Accueil » Questions et réponses » Retraitement orthodontique à l’âge adulte

Retraitement orthodontique à l’âge adulte

Question

J’aurais besoin d’un avis concernant mon cas puisqu’en France, je n’arrive pas à trouver de solution satisfaisante pour un retraitement orthodontique et je me sens dans une errance complète.

Occlusion actuelle

J’ai subi un “traitement” orthodontique (si tant est que l’on puisse parler de traitement, puisqu’en lieu et place de soin il s’est agi d’un massacre) pendant la pré-adolescence.  Quatre ans de souffrance qui, outre le traumatisme physique et psychologique subi du fait de l’extraction de 4 prémolaires et de 4 dents de sagesse et du port de multiples appareils très contraignants, s’est soldé par une catastrophe tant du point de vue de la santé.

Respiration buccale donc sommeil de mauvaise qualité, donc fatigue constante et aussi affections ORL fréquentes, maux de tête et douleurs aux articulations des mâchoires, problèmes de vue, de posture, d’acouphènes, …) que de celui de l’esthétique (profil complètement changé car tiré en arrière notamment), ce qui, du fait de l’espace réduit, a un impact même de face (sillons nasogéniens) et sur le sourire (triangles commissuraux, sourire gingival accentué).

Ce « traitement-massacre » a eu lieu quand j’avais entre 11 et 15 ans.

J’en ai aujourd’hui 39.

Dans mon cas (aucun encombrement mais dents écartées au contraire, les extractions qui n’étaient préconisées à l’époque qu’en cas d’encombrement) étaient d’autant plus un non sens et un crime.

J’aimerais savoir si la réouverture des espaces destinés aux prémolaires peut être envisagée dans mon cas sans que cela endommage le parodonte et quels seraient les méthodes préconisées.

Si possible sans bagues mais plutôt avec gouttières Invisalign et si cela pourra améliorer la santé et l’esthétique.

Ci-joint des photos des moulages, d’un éventuel clincheck, et des photos avant extraction et de ses conséquences aujourd’hui.

D’avance, je vous remercie de l’intérêt que vous accorderez à ma demande et vous prie d’agréer l’expression de toute ma reconnaissance,

Véro

Réponse

J’ai regardé vos documents. Je ne peux juger de la pertinence ou non d’avoir extrait des prémolaires lorsque vous étiez adolescente, mais il est vrai qu’on peut se poser des questions.
Ceci étant dit, je ne crois pas qu’il soit réaliste d’ouvrer des espaces pour ajouter 4 implants afin de remplacer les dents manquantes. La raison est qu’il n’y a pas d’os ou de gencive à l’endroit où vous voulez les avancer et les placer.

J’ai anyalysé le clincheck que vous m’avez fait parvenir. J’ai mis des flèches noires indiquant l’exposition des racines de vos dents à travers de la gencive. Cela confirme ce que je dis précédemment. Il n’y a pas d’os de support pour mettre les dents et l’algorithme de traitement en fait la démonstration.

Je vous déconseille fortement cette solution. J’ose espérer que ce n’est pas un orthodontiste qui a imaginé ce traitement.

J’ai regardé vos photos du visage et de votre profil. Je constate une convexité importante de votre profil. Comparativement à votre profil d,adolescente (que je ne publie pas), je croirais qu’il y a eu un recul mandibulaire compatible avec une possible résorption condylienne.

Les symptômes que vous décrivez (respiration buccale, sommeil non réparateur, céphalée) sont compatibles avec un syndrome d’apnée du sommeil, Vos douleurs aux ATMs et la dégradation de votre profil au fil du temps pourraient être expliquées par de la résorption condylienne.

La réouverture d’espace pour ajouter 4 dents ne règlera en rien ces problèmes que nous venons de décrire. C’est vouer à l’échec.

Avancement bimaxillaire et génioplastie

Avancement bimaxillaire et rotation antihoraire du plan occlusal

Je vous joins en exemple une patiente qui avait eu l’extraction de 4 prémolaires et qui n’aimait pas son profil. Elle a subi un traitement d’orthodontie et une chirurgie orthognathique décrite au paragraphe suivant.

Je crois que la meilleure solution serait une chirurgie orthognathique bimaxillaire d’avancement  et de rotation antihoraire du plan d’occlusion et une génioplastie d’avancement. Remarquez l’amélioration significative du profil et la projection du menton

Ces 2 vues intraorales montrent l’occlusion avant et après le traitement. L’alignement est de meilleur qualité et les dents inférieures sont bien dégagées. Aucun espace n’a été rouvert. Pas besoin d’implants. La solution est définitive.

La comparaison des radiographies céphalométrique initiale et finale démontre un élargissement de 2,5 m des voies aériennes oropharyngées passant de 4,8 mm à 7,3 mm. Ce changement est bénéfiques pour les patients souffrant d’apnée



Questions et commentaires

Laisser un commentaire

  1. Véro says:

    Bonjour,
    Merci beaucoup pour votre réponse
    En fait je cherche une autre solution que la bimax que je redoute un peu, j’espérais pouvoir l’éviter
    Je vous souhaite une excellente journée

    1. Considérant l’ensemble de vos problèmes, il n’y a pas d’autres solutions qu’une chirurgie orthognathique.
      Ce serait plus simple avec des appareils fixes conventionnels, mais c’est faisable avec des aligneurs Invisalign, si vous y tenez tant.
      Mais ce ne serait pas mon premier choix d’appareil.

  2. DALMASSO says:

    Bonjour Docteur,

    J’ai 45 ans et je vis en France.
    J’ai consulté il y a 1 an un orthodontiste qui m’a diagnostiqué une supraclusion et m’a envoyé en consultation auprès d’un chirurgien maxillo-facial qui me conseille une chirurgie.
    COMPTE-RENDU DU CHIRURGIEN :
    CLASSE I avec supraclusion importante et perte de dimension verticale inférieure.
    Ostéotomie mandibulaire après préparation orthodontique
    + Possibilité d’une petite ostéotomie maxillaire (en dernière intention en fonction du positionnement de l’arcade supérieure notamment au sourire – selon les résultats de l’orthodontie)
    Le menton pourra faire l’objet d’un génioplastie

    Il a ajouté que si je ne faisais pas cette chirurgie j’allais mal vieillir, que mon nez allait de plus en plus s’approcher du menton et que le fait d’avancer la mandibule aurait un effet LIFTING.

    J’ai consulté il y a quelques mois un autre orthodontiste qui désapprouve complètement le recours à la chirurgie. Selon lui on peut obtenir un très bon résultat avec le traitement ortho seul.

    J’avoue être perdue. J’ai depuis 1 an des bagues en céramique sur l’arcade supérieure et on doit me poser le bas mi décembre (en métal). Je regrette d’aileurs de ne pas m’être orientée vers un praticien INVISALIGN car les bagues sont relativement grosses et donc + visibles que ce que je pensais.

    Mon orthodontiste m’a dit que la chirurgie pouvait être envisagée dans 6 mois. Pour le moment mes incisives supérieures recouvrent toujours complémentent les incisives du bas mais c’est peut-être normal pour le moment.

    Est-il possible de transmettre des photos + radios sur le site pour avoir votre avis ?

    Merci d’avance,

    Bien cordialement,

    Corinne

    1. Insuffisance verticale antérieure et supraclusion dentaire

      Merci de m’avoir fait parvenir des photos et radiographies pour m’aider à vous fournir une réponse éclairée.

      Diagnostic

      Dans un premier temps, j’aimerais préciser que vous avec plutôt ce qu’on appelle une classe II division 2 qu’une classe I. Vos incisives supérieures sont verticales, voire rétroclinées sur la vue initiale. Le recouvrement vertical (overbite) est 100% (supraclusion profonde). La dentition inférieure est rétrusive sur l’os basal ce qui donne un menton proéminent.

      Vos lèvres sont rétrusive par rapport à un plan tangent tracé entre le bout du nez et celui du menton.

      Évolution du traitement

      Les photos évolutives de votre traitement démontrent l’absence d”appareil à l’arcade inférieure. Il n’y a donc eu aucune décompensation à l’arcade inférieure. Je ne comprends pas cette approche. Votre orthodontiste a perdu un temps précieux.

      Dans les cas de classe II div 2 avec supraclusion, il est important de favoriser une éruption (égression) des dents postérieures inférieures en même temps que la correction de l’inclinaison (torque) des dents antérieures supérieures. Le but est d’augmenter la dimension verticale et d’ouvrir l’occlusion préalablement à la chirurgie orthognathique.

      Je suis d,accord avec votre chirurgie qu’une chirurgie bimaxillaire d’avancement et de rotation horaire du plan occlusal sera bénfique pour vous et aura comme un effet de lifting du visage parce que l’ossature des mâchoires sera avancée.

      On peut débattre sur la pertinence ou non de toucher au maxillaire supérieure, mais à prime abord je sera favorable. Je reconnais cependant que votre cas sera amélioré avec un avancement mandibulaire et une génioplastie de recul s’il advenait que vous refusiez de toucher à votre maxillaire.

      Je ne partage pas l’avis de l’orthodontiste qui dit que votre cas peut être améliorer avec de l’orthodontie seul, mais je sais qu’il y en a qui peuvent vouloir le faire sans chirurgie.

      Chose certaine, la préparation orthodontique préchirurgicale est inadéquate actuellement. Je ne crois pas que vous serez prête pour être opérée dans 6 mois, car il eu fallu débuter l’alignement inférieur il y a 6 mois.

      J’ai fait une présentation sur le sujet de la dimension verticale et de l’esthétique faciale (suivre le lien) en mai dernier au congrès de l’AAO à San Diego. Je vous recommande la partie consacrée au “short face syndrome”.

       

  3. DALMASSO says:

    Docteur,

    Tout d’abord un grand merci pour votre réponse.

    CLASSE I :
    Il me semblait bien que “classe 1” indiqué sur le courrier du chirurgien était une erreur. J’ose espérer que c’est une faute de frappe. Il faut avouer que ce n’est pas très rassurant tout de même.

    BAGUES DU BAS :
    Mon orthodontiste m’a affirmé qu’on pouvait attendre pour poser le bas car il n’avait pas grand chose à faire sur l’arcade inférieure avant l’opération ! Ce n’est pas rassurant.
    Soit il ne va pas faire la préparation adéquate avant l’opération. je me demande quelles vont être les conséquences.
    Soit il va me prolonger de 6 mois. Ca ne me fait pas plaisir non plus. C’est déjà long tout ça, alors 6 mois supplémentaires ! De plus je paie au semestre !

    CHIRUGIE DE LA MAXILLAIRE SUPERIEURE :
    En fait j’ai pensé qu’il envisageait de me descendre la mâchoire supérieure pour augmenter la dimension verticale. On voit l’intégralité des dents quand je souris et je ne veux pas qu’on en voit davantage. Je n’ai pas demandé assez d’explications au chirurgien et là c’est de ma faute.

    INVISALIGN : Selon vous mon cas peut-il être traité par INVISALIGN ?

    J’ai parcouru rapidement la partie “short face syndrome” de votre présentation et j’avoue me reconnaître sur la photo de profil. C’est flagrant. Je comprends bien qu’augmenter la dimension verticale “rééquilibrera” mon visage (meilleures proportions). Je vais lire plus attentivement votre présentation. C’est intéressant même pour les non professionnels.

    Je tiens à vous remercier encore une fois pour le temps que vous avez accordé à mon cas.

    Cordialement,

    Corinne

    1. Classe II versus classe I

      Il y a un décalage vers l’arrière de la dentition inférieure donc c’est une classe II. Il y a bascule arrière des incisives supérieure camouflant ce décalage. Le menton n’apparait pas reculer vers l’arrière d’où la possible mésinterprétation du diagnostic.

      Bagues du Bas

      Chacun a sa façon de travailler, mais ce n’est certainement pas comme ça que j’entreprends la décompensation orthodontique d’une classe II div 2 avec supraclusion profonde. La section short face syndrome du keynotes Vertical dimension and facial aesthetics est explicite à ce sujet. Votre orthodontiste devrait en prendre connaissance…

      Chirurgie du maxillaire supérieur

      Je ne crois pas que votre chirurgien va descendre le maxillaire. Il doit l’avancer et faire une rotation horaire du plan occlusal. Ceci est expliqué dans le keynote.

      Invisalign

      Je ne perdrais pas mon temps avec des aligneurs. Je trouve que votre orthodontiste a déjà assez perdu de temps comme ça. Pourquoi se donner des difficultés supplémentaires avec des appareils moins efficaces.

      Je ne connais pas de chirurgien ou d’orthodontiste dans la région où vous habitez.

      1. DALMASSO says:

        Merci pour vos réponses claires et sans équivoques.

        La bas va m’être posé dans une semaine. Je vais ainsi pouvoir parler “nivellement de la courbe de spee” sur l’arcade inférieure. J’espère que mon orthodontiste compte bien niveler avant l’opération. J’aurais tendance à penser que non puisqu’elle estime que l’opération peut être faite dans 6 mois…
        J’en saurai plus dans une semaine.

        Est-il possible qu’elle compte niveler autrement ? C’est-à-dire par ingression des dents antérieures inférieures plutôt que par égression des dents postérieures inférieures ? Ca m’inquiète…

        Merci encore.

        1. Je ne sais pas s’il va utiliser un arc droit seul ou s’il va ajouter un arc auxilliaire créant un système de force extrusif postérieur (base arch) ou si l’arc sera segmenté avec un “tip back mecanism”. Y aura-t-il un plan articulé antérieur pour dégager l’occlusion postérieure?

          Un arc continu sans dégagement postérieur fera un peu d’égression postérieure, un peu d’intrusion antérieure, un peu de bascule antérieure (vestibuloversion) des incisives.

          Vous me raconterez ce qu’il vous dira. Lui montrerez-vous mon keynote?

Laisser un commentaire



Votre adresse de messagerie et votre téléphone ne seront pas publiés. Les champs obligatoires sont indiqués avec un astérisque (*).


Chargement...