Accueil » Questions et réponses » Open bite et résorption condylienne

Open bite et résorption condylienne

Dents

Question

Je voulais savoir si une malocclusion type “open bite” pouvait expliquer une résorption condylienne…
Ou si c’était plutôt l’inverse : une résorption des condyles qui provoquerait un “open bite”.

Si les deux cas existent, comment traiter le problème ?

Réponse

Résorption condylienne et béance antérieure

Ce n’est pas aussi simple que vous le dîtes.

1- Il est vrai qu’une résorption condylienne bilatérale comme dans le cas présenté dans la photo de gauche cause une béance antérieure.

2- Si la résorption condylienne est unilatérale, on observe souvent une béance antérieure controlatérale (du côté opposé à la résorption).

3- Il est possible d’avoir une béance antérieure sans qu’il y ait nécessairement une résorption condylienne.

Résorption condylienne idiopathique bilatérale.

4- Par défaut, si on observe une béance antérieure, il est essentiel de suivre l’évolution des condyles.
5- La radiographie de droite représente l’état des condyles complètement résorbés du cas clinique illustré sur la photo de gauche.
Ce patient a reçu des prothèses totales des 2 articulations temporomandibulaires.

Microrami

Une résorption condylienne bilatérale cause une rétrusion progressive de la mandibule, une réduction de la hauteur de la branche montante (microrami) et une diminution de la largeur de oropharynx augmentant le risque d’apnée du sommeil.
Sur la radiographie de gauche, la plus grande barre horizontale représente la 2e vertèbre cervicale. Normalement, l’angle goniaque est situé à cette hauteur. La résorption des condyles a causé un raccourcissement de la branche montante de sorte que l’angle goniaque se trouve à hauteur de la 1re vertèbre cervicale. La petite barre horizontale indique la largeur du tractus oropharyngé. il faut avoir normalement 10 à 15 mm. Dans ce cas, il y a à peine 5 mm de largeur.
Remarquez la distance entre les racines des dents postérieures supérieures et le palais comparativement au cas suivant où cette distance est augmentée.

 

Condyle normaux et béance antérieure

Comme je le mentionnais au point 3, il y a des patients qui présentent une béance antérieure mais dont les condyles sont normaux et ne présentent aucun signe d’arthrose.
La photo à gauche représente une béance antérieure.

La radiographie à droite montre des condyles de formes normales.

Excès vertical du maxillaire

Dans ce cas-ci la béance s’explique par un excès vertical du maxillaire. Observez, sur la radiographie céphalométrique de gauche, la grande distance entre les racines des dents postérieures supérieures et le palais. C’est l’indication d’un excès vertical. La longueur de la branche montante est normale et l’angle goniaque est à la hauteur de la 2e vertèbre cervicale.

Vous pouvez aussi comparé avec le tracé céphalométrique du cas précédent avec résorption des condyles. Il est facile de constater que l’angle goniaque est au niveau de C2 et que l’espace oropharyngé est plus large.

Ces deux cas illustrent une malocclusion avec béance antérieure, mais deux étiologies totalement différentes. Dans le 1er cas, la béance antérieure s’explique par la résorption condylienne. Dans le 2e cas, la béance s’explique par un excès vertical du maxillaire supérieur.
Le cas avec résorption a nécessité le remplacement des articulations par des prothèses totales customisées.
Le 2e cas a subi une chirurgie orthognathique bimaxillaire conventionnelle avec repositionnement supérieur du maxillaire, ostéotomie mandibulaire et génioplastie.



Questions et commentaires

Laisser un commentaire

  1. Diane says:

    Y a-t-il une durée de vie pour les prothèses?
    Est-ce que ce type de chirurgie donne de bons résultats?

    1. Prothèse totale bilatérale customisée des ATMs

      Avec l’évolution des techniques chirurgicales du matériau des implants et de leur design, une fonction à long terme excellente et une amélioration de la qualité de vie, ce genre de prothèse démontrent un taux de survie de plus de 90% après 10 ans chez les jeunes patients 1.

      Dans son article de 2007, Dr Mercuri rapporte un taux de de succès de 85% après 14 ans. J’ai eu la chance de rencontré Dr Mercuri et je maintien une communication régulière avec lui depuis 2010. J’ai conservé cette citation de lui que j’utilise dans ma conférence sur les résorptions condyliennes.

      Louis Mercuri: 
”Based on these data (14 years follow-up) and a paper we are presently working on with 19-22 years follow-up of the TMJ Concepts custom device, we believe that “custom” TMJ TJR devices will have at least 15-25 years longevity, or more since they have not shown any polyethylene wear-related osteolysis. The forces placed on these joint replacements are no where near those placed on orthopaedic joints as well”

      Je présume que vous avez une connaissance suffisante de l’anglais pour comprendre son propos.

      Je vous remercie de l’attention que vous avez porté à cette question web.

      Référence:

      1- Mercuri, L G. “Alloplastic Temporomandibular Joint Replacement: Rationale for the Use of Custom Devices.” IJOMS (2012) doi:10.1016/j.ijom.2012.05.032

      2-Mercuri, Louis G, Naushad R Edibam, and Anita Giobbie-Hurder. “Fourteen-year Follow-up of a Patient-fitted Total Temporomandibular Joint Reconstruction System.” JOMS : 65, no. 6 (2007): doi:10.1016/j.joms.2006.10.0

      1. Joe says:

        Bonjour à vous , j’ai subit une Chx de prothèses bilatérales, en juin 2017 et 6 mois post chirurgie je peux dire que c’est une réussite totale ! Et j’en suis bien heureuse …. après des années de douleur , des années à me priver de nourriture n’étant pas capable de mastiquer sans douleur . Maintenant je mange !

        Depuis plus de 18 ans j’ai du subir plusieurs chirurgies avant d’arriver à l’étape final : les prothèses !

        Ma chirurgie s’est déroulée en 5 hrs environ sans de problème majeur !

        Quelques jours après une langue engourdie, douloureuse et j’ai perdu le goût des aliments .

        J’ai été sur le lyrica quelques mois et 6 mois près , enfin plus d’engourdissement ; zéro douleur articulaire et mon goût des aliments revenu presque à 90 %

        Je n’ai pratiquement pas de cicatrice .. et mon ouverture est beaucoup mieux qu’avant cette chirurgie .

        Cette dernière chirurgie a changé ma vie !.

        1. Mercie Joe, pour votre témoignage.

          Votre parcours de convalescence corresponds au parcours de ma patiente dont je vous ai parlé souvent et dont nous avons échangé quelques détails.

          Il est important que des personnes comme vous témoignent de leur expérience. Recevoir une prothèse pour le remplacement d’une articulation (2 dans votre cas) ce n’est pas banal. J’en sais quelque chose (ref ma hanche), mais on est si bien après et surtout, on n’a plus de douleur.

          Si vous ne voyez pas d’objection, je vais suggéré à une de mes patients qui se fait opéré dans 8 jours d’entrer en contact avec vous sur ce forum. Si vous voulez ensuite échanger privéement, je ferai le nécessaire.

          1. Joe says:

            Oui pas de problème!!

Laisser un commentaire



Votre adresse de messagerie et votre téléphone ne seront pas publiés. Les champs obligatoires sont indiqués avec un astérisque (*).


Chargement...