Accueil » Questions et réponses » Mon profil a changé, mes mâchoires ont reculées

Mon profil a changé, mes mâchoires ont reculées

Question

Mes dents de sagesse du maxillaire ont été extraites à l’automne dernier. Elles étaient bien positionnées dans l’arcade, non algiques et en place depuis plusieurs années. L’extraction n’était motivée que par la présence d’une petite carie.

Depuis le mois d’avril, j’ai développé un SADAM, avec déchaussements dentaires, bascule vers l’avant et vers l’extérieur des dents, douleurs dans les oreilles etc.
De profil, on voit que mes mâchoires ont nettement reculées.

Le port de la gouttière ne change rien aux douleurs qui sont aujourd’hui devenues permanentes. Les antalgiques ont leur limite et l’ostéopathie ne change rien non plus.

Mon orthodontiste et un occlusodontiste ont noté une perte de la dimension verticale. (Je ne sais pas ce que ça veut dire) et une ouverture limitée de la bouche.

On me propose de me meuler les dents, ce que je refuse, ne souhaitant pas abîmer de façon irréversible l’émail des dents.

Je ne souffre pas de bruxisme (absence de signes d’attrition) mais par contre je me suis mise à ronfler la nuit et me réveille plusieurs fois. La journée, je suis épuisée et m’endors spontanément

Que faire dans mon cas de figure ?

Je voudrais éviter les charlatans et l’errance médicale.

Je vous remercie

Réponse

Je ne crois pas que l’extraction de vos dents de sagesses puissent expliquer les problèmes de déchaussement et bascules de vos dents ni les douleurs aux oreilles.

L’ostéopathie est inutile. Le SADAM est un mot fourre-tout qui a l’art de ne rien dire et surtout disculpe le besoin d’avoir un vrai diagnostic. Ah! j’ai trouvé, vous souffrez d’un SADAM. Autrement dit, je ne sais pas ce que vous avez alors je vais vous dire un mot savant.

Les déchaussements m’indiquent que vous avez un problème avec votre parodonte. Si votre profil a changé, il peut y avoir un problème d’arthrose des ATM. Une bascule vers l’avant et l’extérieure des dents m’indique que vos dents supérieures sont probablement avancées par rapport aux dents inférieures. J’essaie de figurer la perte de dimension verticale. Est-ce en postérieure? Si vous avez un problème de résorption condylienne, vous auriez vraisemblablement une béance antérieure. Une perte de la dimension verticale réfère généralement à une supraclusion et non une béance.

Je ne vois pas la pertinence de meuler les dents dans votre cas. Ça va changer quoi dans l’évolution de vos problèmes.

Vous êtes épuisés et vous souffrez d’endormissement, est-ce que vous ronflez? Avez-vous des pauses respiratoires durant votre sommeil?

Je vous comprends de vouloir éviter l’errance médicale.



Questions et commentaires

Laisser un commentaire

  1. Deuse says:

    Bonjour Dr Chamberland,

    Merci beaucoup pour votre réponse.

    Oui plusieurs praticiens ont parlé de SADAM, un a parlé d’un remodelage articulaire.

    J’ai expliqué que j’avais eu la sensation que mon maxillaire s’était affaissé, on m’a rit au nez en me disant que c’était impossible. Donc je ne sais pas vraiment ce qu’il s’est passé. La perte de dimension est sans doute postérieure, quand j’ouvre la bouche et que je regarde au fond, le maxillaire n’est plus aussi haut qu’avant. Sa forme a changé. (si je n’hallucine pas !)

    J’ai oublié de vous préciser que je n’arrivais plus à placer ma langue correctement dans ma bouche. D’où peut être les ronflements.

    Je suis affligée par tous ces bouleversements.
    J’espère rencontrer quelqu’un qui saura poser un diagnostic.

    Pour ce faire, hormis les radios et l’examen clinique, faut-il avoir recours à des IRM, scanner, empreintes ?

    Merci encore pour votre réponse.

    Cordialement

    PS Je n’ai pas de béance antérieure; on m’a parlé d’un surplomb incisif, c’est peut être la supraclusion que vous évoquiez.

    1. AU delà de l’impression que vous avez de l’affaissement de votre maxillaire, de la perte de dimension postérieure, de la forme du maxillaire, du positionnement de votre langue, il faut commencer par le début. Un examen clinique et radiographique incluant un panogramme et un céphalogramme. À ce stade, il n’est pas nécessaire d’avoir un IRM, mais cela pourrait être nécessaire plus tard selon ce qui a été découvert à l’examen. Un scanner CBCT pourrait être indiqué et fort utile.
      Un surplomb incisif m’indique une supraclusion.
      Je vous recommande de consulter un orthodontiste certifié.

Laisser un commentaire



Votre adresse de messagerie et votre téléphone ne seront pas publiés. Les champs obligatoires sont indiqués avec un astérisque (*).


Chargement...