Bücco - Guide ortho
Accueil » Questions et réponses » Canines incluses et résorption des racines des incisives

Canines incluses et résorption des racines des incisives

Question

Bonjour Dr Chamberland,

Ma fille Lorène de 12 ans a les deux canines supérieures incluses. Après consultation chez une orthodontiste, celle-ci a fait enlever les deux canines de lait pour faire de la place pour les faire sortir mais elles ne sont pas sorties. Le traitement a commencé il y a plusieurs années déjà. On a d’abord tenté de faire de la place pour les canines avec un appareil.

Après photo panoramique, voici ce qu’elle propose (elle s’adresse à mon dentiste):

“Nous devons prendre une décision chez la petite Lorène concernant les dents #13 et #23 incluses.

Bien entendu et cela ne fait pas l’ombre d’un doute, en règle générale, si les canines sont tractables, le traitement adéquat est la désinclusion et traction de ces dents.”

Chez Lorène, nous en avons déjà discuté avec le docteur XXX (stomato), la situation est différente et assez délicate. En effet, et vous le verrez sur la pano, le sac péri-coronaire des dents #13 et #23 (mais surtout la dent #13) a rizalisé (résorbé) la racine des dents #12 et #22 avec une dent #12 mobile et vraiment dans une situation à risque.

Notre question est : dans ce cas bien précis, ne serait-il pas plus judicieux, pour éviter de traumatiser encore plus les latérales, d’extraire les dents #13 et #23 et d’effectuer une perte d’ancrage et une coronoplastie des dents #14 et #24 avec prise en charge de la fonction canine par une fonction groupe des prémolaires?

Nous sommes allés voir une autre orthodontiste qui confirme que les canines incluses rizalisent (résorbent) bien les incisives latérales et même les incisives centrales… et qui confirme le diagnostic.

Qu’en pensez-vous? Est-ce vraiment la meilleure solution?

D’avance merci,

Eric Lacasse
P.J.: Panogramme
Lor Lac canines incluses-Dr Chamberland orthodontiste à Québec

Réponse

Bon dimanche Monsieur Lacasse,

Il est vrai que la situation est fort embêtante et que des dommages aux dents permanentes sont présents.

Votre fille a 12 ans et vous dîtes que le traitement a débuté il y a “plusieurs années”. Cela me laisse perplexe.

Je crois qu’il y a une forte cause iatrogénique à la résorption des incisives de votre fille. Le problème aurait dû être géré autrement et bien avant. Il eut été préférable de désinclure les canines d’abord (chirurgie d’exposition, ligature métallique de traction et appareil amovible avec ressort cantilever) SANS mettre d’appareils fixes. Lorsque les canines auraient été tractées, il aurait été simple de prendre la décision du traitement d’orthodontie majeur et de procéder à des extractions de prémolaires pour régler le manque d’espace. Tout cela présuppose que les canines étaient accessibles par le palais.

Mais le mal est fait. La même option peut être envisagée. Il est certain que je ferais la dépose des appareils fixes pour libérer les incisives latérales durant la traction des canines. Dès que la couronne des canines sera éloignée des racines des incisives latérales, la rizalise (résorption radiculaire) cessera, une guérison s’ensuivra et le traitement avec des appareils fixes pourra reprendre.

Que faire maintenant?

L’option d’extraire les 2 canines est un bon choix. C’est probablement ce qui est de plus simple mécaniquement et dès que les canines ne seront plus là, la résorption va cesser. Les premières prémolaires (#14, #24) peuvent remplir le rôle des canines avec ou sans modifications coronaires. Je suis donc en faveur.

Notez que l’extraction des incisives latérales ne serait pas un mauvais choix, mais le temps de traitement sera plus long, car il faut amener les canines en bouche et cela peut prendre un an voire plus. À voir comment les canines ont été gérées jusqu’à présent par l’orthodontiste, je me garderais une petite gêne…

Ce qui m’interpelle, c’est que personne ne vous ait parlé de la relation définitive des dents du haut avec les dents du bas. En effet, il y aura 2 dents en moins au maxillaire et une denture complète à la mandibule. Un traitement avec extraction de 2 dents à l’arcade supérieure est valable si la relation molaire est en classe II. Si la relation molaire est en classe I, il faut songer à l’extraction de 2 prémolaires inférieures pour obtenir une occlusion fonctionnelle acceptable.

Je vous présente un exemple d’un cas d’une patiente qui se présente à mon bureau et qui a 2 canines incluses qui résorbent les incisives. Toute tentative de traction des canines aurait signifié un dommage plus important aux incisives. La patiente avait une malocclusion de classe II. J’ai donc proposé un traitement avec l’extraction des 2 canines permanentes au maxillaire, mais sans extraction à la mandibule. Remarquez que le traitement a été initié à l’arcade inférieure en attendant que les canines supérieures soient extraites. Le traitement de l’arcade supérieure a commencé en mars quelques semaines après la chirurgie d’extraction. Remarquez la résorption de la dent #21 et un peu la dent #22. Les dents #12 et #11 sont moins endommagées.

JaSa Canine incluse et résorption radiculaire-Dr Chamberland orthodontiste à Québec
.

 



Questions et commentaires

Laisser un commentaire

  1. Eric says:

    Bonjour Dr Chamberland,

    Un grand merci pour votre réponse qui a l’avantage d’être claire et compréhensible. Je l’ai forwardée à notre orthodontiste pour voir sa réaction…

    Il est possible que lorsque nous l’avons contactée la première fois, je ne me souviens plus bien quand c’était, il était peut-être déjà trop tard pour tracter les canines dans le palais… mais en tous cas, l’appareil qu’elle a porté pour faire de la place était franchement inutile… comme vous dites, le mal est fait.

    On nous a aussi parlé d’une tige très fine permanente à poser derrière les incisives pour les consolider (je ne me rappelle pas bien du terme exact). Que pensez-vous de l’utilité de cet appareil?

    D’avance merci,
    Bien à vous,

    Eric Lacasse

    1. La tige permanente dont on vous parle est un fil collé au lingual des dents. Je mets ce genre de fil de routine à la majorité des patients dont je dépose leurs appareils orthodontiques fixes. Nul besoin d’avoir de résorption radiculaire. Le but du fil de rétention collé est de préserver l’alignement des dents. Bien sûr, si une ou des dents sont affaiblie(s) par une rizalise exagérée (50% ou +), cela peut être utile pour solidifier la dent.

      Merci de me tenir au courant

      1. Eric says:

        Bonjour Docteur Chamberland,

        Merci à nouveau de votre réponse et de votre intérêt pour notre cas. À vrai dire, mon épouse et moi sommes perplexes…

        On ne “sent” pas du tout l’extraction des canines – opération chirurgicale qui risque d’être fort traumatisante alors que notre fille vient déjà de porter un appareil pendant 3 ans…

        J’en ai parlé à une amie qui m’a conseillé de prendre rendez-vous avec une homéopathe, ce que j’ai fait.

        Bien à vous,

        Eric

        1. Wow!

          Un homéopathe? Pourquoi pas marcher à Compostelle? Ou manger des bananes?Banane Ou demander au Père Noël? Un chaman peut-être?

          J’ai un collègue qui a fait cette recommandation sur son site à propos de quelqu’un qui cherchait une méthode miracle pour fermer un diastème interincisif. Il pense que ça marcherait aussi pour les canines incluses… 😉 Peut-être que des pilules homéo aux bananes, ça ferait d’une pierre 2 coups.

          Je crois que vous ne saisissez pas la gravité de la situation. La condition de votre fille qui semble avoir été plus ou moins bien géré à ce jour (plutôt moins que plus), qu’ossé qu’un homéopathe, qui n’a aucune formation dentaire, aucune connaissance de l’évolution de la dentition, va faire de mieux avec l’imposition des mains et une pilule aux bananes?

          Canine incluse en 3D-Dr Chamberland orthodontiste à Québec

          Dans le cas de votre fille, il faut une tomodensitométrie volumique à faisceau conique pour déterminer l’ampleur des dommages et la position réelle des canines. Dans l’exemple ci-haut, vous pouvez observer la résorption sur la racine de l’incisive supérieure et la proximité de la couronne de la canine avec les racines des incisives. C’est un autre exemple où la décision thérapeutique incluait l’extraction de 3 prémolaires (#14, #34, #44) et de la canine incluse (#23). Ceci étant dit, ne croyez pas que je ne fais que cela, extraire des canines incluses. Je vous montre des cas d’exception, car la règle est plutôt de sauver les canines.

          Je vous l’ai dit. Les canines de votre fille ne sont pas nécessairement impossibles à tracter. Cependant, il faudra de l’espace sur l’arcade dentaire pour les loger et là ce n’est pas simple. Des extractions seront vraisemblablement nécessaires. Ce pourrait être les #14 et #24, ce pourrait être les #13 et #23, ce pourrait être les #12 et #22. Je vous ai dit qu’il faudra faire un traitement à l’arcade inférieure et comme il y aura des extractions à l’arcade supérieure, il est vraisemblable qu’il devra y en avoir à l’arcade inférieure à moins d’une relation classe II.

          Je souhaite que vous consultiez un orthodontiste certifié qui vous présentera un traitement global, sans compromis et non une solution à la pièce. Le stomato ne fait que de la chirurgie, il ne s’y connaît que peu ou pas en orthodontie.

          J’ai passé beaucoup de temps pour vous répondre le plus justement possible.

          Mais un homéopathe… J’en reviens pas.

          1. Si un homéopathe peut déloger ces canines incluses et les placer dans l’arcade dentaire, on l’invite à l’Association des orthodontistes du Québec pour qu’il vienne nous enseigner comment le faire, je serai toute ouïe!

          2. Eric says:

            Bonjour Docteur Chamberland,

            Nous sommes allés voir l’homéopathe qui nous a conseillé d’aller voir un collègue homéopathe/dentiste qui vient de nous conseiller d’aller faire une tomodensitométrie volumique à faisceau conique

            Nous y allons mercredi prochain…

            Entre-temps une des canines est sortie dans le palais, l’autre est toujours cachée…

            Je vous tiendrai informé,

            Bàv,

            Eric

            1. Je suis bien content d’apprendre qu’une des canines soit sortie d’elle-même. Je présume que c’est celle de gauche car sa position semblait moins problématique sur le panogramme.

              Une TVFC va permettre de définir avec plus de précision la position de la canine incluse relativement aux racines des incisives.

              Le fait qu’une canine soit en bouche change la donne. Un plan de traitement différent peut être envisagé. Ce plan de traitement doit inclure le traitement de l’arcade inférieure, le manque d’espace probable à l’arcade supérieure et le fait que les racines d’une ou deux incisives soient résorbées à droite et la faisabilité d’amener la dent incluse en fonction.

              Je n’ai pas d’objection à conserver les 2 canines, mais il faut éloigner la canine de droite des incisives pour que le dommage cesse. Cela aurait dû être fait depuis longtemps. Le problème est qu’il n’y a pas d’approche globale visant autant l’arcade supérieure qu’inférieure.

              Beaucoup de temps a été perdu par une absence de compréhension du cas et des risques inhérents aux canines incluses.

              Bonne chance

            2. Une TVFC est beaucoup plus sérieuse pour aider au diagnostic d’une canine incluse et sa relation avec les structures avoisinantes. Pour voir des exemples où cette technique d’imagerie a été une aide diagnostique précieuse; suivre ce lien

  2. Kent Dufour says:

    Homéopathe???? J’ai bien ri. Je suis mécanicien et je suis un patient du Dr Chamberland. Et pas besoin d’études universitaires pour savoir qu’un homéopathe ne peut rien faire pour les dents de votre fille. À part peut-être perdre le temps de votre jeune fille.
    Quand je travaille avec un jeune nouveau mécanicien et qu’il me dit qu’il ne comprend pas un problème électrique, je lui dis qu’il peut continuer de penser que c’est de la magie, ou consulter les publications techniques et comprendre le problème. Au même niveau, je ne crois pas qu’un charlatan homéopathe puisse faire bouger des dents…

    1. Monsieur Dufour, vous êtes un gars pratico-pratique. Pas de taponnage.

    2. LOL, je n’hésiterais pas à faire réparer ma voiture à votre garage!

  3. Eric says:

    Pour ce qui est de l’arcade du bas, c’est favorable, ma fille est en classe II.

    Bàv,

    Eric

  4. Eric says:

    Bonjour Docteur Chamberland,

    Voici les nouvelles concernant Lorène.

    Cette fois, c’est parti… L’ortho va essayer d’aller rechercher les canines. Du grand art… Il va d’abord enlever les 2 incisives extérieures (qui vont de toute façon tomber à court terme vu que les racines sont abîmées). Ensuite, pour aller chercher la canine incluse, il va déplacer les incisives sur le côté et la tirer. Il va essayer de récupérer au mieux les incisives principales (mais elles sont, d’après lui, aussi condamnées à moyen terme, car elles sont aussi rizalisées à un degré moindre et l’une plus que l’autre. On verra…) La canine qui est dans le palais sera tirée vers l’arrière pdt ce temps. Il remettra ensuite tout en place… C’est complexe mais le but est de sauver les canines qui sont des dents saines alors que les incisives sont condamnées à moyen et court termes… Lorène devrait subir deux opérations avec anesthésie locale.

    Cela me semble le mieux que l’on puisse faire. Je suis content d’arrêter de jouer au funambule et un peu apaisé même si on s’engage pour un lourd traitement. Merci pour vos conseils.

    Bien à vous,

    Eric Lacasse

    1. Je suis content d’apprendre que vous allez de l’avant avec une solution qui me semble correcte. Je désire vous rassurer au sujet des incisives centrales qui sont rizalisées. Sachez que dès que les canines ne sont plus à proximité et ne font plus pression, la résorption cessera. Donc même si 3, 4, 7 mm de racines sont résorbées sur les incisives centrales, une fois le traitement terminé, cela ne veut pas dire que ces dents ont un moins bon pronostic à long terme. Elle peut mourir avec comme on dit par chez nous.

      J’ose imaginer que votre orthodontiste a appareillé l’arcade inférieure afin de coordonner les 2 arcades dentaires. Sinon, c’est un autre problème qui vous pend au bout du nez. Vous avez écrit le 8 décembre dernier qu’elle était classe II. Cela rend compatible un traitement d’ortho où 2 dents à l’arcade supérieure sont extraites (les incisives latérales dans le cas de Lorène).

      Substitution latérale canine et relation molaire classe II-Dr Chamberland orthodontiste à Québec

      Substitution latérale canine et relation molaire classe II.

      Je vous montre un exemple d’un traitement où les incisives latérales absentes ont été substituées par des canines et la relation molaire est classe II. Il n’y a pas eu d’extraction à l’arcade inférieure.

       

       

Laisser un commentaire



Votre adresse de messagerie et votre téléphone ne seront pas publiés. Les champs obligatoires sont indiqués avec un astérisque (*).

 


Chargement...