Bücco - Guide ortho
Accueil » Questions et réponses » Piège à langue

Piège à langue

Question

Mon fils de 9 ans pousse sa langue contre ses dents en avalant. Il a eu le diagnostique d’une déglutition atypique.

Il a eu lors de la dernière année un appareil pour corriger sa dentition et il y avait un piège langue.

Mon fils appuyait sa langue sur le piège au lieu de monter cette dernière au palais. Bref, les dents étant réalignées parfaitement, l’appareil a été retiré mais à peine un mois plus tard, notre dentiste à suggérer de reconsulter l’orthodontiste puisque les dents ont déjà commencées à avancer.

Comme vous le savez, l’orthodontie n’est pas évident. Mon mari dit avoir eu un appareil à la même âge pour le même problème. Il s’agissait d’une grille à langue qui était un peu aiguisée portée en tout temps.

Le réflexe de remonter la langue a été acquis grâce à cet appareil.

Existe t-il une technique ou un appareil qui aidera mon fils à positionner sa langue correctement?

Réponse

Tout d’abord, j’aimerais bien savoir comment était la relation entre les dents du haut et du bas lors du diagnostic de déglutition atypique.

Y avait-il une béance antérieure comme dans le premier cas illustré ci-bas?

Y avait-il des espaces interdentaires seulement, sans béance antérieure?

S’il y avait béance antérieure, comment être certain que c’est la langue qui cause la béance? Souvent, la propulsion linguale est une adaptation au développement d’une béance causée par une hypercroissance verticale du maxillaire.

Quel était le but de l’utilisation de cet appareil?

Piège à Langue

 

Piege-a-langue-et-beance-anterieure-Chamberland-Orthodontiste-a-Quebec

Le piège à langue est un appareil qui prévient la poussée de la langue contre les dents. J’ai un doute raisonnable quant à son efficacité à corriger un geste de propulsion linguale lors de la déglutition. En d’autres mots, je ne trouve pas cela efficace.

L’exemple illustré ci-haut démontre la présence d’une grille communément appelée piège à langue ou piège à pouce.

Le but de son utilisation était d’empêcher la langue de s’insérer entre les dents antérieures et de fermer la béance. Le suivi après 12 mois démontre la persistance de la béance. Le problème était plus un excès de croissance verticale du maxillaire, un patron de croissance hyperdivergent et la propulsion linguale était une adaptation à la mauvaise relation dentaire. Le port de cet appareil n’a donc rien changé à la condition du patient.

Piège à pouce

 

Piege-a-langue-PaCaPla-CHamberland-Orthodontiste-a-Quebec_eng

Cet autre exemple montre l’utilisation d’une grille identique au cas précédent. Le but de son utilisation était de briser la mauvaise habitude de succion du pouce. Le suivi après 8 mois démontre que les espaces interdentaires ont diminué. Bien entendu, le jeune garçon a cessé de sucer son pouce.

Il aurait été facile de prétendre que les espaces interdentaires étaient causées par une propulsion linguale. Ce n’était pas le cas.

Comment expliquer que le même appareil a été efficace dans un cas et pas dans l’autre?

Vraisemblablement, c’est parce que le patron de croissance était défavorable pour l’un et favorable pour l’autre.

Conclusion

Quel est le problème dentaire associé à la soi-disant propulsion linguale?



Questions et commentaires

Laisser un commentaire

  1. Yochai says:

    Peut on parler de manière normale avec un piège à langue

Laisser un commentaire



Votre adresse de messagerie et votre téléphone ne seront pas publiés. Les champs obligatoires sont indiqués avec un astérisque (*).

 


Chargement...