Bücco - Guide ortho
Accueil » Questions et réponses » Peut-on stimuler la croissance de la mâchoire inférieure?

Peut-on stimuler la croissance de la mâchoire inférieure?

Question

Bonjour, la dentiste de mon fils (5 ans) me conseille de consulter en orthodontie parce que selon elle, il a une malocclusion de classe 2 (très petit menton). Elle croit que son menton aurait arrêté de croître suite à un coup à la mâchoire.

Quand il ferme sa bouche, molaires sur molaires, on voit ses dents de lait du haut qui recouvrent complètement ses dents du bas. Elles sont droites quoiqu’on puisse voir un léger écart entre ses palettes du haut.

Sur différents sites d’orthodontistes, on suggère de travailler sur ce problème que vers 11-15 ans alors que les enfants sont dans leur pic de croissance. Sur d’autres (européens), on dit de travailler le plus tôt possible pour stimuler la croissance de la mâchoire. Difficile de savoir quoi faire quand les informations se contredisent.

Évidemment que j’aimerais stimuler la croissance de son menton. Y a-t-il quelque chose à faire en ce sens? Merci de me donner votre avis.

Réponse

Madame Di Cesare,

Votre question comporte 2 volets que je résumerai ainsi:

1- Est-ce qu’un menton peut cesser de croître à la suite d’un coup sur la mâchoire inférieure?

Ma réponse sera en fonction de l’interprétation suivante: Est-ce qu’un coup, un impact sur la mâchoire inférieure, peut affecter la croissance vers l’avant de cette mâchoire?

2- Est-ce qu’un traitement précoce (7-10 ans) en 2 phases (1 phase avec un appareil fonctionnel (Bionator, Frankell, bielles orthopédiques) suivie d’une 2e phase avec des appareils fixes) peut stimuler la croissance de la mâchoire inférieure et offrir un avantage par rapport à un traitement similaire effectué plus tardivement en une seule phase (12-14 ans)?

1- Coup sur la mâchoire inférieure

Un simple coup sur la mâchoire aura peu d’effet sur la croissance de la mandibule et la malocclusion de classe II de votre fils peut s’expliquer de bien autre manière qu’un impact. La pomme ne tombant jamais bien loin de l’arbre qui l’a portée, l’hérédité (du père ou de la mère) est l’explication qui doit venir en premier lieu. En effet, les caractéristiques physiques d’un individu sont héréditaires et une malocclusion, que ce soit classe II ou classe III, est une caractéristique physique, donc, par conséquent, héréditaire.

Ceci étant dit, un jeune enfant peut subir un impact en tombant sur le menton et se fracturer un ou les deux condyles de la mandibule. Cela aura un effet sur la croissance mandibulaire à venir. Pour plus de détails, veuillez consulter la page Enfant avec une hypoplasie du procès condylien et mandibule détruite du côté gauche.

Croissance-mandibulaire-et-dégénérative-joint-disease-orthodontiste-Chamberland-QuébecS’il n’y a pas fracture, il pourrait y avoir une contusion (compression) causant des dommages à la surface articulaire. Si l’effet d’une fracture se perçoit assez rapidement après l’événement (impact), l’effet d’une contusion peut s’exprimer plus tardivement. La figure ci-contre démontre une courbe de croissance mandibulaire moindre (ligne verte) que la croissance normale qui se produit en l’absence de traumatisme et de dérangement interne.

Je précise que je ne crois pas que ce soit le cas de votre fils.

.

 

 

2- Traitement précoce en 2 phases versus traitement tardif en 1 seule phase

Dans les années 90, 2 projets de recherches majeurs utilisant une méthode de recherche clinique randomisée ont été réalisés par l’Université de la Caroline du Nord (Dr Camila Tulloch et Dr William R Proffit) et par l’Université de la Floride (Dr Greg King et Dr Tim Wheeler). Plus récemment, un important projet de recherche semblable a été réalisé à l’Université Manchester au Royame-Uni (Dr Kevin O’Brian et Dr J. Wright).

Ces projets nous fournissent les meilleures données disponibles pour comprendre la réponse obtenue par un traitement de modification de croissance dans les malocclusions de classe II. L’étude réalisée à UNC sur une période de 10 ans a comparé 2 stratégies de traitement.

1- Traitement en 2 phases: un traitement précoce en dentition mixte, avant l’adolescence, suivi par une 2e phase de traitement en denture permanente.

2- Traitement en 1 phase: un traitement durant le pic de croissance de l’adolescence en début de dentition permanente.

Essai-clinique-randomisé-University-of-North-CarolinaDurant la phase 1, les patients ont été assignés de façon aléatoire (randomisation) soit dans un groupe d’observation (pas de traitement), soit dans un groupe de traitement avec un appareil fonctionnel (bionator), soit dans un groupe de traitement avec un appareil de traction extraorale (headgear). Ils ont été suivis durant 15 mois.

Durant la phase 2, tous les patients ont été réassignés de façon aléatoire à 4 orthodontistes traitants. Ceux qui étaient dans le groupe contrôle et qui n’avaient reçu aucun traitement ont débuté le leur.

Les groupes ayant reçu un traitement ont été comparés au groupe qui n’en avait pas reçu à la fin de la phase 1.

À la fin de la phase 2, le projet de recherche a mis l’emphase sur la comparaison des résultats de ceux qui avaient déjà reçu un traitement précoce avec ceux qui n’avaient pas reçu de traitement de phase 1 et qui ont été traités seulement à l’adolescence.

.

Résultats d’un traitement en 2 phases versus un traitement en 1 phase

Les données de ces projets de recherches permettent de conclure que:

1- En moyenne, un enfant traité avant l’adolescence avec un headgear ou un appareil fonctionnel obtiendra une correction petite, mais significative, de la relation intermaxillaire de classe II comparé à un groupe contrôle d’enfants non traités. Environ 75% des enfants traités avant leur croissance pubertaire ont eu une réponse favorable.

2- Le changement de la relation squelettique obtenu durant la phase de traitement précoce est perdu partiellement et n’est pas maintenu durant la croissance subséquente de la mandibule, que ce soit pour le groupe headgear ou le groupe bionator. En effet, un traitement précoce a peu ou pas d’effets sur les changements squelettiques subséquents, l’alignement des dents, l’occlusion, la durée ou la complexité du traitement.

3- À la fin du traitement majeur (phase 2) effectué durant l’adolescence, il n’y a aucune différence entre les patients ayant reçu une phase 1 et ceux qui n’en avaient pas reçue. Cela signifie qu’un traitement en 2 phases débuté avant l’adolescence en denture mixte n’est pas plus efficace qu’un traitement débuté durant l’adolescence en denture permanente. Un traitement précoce n’est donc pas efficient puisqu’il ne permet pas de diminuer la durée du traitement avec des appareils fixes durant la phase 2, ne diminue pas la complexité dudit traitement phase 2 que ce soit en termes d’extractions ou de chirurgie orthognathique.

La figure ci-contre illustre l’effet d’une “soi-disant” accélération de croissance durant la phase de traitement avec un appareil fonctionnel et un retour à la normale une fois l’arrêt de l’appareil fonctionnel. Cela démontre qu’il n’y a pas eu “stimulation” de la croissance mandibulaire, mais seulement accélération, car s’il y avait eu stimulation, la courbe de croissance ne serait pas revenue vers la courbe normale de croissance.

Conclusion

Consultez un orthodontiste lorsque votre enfant aura 7 ans. Ne vous fiez pas aux sites européens concernant les traitements précoces, ils sont un peu en retard sur ce genre de nouvelles…

Il n’est pas impossible que votre enfant puisse bénéficier d’un traitement interceptif quelconque, mais il est peu probable qu’il y ait un avantage de recevoir un traitement pour stimuler la croissance de sa mâchoire avant 12-13 ans (selon son taux de maturité physique à ce moment).

La revue systématique (méta-analyse) des Drs J.E. Harrison, K.D. O’brien et H.V. Worthington, Orthodontic treatment for prominent upper front teeth in children, publié en 2008 dans la librairie Cochrane conclut que:

The evidence suggests that providing orthodontic treatment, for children with prominent upper front teeth, in two stages does not have any advantages over providing treatment in one stage, when the children are in early adolescence.

Traduction libre:

Les évidences scientifiques suggèrent que d’administrer un traitement orthodontique, chez un enfant ayant les dents supérieures proéminentes (classe II), en 2 phases ne comporte aucun avantage par rapport à faire un traitement en une seule phase au début de l’adolescence.

Références:

Harrison JE, O’Brien KD, Worthington HV. Orthodontic treatment for prominent upper front teeth in children. Cochrane Database of Systematic Reviews 2007, Issue 3. Art. No.: CD003452. DOI: 10.1002/14651858.CD003452.pub2.

Gregory J. King, et al, Comparison of peer assessment ratings (PAR) from 1-phase and 2-phase treatment protocols for Class II malocclusions, AJODO 2003;123:489-96.

Proffit WR, and Tulloch J. Preadolescent Class II problems: Treat now or wait? American Journal of Orthodontics and Dentofacial Orthopedics. 2002, Jun;121(6):560-562.

Tulloch JF, Proffit WR, and Phillips C. Outcomes in a 2-phase randomized clinical trial of early Class II treatment. Am J Orthod Dentofacial Orthop. 2004, Jun;125(6):657-67.

Tulloch JF, Proffit WR, and Phillips C. Influences on the outcome of early treatment for Class II malocclusion. Am J Orthod Dentofacial Orthop. 1997, May;111(5):533-42.

Tulloch JF, Phillips C, and Proffit WR. Benefit of early Class II treatment: progress report of a two-phase randomized clinical trial. Am J Orthod Dentofacial Orthop. 1998, Jan;113(1):62-72, quiz 73-4.
.

 



Questions et commentaires

Laisser un commentaire

  1. Caroline Di Cesare says:

    Merci beaucoup pour cette réponse élaborée, c’est très apprécié.

    1. C’est moi qui vous remercie d’avoir poser une bonne question.

      Joyeux Noël.

  2. Vous faites un bon résumé d’un sujet difficile à expliquer de façon concise.

  3. marie says:

    Bonjour,
    En France, on veut opérer mon fils de bientôt 14 ans pour un décalage de mâchoires de 10 mm.
    Un autre orthodontiste veut tenter les élastiques avec bagues en me disant qu’on arrivera à gagner malheureusement que 3 mm.
    Peut-on espérer plus à la mandibule ?
    Est-ce que ce sont les dents qui bougent ou la base osseuse ?

    Une prémolaire est en train de pousser. Pourra-t-on lui mettre ses bagues du haut quand même ?
    (Pour info :sa radio osseuse correspond à son âge civil).

    1. Le décalage de 10 mm correspond vraisemblablement à la distance mesurée horizontalement entre les dents du haut cet celle du bas, communément appelé overjet ou surplomb horizontal.

      Cela ne correspond pas au décalage entre les bases osseuses qui se mesure au niveau des 1res molaires et des canines. Ce décalage est rarement plus grand que 5-6 mm.

      Votre fils a une prémolaire en train de pousser. Cela signifie donc qu’il est en fin de denture mixte et au tout début de sa denture complètement permanente. Cela m’indique qu’un traitement d’ortho conventionnel avec des bielles orthopédiques  FORSUS, TFBC ou SUS2 ou des élastiques intermaxillaires est possible. J’aurais une préférence pour une combinaison de bielles orthopédiques pour 8 à 12 mois, suivi d’élastiques intermaxillaires pour 3-4 mois, après la dépose des bielles.

      Ce sont plutôt les dents qui bougent dans leur base osseuse et il y a un léger effet sur les bases osseuses.

      Vous comprendrez avec ma réponse que je favorise une approche orthodontique-orthopédique pour votre fils de 14 ans plutôt qu’une approche chirurgicale. Un bon moyen de savoir si votre fils a encore de la croissance est de le comparé à la taille de ses parents (le père en particulier pour lui) et de voir s’il a atteint la stature du père. Je doute que ce soit le cas.

      Bonne chance et merci d’avoir posé votre question.

      Dr Sylvain Chamberland

      http://www.orthodontistequebec.ca

       

  4. Carolyne says:

    Bonjour,

    Merci pour toutes les informations sur votre site. C’est génial.

    J’aimerais votre avis sur le Twin-Blocks. Un orthodontiste nous a expliqué que ma fille de presque 12 ans avec un overbite bénéfierait du Twin Blocks puisque l’appareil stimule la croissance de la mâchoire inférieure sans trop freiner la mâchoire supérieure, tel le cas du head-gear. Il semble aussi préférer utiliser un appareil séparé pour élargir le palait suite au stage du Twin-Blocks au lieu d’utiliser la vis qui peut être incorporée à l’appareil.

    Par contre, on a visité un deuxième orthodontiste qui n’utilise pas le Twin-Blocks puisqu’il préfère utiliser des élastiques pendant le port de broches qui, selon lui, est une solution moins “dure” sur l’articulation de la mâchoire. Ma crainte est que les élastiques seraint moins efficaces, surtout que ma fille manque encore quelques dents d’adultes, donc le port de broches commencerait dans au moins 1-2 ans.

    Quelle est la meilleure solution d’après vous? Si la 2è option est aussi efficace (et moins chère) que le Twin-Blocks, serait-il souhaitable de refuser le Twin-Blocks au 1er orthodontiste? Il habite au coin de ma rue, donc beaucoup plus accessible que l’autre, mais j’aurais peur que proposer une autre alternative pourrait nuire à sa perception de confiance qu’on aurait pour ses conseils…

    Merci!

    1. TwinBlock versus élastique de classe II

      Twinblock-Chamberland-Orthodontiste-a-Quebec

      Je n’utilise plus d’appareils fonctionnels amovibles depuis près de 15 ans, mais j’en ai utilisé beaucoup au début de ma carrière, mais c’était des bionators et des Frankell FR2. C’était ‘époque où on croyait que les appareils fonctionnels favorisaient la croissance de la mandibule. Nous savons aujourd’hui que ce n’est pas le cas, même si ces appareils sont efficaces pour la correction des classes II.

      De nos jours, ce sont les appareils fonctionnels fixes (bielles) Forsus, SUS2, Twin Force Bite Correctors, qui ont la cote. Oui, les élastiques intermaxillaires peuvent suffire pour corriger une relation classe II à condition de les porter tout le temps, mais ce n’est pas nécessairement mon premier choix, même si c’est un bon choix.

      En fin de compte, il est probable que le traitement avec des élastiques soit aussi efficace que le twinblock. Par contre, je préférerais utiliser une phase de correction avec des bielles et maintenir la correction obtenue avec des élastiques.

      Basé sur l’expérience que j’ai eue avec les bionators, Frankel et autres appareils fonctionnels amovibles et sachant que la coopération dans le port de l’appareil est un pré-requis absolu pour que çà fonctionne, que ce sont de gros appareils encombrants et obsolètes, je ne peux recommander le twinblock, même si je sais qu’il est efficace.

      Je préfère des appareils plus petits et moins encombrants qui ne nécessitent pas la coopération du patient.

      1. Jade says:

        Bonjour,

        Merci pour votre site qui est remarquable.
        Ma fille de 11ans vient de commencer un traitement twin blocks pour un overjet de 6mm et une machoire assez petite.
        Vous indiquez qu’il existe des options moins encombrantes au twin block, lesquelles existent?

        Je vous remercie de votre eclairage.
        Avec mes remerciements.
        Jade

        1. En effet, je n’utilise plus d’appareil fonctionnel amovible du genre twin block, bionator, Frankell depuis plus de 17 ans. Un overjet de 6 mm est très facile à corriger. Je crains que votre fille soit un peu jeune à 11 ans à moins qu’elle n’ait déjà toutes ses dents d’adultes.
          Je préfère utiliser des appareils fixes avec des bielles orthopédiques ou des élastiques intermaxillaires.

  5. Benzitouni says:

    Bonjour je me permet de vous contactez afin de vous faire part de ma situation.
    A l’âge de 12 ans j’ai porter un appareil pour élargir le palais et aussi pour arranger ma malocclusion.
    Ayant un palais étroit, j’avais une mâchoire inférieur qui décallait vers la droite.
    je l’ai ensuite enlever à l’âge de 15 ans
    puis jusqu’à mes 18 20 ans çà a bougeait avec un décalage entre la mâchoire inférieur et supérieur de 3 mm 4mm environ.
    Étant complexé je me suis renseigner chez un autre dentiste qui m’a conseiller de faire la chirurgie étant donner que mon menton decallait légèrement vers la droite. Puis je suis retourner chez mon dentiste d’enfance qui m’a dis que ma mâchoire était petite que tous le travaille fait à l’âge de 12 ans à etait fait pour rien etant donner que tous à decaller.
    Du coup il me dis de reprendre le traitement orthodontiste durant 1 ans. Donc il a d’abord commencé par me mettre un appareil du palais pour agrandir la mâchoire ensuite les bagues avec des élastique que j’ai porter depuis 3 4 mois. Je les aujourd’hui enlever.
    j’ai 21 ans et j’ai peur que tous ce traitement aura etait fait pour rien j’ai peur que sa re bouge et que ma mâchoire decalle encore plus alors que j’ai 21 ans !
    Vous en pensez quoi vous pensez que sa peut bouger de plus je voulais demander des gens peuvent avoir des décalage de 2mm environ au niveau de la mâchoire inférieur sans avoir un problème de menton ?

    1. Je ne suis pas sûr de tout comprendre, mais peu importe ce que vous avez subi comme traitement à l’âge de 15 ans, ce qui compte c’est de faire le bon type de traitement à l’âge de 21 ans. Or, si votre palais est étroit causant un glissement vers un côté de la mâchoire inférieure, il est probable que vous ayez besoin d’une expansion palatine rapide assisté chirurgicalement.
      Je vous conseille de consulter un orthodontiste certifié et non un dentiste.

      1. Benzitouni says:

        Je viens de lire votre commentaire alors je suis retourner il Ya plus d’un ans chez mon ancien orthondentistel il affirme que le problème viens de ma langue etant donner qu elle pousse mes dent de la mâchoire inférieur cela provoque une malloclusion du à ma mâchoire étroite il a alors décider de me mettre un appareil d’expansion pour le palais que j’ai garder 6 mois il m’a écarter mes dents et le palais pour par la suite me les remettre en place avec des bagues et des élastiques cela faisait 1 ans et demi je l’ai enlever juste avant hier il décide de me mettre des fils de contention en haut et en bas tout est bien mais j’ai peur d’avoir une récidive j’ai peur que ma mâchoire ce decalle de plus en plus comment faire en sorte de re bien structurer ma langue de plus j’ai un os de mâchoire plus grand que l’autre mais il me dis que cela est très peu visible voir pratiquement pas du coup il me dis que ce n’est pas nécessaire d’envisager une opération
        De plus j’aimerai vous demandez jusqu’à quand la croissance des condyles évoluent j’ai 21 ans est ce que ma croissance est terminer que sa ne bougera plus ?

        1. À 21 ans, il n’y a normalement plus de croissance des condyles à moins d’avoir une pathologie (hypercondylie, ostéocondrome…).

          Un spécialiste en orthodontie s’appelle un orthodontiste. Vous dîtes avoir consulté un orthodentiste, ce qui me fait croire qu’il n’est pas un spécialiste en orthodontie.

          Je ne sais pas quoi vous dire de plus à part de vous recommander de consulter un spécialiste certifié en orthodontie.

           

          1. benzitouni says:

            Désolé je me suis mal exprimer il s’agit d’un orthodontiste spécialiser pour les appareils dentaires et c’est donc lui qui m’a suivie depuis petite à l’âge de 6 ans et il m’a diagnostiquer un palais trop étroit avec une inclinaison de la mâchoire inférieur vers la droite avec un decallage de 5 voir 6mm il m’a qualifier de classe 3 ensuite il m’a à l’âge de 20 ans mis un appareil d’extension pour le palais durant 6 mois et ensuite des bagues avec des élastiques tout est Rémis dans l’ordre les dents sont aligner par contre j’ai toujours cette sensation d’avoir le côté droit decaller par rapport au côté gauche aucun docteur m’a diagnostiqué une hypercondylie il m’a pourtant fait des radios j’ai aussi etait Chez un stomatologue qui m’a lui aussi fais des radios sans jamais diagnostiquée d’hypercondylie est ce que vous pensez que la langue peux favoriser une asymetrie de la machoir si elle est mal positionner de plus depuis toute petite je me rongais les ongles est ce un facteur qui a favoriser cette béance ? je voudrais demander aussi a propos de l’hypercondylie est ce une maladie qui stop ou bien qui stagne etant donner que je n’ai pas d’evolution depuis mes 18 ans c’est juste au niveau des dents sinon mon menton n’a pas bouger

            1. Madame, Monsieur,
              Je suis désolé, mais je ne peux pas vous aider davantage.

Laisser un commentaire



Votre adresse de messagerie et votre téléphone ne seront pas publiés. Les champs obligatoires sont indiqués avec un astérisque (*).

 


Chargement...