Bücco - Guide ortho
Accueil » Questions et réponses » Palais étroit et habitude de succion du pouce

Palais étroit et habitude de succion du pouce

Question

Palais étroit et habitude de succion non nutritive

Bonjour,

Ma fille a 4 ans 1/2. Elle n’articule pas bien, et l’orthodontiste préconise une coordination de la largeur des 2 arcades dentaires par élargissement du maxillaire supérieur + fermeture de la béance entre les dents+rééducation de la déglutition infantile.

Le traitement proposé est : port d’un appareil amovible en résine écartant le palais+ port d’un appareil amovible en résine sur le palais permettant un bon positionnement de la langue et une fermeture de la béance.

Sachant que ma fille a récemment arrêté de sucer son pouce (janvier), est-ce stratégique à son âge d’élargir le maxillaire supérieur via un appareil?

Ne serait-il pas plus sage d’insister le traitement des causes (rééducation) et espérer que dans 1 an ou 2, la croissance et une langue rééduquée aient fait le travail?

En gros, est-ce une bonne chose d’agir sur les conséquences (maxillaire supérieur trop petit) dès aujourd’hui?

La pose de l’appareil est programmé pour la semaine prochaine et je ne suis pas convaincue.

Pouvez-vous m’aider à me faire une opinion étayée?

Merci infiniment pour vos conseils et éclaircissements.

Réponse

À quel âge peut-on procéder à de l’expansion palatine?

Les plus jeunes patients à qui j’ai fait de l’expansion palatine avaient 4½ ans, mais c’est plutôt rare que je traite à cet âge. J’ai souvenir de 2 patients au cours des 5 dernières années.

Habituellement je préfère attendre qu’ils aient au moins 5 ans. Encore là, ils ne sont pas si nombreux. Par contre 6, 7 ou 8 ans est un âge idéal. À partir du moment où le diagnostic d’un palais étroit causant un articulé croisé est fait et qu’un traitement est nécessaire, la prise de décision de traiter ou non se prend en fonction des critères suivants;

1- Le jeune patient est-il d’accès facile? S’il a peur, qu’il a 5 ans et se tient après son toutou, ce n’est pas grave d’attendre une année pour qu’il gagne en maturité.

2- À partir du moment où on connaît l’information qu’il y a un problème de constriction palatine, combien de temps sommes-nous prêts à accepter que le problème persiste?

3- Une habitude de succion non nutritive (pouce) est une forme de comportement qui nécessite une compréhension et un désir de changement d’habitude chez l’enfant. Bien que je reconnaisse, que la succion du pouce cause des problèmes dentaires, je ne suis pas du genre à paniquer si je vois un enfant qui le fait à 4-5 ans, car je sais qu’un traitement est possible et que les séquelles pourront être corrigées par un traitement approprié. Pour en savoir plus sur les habitudes de succion non nutritive, consulter la page sur ce sujet.

4- La propulsion linguale n’est pas la cause de la béance antérieure, mais une adaptation à la conséquence d’une béance antérieure causée par la succion du pouce. Je ne me formaliserais pas du tout de rééduquer la langue à son âge.

Type d’appareil pour élargir le palais

Votre ortho-dentiste utilise un appareil amovible résine pour élargir le palais et un autre pour rééduquer la langue.

Je n’utilise jamais d’appareil amovible pour faire de l’expansion palatine. J’utilise toujours un appareil fixe de type Hyrax ou HAAS. Lorsqu’il y a une mauvaise habitude de succion du pouce, j’ajoute une petite barrière antérieure souvent appelée piège à pouce. Vous pouvez voir un appareil de type Hyrax sur la page piège à pouce / succion du pouce.

Ce genre d’appareil permet d’élargir le palais et fait cesser la mauvaise habitude de succion qui n’est plus aussi agréable qu’avant. Remarquez la fermeture de la béance pour le cas cité en exemple sur la page cité (piège à pouce / succion du pouce).

succion-pouce--a-5-ans-7-mois-Chamberland-orthodontiste-a-Quebec-Chi,-M-A-iof-10-09-2013J’ai un autre exemple de cas à vous montrer. Ce jeune garçon avait 5 ans 7 mois lorsque je l’ai vu pour la 1ere fois en consultation. Il était accompagné de son père. Nous avons discuté des séquelles causé par la mauvaise habitude de succion du pouce, soit la béance antérieure et le palais étroit. Nous avions discuté d’un traitement, mais il fut convenu, en accord avec le père, d’attendre 1 an avant d’entreprendre le traitement, histoire de laisser vieillir un peu le petit garçon.

 

Je l’ai donc revu l’année suivante. Le jeune garçon avait alors  de 6 ans 9 mois au début du traitement et il n’avait pas cessé sa mauvaise habitude persistance de succion du pouce. La photo de gauche montre les séquelles habituelles associées à une mauvaise habitude de succion digitale: béance antérieure et articulé croisé postérieur.

Succion-digitale-et-palais-etroit--post-expansion-MAChia-Chamberland-Orthodontiste-a-Quebec

Ce jeune patient a reçu un appareil identique à celui décrit précédemment. Comparativement à la jeune fille citée en exemple dans l’autre page, il a fallu 8 à 10 semaines au jeune garçon pour rompre sa mauvaise habitude de succion. Mais il a réussi.

La photo de droite a été prise le jour de la dépose de l’appareil d’expansion. Il avait 7 ans 4 mois. Remarquez que les incisives supérieures ont fait éruption et que la béance s’est fermée d’elle-même. Il n’a pas été nécessaire de rééduquer la langue, car ce n’était pas la cause de la béance. Le jeune garçon était fier de ne plus sucer son pouce. Il se sentait devenu un grand garçon et n’avait aucunement l’intention de recommencer.

Cause ou conséquence

Il est probable que la cause du palais étroit chez votre soit sa mauvaise habitude de succion d’un doigt. La conséquence est d’avoir une béance antérieure et souvent, un articulé croisé postérieur. La propulsion de la langue n’est qu’une adaptation aux conséquences de la béance antérieure.

Rééduquer la langue est comme s’intéresser à ce qui est le moins important dans la liste de problèmes.

Procéder à une expansion palatine avec un appareil approprié aurait pour effet de corriger les conséquences de la mauvaise habitude de succion.

Ce cas illustre aussi qu’il n’est pas dramatique, chez un patient de 5 ans,  d’attendre un an avant d’entreprendre un traitement interceptif. Je désire mentionné qu’il aurait toutefois été possible d’entreprendre le traitement à 5 ans. Une bonne discussion avec le père en pesant le pour et le contre lui a permis de prendre une décision éclairée et d’être rassuré.



Questions et commentaires

Laisser un commentaire



Votre adresse de messagerie et votre téléphone ne seront pas publiés. Les champs obligatoires sont indiqués avec un astérisque (*).

 


Chargement...