatigue.

  16. Yolande O says:

    J’ai un cpap variable depuis 5 Ans. Je fais des sinusites à répétition et j’ai toujours la voix enrouée. Se peut il qu’il soit en cause et que faire pour corriger ce désagrément. Avant je n’avais jamais fait de sinusites ni de voix enrouée . Merci de votre attention. Yolande O

    1. Il est tout à fait probable que le CPAP vous cause des sinusites à répétition. Je vous recommande de consulter un ORL ou de demander à votre pneumologue s’il peut vous aider.

  17. Destrade says:

    J ai un appareil depuis 3 mois contre les apnees du sommeil et depuis j ai des gazs intestinaux avec des douleurs est ce du a cet appareil? Merci de me repondre si vous avez le meme probleme

    1. Il semble que certains patients aient effectivement des gaz intestinaux avec leur CPAP. je vous suggère d’en discuter avec votre pneumologue.

    2. Bouchet says:

      Bonjour,

      Je suis appareillée depuis 9 mois. Je porte le masque nasal avec humidificateur en moyenne 8 heures par nuit. C’est très efficace pour les apnées. Je suis de 40 à à peine 2 par nuit.
      En revanche je souffre depuis de ballonnements et de gaz très gênants et je me réveille le matin avec des douleurs abdominales.J’ai le ventre gonflé en permanence.
      Mon pneumologue m’a dit que cela venait du fait que le clapet qui est à la jonction oesophage-trachée ne fonctionne pas bien et qu’une partie de l’air va dans l’estomac et l’intestin.
      Il faut donc supporter cet effet secondaire désagréable.

  18. Marie says:

    Bonsoir, je souffre d’hypopnée avec 16 micro-eveils par heure. Je m’étouffe et ne dort pas plus qu’avant avec le cpap. Je me réveille la bouche sèche. Je le loue .Je n’ai que 36 ans. Est ce qu’une opération pourrait m’aider?

    1. Un traitement orthodontique avec une chirurgie orthognathique pourrait définitivement vous aider. Je vous recommande de consulter un orthodontiste.

      1. Marie-Noël says:

        Merci de votre réponse mais ça doit être douloureux… Est ce que c’est l’opération où on replace la mâchoire ?

        1. C’est fait sous anesthésie générale. Vous ne sentez aucune douleur durant l’opération. Au réveil, cependant, des analgésiques seront nécessaires.
          Oui je parle d’une opération qui replace ou déplace les mâchoires vers l’avant.

  19. Delvingt martine says:

    Je dors avec une cpap depuis 1an. Mes apnees (30) et microeveils (40) semblent résolus. On m a dit que la cause était un bruxisme nocturne. J en souffre toujours énormément…y a t il une solution?

    1. Le bruxisme nocturne n’est pas la cause de votre apnée, mais il est très fréquent que des gens apnéiques soient des bruxeurs et que des bruxeurs souffrent aussi d’apnée. On appelle çà de la comorbidité, mais l’un n’est pas nécessairement la cause de l’autre.

  20. Marie says:

    Bonjour, je suis appareillée avec un Airsense 10 depuis une semaine, avec un masque nasal, depuis le début de l’appareillage, j’ai me réveille le matin très ballonnée, sans parler des nombreux réveils nocturnes avec l’impression d’étouffer… Avez-vous un conseil, une suggestion pour remédier à l’aérophagie très forte que je constate ? Merci !

    1. Peut-être que de diminuer l’intensité du débit d’air du compresseur serait une bonne idée. J’ai l’impression que votre appareil pousse plus d’air que ce que vous pouvez insuffler. Vous n’êtes tout de même pas un ballon gonflable!

      1. Marie says:

        Merci pour votre réponse.
        en effet, le technicien a baissé l’apport d’air le temps de l’endormissement et peu à peu je me suis habituée. L’aérophagie a bien diminué.
        Maintenant j’ai une allergie de la peau au niveau de l’arrête du nez, le technicien me dit que c’est rare mais qu’en effet, ça arrive ! (j’ai l’impression de collectionner les problèmes ! 😉 il m’a conseillé de ne plus mettre le masque et de soigner l’allergie, et, quand tout sera guéri, de le porter à nouveau, il semble qu’ensuite, l’allergie ne revienne plus ! … à suivre ! merci pour votre site.

        1. Ce genre d’allergie s’appelle une dermatite de contact. C’est une bonne idée de cesser l’utilisation du masque pour 2-3 jours et voir s’il y a amélioration. Vous pourriez mettre une une crème de corticostéroïde anti-inflammatoire. Je suggère  la crème de désonide Norme-maison 0,05%.

          Je recommande de bien nettoyer (laver) et désinfecter votre masque chaque jour.

          Bonne chance.

  21. helene says:

    bonjour , j`ai un cpap depuis 4 ans et de ce temps la je me réveille peut être 10 fois par nuit a cause de la bouche sèche , j`ai un humidificateur sur mon cpap que je programme au max soit à 5 , ça peut dépendre de quoi
    merci

    1. Vous devriez faire vérifier le débit d’air de votre CPAP. Il souffle peut-être plus d’air que vous en avez besoin.

Laisser un commentaire



Votre adresse de messagerie et votre téléphone ne seront pas publiés. Les champs obligatoires sont indiqués avec un astérisque (*).


Chargement...