Bücco - Guide ortho
Accueil » Questions et réponses » Mini-vis d’ancrage_rapport de cas

Mini-vis d’ancrage_rapport de cas

Question

Tomas-pin-EP-orthodontiste-Chamberland-Québec

Bonjour,

Votre forum est très intéressant et j’apprends pas mal de choses.


J’ai 23 ans et il me manque 2 molaires en bas que j’ai remplacées au bout de 6 ans (je suis en période d’ostéo-intégration).


Le problème est qu’avec le temps, les molaires du haut ont égressé et je dois maintenant trouver une solution.


D’après ce que j’ai vu, soit je les fais poncer, soit je les fais remonter grâce aux mini-vis d’ancrage (mini-implants) avec des élastiques.


Quelle serait la solution et faudrait-il que je porte un appareil dentaire avec ces fameuses mini-vis?


Je n’ai aucune idée des prix.

Je vous remercie.
Kimber

.

Photos de la bouche de Kimber:

Photographies intraorales

Mutilation-dentaire-et-hyperéruption_égression-antagoniste-orthodontiste-Chamberland-Québec

Les implants sont indiqués par les flèches blanches. Les dents #16 et #26 en égression démontrent un décalage en hauteur avec leurs dents voisines respectives tel qu’indiqué par les flèches noires.

Radiographie panoramique

Mutilation dentaire des 1res molaires inférieures. Hyperéruption (égression) des 1res molaires supérieures (flèches blanches).

Mutilation dentaire des 1res molaires inférieures. Hyperéruption (égression) des 1res molaires supérieures (flèches blanches).

.

.

 

Réponse

Votre situation est donc la suivante.

Vous avez perdu 2 molaires inférieures vers l’âge de 17 ans.

6 ans plus tard, vous avez amorcé le remplacement de ces dents par des implants ostéointégrés. Ces implants ont été placés récemment. Les molaires supérieures antagonistes ont fait éruption (égression) dans l’espace édenté inférieur et nuisent à la restauration future sur les implants inférieurs.

Les conséquences d’une mutilation des 1res molaires inférieures sont décrites dans la page Collapse de la dimension verticale et admirablement bien illustrées par le cas 1: mutilation dentaire #36 et #46. En résumé, si vous ne remplacez pas vos dents manquantes maintenant, ce sont toutes vos dents qui vont se déplacer et des espaces pourraient se créer entre les dents du haut même si vous ne perdez pas de dents au maxillaire supérieur.

Ce serait plutôt dommage, surtout pour quelqu’un comme vous qui a eu un traitement d’orthodontie lorsque plus jeune. Je note sur votre radiographie que vous avez publiée qu’il y a de grosses caries bien visibles sur les 2es molaires supérieures qui sont maintenant réparées puisqu’on peut voir de grosses restaurations en amalgame sur vos photos intraorales.

Je ne crois pas que de poncer (meuler) vos molaires soit une bonne solution, car il faut poncer pas loin de 2 mm. C’est presque toute l’épaisseur d’émail.

Poursuivons l’analyse de votre problème.

Cas comparable

Votre situation se compare donc à la situation dans la figure ci-dessous.

Mutilation-dentaire-égression-molaire-orthodontiste-Chamberland-Québec

La molaire supérieure a fait hyperéruption ou une égression (flèche verte) dans l’espace édenté inférieur et dépasse le plan d’occlusion supérieur (ligne blanche). La molaire inférieure s’est probablement inclinée vers l’avant (flèche courbe rouge) et son grand axe est penché ou en mésioversion (barre bleue).

Vous vous questionnez sur le sort de vos 2 dents égressées alors que vous avez déjà 2 implants en ostéointégration à la place des dents #36 et #46.

Je trouve que votre dentiste a manqué de planification. Il aurait dû demander l’ingression des 1res molaires supérieures au mieux avant la pose des implants, ou au pire en concomitance avec la période d’ostéointégration. De plus, comme les 2es molaires sont libres de continuer de s’incliner d’ici à ce que vous soyez prêtes à recevoir les couronnes, il se pourrait que la fabrication de couronne de largeur idéale soit compromise.

Ma recommandation, pour votre cas, est de faire l’ingression des dents supérieures et de mettre, au minimum, des segments stabilisateurs pour éviter une bascule supplémentaire de vos 2es molaires. Idéalement, il faudrait même les redresser.

Exemple de traitement

Poursuivons la description du traitement de l’exemple ci-haut.

Mini-vis d'ancrage VectorTAS 8 mm

Mini-vis d’ancrage Vector TAS 8 mm.

 

Mini-vis d'ancrage. Les mini-vis sont insérées entre des dents et doivent éviter de contacter les racines.

Mini-vis d’ancrage. Les mini-vis sont insérées entre des dents et doivent éviter de contacter les racines.

Deux mini-vis d’ancrage Vector TAS de 8 mm ont été insérées, une du côté palatin et l’autre du côté buccal. Il faut prendre grand soin de placer les mini-vis entre les racines. Des chaînes élastomériques relient la dent aux mini-vis et exercent une force verticale d’ingression.

.

.

La photo suivante présente les restaurations finales sur implant de l’exemple précité. Remarquez que le nivellement du plan d’occlusion obtenu grâce à l’intrusion (ingression) de la 1re molaire supérieure et le redressement de la molaire inférieure. Les espaces édentés ont été planifiés de façon à obtenir une largeur et une hauteur idéale des restaurations (couronnes). Tout ce travail permettra de maintenir une santé et une hygiène buccodentaire optimale.

Restauration-sur-implant-orthodontiste-Chamberland-Québec

.



Questions et commentaires

Laisser un commentaire

  1. Kimber says:

    Bonjour,

    Merci d’avoir répondu à mon message.

    Vous avez tout à fait compris mon problème et les photos représentent bien mon cas.
    Mes dents étaient très bien alignées avant cela car j’avais déjà eu un appareil orthodontique quand j’étais adolescente.
    Cela me fait mal, je recherche donc une solution depuis 6 mois.
    Comme je vous es dit, j’ai mis 2 implants en bas, mais pour le haut ça m’a l’air compliqué car il parait que l’on peut faire poncer le contour de la dents et dessous, ou alors faire poser des mini-vis d’ancrage mais mon dentiste dit qu’il n’en posera pas sans appareil dentaire.
    Je comprend pas pourquoi mon dentiste ne m’aide pas et je suis un petit peu désespérée…

    1. Prenez connaissance de la réponse que je viens d’élaborer.

  2. Kimber says:

    Merci de votre aide et d’avoir pris du temps pour examiner mon cas.
    Avant d’avoir des couronnes je dois attendre un délais de 3 mois, mais je pense patienter avec un appareil amovible.
    Ces micro-vis seraient donc la solution idéale, mais rare sont ceux qui en pose ou j’habite… Je vous tiens au courant de la suite. Merci beaucoup de votre aide.

    1. J’apprécierais que vous affichiez le lien de la page web concernant votre cas à la suite de votre questionn posée qur le site doctissimo sous le pseudonyme de Hemma7. Visiblement, je suis le seul à vous avoir répondu.

  3. Kimber says:

    Oui, c’est fait pour le lien! C’est vrai que peu de chirurgiens-dentistes savent ce que c’est dans mon département.
    Vous n’avez pas de cabinet en France? Sinon je vais me renseigner dans les Facultées dentaires.

    1. Vous devriez consulter un orthodontiste. Il y a plus de chance qu’il connaise cette technique.

  4. Kimber says:

    Bonjour,

    J’ai contacter la Faculté Dentaire la plus proche de chez moi.
    Au service d’orthodontie, elle m’a dit qu’il fallait prendre rdv et voir si c’est possible d’en mettre pour mon cas.
    Le hic, c’est qu’il faudra obligatoirement porter un appareil avec les vis, ce qui m’embête énormément.
    J’ai rdv Lundi donc j’attend d’en savoir plus.

    J’ai ajouté votre page Facebook.

    Merci encore

    1. C’est sûr que pour intruder les molaires supérieure, il faudra bien une couple de brackets. Et s’il faut redresser les 2e molaires inférieures, un couple d’autres.
      Au Québec, une couple, çà peut vouloir dire plusieurs…
      Où avez-vous ajouter ma page FaceBook? Vouez-vous dire liké?
      https://www.facebook.com/drsylvainchamberland

  5. Dumoulin says:

    Bonjour,

    Ma situation est similaire à celle de Kimber… Sauf qu’il me manque 46 47 ,et pas 35… Egression + version de la 46, et ce en moins de six mois !! Depuis,SADAM horrible…

    J’erre de dentiste en orthodentiste pour trouver la solution, car tout le monde dit des choses différentes. J’ai finalement pris rendez vous avec un ortho connaisseur de ce domaine et j’y vais avec les photos des techniques de mini vis d’ancrage pour ces pbs, j’en viens au point de proposer des solutions thérapeutiques,c’est un peu surréaliste.

    Une dentiste me propose de meuler légèrement la 47 qui prend toute la charge occlusale, de manière très très précise et légère, et ensuite de rétablir l’édentement avec une petite prothèse provisoire pour tester. Elle estime que la version de la dent n’est pas trop importante, mais moi j’aurais quand meme tendance à vouloir la relever… Pourriez vous jeter un oeil à ma radio et m’indiquer ce qui vous semble être le plus pertinent dans mon cas ?

    En vous remerciant par avance,
    C

  6. Mutilation dentaire et version de la dent adjacente postérieure

    pano-cannelle-mars-2015

    Cher Dumoulin, la perte de la dent #46 semble assez récente, car on peut distinguer la forme fantôme des racines dans le site édenté. J’observe effectivement une mésioversion de la dent #47, mais je porte à votre attention que la dent controlatérale #37 est inclinée mésialement elle aussi. Je crois que la dent 47 a basculé un peu, mais il existait déjà une bascule si je me fie à la dent #37.

    Votre syndrome de douleur s’explique facilement par le changement de vos habitudes de mastication  qui ont dû être changées par l’absence soudaine et récente de votre dent. Au lieu de mastiquer vos aliments des 2 côtés, vous mastiquez probablement du côté gauche seulement, d’où une surcharge articulaire  et l’apparition de douleur.

    Vous semblez avoir déjà reçu un traitement orthodontique avec extraction de 4 prémolaires. La radiographie céphalométrique que vous m’avez envoyé et que je ne publie pas démontre une relation sagittale normale des maxillaires et de votre dentition.

    Je crois qu’il est possible de procéder à une restauration implantoportée (pose d’un implant et d’une couronne). Je n’aurais pas tendance à trop meuler la dent #47 par crainte de perte de support postérieure et d’affaissement de la dimension verticale du côté droit. En effet, plus la dent bascule et plus elle sera meulée, plus il y aura perte de hauteur. Cela risque d’occasionner un changement de position du condyle et du disque articulaire.

    Je crois qu’il est possible de redresser la molaire aussi, ce ne serait pas une mauvaise chose non plus. Mais en redressant, il faut favoriser un mouvement antérieur des racines de la 47 et non un mouvement postérieur de la couronne de la dent. Je trouve que l’espace édenté est suffisamment large comme çà.

    Bref, il est possible d’intégrer tout cela dans un traitement mulitidisciplianire ou chaque intervenant coordonne ses actions avec l’autre. Un traitement orthodontique partiel et localisé devrait suffire.

    Par exemple, un orthodontiste peut faire le redressement en même temps que le chirurgien buccal pose l’implant. Durant la phase d’ostéointégration de l’implant, la dent 47 sera redressée. Vous serez prêt à recevoir la couronne finale au bout de 6-7 mois et votre orthodontiste pourra déposer les appareils fixes.

    Je vous souhaite bonne chance dans vos démarches

  7. Dumoulin says:

    Merci infiniment Dr. Chamberland pour cette réponse complète.

    Actuellement, voilà ce que l’on m’a proposé : arrêt de la gouttière (sevrage progressif) et réalisation d’une prothèse amovible provisoire en attendant les prochaine étapes (c’est très long, cela fait 3mois que je sais qu’il faut faire ce que vous préconisez, je le dis à mes dentistes mais que néni, ils veulent tous attendre…)et l’orthodontiste que j’ai vue ne fait rien sans l’avis de l’occlusodentiste. J’ai donc demandé cette petite prothèse amovible provisoire, je l’aurai bientôt. Elle devrait enrayer le phénomène de surcharge articulaire (je m’efforce déjà depuis quelques semaines de manger des deux côtés, je ressens un gros mieux!) le temps d’envisager des solutions permanentes dans les prochaines semaines…

    Je viendrai poster ici lorsque j’aurai avancé dans mon traitement, si cela peut servir à d’autres personnes c’est bien !

    Merci encore pour votre générosité.
    C

    1. Je suis heureux d’apprendre que de manger des 2 côtés est plus efficace que de porter une gouttière inutile…

      Il n’y a aucune raison valable à mes yeux d’attendre, a part la guérison du site d’extraction.

      Je trouve dommage que votre orthodontiste ne soit pas capable de gouverner votre traitement sans la bénédiction d’un occlusodentiste qui, par ailleurs est une spécialité qui n’existe pas. Pas au Canada ni aux États-Unis en tout cas.

      Je validerai avec plaisir vos interventions futures concernant l’évolution de votre cas.

       

      1. Dumoulin says:

        Merci, Dr.

        “Je suis heureux d’apprendre que de manger des 2 côtés est plus efficace que de porter une gouttière inutile…” –> est ce de l’ironie ?
        Si oui, je suis désolée, je ne voulais en aucun cas dire que toutes les gouttières sont inutiles, simplement dans mon cas je constate que son utilité se limite à m’éviter d’abîmer mes dents la nuit en serrant fort…
        Comme j’ai constaté que tous mes symptômes (acouphènes – d’ailleurs ces derniers sont apparus alors que les douleurs à l’ATM avaient enfin complètement disparu-, douleurs oreilles, douleurs de l’atlas vertèbre) sont à droite, j’ai pris conscience que je ne mâchais depuis 1 an uniquement du côté gauche… et j’ai donc tenté d’y remédier. Il y a également une mobilisation articulaire à droite ainsi qu’un pincement articulaire léger, donc c’est vraiment ce côté qui crée tous mes maux. J’ai porté une gouttière de relaxation pendant 1mois 24h24 qui a beaucoup soulagé mon ATM alors que cette dernière était littéralement en feu, donc il y a bel et bien des situations où les gouttières aident. Le problème à mon sens, c’est que les praticiens se jettent sur ce traitement sans même prendre le temps de vraiment réfléchir à sa pertinence pour le patient. Ce n’est pas gravissime car c’est réversible et que l’échec de la gouttière permet j’imagine de poser un diagnostic, mais c’est dommage de ne pas tenter de cibler le pb directement. C’est mon avis de profane.

        Pour l’ortho: je pense comme vous, mais d’un autre côté je suis “heureuse” qu’elle soit dans une optique de communication au sein d’une même équipe. En fait, elle m’a indiqué qu’elle pourrait pratiquer l’orthodontie, mais que quitte à faire cela autant faire un traitement global (donc toutes les dents car finalement beaucoup de mes dents sont versées et pas à leur place). Mais elle a fini par dire que si elle était à ma place, elle tenterait de faire les choses sans orthodontie dans la mesure du possible (moins invasif, plus réversible) en demandant au dentiste ce qu’il est possible de faire ou en voyant si les choses se règlent d’elles même sans ortho. Puis si échec, orthodontie.
        Elle part du principe que nul n’a une occlusion “parfaite” et que mon corps trouvera un équilibre à un moment donné, mais qu’il faut tester avant du traitement le + “facile” au plus “complexe”…

        L’idéal serait, pour moi : traitement partiel pour remettre cette 46 droite dans les conditions que vous avez indiquées
        + traitement de la dent du dessus qui est en égression, local aussi… !

        Je vous dirai ce qui est accepté ou non et serai ravie d’avoir votre validation!

        Merci encore !

        Bien cordialement,
        C

        1. « Je suis heureux d’apprendre que de manger des 2 côtés est plus efficace que de porter une gouttière inutile… » –> Est ce de l’ironie ?

          Vous avez bien sais. C’est de l’ironie et c’est aussi ce que je pense..que souvent c’est inutile.

          Je suis d’accord qu’il y a des situations où les gouttières occlusales sont utiles, mais je pense aussi qu’étant donné la nature cyclique des problèmes articulaires il se fait beaucoup trop de gouttières pour toute sorte de raison non valable.

          Je pense la perte de votre dent 46 a causé un débalancement de votre cycle de mastication et qu’une prothèse amovible de transition qui vous aurait permis de mâcher des 2 côtés aurait été tout aussi efficace que l’a été votre gouttière.

          Je partage totalement votre opinion: “Le problème à mon sens, c’est que les praticiens se jettent sur ce traitement sans même prendre le temps de vraiment réfléchir à sa pertinence pour le patient. “

          Le traitement partie que j’ai décrit semble vous plaire et je suis bien d’accord avec çà.

Laisser un commentaire



Votre adresse de messagerie et votre téléphone ne seront pas publiés. Les champs obligatoires sont indiqués avec un astérisque (*).

 


Chargement...