Bücco - Guide ortho
Accueil » Questions et réponses » Migraine, apnée du sommeil, bruxisme

Migraine, apnée du sommeil, bruxisme

Question

Mon fils de 22 ans souffre de maux de tête quotidiens depuis maintenant 8 ans et de migraines chroniques depuis 18 mois environ. Ses maux de tête étaient d’abord présents au réveil le matin et la douleur diminuait plus tard dans la journée. Ils sont devenus de plus en plus sévères avec les années et il a cessé toutes activités depuis maintenant presque 3 ans (arrêt des études et ne peut pas travailler).
Avec le temps, il est devenu dépressif et a développé des problèmes d’anxiété. Il est médicamenté pour ces deux problèmes et est suivi par un psychologue depuis quelques années. Il est également suivi en neurologie depuis les débuts et tous les examens passés se sont avérés négatifs.
Il est aussi suivi par un physiothérapeute spécialisé en thérapie manuelle. Ces traitements, principalement au niveau de la région cervicale, l’ont aidé au début, mais très peu maintenant.
Il a également eu des blocs facétaires à 2 reprises, le dernier en juin 2017 des 2 côtés. Les douleurs au cou ont diminuées, mais aucun effet sur ses maux de tête et migraines. Il a également eu des injections de botox à 3 reprises, sans effet.
Il a passé un test de polysomnographie en 2015 et a reçu un diagnostic d’apnée du sommeil sévère sur le dos, et léger-absent sur le côté, avec bruxisme.
La pneumologue qui le suit était très optimiste à l’idée que son apnée du sommeil était la cause de ses maux de tête (les migraines n’étaient alors pas très fréquentes). Nous avons donc acheté un CPAP. Par contre, il ne le tolère pas, car après 90 minutes il est réveillé par des cauchemars.
Des médicaments pour régler ce problème de cauchemars lui ont été prescrits, mais sans effet. Il a alors été référé à un ORL afin d’identifier la cause de son apnée et passé un SCAN des sinus, qui a révélé une légère déviation du septum et une hypertrophie des cornets. La déviation du septum a été jugée non significative, mais il a eu une radio fréquence des cornets, car l’ORL pensait qu’il pourrait alors mieux tolérer le CPAP. Aucun résultat positif de ce côté. Il a donc été vu par d’autres ORL qui, suite à un examen avec une caméra, ont conclu que la base de sa langue, son palais et ses amygdales obstruaient ses voies respiratoires et étaient la cause de son apnée.
À noter qu’il n’a aucun surplus de poids. Deux des ORL consultés ont recommandé une opération (amygdales et palais), mais 2 autres ORL n’étaient pas d’accord avec ce diagnostic et ont plutôt proposé une plaque d’avancée mandibulaire, en combinaison avec une thérapie positionnelle, puisque son apnée sur le côté est beaucoup moins importante.
Un orthodontiste lui a donc fabriqué un NARVAL. Par contre, le port de cet appareil lui cause des douleurs musculaires à la mâchoire et augmente ses maux de tête. Il a donc été suivi à quelques reprises par une physio spécialiste de l’ATM, mais après quelques séances, elle lui a recommandé de d’abord régler son apnée du sommeil et de reprendre la physio par la suite.
L’orthodontiste a alors changé les bielles du NARVAL de façon à augmenter de façon très progressive (0,5 mm par mois, pour en venir à 3 mm). Il a recommandé des traitements en physio à une autre clinique, mais pour l’instant, malgré la physio et les exercices, le port de son appareil est toujours difficile, même si l’avancée procurée par les bielles actuelles est de 1mm seulement.
Édouard a donc consulté un autre orthodontiste afin d’avoir son opinion sur le sujet.
Il a d’abord prescrit un IRM de l’ATM, mais pense qu’un ajustement d’occlusion serait approprié. En attendant l’IRM, Édouard a consulté une autre orthodontiste qui a aussi recommandé un IRM de l’ATM et possiblement une plaque occlusale diagnostique. Elle lui a aussi dit de cesser de porter le NARVAL et d’utiliser le CPAP, avec un masque nasal qui ne couvre pas tout le nez, pour réduire la pression sur son ATM, qui selon son examen, était problématique.
L’IRM a été fait cette semaine et voici les conclusions du rapport reçu,: ATM GAUCHE: Légère luxation discale antérieure partielle (avec importante rotation externe) avec réduction. Condyle dans les limites de la normale. Translation condylienne normale. Légère inflammation dans les tissus mous péri-condyliens. ATM DROITE: Luxation discale antérieure (avec importante rotation externe) avec réduction. Condyle dans les limites de la normale. Translation condylienne normale. Légère inflammation des tissus rétrodiscaux.
Vous comprendrez qu’avec tous ces avis, nous avons de la difficulté à juger de la (ou des) solution(s) à mettre en application… Si vous pensez que vous pourriez nous aider à voir clair dans tous ces diagnostics et solutions proposées, nous sommes prêts à aller vous consulter à votre clinique de Québec.
Merci à l’avance de prendre le temps de lire ce message.
Sylvie, mère d’Édouard

Réponse

Bonjour Madame,

J’ai été interpelé par votre longue question et je serais ravis de vous aider.
Il y a beaucoup de chose que vous décrivez et il serait long de démêler par écrit.
Je pense qu’il faudrait, à la base, résoudre le problème d’apnée par une solution définitive. Ensuite, on s’occupera des autres problèmes un à un. Tout ne pourra pas être régler en même temps.
Veuillez communiquer avec mon bureau au 418 847 1115 pour une consultation. Veuillez mentionné que vous m’avez contacter via mon site web. Je vais les aviser de votre appel. Je crois avoir besoin d’un rendez-vous de 45-60 minutes.

Recevez mes salutations

Dr Sylvain Chamberland



Questions et commentaires

Laisser un commentaire



Votre adresse de messagerie et votre téléphone ne seront pas publiés. Les champs obligatoires sont indiqués avec un astérisque (*).

 


Chargement...