Bücco - Guide ortho
Accueil » Questions et réponses » Invisalign® et dentisterie neuromusculaire: échec total

Invisalign® et dentisterie neuromusculaire: échec total

Question

Bonjour Dr Chamberland,

Il y a un an, j’ai subi un traitement Invisalign® auprès de mon dentiste (et non orthodontiste) qui s’est révélé être un échec total au niveau de l’occlusion.

Le problème étant assez grave (source de douleurs au niveau des cervicales, mâchoire et oreilles), j’ai consulté un orthodontiste qui m’a proposé de reprendre le traitement Invisalign® vu que mes dents sont effectivement mal positionnées.

Cependant, j’ai aussi consulté un dentiste qui m’a recommandé de me tourner avant toute chose vers la dentisterie neuromusculaire, car, selon lui, Invisalign® ne peut pas corriger l’occlusion.

Ma question est la suivante : y a-t-il des spécialistes ou types de spécialités qui sont reconnues pour traiter ce genre de problème?

De plus, de quelle spécialité relève la dentisterie neuromusculaire?

J’habite Montréal, et je ne veux pas subir un autre traitement à l’aveugle.

Un grand merci d’avance pour votre aide et votre conseil!

Majda

Réponse

Madame,

Il faut tenir compte des faits afin de prendre une décision éclairée.

Dans un premier temps, vous avez reçu un traitement avec des gouttières Invisalign® qui s’est avéré être un échec total au niveau de votre occlusion.

Si ce genre d’appareil n’a pas fonctionné une première fois, pourquoi fonctionnerait-il mieux la 2e fois?

Certes les chances de succès auraient peut-être été différentes s’il avait été administré par un orthodontiste, mais j’en doute. La différence, cependant, est que l’orthodontiste avait possiblement plus de chances d’identifier votre autre problème, celui des douleurs aux cervicales, aux mâchoires et aux oreilles.

Faisons un parallèle avec les antibiotiques. Si vous avez pris une prescription d’antibiotique pour une infection X et qu’après le traitement, cette infection X récidive, est-ce possible que le spectre d’action de cet antibiotique utilisé ne soit pas le bon? N’y aurait-il pas lieu de changer d’antibiotique?

Le traitement avec Invisalign® que vous avez reçu ne pourrait-il pas être le moins bon traitement en regard de la condition occlusale que vous aviez au départ?

Personnellement, si un patient me consultait pour une malocclusion et qu’en plus, il avait des problèmes de douleurs aux cervicales, aux articulations et aux oreilles, je ne commencerais pas le traitement avec du Invisalign®, c’est certain.

Je chercherais d’abord la cause de ces douleurs et proposerait un traitement spécifique à ce problème. Ensuite je m’occuperais de l’occlusion.

Vous devez savoir que les douleurs que vous ressentez ne sont probablement pas reliées à l’état de votre occlusion.

La dentisterie neuromusculaire N’EST PAS une spécialité de la dentisterie. C’est une école de pensée basée sur des concepts peu ou pas supportés par la littérature scientifique. C’est un peu comme une religion. Un club restreint d’adeptes ont foi, mais la communauté scientifique n’y adhère pas.

L’Ordre des dentistes du Québec a publié un communiqué public sur le problème des désordres temporomandibulaires (lien DTM).

Je ne crois donc pas que la dentisterie neuromusculaire vous soit d’aucun secours.

Je crois que vous avez besoin d’un orthodontiste qui a des connaissances approfondies en désordres temporomandibulaires et qui pourrait vous proposer un traitement qui pourrait être différent de Invisalign®, sans nécessairement l’exclure.

Bonne chance

Dr Sylvain Chamberland



Questions et commentaires

Laisser un commentaire

  1. Laura ANDRE says:

    Bonjour,

    J’ai consulté 4 orthodontistes ; je pensais dans un 1er temps à du lingual mais vu les inconvénients, je me suis intéressée aux gouttières Invisalign.
    Entre un qui pense que les gouttières ne conviendraient pas à mon cas, car traitement trop “doux”, un autre, qui, avec mes écarts autour de chaque canine, pense que je suis un cas à difficulté moyenne et tout à fait traitable par Invisalign, un 3ème qui a abandonné les traitements par gouttières, car il devait reprendre chaque patient avec des bagues, je ne sais plus quoi faire !
    Pour info., l’orthodontiste qui me propose Invisalign, a une bonne expérience de ce type de traitements qu’il pratique depuis longtemps ; il a étudié la méthode aux EU et d’après ce que j’ai compris, a participé à l’importer en France.
    J’ai rdv prochainement pour l’empreinte numérique ; je pense honorer ce rdv car je peux toujours faire machine arrière après les résultats du ClinCheck.
    D’après votre expérience, des écarts comme les miens ont-ils une chance d’être “effacés” par les gouttières ?
    Merci.

  2. Bonjour Laura,

    Je m’excuse d’avoir tardé à vous répondre.

    Je ne peux identifier clairement la nature de votre malocclusion, mais je comprends qu’il y a des excès d’espace autour de vos canines. C’est vague, car je ne détiens aucune information sur la relation des autres dents sur leur arcade dentaire respective ni d’information sur la relation antéropostérieure ou verticale entre les 2 arcades.

    Je comprends que le premier orthodontiste que vous avez consulté craint que les aligneurs Invisalign ne soient pas assez efficaces, c’est vraisemblablement ce qu’il veut dire par trop doux. Le 2e orthodontiste dit que votre cas convient à la technique des aligneurs Invisalign™. Le 3e orthodontiste a abandonné cette technique.

    Vous exprimez une préférence pour un orthodontiste, je ne sais pas s’il s’agit du 2e ou du 4e, celui qui aurait pris une formation aux E.-U.

    De l’avis du 1er orthodontiste, je retiens que votre cas simple et de l’avis du 2e, je retiens que votre cas n’est pas facile, mais pas intraitable. Il se peut que les deux aient raison.

    L’empreinte numérique et le ClinCheck™ vont donner l’heure juste. Les techniciens vont faire une mise en garde l’algorithme de traitement démontre une trop grande difficulté. Je crois que vous pouvez faire confiance à l’orthodontiste avec qui vous avez un rdv pour une empreinte numérique.

    Les aligneurs Invisalign™ sont efficaces pour fermer des excès d’espace entre les dents. Je vous ai préparé un petit montage d’un cas qui présentait des espaces interdentaires et une relation classe III légère.

    Classe III traitement Invisalign-Dr Chamberland orthodontiste à Québec.

    Les photos à gauche démontrent la malocclusion initiale et les flèches rouges indique la présence d’espace interdentaire. Les photos de droites démontrent l’évolution après 40 semaines ou 20 aligneurs. Les flèches bleues indiquent les endroits où les espaces interdentaires ont été fermés. Les petits blocs blancs sont des attachements collés (taquets) afin d’offrir une emprise pour diriger les forces sur les dents. Ils seront enlevés à la fin du traitement.

     

    1. Laura ANDRE says:

      Bonjour et merci pour votre réponse,

      J’ai rdv dans 10 jours, pour les empreintes numériques, avec l’orthodontiste pour lequel je suis un cas à difficulté moyenne et qui pratique Invasilign qu’il a étudié aux EU.
      Mes espaces doivent faire entre 2 et 3 mm. Je compte donc sur le ClinCheck pour en savoir davantage.
      Le 4ème orthodontiste consulté pratique la méthode lingual, avec un tarif forfaitaire(le même tarif pour tous, sur 2 ans quelle que soit la difficulté).
      Merci encore.

      1. Vous faites bien de consulter l’orthodontiste qui a étudié aux É.-U.

        Je me méfierais de l’orthodontiste au tarif unique sur 2 ans avec Incognito quelle que soit la difficulté. J’ai traité un cas avec Incognito et il m’a fallu 4 ans pour le terminé alors que j’airais pu le faire en 2 ans avec des appareils fixes conventionnels.

Répondre à Dr Sylvain Chamberland, Orthodontiste Annuler la réponse.



Votre adresse de messagerie et votre téléphone ne seront pas publiés. Les champs obligatoires sont indiqués avec un astérisque (*).

 


Chargement...